Le Deal du moment : -19%
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
Voir le deal
129.99 €



Magic Never Dies :: Sélène GauntPartagez
Anonymous
Invité
Invité
profil +




Afficher les informations du joueur ↓

Message
John Blackwell   John Blackwell EmptyMar 7 Nov - 15:55

Scénario à l'abandon

Si ce sorcier vous intéresse, merci de ne pas créer de nouveau compte mais de réclamer l'ID et le MDP du compte dormant existant dans ce topic en tant qu'invité.

* * *

Spécificités à connaître sur John : Cet ancien joueur n'a que très peu de RPG à son actif, il sera donc aisé de prendre sa suite. A la base, il s'agit d'un scénario créé par Sélène Gaunt. Vous trouverez ses recommantations dans la balise spoiler ci-dessous, et le code de la fiche tout en bas.

Posts utiles au personnage : Coffre-fort / Livret / Volière

Lieu de résidence : Ecosse > Montrose

Indications du joueur :
 



John Blackwell


Luke Mitchell



:: Nom complet :: Blackwell
:: Âge :: 26 ans
:: Statut :: Sorcier
:: Ascendance ::  Sang-Mêlé sorcier
:: Nationalité / Origines :: Anglais
:: Père :: Peter Blackwell, sang-mêlé
:: Mère :: Wilburga Macneal-Blackwell, sang-pure
:: Statut marital :: Célibataire
:: Baguette :: Bois de sorbier, plume de corbeau, 28.3 cm, flexible, et taillée de nervures ébènes.
:: Métier :: Auror
:: Don(s) :: Lycanthrope



Etudes & examens à Poudlard

:: Ancienne maison :: Poufsouffle
:: B.U.S.E :: Diplômé

• Métamorphose → O
• Sortilèges → E
• Potions → O
• Histoire de la magie → A
• Défense contre les forces du Mal → O
• Astronomie → A
• Botanique → O

(entre , divination, étude des runes, , et arithmancie)
• Soins aux créatures magiques → E
• étude des moldus → E

:: A.S.P.I.C :: Diplômé
(Il faut au moins avoir eu E aux B.U.S.E dans la matière correspondante pour la passer aux A.S.P.I.C.)

• Métamorphose → E
• Sortilèges → E
• Potions → O
• Défense contre les forces du Mal → O
• Botanique → O


• Soins aux créatures magiques → O
• Etude des moldus → E

 
Histoire & personnalité

:: Qualités :: Attentionnée - Courageux - Combatif
:: Défauts :: Jaloux - Têtu - Gourmand

:: Si vous étiez un sortilège :: Salveo maleficia
:: Si vous étiez une créature magique :: un Fléreur
:: Si vous étiez un rêve :: Celui de créer sa propre famille.
:: Si vous étiez un pêché inavouable :: Celui d'accepter d'obéir à des ordres qui ne lui conviennent pas.
:: Si vous étiez une odeur :: Une nuit d'orage en plein été
:: Si vous étiez une colère :: Contre lui-même
:: Si vous étiez une faiblesse :: l'amour
:: Si vous étiez une passion :: Le dessin
:: Si vous étiez un dégoût :: Les perversions au sein du ministère
:: Si vous étiez une discipline magique :: Potion
:: Si vous étiez un secret :: Je le resterais
:: Si vous étiez une cause pour laquelle vous battre :: Les êtres aimés ou ceux qui ont besoin d'être protégés ou soutenus.
:: Si vous étiez quelqu'un qui vous fait du bien :: Le souvenir de sa mère




John est né dans un monde où la lumière et la chaleur représentaient tout. Dans une demeure où, les milles senteurs étaient portées par une brise douce et agréable, où les gens se laissaient porter par elle vers la beauté de l’art et les jouissances terrestre. Un monde empli de promesses d’un avenir heureux...
C’était le 13 juin 1979 qu’il a poussé son premier cri, dans une chambre lumineuse et empreinte d’un amour vif qui vous enrobait de joie de vivre. Il n’avait pas encore ouvert les yeux qu’on le déposait dans les bras réconfortant et protecteur d’une mère aimante. Une sorcière du nom de Wilburga. Une belle jeune femme aux yeux d’émeraude et à la chevelure rousse flamboyante. John était l’enfant de l’amour, qu’elle avait porté fièrement pour l’homme qu’elle avait épousé. Peter Blackbell, un jeune sorcier Londonien. Un homme qui, s’il n’avait que peu de charme, avait une grande bonté d’âme et un amour sans borne pour elle. À tel point que son statut de sang-mêlé avait vite été oublié par la famille de sa jeune épouse.

Les années qui suivirent la naissance de leur fils tant attendu, furent belles et heureuses. Son père, il devait l’apprendre avec le temps, était un homme respecté et respectable. Il menait son entreprise avec un esprit pondéré et généreux. Cependant, s’il savait le faire, c’était probablement parce qu’il savait exactement de quels hommes il devait s’entourer, et surtout qui étaient les brebis galeuses dans le troupeau…

Grâce à sa bonne réputation et aux gallions de la famille de sa mère, John reçu la meilleure instruction dès son plus jeune âge. Les maîtres les plus instruits demeuraient chez eux dans le seul but de satisfaire sa curiosité et nourrir son esprit de toutes les connaissances possibles… Et Dieu sait qu’il aimait apprendre. Même si la matière qui retenait le plus son attention fut toujours l’art. Il passait déjà tout son temps à dessiner, peindre, inventer,...

Malheureusement, sa vie prit un tout autre chemin lorsqu’à l’âge de huit ans, sa mère vint à décéder suite à un vol dans sa bijouterie. Un voleur armé d’un fusil voulait obtenir l’argent gagné suite à la semaine de la saint Valentin. Wilburga ne connaissait pas les armes moldues, le coup parti avant même qu’elle ait pu comprendre ce qu’il lui arrivait. Lorsque son corps atterrit sur le sol, toute trace de vie avait quitté son regard. Et tout ça sous le regard effrayé du petit garçon caché dans l'armoire...

Suite à cela, son père décida de couper les ponts avec le monde des moldus, s’enfermant dans la vie des sorciers pour ne plus avoir à rencontrer de personnes comme l’assassin de sa femme. Pourtant, il ne nourrit aucune rancune envers les moldus en général, mais à choisir il préférait ne pas trop les rencontrer, protégeant son fils de toutes mauvaises rencontres, par la même occasion…

Lorsqu’il atteint l’âge de onze ans, John reçu la lettre tant espérée. Dès lors, son père très heureux, l’emmena acheter son matériel, lui faisant promettre par la même occasion de le tenir au courant de sa vie à Poudlard.
Les sept années qu’il devait y passer, devinrent bien vite les plus belles de son existence malgré la grande guerre qui couvait. Là, il fit la rencontre de quelques nouveaux amis venant de tous horizons et de toutes les croyances. Plutôt attentionné et fidèle, il n’en avait pas pour autant beaucoup mais pour le peu qu’il avait réussi à se faire, il était très fier de cette amitié sincère.

Malgré la déception de son père, qui espérait passer les rennes de son entreprise à son fils, il entreprit de suivre la formation pour devenir auror. Il avait toujours veillé à obtenir les meilleures notes possibles dans ce seul espoir. Le but n’était pas de venger sa mère, non, pour elle s’était trop tard… Mais plutôt d’aider et de protéger les autres, pour que d’autres n’aient pas à vivre la même chose que lui… Mais ce n’était pas tout. Admiratif du combat mené par Harry Potter et ses acolytes, John ne pouvait tout simplement pas fermer les yeux sur ce qui était en train d’éclore.

C’est aussi à cette époque que son stage commença. Mais au lieu que la formation suive la trame habituelle, les plus jeunes, comme John, furent associé à des aurors de grande qualité pour être formés sur le terrain. La guerre faisait rage et nul ne pouvait rester en retrait. John était heureux de pouvoir apporter sa modeste contribution dans cette lutte pour la survie du monde tel qu’ils le connaissaient.
Cela dura deux ans durant lesquels il eut la chance d’apprendre des meilleurs, la tristesse de perdre des collègues et amis mais aussi l’espoir que la lutte n’était pas veine.
Et puis, Harry Potter réussit à vaincre Voldemort, les mangemorts se dispersèrent à travers le monde et le travail des aurors reprit son cours. La guerre était finie, le monde se reconstruisait tandis que John entreprenait sa dernière année de formation.

Sa vie aurait pu continuer sur sa lancée, sans que jamais rien ne change. Malheureusement, alors qu’il atteignait ses 25 ans, une mission fit tout basculer.

« Est-ce qu’il va s’en sortir ? »

La vieille medicomage soupira, cela faisait vingt minutes que monsieur Blackwell tournait autour d’elle avec cette même question aux lèvres. Son affolement teinté de culpabilité était perceptible dans chacune de ses paroles, tandis que ses larmes continuaient à zébrer son visage d’une extrême pâleur. Et bien que ça lui brise son vieux cœur, cela ne l’aidait pas à réfléchir et elle allait devoir lui demander de sortir. Car elle devait prendre une décision. En effet, si elle parvenait à sauver la vie du jeune homme, il serait à tout jamais affublé d’une malédiction terrible… Cette morsure, au creux de son épaule, n’était pas une simple marque laissée par un animal sauvage…  Non, la vérité était bien pire, il avait été attaqué par un loup-garou. Un être cruel qui avait emporté avec lui, l’humanité du sorcier, faisant de lui une bête assoiffée de sang à chaque pleine lune…

« Batilda, je vous en prie, sauvez mon fils ! »

Monsieur Blackwell jeta un nouveau regard sur son fils qui avait été déposé sur la table de la cuisine de son appartement. Comme il semblait fragile et faible au centre de ce meuble de chêne tandis que sa respiration se faisait de plus en plus laborieuse. Et tout ça pourquoi ? Par la faute du ministère qui avait laissé deux jeunes aurors partir en mission.

Pourtant, monsieur Blackwell ignorait ce qui s’était réellement passé. Et surtout pourquoi son fils avait choisi de ne pas se rendre à sainte Mangouste. La mission ne s’était pas déroulée comme cela aurait dû se faire. La coéquipière de John était morte, le loup-garou s’était enfui après avoir infecté le jeune homme et lui-même s’était traîné jusqu’à chez lui pour qu’une amie de la famille le soigne. Après tout, si son état restait secret, il pourrait rester le même homme aux yeux de tous et venger sa coéquipière et petite amie… Ses supérieurs et collègues savaient qu’il avait été blessé, mais il espérait bien cacher la morsure.

Il lui fallut plusieurs semaines pour revenir à la civilisation et lorsqu’enfin il le fit, il s’enferma dans une autoprotection faite de mystère le concernant devant servir à repousser la curiosité de tous ses amis et personnes chères qu’il refusait de mettre en danger…
Néanmoins, lorsqu’il fut remis de ses blessures, il retourna au ministère. Au début, tout sembla normal, on ne le tenait pas pour responsable de l'échec de la mission, ni même de la mort de sa petite amie... (Enfin, personne sauf lui, mais c'est une autre histoire)
Mais très vite l’un de ses supérieurs changea de comportement. Petit à petit Walsh, le sorcier en question, lui fit quelques allusions pour lui faire comprendre qu’il savait. Pire encore, il s’amusait à s’en servir pour que John le serve sans rien dire. Au début, ce n’était que des petits jeux débiles, des petits services sans intérêts, des travaux ennuyeux,... et puis, il y a peu il fit venir John dans son bureau.
Il était prêt à garder son secret et arrêter de jouer avec lui mais en échange, il devait accepter cette ultime mission. Jouer l'agent double avec une jeune femme que le ministère voulait utiliser... John n’était pas dupe, cependant il accepta.

Depuis, il vit dans l’incertitude du moment. Il met toute son âme dans son travail, cherchant à être le meilleur auror possible et surtout un sorcier solitaire qui se veut « normal ». Mais tous les masques finissent un jour par tomber et John se demande s’il ne devrait pas quitter le ministère avant que ça ne se produise… Sans compter qu’à présent, une vie autre que la sienne est menacée par le monstre qui vit en lui…




Rédaction d'un RPG

Vous rédigerez un RPG de minimum 20 lignes pour traduire votre vision du personnage en prenant en compte les éléments évoqués sur cette fiche. Il peut s'agir d'une introspection solo ou d'une situation qui le met en scène avec d'autres personnes, comme il vous plaira.


Partie du joueur

:: Votre pseudo / votre âge :: Réponse ici
:: Vous engagez-vous à respecter le passé de ce personnage ? :: OUI
:: Qu'est ce qui vous attire chez lui ? :: Réponse ici

:: A première vue, comment trouvez-vous le forum ? :: Réponse ici
:: Comment l'avez-vous déniché ? :: Réponse ici
:: Qu'attendez-vous de lui ? :: Réponse ici

:: Avez-vous un double-compte ici ? Si oui lequel ? :: Réponse ici
:: Souhaitez-vous être guidé(e) dans vos premiers pas ? :: Réponse ici
:: Quelque chose à rajouter ? :: Réponse ici




Code:
<center><div class="cadre_fiche_r">
<div class="nom_fiche_r">John Blackwell </div>
<hr class="sepa_fiche"><div class="celebrite_id">Luke Mitchell</div>
<span class="ministere_fiche_id"></span>
<div class="fond_carte_id">
<span style="background:url(https://i.imgur.com/KF1Iwot.png)center center;" class="photo_identite_fiche"></span><div class="text_carte_id">[b]:: Nom complet ::[/b] Blackwell
[b]:: Âge ::[/b] 26 ans
[b]:: Statut ::[/b] Sorcier
[b]:: Ascendance ::[/b]  Sang-Mêlé [i]sorcier[/i]
[b]:: Nationalité / Origines ::[/b] Anglais
[b]:: Père ::[/b] Peter Blackwell, sang-mêlé
[b]:: Mère ::[/b] Wilburga Macneal-Blackwell, sang-pure
[b]:: Statut marital ::[/b] Célibataire
[b]:: Baguette ::[/b] Bois de sorbier, plume de corbeau, 28.3 cm, flexible, et taillée de nervures ébènes.
[b]:: Métier ::[/b] Auror
[b]:: Don(s) ::[/b] Lycanthrope
</div>
</div><div style="clear:both"></div>

<div class="form_fiche"><div class="section_titre_id">Etudes & examens à Poudlard</div>
[color=#7B6C4D][b]:: Ancienne maison ::[/b][/color] Poufsouffle
[color=#7B6C4D][b]:: B.U.S.E ::[/b][/color] Diplômé

[color=#7B6C4D][b]• Métamorphose[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Sortilèges[/b][/color] → E
[color=#7B6C4D][b]• Potions[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Histoire de la magie[/b][/color] → A
[color=#7B6C4D][b]• Défense contre les forces du Mal[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Astronomie[/b][/color] → A
[color=#7B6C4D][b]• Botanique[/b][/color] → O

[color=#555047][size=11](entre , divination, étude des runes, , et arithmancie)[/size][/color]
[color=#7B6C4D][b]• Soins aux créatures magiques[/b][/color] → E
[color=#7B6C4D][b]• étude des moldus[/b][/color] → E

[color=#7B6C4D][b]:: A.S.P.I.C ::[/b][/color] Diplômé
[color=#555047][size=11](Il faut au moins avoir eu E aux B.U.S.E dans la matière correspondante pour la passer aux A.S.P.I.C.)[/size][/color]

[color=#7B6C4D][b]• Métamorphose[/b][/color] → E
[color=#7B6C4D][b]• Sortilèges[/b][/color] → E
[color=#7B6C4D][b]• Potions[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Défense contre les forces du Mal[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Botanique[/b][/color] → O


[color=#7B6C4D][b]• Soins aux créatures magiques[/b][/color] → O
[color=#7B6C4D][b]• Etude des moldus[/b][/color] → E
</div>
<div class="form_fiche"><div class="section_titre_id">Histoire & personnalité</div>
[color=#7B6C4D][b]:: Qualités ::[/b][/color] Attentionnée - Courageux - Combatif
[color=#7B6C4D][b]:: Défauts ::[/b][/color] Jaloux - Têtu - Gourmand

[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez un sortilège ::[/b][/color] Salveo maleficia
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une créature magique ::[/b][/color] un Fléreur
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez un rêve ::[/b][/color] Celui de créer sa propre famille.
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez un pêché inavouable ::[/b][/color] Celui d'accepter d'obéir à des ordres qui ne lui conviennent pas.
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une odeur ::[/b][/color] Une nuit d'orage en plein été
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une colère ::[/b][/color] Contre lui-même
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une faiblesse ::[/b][/color] l'amour
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une passion ::[/b][/color] Le dessin
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez un dégoût ::[/b][/color] Les perversions au sein du ministère
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une discipline magique ::[/b][/color] Potion
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez un secret ::[/b][/color] Je le resterais
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez une cause pour laquelle vous battre ::[/b][/color] Les êtres aimés ou ceux qui ont besoin d'être protégés ou soutenus.
[color=#7B6C4D][b]:: Si vous étiez quelqu'un qui vous fait du bien ::[/b][/color] Le souvenir de sa mère

<br />
<div class="VA_gif"><div class="VA_texte">
John est né dans un monde où la lumière et la chaleur représentaient tout. Dans une demeure où, les milles senteurs étaient portées par une brise douce et agréable, où les gens se laissaient porter par elle vers la beauté de l’art et les jouissances terrestre. Un monde empli de promesses d’un avenir heureux...
C’était le 13 juin 1979 qu’il a poussé son premier cri, dans une chambre lumineuse et empreinte d’un amour vif qui vous enrobait de joie de vivre. Il n’avait pas encore ouvert les yeux qu’on le déposait dans les bras réconfortant et protecteur d’une mère aimante. Une sorcière du nom de Wilburga. Une belle jeune femme aux yeux d’émeraude et à la chevelure rousse flamboyante. John était l’enfant de l’amour, qu’elle avait porté fièrement pour l’homme qu’elle avait épousé. Peter Blackbell, un jeune sorcier Londonien. Un homme qui, s’il n’avait que peu de charme, avait une grande bonté d’âme et un amour sans borne pour elle. À tel point que son statut de sang-mêlé avait vite été oublié par la famille de sa jeune épouse.

Les années qui suivirent la naissance de leur fils tant attendu, furent belles et heureuses. Son père, il devait l’apprendre avec le temps, était un homme respecté et respectable. Il menait son entreprise avec un esprit pondéré et généreux. Cependant, s’il savait le faire, c’était probablement parce qu’il savait exactement de quels hommes il devait s’entourer, et surtout qui étaient les brebis galeuses dans le troupeau…

Grâce à sa bonne réputation et aux gallions de la famille de sa mère, John reçu la meilleure instruction dès son plus jeune âge. Les maîtres les plus instruits demeuraient chez eux dans le seul but de satisfaire sa curiosité et nourrir son esprit de toutes les connaissances possibles… Et Dieu sait qu’il aimait apprendre. Même si la matière qui retenait le plus son attention fut toujours l’art. Il passait déjà tout son temps à dessiner, peindre, inventer,...

Malheureusement, sa vie prit un tout autre chemin lorsqu’à l’âge de huit ans, sa mère vint à décéder suite à un vol dans sa bijouterie. Un voleur armé d’un fusil voulait obtenir l’argent gagné suite à la semaine de la saint Valentin. Wilburga ne connaissait pas les armes moldues, le coup parti avant même qu’elle ait pu comprendre ce qu’il lui arrivait. Lorsque son corps atterrit sur le sol, toute trace de vie avait quitté son regard. Et tout ça sous le regard effrayé du petit garçon caché dans l'armoire...

Suite à cela, son père décida de couper les ponts avec le monde des moldus, s’enfermant dans la vie des sorciers pour ne plus avoir à rencontrer de personnes comme l’assassin de sa femme. Pourtant, il ne nourrit aucune rancune envers les moldus en général, mais à choisir il préférait ne pas trop les rencontrer, protégeant son fils de toutes mauvaises rencontres, par la même occasion…

Lorsqu’il atteint l’âge de onze ans, John reçu la lettre tant espérée. Dès lors, son père très heureux, l’emmena acheter son matériel, lui faisant promettre par la même occasion de le tenir au courant de sa vie à Poudlard.
Les sept années qu’il devait y passer, devinrent bien vite les plus belles de son existence malgré la grande guerre qui couvait. Là, il fit la rencontre de quelques nouveaux amis venant de tous horizons et de toutes les croyances. Plutôt attentionné et fidèle, il n’en avait pas pour autant beaucoup mais pour le peu qu’il avait réussi à se faire, il était très fier de cette amitié sincère.

Malgré la déception de son père, qui espérait passer les rennes de son entreprise à son fils, il entreprit de suivre la formation pour devenir auror. Il avait toujours veillé à obtenir les meilleures notes possibles dans ce seul espoir. Le but n’était pas de venger sa mère, non, pour elle s’était trop tard… Mais plutôt d’aider et de protéger les autres, pour que d’autres n’aient pas à vivre la même chose que lui… Mais ce n’était pas tout. Admiratif du combat mené par Harry Potter et ses acolytes, John ne pouvait tout simplement pas fermer les yeux sur ce qui était en train d’éclore.

C’est aussi à cette époque que son stage commença. Mais au lieu que la formation suive la trame habituelle, les plus jeunes, comme John, furent associé à des aurors de grande qualité pour être formés sur le terrain. La guerre faisait rage et nul ne pouvait rester en retrait. John était heureux de pouvoir apporter sa modeste contribution dans cette lutte pour la survie du monde tel qu’ils le connaissaient.
Cela dura deux ans durant lesquels il eut la chance d’apprendre des meilleurs, la tristesse de perdre des collègues et amis mais aussi l’espoir que la lutte n’était pas veine.
Et puis, Harry Potter réussit à vaincre Voldemort, les mangemorts se dispersèrent à travers le monde et le travail des aurors reprit son cours. La guerre était finie, le monde se reconstruisait tandis que John entreprenait sa dernière année de formation.

Sa vie aurait pu continuer sur sa lancée, sans que jamais rien ne change. Malheureusement, alors qu’il atteignait ses 25 ans, une mission fit tout basculer.

« Est-ce qu’il va s’en sortir ? »

La vieille medicomage soupira, cela faisait vingt minutes que monsieur Blackwell tournait autour d’elle avec cette même question aux lèvres. Son affolement teinté de culpabilité était perceptible dans chacune de ses paroles, tandis que ses larmes continuaient à zébrer son visage d’une extrême pâleur. Et bien que ça lui brise son vieux cœur, cela ne l’aidait pas à réfléchir et elle allait devoir lui demander de sortir. Car elle devait prendre une décision. En effet, si elle parvenait à sauver la vie du jeune homme, il serait à tout jamais affublé d’une malédiction terrible… Cette morsure, au creux de son épaule, n’était pas une simple marque laissée par un animal sauvage…  Non, la vérité était bien pire, il avait été attaqué par un loup-garou. Un être cruel qui avait emporté avec lui, l’humanité du sorcier, faisant de lui une bête assoiffée de sang à chaque pleine lune…

« Batilda, je vous en prie, sauvez mon fils ! »

Monsieur Blackwell jeta un nouveau regard sur son fils qui avait été déposé sur la table de la cuisine de son appartement. Comme il semblait fragile et faible au centre de ce meuble de chêne tandis que sa respiration se faisait de plus en plus laborieuse. Et tout ça pourquoi ? Par la faute du ministère qui avait laissé deux jeunes aurors partir en mission.

Pourtant, monsieur Blackwell ignorait ce qui s’était réellement passé. Et surtout pourquoi son fils avait choisi de ne pas se rendre à sainte Mangouste. La mission ne s’était pas déroulée comme cela aurait dû se faire. La coéquipière de John était morte, le loup-garou s’était enfui après avoir infecté le jeune homme et lui-même s’était traîné jusqu’à chez lui pour qu’une amie de la famille le soigne. Après tout, si son état restait secret, il pourrait rester le même homme aux yeux de tous et venger sa coéquipière et petite amie… Ses supérieurs et collègues savaient qu’il avait été blessé, mais il espérait bien cacher la morsure.

Il lui fallut plusieurs semaines pour revenir à la civilisation et lorsqu’enfin il le fit, il s’enferma dans une autoprotection faite de mystère le concernant devant servir à repousser la curiosité de tous ses amis et personnes chères qu’il refusait de mettre en danger…
Néanmoins, lorsqu’il fut remis de ses blessures, il retourna au ministère. Au début, tout sembla normal, on ne le tenait pas pour responsable de l'échec de la mission, ni même de la mort de sa petite amie... (Enfin, personne sauf lui, mais c'est une autre histoire)
Mais très vite l’un de ses supérieurs changea de comportement. Petit à petit Walsh, le sorcier en question, lui fit quelques allusions pour lui faire comprendre qu’il savait. Pire encore, il s’amusait à s’en servir pour que John le serve sans rien dire. Au début, ce n’était que des petits jeux débiles, des petits services sans intérêts, des travaux ennuyeux,... et puis, il y a peu il fit venir John dans son bureau.
Il était prêt à garder son secret et arrêter de jouer avec lui mais en échange, il devait accepter cette ultime mission. Jouer l'agent double avec une jeune femme que le ministère voulait utiliser... John n’était pas dupe, cependant il accepta.

Depuis, il vit dans l’incertitude du moment. Il met toute son âme dans son travail, cherchant à être le meilleur auror possible et surtout un sorcier solitaire qui se veut « normal ». Mais tous les masques finissent un jour par tomber et John se demande s’il ne devrait pas quitter le ministère avant que ça ne se produise… Sans compter qu’à présent, une vie autre que la sienne est menacée par le monstre qui vit en lui…

<br></div></div>

<!-- CETTE PARTIE VOUS CONCERNE --><div class="section_titre_id">Rédaction d'un RPG</div>
<div class="rpg-scenario">Vous rédigerez un RPG de minimum 20 lignes pour traduire votre vision du personnage en prenant en compte les éléments évoqués sur cette fiche. Il peut s'agir d'une introspection solo ou d'une situation qui le met en scène avec d'autres personnes, comme il vous plaira.
</div>

<div class="section_titre_id">Partie du joueur</div>
[color=#7B6C4D][b]:: Votre pseudo / votre âge ::[/b][/color] Réponse ici
[color=#7B6C4D][b]:: Vous engagez-vous à respecter le passé de ce personnage ? ::[/b][/color] OUI
[color=#7B6C4D][b]:: Qu'est ce qui vous attire chez lui ? ::[/b][/color] Réponse ici

[color=#7B6C4D][b]:: A première vue, comment trouvez-vous le forum ? ::[/b][/color] Réponse ici
[color=#7B6C4D][b]:: Comment l'avez-vous déniché ? ::[/b][/color] Réponse ici
[color=#7B6C4D][b]:: Qu'attendez-vous de lui ? ::[/b][/color] Réponse ici

[color=#7B6C4D][b]:: Avez-vous un double-compte ici ? Si oui lequel ? ::[/b][/color] Réponse ici
[color=#7B6C4D][b]:: Souhaitez-vous être guidé(e) dans vos premiers pas ? ::[/b][/color] Réponse ici
[color=#7B6C4D][b]:: Quelque chose à rajouter ? ::[/b][/color] Réponse ici

</div>
</div></center>


 Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] John Rambo [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Sélène Gaunt-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique
Plan du forum


Event' actif
» N'ayez crainte
Jusqu'au 25 octobre IRL
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser