Le Deal du moment : -33%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
67 €



Magic Never Dies :: Ailleurs en Grande-Bretagne :: Angleterre :: Flagley-le-Haut :: Pansy ParkinsonPartagez
Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
TEN. Reporter ☨ Modératrice
TEN. Reporter ☨ Modératrice
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 245
Avatar : Scarlett Byrne
Crédit(s) : merci à Adélia Flores pour le vava
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Astrid Olsen
Félix Harrington
James King
Sorcier de sang-pur
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Niveau : Intermédiaire
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Origines : Anglaise
Baguette : Houx, Crin de Licorne
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 255
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Reporter
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Lien CV : • B.U.S.E
• A.S.P.I.C
• Bilingue Français / Anglais
• Petits jobs d'enquêteur au Québec
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Les cadavres de ses proches
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Histoire de la magie
Matière ⚡️ : Etude des moldus
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide
Un sentiment d'abandon 1567615149-du-vide



http://www.magicneverdies-rpg.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://www.magicneverdies-rpg.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/t300-pansy-parkinson
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Un sentiment d'abandon   Un sentiment d'abandon EmptySam 6 Jan - 21:56

Un sentiment d'abandon
Pansy avait récemment acheté sa nouvelle maison à Flagley-le-haut. Elle y était bien dedans et aimait beaucoup se prélasser dans le canapé près de la cheminée, observant la décoration toute neuve. Mais aujourd'hui, elle n'avait même pas le moral à ça. Il était tard quand elle poussa la porte de sa nouvelle demeure et elle ne prit même pas la peine d'allumer la lumière, laissant les ténèbres l'envahir. La jeune femme revenait de sa visite au manoir de ses parents avec son amie Héra Greengrass qu'elle avait quitté il y a peu, désirant être seule. Peut-être n'aurait-elle pas du la laisser partir si vite, peut-être aurait-elle du lui demander de rester plus longtemps en sa compagnie pour éviter d'affronter le sentiment de désespoir qui la guettait ? De toute manière, il était trop tard. La fille Parkinson était seule dans sa maisonnette quand elle referma la porte derrière elle et se dirigea vers son bureau pour sortir un paquet de lettres du second tiroir, n'y voyant seulement que grâce à la lumière de la lune. Elle prit l'enveloppe sur le dessus du paquet, soit la dernière qu'elle avait reçu, l'ouvrit, et relu pour la énième fois :

Chère Pansy,
Nous lisons avec joie les nouvelles que tu nous donnes, même si nous ne trouvons pas toujours le temps de te répondre convenablement. Ton père et moi sommes très occupés ces temps-ci, mais ne t'en fait pas, il n'y a rien de grave, les choses vont vite s'arranger et nous avons hâte de pouvoir à nouveau te compter parmi nous lorsque tu reviendras en Angleterre. J'espère que tu nous pardonneras cet écart.

Affectueusement, tes parents.


La brune, se sentant légèrement défaillir, se laissa glisser le long du mur de la pièce. Le nombre incalculable de pensées qui s'entrechoquaient dans son esprit la rendait dingue. Pourquoi avaient-elles retrouvé le manoir Parkinson dans un état second, sans la moindre trace d'un quelconque habitant,  mis à part dans la chambre de Pansy où elles avaient retrouvé quelques souvenirs ainsi qu'une nouvelle enveloppe ? La Serpentard fourra la main dans son sac et ressortit les vestiges de son ancienne demeure : la chevalière, les photos et le mystérieux parchemin laissé par sa mère expliquant qu'ils lui léguaient la bague familiale. Elle relit ce dernier à la recherche d'un détail qui leur avait échappé, mais rien. Pourquoi ne pas la lui avoir offerte en main propre ? Pourquoi l'écriture n'avait rien de précipité comme s'ils n'avaient pas eu à quitter le manoir en vitesse ? Serait-il possible que tout ça ne soit qu'un stratagème ? Mais pourquoi donc ? Une boule se formait dans son ventre. Tout cela ressemblait bien trop à... Non. Elle ne voulait pas y croire. Laissant tomber tous les papiers qu'elle tenait, elle releva sa manche gauche d'une main tremblante. Là, même dans la pièce seulement éclairée par la lumière lunaire, elle pouvait la voir. La marque noire qui contrastait sur sa peau ivoire.  Combien de fois avait-elle songé à s'en débarrasser ? Elle avait tout essayé, jusqu'à tenter de s'arracher la peau avec ses ongles, mais rien n'y avait fait. Souvent elle se demandait : était-ce la marque qui lui appartenait ou elle qui appartenait à la marque ? Avec le temps, la sorcière avait appris à vivre avec mais jamais elle n'oubliait. La magie noire coulait dans ses veines et ne la quitterait jamais, qu'importait toutes les bonnes actions qu'elle pourrait faire pour y remédier. Sur sa joue une larme coula, brûlant sa peau gelée par le froid extérieur, en creusant son sillon. Elle songeait au fameux sorcier, venant du Nord. On disait ça et là, que beaucoup d'anciens mangemorts avaient rejoint ses rangs. Une deuxième larme coula. Ses parents lui avaient assuré qu'ils regrettaient leurs actes. Ils lui avaient promis qu'ils feraient tout pour se racheter, que plus jamais ils ne se laisseraient enrôler ainsi. Serait-il possible qu'ils n'en pensaient rien ? Elle ne pouvait pas y croire. Elle ne voulait pas y croire. Ils lui avaient promis...

« J'espère que tu nous pardonneras cet écart » avait écrit sa mère dans la dernière lettre. Parlait-elle du fait qu'ils n'avaient plus le temps de lui répondre ou du fait qu'ils... Non. « Il n'y a rien de grave, les choses vont vite s'arranger » Par Merlin, Pansy ne comprenait rien de ce qu'elle devait entendre par là ! « Nous avons hâte de te retrouver à nouveau parmi nous...» Le sang de la brune se glaça. Non. Elle secouait la tête de gauche à droite, arrosant le plancher de gouttelettes salées. Et si en disant « te retrouver à nouveau parmi nous » ils l'invitaient à les rejoindre parmi... Non ! Elle se leva brusquement, tournant en rond dans la pièce à la recherche de réponses. Que pouvait-elle bien faire ? Pensant qu'ils avaient eut un accident, elle avait d'abord songé à avertir les aurors. Mais si sa nouvelle théorie, aussi détestable qu'elle était, s'avérait être vraie, allait-elle prévenir les autorités et trahir sa famille ? Dans un cri de rage, la jeune femme se retrouva accroupie au sol, la tête dans les mains. Voilà qu'à peine revenue en Grande Bretagne, elle allait peut-être involontairement être mêlée à des affaires peu plaisantes et encore une fois, elle allait sûrement devoir adapter ses choix en fonction des autres. Dans son impuissance, elle resta quelques minutes ainsi à attendre, le visage baignant dans ses larmes, puis d'un coup elle se leva et se dirigea à nouveau vers le bureau où elle s'assit après s'être munie d'une plume et d'un parchemin. Elle allait suivre le conseil de son amie et partir à la pêche aux infos. Certains devaient forcément être au courant de quelque chose et elle était prête à tout pour découvrir ce que ses parents cachaient.

Une dernière fois elle regarda la chevalière en émeraude. Elle se sentait abandonnée. Pas un jour depuis son retour n'était passé sans qu'elle n'espère une nouvelle d'eux, que ce soit une visite ou même une simple lettre. Mais rien. Deux mois qu'elle était de retour, et pas un mot hormis ce qu'elle venait de découvrir au manoir. Elle se sentait abandonnée. Abandonnée par ceux qui pour elle, malgré leurs erreurs, ne la trahiraient jamais. Pourtant, s'ils avaient bel et bien rejoint le cercle de Gustav G, comme elle le craignait, alors elle était désormais seule. C'est dans cet instant de solitude qu'elle enfila la bague familiale, et, trempant la plume dans l'encre, laissa couler une dernière larme.
acidbrain


 Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Ailleurs en Grande-Bretagne :: Angleterre :: Flagley-le-Haut :: Pansy Parkinson-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique