C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: Le festin & la fête :: Bar aquatique
Partagez | 


profil +
Message
Un verre en toute innocence   Dim 8 Avr - 1:09



Un verre en toute innocence



"Il est l'heure de boire du champagne et de danser sur les tables."



Héra n'avait jamais été très ponctuelle. Il y avait toujours des imprévus pour la retarder même lorsqu'elle parvenait à être à l'heure. Cette fois-ci, ça avait été le fait qu'elle ait perdu son manteau. Elle l'avait cherché absolument partout pour finalement le retrouver dans sa salle de bain. C'était pourtant l'endroit le plus improbable de tout son studio dans lequel elle aurait pu le ranger étant donné qu'elle était tellement petite que chaque objet qu'elle y laissait s'exposait au risque de finir complètement trempé. Elle était incapable de se souvenir dans quelle situation elle pouvait bien avoir décidé de le laisser là et n'avait de toutes manières pas le temps de remettre tout son programme. Au départ, elle avait prévu d'être là-bas au maximum pour dix-neuf heure quarante et il était déjà cinquante quand elle sortit de chez elle. S'y précipitant au plus vite, elle finit par arriver au bar aquatique où elle devait retrouver Charlie.

Celui-ci était déjà attablé et elle espérait qu'il ne soit pas là depuis longtemps. Cela l'aurait mise profondément mal à l'aise. Le jeune homme était tellement adorable, une telle bienveillance émanait de lui qu'elle ne voulait pas se montrer aussi incorrecte tout en redoutant de l'avoir fait.

" - Bonsoir ! J'espère ne pas avoir été trop longue, j'étais ... Enfin je consciente d'avoir du retard. Comment vas-tu ? L'interrogea-t-elle en s'excusant, s'asseyant face à lui.

Elle ne savait pas vraiment comment entamer la conversation mais elle n'eut pas à le faire, un serveur les interrompant.

- Je peux vous servir quelque chose ?

Héra lança un regard à son accompagnateur avant de répondre.

- Je prendrais un chocolat chaud, s'il vous plaît. "

Une fois que le sorcier eut également fait son choix et que l'employé de l'établissement dans lequel ils se trouvaient s'en fut allé, elle ressentit le besoin d'expliquer ce qui l'avait poussée à prendre une telle boisson.

" - J'ai assez mal vécu le lendemain du nouvel an ... Sans compter les nouvelles qui me sont parvenues. Même si celles-ci m'ont plutôt amusées. "

Elle prononça sa dernière phrase sur le ton de la plaisanterie bien qu'elle ait dans le même temps un sourire quelque peu gêné. En effet, elle faisait référence à l'article que Rita avait écrit et dans lequel elle les évoquait. La journaliste avait sans vergogne insinué qu'il se passait "quelque chose" entre eux deux. Elle avait de toutes manières une fâcheuse tendance à tirer des conclusions très hâtives dès qu'elle voyait Héra plus de quelques secondes avec une personne du sexe opposé et partageait ses stupides hypothèses avec toute l'Angleterre. Enfin, Drago avait bien dit à la Greengrass que tout ce qu'elle pouvait faire était de négliger les rumeurs que Skeeter aimait alimenter et elle s'appliquait donc à essayer de se conformer à cette idée pour ne pas en être révoltée.



Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


Dernière édition par Héra Greengrass le Mar 17 Avr - 23:55, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Un verre en toute innocence   Lun 9 Avr - 1:20





Un verre en toute innocence.

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


Depuis son plus jeune âge, Charlie n'avait jamais été véritablement ponctuel. Il arrivait, et encore si il arrivait parce que parfois il oubliait complètement de venir, très souvent en retard : ça n'avait rien de voulu, il n'était pas le genre de personne qui aimait se faire désirer, ni de ceux qui avait la flemme de venir et partaient le plus tard possible. Non, le bouclé était seulement tête en l'air. C'était moins grave qu’auparavant, son boulot lui avait donné un peu de symétrie dans sa vie. Néanmoins, il se perdait souvent dans ses pensées, ces dernières qui étaient la plupart du temps futiles et sans intérêts particuliers. Pourtant, il flottait dans ses pensées avec joie, une pensée en donnait une autre et bientôt, un tableau s'étalait devant lui.

Seulement, cette fois-ci, c'était important. C'était pas un rencard, du moins il ne savait pas comment appeler ce rendez-vous, sûrement une rencontre entre deux amis. C'était important puisque c'était la première fois qu'il se voyaient "officiellement" et pas sous le coup du hasard dans sa boutique ou au bal. Si bien qu'une fois prêt et revêtu de vêtements pas trop agressifs à la vue, il attendait sur son canapé, prêt à partir par des moyens sorciers. Seulement, il songea pendant un instant à elle : à Héra et à cette divine soirée où il avait eut l'occasion de danser avec elle par pur hasard. Et si il n'aurait pas été cavalier avec durant une danse, aurait-il eut l'audace de lui envoyer une lettre ? Jamais.

Le sorcier sentit son regard coulisser vers sa montre à gousset et en voyant l'heure, il se sentit pâlir. Il était effectivement en retard et imaginer la belle dame en train de l'attendre dehors lui fendait le coeur. Le brun se précipita alors au dehors de sa maison, baguette en main et se retrouva bien vite devant le bar aquatique avec appréhension. Il jeta alors un coup d'oeil à l'intérieur et soupira de soulagement en voyant qu'elle n'était pas encore arrivée. Il prit alors place à une table et profita de l'instant pour remettre un peu d'ordre dans ses cheveux et dans sa tenue peu criarde. Mais il n'eut pas le temps d'attendre beaucoup plus que la silhouette de la jeune femme apparaissait déjà. Elle vient s'installer avec et heureux de la voir arriver, Charlie lui adressa un sourire.

- Bonsoir ! J'espère ne pas avoir été trop longue, j'étais ... Enfin je consciente d'avoir du retard. Comment vas-tu ?

Si elle savait ! Il ne lui en voulait pas pour son retard, il lui en était même plutôt reconnaissant : Charlie s'en voulait déjà assez d'avoir été en retard ainsi pour penser à.. elle justement ! Et puis sa prestance..ô par Merlin, il était nerveux de cette entrevue.

- Non, non ne t'inquiète pas, j'étais en retard aussi. avoua-t'il avec un sourire malicieux. Je vais bien et toi ? fit-il avec des mouvements de bras incohérents, ne savhant plus où donner véritablement de la tête.

: Sa timidité semblait faire effet et il ne savait pas trop comment faire pour rabattre vers un autre sujet : le silence lui paraissait presque gênant et avec les lèvres pincés, il est finalement soulagé de se voir sauvé par un serveur.

- Je prendrais un chocolat chaud, s'il vous plaît.

Le sorcier savait très bien que si il prenait de l'alcool, il serait moins timide et arriverait à engendrer plus de mots à la suite sans que sa nervosité s'entende dans sa voix. Seulement, il voulait faire une bonne impression et le nar était réputé pour leurs chocolats chauds divins.

- La même chose pour moi, s'il vous plaît.

Le serveur s'éloigne et une nouvelle fois, il ne sait que dire. Seulement cette-fois-ci, Héra prend la parole.

- J'ai assez mal vécu le lendemain du nouvel an ... Sans compter les nouvelles qui me sont parvenues. Même si celles-ci m'ont plutôt amusées.

Le bouclé se sentirait défaillir tandis qu'un mélange étrange de sentiments se déversent dans ses veines. Gêne et douleur. Il sent son corps se crisper et stoïque, des rougeurs naissent sur ses joues sans même qu'il s'en rende compte. Il avait lu le journal et avait fait abstraction de ces deux informations. Parce qu'il s'était senti coupable par l'acte cruel qu'il s'était passé pendant qu'il dansai avec Héra.

- Je..M..C'est..N-n..M-mais...

Ses pensées étaient si confuses qu'il avait du mal à aligner deux mots. Charlie respira alors calmement puis secoua la tête pour se redonner un peu plus de contenance.

- Je ne pensais pas que le monde sorcier allait aussi mal et que ce..Gustav était une aussi grande menace

Les aveux étaient sortis tout seuls, il faisait dès à présent assez confiance en Héra pour confier ce genre de craintes. Du bout des doigts, il s'amusait alors à tapoter la table avec un rythme particulier.

- Et pour Skeeter, je suis vraiment désolé de te mettre dans une situation si délicate. Je m'en veux, je n'aurais pas du accepter cette danse : tu dois sûrement être la risée des journalistes par ma faute..

- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66

Charlie H. Walsh

‘‘ Tu connais des gens, toi, qui  pleurent quand on les embrasse ? ’’


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: Un verre en toute innocence   Lun 9 Avr - 17:28



Un verre en toute innocence



"Il est l'heure de boire du champagne et de danser sur les tables."


Il y en avait un qui ne prenait visiblement pas la situation avec tant de légèreté. Le sorcier semblait s'être complètement perdu et n'était plus en rien à l'aise. Héra remarqua qu'il commençait à rougir. Ce n'était pourtant pas uniquement de la gêne qu'il semblait ressentir, il y avait autre chose de plus dérangeant encore qui elle-même la préoccupait. C'était le genre d'humeur qui était communicative.

" - Je..M..C'est..N-n..M-mais... Furent les seuls "mots", ou l'amas de sons, qu'il parvint à prononcer.

Finalement il parut vouloir se ressaisir, parce qu'il avait (un peu) meilleure allure après secoué la tête, allant jusqu'à réussir à formuler des phrases complètes pour s'exprimer.

- Je ne pensais pas que le monde sorcier allait aussi mal et que ce..Gustav était une aussi grande menace.

La journaliste se mordit la lèvre. Ce n'était pas à ça qu'elle avait fait référence et ça lui était même sorti de l'esprit un moment. Elle l'avait probablement occulté sciemment, elle tenait à se tenir éloigné de ce genre de danger et ne surtout pas s'impliquer. Pas la même erreur, pas deux fois. Grand nombre de ceux qui s'étaient positionnés en faveur de l'ordre du phénix et battu à leur côté se positionnaient comme des héros, mais ce n'était pas son cas. Le fait qu'ils aient agis pour la " bonne cause" n'effaçait pas la douleur, la souffrance, la mort qu'ils avaient eux-mêmes causés. S'ils n'en étaient pas sortis vainqueurs on les aurait punis pour leurs crimes, mais ils apparaissaient là comme des libérateurs. Peut-être l'étaient-ils mais ce au moyen d'atrocités.

Ne sachant comme s'exprimer, elle laissa Charlie poursuivre. Celui-ci dû percevoir à son silence qu'elle ne dirait rien pour le moment parce qu'il reprit.

- Et pour Skeeter, je suis vraiment désolé de te mettre dans une situation si délicate. Je m'en veux, je n'aurais pas du accepter cette danse : tu dois sûrement être la risée des journalistes par ma faute..

La jeune femme croyait à peine en ce qu'elle entendait. C'était adorable de sa part de se préoccuper d'elle à ce point, mais il n'avait rien fait de mal et n'était pas responsable de quoi que ce soit. De toutes manières ce n'était pas honteux que de se voir prêter une relation avec lui même si elle détestait qu'on mente et extrapole de cette manières sur son cas. Elle eut un mouvement évasif de la main comme pour chasser ses excuses.

- Mais tu n'as rien à te reprocher, et personne n'est venue me demander quoi que ce soit ou m'embêter. Il n'y avait pas de raison. De toutes manières, Rita a une fâcheuse tendance à vouloir sans cesse me caser avec le premier venu.

Elle soupira en songeant au fait que cela risquait de durer encore longtemps. Adoptant un ton plus grave, elle poursuivit sur le sujet "Gustav".

- Et en ce qui concerne ce qu'il s'est passé pendant le nouvel an, tout cet aspect si sombre m'était complètement sorti de l'esprit. Je ne sais pas s'il faut s'en inquiéter. On peut penser que ce ne sont que quelques actes isolés, et même s'ils sont vraiment liés ... Enfin ce n'est encore rien de trop pesant. Le mouvement sera sûrement avorté avant de prendre trop d'importance. "

Était-elle consciente de se mentir ? Elle se fourvoyait pour se rassurer, inventant mille réalités qui préservaient la quiétude qui l'entourait.



Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Un verre en toute innocence   Mer 18 Avr - 19:50





Un verre en toute innocence.

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


Le sorcier n'aurait jamais dû aborder cette conversation, et encore moins de prononcer le nom de ce nouveau "Seigneur des Ténèbres". Beaucoup tremblaient d'ailleurs à l'entente de ce simple nom, à l'entente de cette nouvelle guerre qui pouvait tout à fait apparaître à cause de ce Gustav et des sbires qui étaient ses fidèles. C'était un sujet trop sérieux, trop peu Charlie. Les joues crispées, il avait surtout songé à lui en songeant qu'il avait essayé d'oublier cette partie. Il n'avait pensé à aucun instant à l'impact de ce nom sur Héra et c'était ce qu'il redoutait le plus à présent. Soucieux, il la regardait se mordre les lèvres tout en songeant qu'il ne savait presque rien de son amie. Qu'il ne savait pas d'où elle venait, ni dans quel contexte elle avait été lors de la guerre. Avait-elle perdu des êtres chers ? Et lui.. et lui qui avait eut de la chance à avoir une famille saine et sauve tandis qu'il avait été en France durant toute la guerre.

Et merde. Dès à présent, il n'aborderait plus le sujet si ce n'était pas l'autre personne qui avait fait le premier pas. Heureusement, la conversation dérive puisque le sorcier s'empresse de changer la discussion comme pour faire abstraction de cet événement bancal et sans couleurs. Son visage se raffermit tout de même par un sourire serein tandis qu'il arrête son jeu de doigts sur la table lorsque celle-ci lui accorde un léger signe de main comme pour repousser ses excuses. Voûté vers la table, le garçon s'agite alors afin de prendre une position plus adéquate à la situation.

- Mais tu n'as rien à te reprocher, et personne n'est venue me demander quoi que ce soit ou m'embêter. Il n'y avait pas de raison. De toutes manières, Rita a une fâcheuse tendance à vouloir sans cesse me caser avec le premier venu.

Grinçant des dents, tantôt grimaçant, il ne savait pas ce qui était le plus douloureux. Le fait que cette vérité de "premier venu" lui fasse si mal parce que c'était bel et bien ce qu'il était, il avait été le cavalier chanceux prit au hasard parmi la foule. Ou bien la "tendance" de Skeeter :  est-ce que la jeune fille jouait dans plusieurs plats et qu'il était un parmi tant d'autres ? Charlie aurait pourtant juré qu'elle n'était pas ce genre de filles et il trouvait cela indélicat de lui poser sobrement la question alors qu'ils se connaissaient à peine. Il ne répond alors pas, sombrant dans un mutisme à son tour. Mais Héra reprend la main.

- Et en ce qui concerne ce qu'il s'est passé pendant le nouvel an, tout cet aspect si sombre m'était complètement sorti de l'esprit. Je ne sais pas s'il faut s'en inquiéter. On peut penser que ce ne sont que quelques actes isolés, et même s'ils sont vraiment liés ... Enfin ce n'est encore rien de trop pesant. Le mouvement sera sûrement avorté avant de prendre trop d'importance

Ses yeux s'illuminent légèrement, trouvant dans les paroles de la Greengrass un certain réconfort. Et puis, elle étudiait l'histoire et recevait de nombreuses interviews. La brune savait de quoi elle parlait et même si sa famille n'avait pas été touché particulièrement par la guerre, il ne souhaitait pas revoir un monde déchiré en plusieurs parties. Un monde où le meurtre, de n'importe quel côté, était possible.

- J'espère que ce que tu dis va se réaliser. Je n'étais pas là lors de la guerre, mais en France, mais je ne souhaite pas pour autant qu'un tel événement recommence...

Sincère, du moins personne n'aurait pu en douter avec son sourire montrant ses quenottes blanches, il pencha légèrement sa tête sur le côté. Nostalgique.

- Tu connais un peu la France ? Ma mère est française et j'ai fait mes études de commerce là-bas.  

- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66

Charlie H. Walsh

‘‘ Tu connais des gens, toi, qui  pleurent quand on les embrasse ? ’’


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: Un verre en toute innocence   Mer 18 Avr - 21:09



Un verre en toute innocence



"Il est l'heure de boire du champagne et de danser sur les tables."


Ses paroles rassurantes semblèrent être efficaces. C'est du moins ce que trahit l'expression qu'arborait Charlie, ce qui eut pour effet de faire sourire la journaliste. Bien qu'elle ne le laissa pas paraître elle déchanta en l'écoutant continuer. Les quelques mots qu'il prononça ne lui évoquaient rien de bon.

" - J'espère que ce que tu dis va se réaliser. Je n'étais pas là lors de la guerre, mais en France, mais je ne souhaite pas pour autant qu'un tel événement recommence...

Ainsi donc, il avait échappé au massacre et à l'horreur. Ce n'était pas son cas à elle. Elle était sincèrement heureuse pour lui qu'il n'ait pas eut à y être confronté mais cela ne l'empêcha de se remémorer quelques souvenirs qu'elle aurait voulu oublier. Sans rien ajouter, elle se contenta donc de lui offrir un rictus assuré, comme une promesse que tout irait bien.

- Tu connais un peu la France ? Ma mère est française et j'ai fait mes études de commerce là-bas.

Elle ne le voyait pas faire des études, rester enfermé dans une salle de classe à écouter un professeur des heures durant et encore moins sur un tel sujet ! Qu'il en ai été capable l'impressionnait presque.

- Et bien c'est à dire que je n'ai que peu quitté le Royaume-Uni, et pas vraiment voyagé. Mais j'ai beaucoup entendu parler de ce pays, il m'a l'air merveilleux !

Paris, notamment, avait une jolie réputation en Angleterre. La ville du romantisme, comme l'appelaient certains, attirait Héra et elle aurait voulu pouvoir un jour s'y rendre, n'abandonnant pas son projet. Il y avait tant de lieux qu'elle voulait visiter ... La liste s'étirait un peu plus à chaque récit d'excursion qui lui parvenait. Il lui en fallait peu pour être émerveillée mais elle adorait ça.

- Alors, raconte-moi ! Comment était-ce ? "

Elle ne cherchait pas à cacher son enthousiasme. Ce qu'il pourrait lui en dire l'intéressait véritablement et il lui plaisait de savoir que certains avaient pu être heureux, passer du bon temps, alors que d'autres étaient à la guerre. Fut un temps elle l'en aurait détesté mais elle était désormais trop bienveillante. Ou elle taisait sa peine ...



Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La salle du trône et le château
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: Le festin & la fête :: Bar aquatique
-


Sauter vers:  
IRP Février 2006

Plan des quartiers