Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99 €



Magic Never Dies :: Ailleurs en Grande-Bretagne :: Angleterre :: Flagley-le-Haut :: Pansy ParkinsonPartagez
Théodore Nott
Théodore Nott
CERE. Médicomage :: Ste-Mangouste
CERE. Médicomage :: Ste-Mangouste
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 98
Avatar : Francisco Lachowski
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
Sorcier de sang-pur
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Origines : Brittaniques
Baguette : bois d'acacia et crin de licorne, souple
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 10
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Médicomage à Sainte-Mangouste / Service des Virus et microbes magiques
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Lien CV : 1998 - Obtient son diplôme à Poudlard et part pour l'Ecosse
2003- Devient un médicomage qualifié
2004 - Se spécifie dans la catégorie "Virus magiques"
2005 - Fait son retour en Angleterre
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Patronus : Chien loup
Epouvantard : Inconnu
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide



http://www.magicneverdies-rpg.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://www.magicneverdies-rpg.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://www.magicneverdies-rpg.com/f137-theodore-nott http://www.magicneverdies-rpg.com/t382-theodore-nott
Afficher les informations du joueur ↓

Message
La pâleur de nos sentiments   La pâleur de nos sentiments EmptyJeu 27 Sep - 13:27

La pâleur de nos sentiments
Avec Pansy Parkinson







Théodore marchait tête basse dans les rues de Flagley-le-Haut. Cela faisait une bonne dizaine de minutes qu’il tournait en rond, passant des centaines de fois devant la porte de Pansy Parkinson. Il avait disparu de la circulation juste après le voyage sur l’île magique, là où il avait lui promit qu’ils se reverraient à Londres. Il avait eu besoin de fuir l’ambiance terrassante de la maison Nott, entre son père qui se mourait à petit feu, ses grands-parents toujours là pour soutenir leur fils aîné adoré et sa tante Viola, qui ne supportait pas Théo, qui passait quand elle le pouvait. A peine une semaine après son retour de l’île, il avait fait ses bagages pour faire un tour complet de l’Afrique. Il s’était rendu compte de l’ampleur du monde, qui ne se limitait pas à leur petit cocon anglais. Il avait appris beaucoup de choses durant ce voyage et il se sentait plus mature. Mais depuis son retour, deux jours plus tôt, il ne pensait qu’à une seule chose : aller s’excuser auprès de Pansy. Il ne lui avait donné aucune nouvelle depuis des mois, pas un mot rien. Mais il avait toujours été solitaire, c'était dans sa nature même si récemment il aimait faire comme si ce n'était plus le cas.  

Cette fille avait réussi à le rendre complète accro à elle avec seulement un baisé, chose que même Olivia, son ex copine, n’avait pas réussi à faire. L’indomptable Théodore Nott se voyait réduit à un simple jouet dans les mains de l’inimitable fille Parkinson. Il secoua la tête. Il devait arrêter de faire le gamin et aller toquer à cette maudite porte. Il revint sur ses pas et s’arrêta devant la maison de la brune. Il prit une grande inspiration avant de toquer trois coups puissants. Il n’attendit que quelques instants avant de voir la grande porte en bois s’ouvrir sur la silhouette féminine de Pansy.

- Pansy … commença-t-il avec une voix presque brisée. Je crois que je te dois des explications.

Et sur ces mots il offrit un sourire irrésistiblement triste à la jeune fille.
MND


Parce que tout le pousse au vice,
pourquoi ne pas y succomber ?


Dernière édition par Théodore Nott le Lun 31 Déc - 16:44, édité 1 fois


Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
TEN. Reporter ☨ Modératrice
TEN. Reporter ☨ Modératrice
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 245
Avatar : Scarlett Byrne
Crédit(s) : merci à Adélia Flores pour le vava
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Astrid Olsen
Félix Harrington
James King
Sorcier de sang-pur
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Niveau : Intermédiaire
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Origines : Anglaise
Baguette : Houx, Crin de Licorne
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 255
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Reporter
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Lien CV : • B.U.S.E
• A.S.P.I.C
• Bilingue Français / Anglais
• Petits jobs d'enquêteur au Québec
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Les cadavres de ses proches
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Histoire de la magie
Matière ⚡️ : Etude des moldus
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide



http://www.magicneverdies-rpg.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://www.magicneverdies-rpg.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/t300-pansy-parkinson
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: La pâleur de nos sentiments   La pâleur de nos sentiments EmptyLun 26 Nov - 22:29







La pâleur de nos sentiments

With Theodore Nott

Cela faisait quelques jours que Pansy était de retour dans son foyer à Flagley-le-Haut. Pendant deux mois, elle était partie dans le Nord pour accompagner des aurors en mission pour un de ses reportages. Elle avait détesté ce voyage. Le froid, le confort, la faim. Les pays du Nord n'étaient pas faits pour elle, elle le savait maintenant. Plus jamais elle n'espérait y remettre les pieds. D'autant plus que la mission des aurors n'avait mené nulle part ! Elle hésitait même à écrire un article pour y raconter leur inefficacité, rien que pour leur faire payer les horribles conditions de vie de là-bas. Jamais la Parkinson n'avait été prévenue que les choses se passeraient ainsi et si ça avait été le cas, il était certain qu'elle n'y serait pas allée !
Bien au chaud dans sa maisonnette, elle était assise à son bureau, des tas de brouillons froissés et déchirés s'y empilaient. Cela faisait des jours qu'elle cherchait de quoi faire un article mais ne trouvait toujours pas quelque chose de bien. Son travail en Angleterre ne lui plaisait pas autant que celui qu'elle avait à Montréal mais elle se contentait pour l'instant de faire avec.
Complètement distraite, elle observait sans vraiment la voir la marque noire sur son bras que son débardeur révélait au grand jour. Trois coups puissants résonnèrent contre la porte, la faisant sursauter et renverser au passage l'encrier de son bureau, à côté de ses débuts d'article. La brune poussa un cri de rage, tentant, dans l'affolement, de tout nettoyer avec ses mains. Où était sa baguette ?!! Elle n'avait plus le temps de la trouver et abandonna la tâche pour aller ouvrir la porte. Se rappelant de sa tenue, elle tenta comme elle put de dissimuler la marque de son bras, mais toute crainte à ce sujet s'envola lorsqu'elle reconnu le charmant visage de Théodore Nott.

Pansy … commença-t-il avec une voix presque brisée. Je crois que je te dois des explications.

Il lui offrit un sourire si triste qu'il aurait presque pu apaiser sa colère. Elle allait lui sourire en retour mais se rappela soudain de la raison pour la quelle il lui disait cela.

- Tu crois ?!! cria-t-elle. Trois mois ! Trois mois sans la moindre nouvelle de ta part !

Pour souligner ses paroles, elle enfonça son doigt contre le torse du jeune homme et ce n'est qu'en remarquant les nouvelles traces noires qui venait d'apparaître sur la chemise du brun, qu'elle constata que ses mains étaient pleines d'encre. Poussant un nouveau cri de rage, elle retourna à l'intérieur, grognant un « rentre » au Nott et attrapant au passage sa baguette posée sur le meuble de l'entrée puis nettoya tout le chantier qu'elle avait fait avant d'ouvrir au sorcier. Une fois ses mains et son bureau propre, elle se tourna vers Théo :

- Récurvite ! Lança-t-elle en pointant la chemise du jeune homme de sa baguette.

La tâche d'encre sur le tissu disparut immédiatement et elle put enfin souffler. Pansy observa alors le sorcier en face d'elle. Après ces quelques mois, il avait gardé toute son élégance et son charme, et même s'il avait un don pour l'enrager, elle ne pouvait nier qu'il lui plaisait toujours autant.

Par Héra Greengrass


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?


Théodore Nott
Théodore Nott
CERE. Médicomage :: Ste-Mangouste
CERE. Médicomage :: Ste-Mangouste
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 98
Avatar : Francisco Lachowski
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
Sorcier de sang-pur
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Origines : Brittaniques
Baguette : bois d'acacia et crin de licorne, souple
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 10
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Médicomage à Sainte-Mangouste / Service des Virus et microbes magiques
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Lien CV : 1998 - Obtient son diplôme à Poudlard et part pour l'Ecosse
2003- Devient un médicomage qualifié
2004 - Se spécifie dans la catégorie "Virus magiques"
2005 - Fait son retour en Angleterre
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Patronus : Chien loup
Epouvantard : Inconnu
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide



http://www.magicneverdies-rpg.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://www.magicneverdies-rpg.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://www.magicneverdies-rpg.com/f137-theodore-nott http://www.magicneverdies-rpg.com/t382-theodore-nott
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: La pâleur de nos sentiments   La pâleur de nos sentiments EmptySam 15 Déc - 13:04

La pâleur de nos sentiments
Avec Pansy Parkinson







Pansy, debout face à lui, lui lança un regard plein de rage.

- Tu crois ?!! Trois mois ! Trois mois sans la moindre nouvelle de ta part ! cria-t-elle en enfonçant ses doigts dans le torse du jeune homme.

Théo baissa les yeux, comportement de chien battu sur lequel il comptait pour attendrir le coeur de la Parkinson. C'est alors qu'il remarqua les taches d'encre noires que la jeune sorcière venait de laisser sur sa chemise blanche. Elle s'en rendit compte aussi puisqu'elle lâcha un cri de rage avant d'intimer au Nott d'entrer chez elle. Il s'exécuta sans broncher, il avait bien trop peur de la colère de Pansy pour faire quoi que ce soit d'autre que suivre ses ordres. Une fois à l'intérieur, elle nettoya sa chemise avec un "recurvite" et tout revint dans l'ordre. A ce moment elle se planta devant lui en l'attente visible de cette explication qu'il lui avait promise.

- Mon père est malade, lâcha alors Théo sans préavis. Quand j'ai décidé de partir sur l'île c'était pour retirer un peu de poids de mes épaules, respirer un peu. Les Nott sont constamment dans mes pattes, chez moi ou chez mon père, et ils ne me supportent pas.

Il marca une pause pour laisser à Pansy le temps d'encaisser, ou peut-être de s'apitoyer sur son sort. Un peu des deux surement. Puis il reprit.

- Quand je suis revenu de l'île, son état avait empiré et les comportements de ma famille ont empiré avec. J'ai alors décidé de fuir mes responsabilités et de tout recommencer, du moins pendant quelques mois. Je suis parti faire du bénévolat en Afrique pendant ces trois. Je sais que j'aurais du t'écrire, souffla-t-il, fautif, mais je ne savais pas quoi te dire, je ne savais pas comment exprimer tout ça. J'espère que tu pourra me pardonner Pansy, parce que tu n'es pas comme toutes les autres, tu compte vraiment à mes yeux, finit-il en prenant la main de la Parkinson dans un geste tendre.

Il fini sa phrase à mi-voix, comme s'il n'osait pas vraiment prononcer ces mots. Il n'avait jamais été très bon en contact humain et encore moins pour exprimer ce qu'il ressentait. Il espérait vraiment qu'elle puisse le pardonner, il n'était pas prêt à la perdre.
MND


Parce que tout le pousse au vice,
pourquoi ne pas y succomber ?


Dernière édition par Théodore Nott le Lun 31 Déc - 16:46, édité 1 fois


Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
TEN. Reporter ☨ Modératrice
TEN. Reporter ☨ Modératrice
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 245
Avatar : Scarlett Byrne
Crédit(s) : merci à Adélia Flores pour le vava
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Astrid Olsen
Félix Harrington
James King
Sorcier de sang-pur
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Niveau : Intermédiaire
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Origines : Anglaise
Baguette : Houx, Crin de Licorne
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 255
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Reporter
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Lien CV : • B.U.S.E
• A.S.P.I.C
• Bilingue Français / Anglais
• Petits jobs d'enquêteur au Québec
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Les cadavres de ses proches
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Histoire de la magie
Matière ⚡️ : Etude des moldus
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide
La pâleur de nos sentiments 1567615149-du-vide



http://www.magicneverdies-rpg.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://www.magicneverdies-rpg.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/t300-pansy-parkinson
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: La pâleur de nos sentiments   La pâleur de nos sentiments EmptySam 22 Déc - 0:55







La pâleur de nos sentiments

With Theodore Nott

Le grand brun devait se douter que Pansy attendait des explications. Elle n’eut pas besoin de prendre la peine de les lui demander, il le fit de lui même, sans la moindre transition :

- Mon père est malade, annonça-t-il. Quand j'ai décidé de partir sur l'île c'était pour retirer un peu de poids de mes épaules, respirer un peu. Les Nott sont constamment dans mes pattes, chez moi ou chez mon père, et ils ne me supportent pas.

Le visage courroucé de la brune s’estompa, laissant place à une mine déconfite. Comment avait-elle pu être aussi mauvaise avec lui ! Avec tout ce qu’il traversait ! Elle savait que le père Nott était tout ce qu'il restait au sorcier, ou du moins, il était sa seule famille. Elle savait aussi à quel point ça avait été dur pour lui de perdre sa mère si jeune, il ne s’en était d’ailleurs toujours pas réellement remis selon elle.

- Quand je suis revenu de l'île, reprit-il après une pause, son état avait empiré et les comportements de ma famille ont empiré avec. J'ai alors décidé de fuir mes responsabilités et de tout recommencer, du moins pendant quelques mois. Je suis parti faire du bénévolat en Afrique pendant ces trois.

Un silence pesant régnait désormais dans le salon de la brune. Que pouvait-elle répondre à tout ça ? Sa bouche entre-ouverte était incapable de prononcer le moindre mot. Aucun son n’en sortait. Elle se sentait si bête d’avoir réagit avec tant de puérilité.

- Je sais que j'aurais du t'écrire, souffla-t-il, fautif, mais je ne savais pas quoi te dire, je ne savais pas comment exprimer tout ça. J'espère que tu pourras me pardonner Pansy, parce que tu n'es pas comme toutes les autres, tu compte vraiment à mes yeux.

Délicatement, le brun saisit sa main mais Pansy s’en dégagea, tournant brusquement le dos au brun. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? Elle ne le savait pas vraiment. Peut-être en était-ce trop pour elle, trop d’un coup. Elle n’était plus habituée à ce genre de remarques affectives et n’y croyait plus vraiment quand elle les entendait. Pourtant, une petite voix au fond d’elle, semblable à celle de la petite Pansy des belles années à Poudlard, lui murmurait que c’était ce genre de paroles qu’elle avait toujours souhaité entendre. Elle avait toujours adoré se sentir différente des autres, qu’on la mette en avant, alors pourquoi maintenant que ça arrivait fichait-elle le camp ?
Fixant les boules de papiers qui traînaient encore non loin de là, elle finit par se rendre compte que tout ce qu’elle avait toujours souhaité se trouvait juste derrière elle. Elle fit alors à nouveau demi tour et s’avança précipitamment vers le jeune Théodore pour le prendre dans ses bras.
Elle se sentait mal d’avoir été souvent si froide avec lui, et sa réaction face à tout ce qu’il venait d’advenir à l’instant la faisait atrocement culpabiliser.

- Je suis désolée, murmura-t-elle d’une faible voix, serrant le brun un peu plus fort contre elle.


Par Héra Greengrass


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?


Contenu sponsorisé
profil +




Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: La pâleur de nos sentiments   La pâleur de nos sentiments Empty



 Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Ailleurs en Grande-Bretagne :: Angleterre :: Flagley-le-Haut :: Pansy Parkinson-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique