Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Allée des Embrumes :: La ruelle sombre :: Secteur à risques
Partagez | 


profil +
Message
Des pas qui résonnent dans l'ombre   Dim 30 Sep 2018 - 21:16

Des pas qui résonnent dans l'ombre
Lucius avançait d'un pas rapide dans les plus obscures rues londoniennes. Ici, personne ne le dénoncerait, il le savait bien sans risquer pour autant à se faire repérer. Son visage était obstinément baissé et bordé par les rabats d'une capuche qui dissimulait ses traits. Certains disciples portaient des masques mais lui n'en était pas capable. Il craignait de trop attirer l'attention dans cet accoutrement. Une paranoïa aiguë s'était emparée de lui depuis qu'ils l'avaient lâchement abandonné. Elle avait peu à peu prit de l'ampleur pour complètement le submerger. Sa folie l'avait ensevelit d'idées sombres, de songes effrayants, de murmures accusateurs. Des murmures qui étaient devenus des sermons s'étant eux-mêmes mus en cris. Des hurlements déchirants qui lui vrillaient les tympans. Ils résonnaient contre les parois de sa solitude, toujours plus puissants et dévastateurs. Lucius pouvait s'en tordre de douleur comme le misérable vermisseau qu'il était, ou ne plus être capable d'en ressentir corps ou esprit. Les phrases, les mots, les syllabes, se confondaient pour se perdre. Rien n'avait de sens dans le vacarme assassin qui l'emplissait. Seulement sa douleur, sa terreur. Sa souffrance, son effroi. Son égoïsme bruyant qui ne s'était jamais fait aussi tonitruant.

Puis. Plus rien. Le silence, soudain. Il l'avait trouvé. Un nouveau meneur à suivre. Un maître à servir. Un but, une direction, un projet. Il n'aurait plus à errer sans savoir que faire, se cacher simplement en espérant ne jamais être repéré. Désormais, on lui donnerait des ordres qu'il exécuterait pour une cause en laquelle il croyait, s'imaginait croire du moins. Était-ce là sa véritable volonté ? Était-il seulement capable de faire le moindre choix ? Car Lucius n'était pas un penseur. Il n'était qu'un éternel suiveur.

« Un faible, incapable de réfléchir par lui-même. Et tu te demandes encore comment tu as pu en arriver là ... »

- Tais-toi, cracha-t-il, amer.

La voix ne s'était pas tue. Jamais. Elle se faisait plus discrète, intervenant de temps à autre d'un chuchotement acerbe pour lui rappeler à quel point il était médiocre. Même lorsqu'il ne l'entendait pas il pouvait sentir son omniprésence, sa menace incessante. Sa sournoiserie était égale à celle du sorcier qui l'entendait. Blessante, tranchante, et sans aucune limite.
© CRIMSON DAY

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Mer 3 Oct 2018 - 18:52

▲▼ Des pas qui résonnent dans l'ombre

Les points de vues divergeaient toujours, jamais une personne ne pensait exactement de la même façon qu'un autre. Elza ne s'était donc jamais étonné de voir qu'elle représentait une image de sécurité pour certain, mais également une figure d'autorité à redouter et éviter pour d'autres. De cette même manière, il y avait des endroits où il faisait bon d'être Auror et d'autres où il valait mieux faire profil bas.

L'Allée des Embrumes était l'un de ces derniers lieux. D'après ce qu'Elza avait pu entendre dire - et pas seulement dans l'enceinte du Ministère - un de ses collègues, Félix Harrington, s'était retrouvé confronté à l'un des disciples masqués de Gustav Grindelwald dans cette même rue. Cette idée qu'un quartier au plein cœur de Londres - non loin du Chemin de Traverse ! - puisse abriter des malfrats notoires sans qu'ils ne soient inquiétés ne plaisaient pas aux autorités et Elza avait été dépêchée ici pour enquêter.

En s'avançant dans la ruelle obscure, elle ne pu que se faire la réflexion que les lieux avaient la tête de l'emploi : des gens rodaient, les yeux vides et hagards, devant des devantures de magasin à l'abandon ou à l'air sinistre. Même de jour, cette rue ne respirait pas la sécurité. Mais c'était bien la raison de sa venue en ces lieux.

Après maintes déambulations, Elza avait finit par prendre l'allure et se fondre dans les silhouettes qui peuplaient la rue, ces anonymes au cœur vide, presque déshumanisés. Elle sentait ce désespoir et cette peine lui étreindre l'esprit au fur et à mesure qu'elle passait inaperçu, simple élément de ce décor sinistre.

Elle se sentait prise de torpeur à observer ainsi cette ruelle si ralentie, si vide de tout mouvement brusque, alanguie par les émotions négatives. Trop sensible aux ondes qui déferlaient sur son esprit, elle se sentait beaucoup trop proches des badauds.

Des bruits de pas précipités la firent sortir de sa léthargie. Elle tourna la tête vers la silhouette sous cape qui s'avançaient, faisant voler des pans noires derrière elle. Elle ne pu que remarquer cette tête baissée, cachée par l'ombre du capuchon, ces mains maigres qui sortaient des manches. Cette personne ne voulait pas être vu, pas être reconnu.

Lorsqu'elle passa à sa hauteur, Elza se mit en marche. Sa main plongée au fond de sa poche, elle serrait sa baguette entre ses doigts fins, prête à dégainer s'il le fallait pour arrêter cet individu. Son intuition lui dictait de le suivre, de découvrir qui se cachait dans l'ombre et fuyait ainsi, pressé par la temps. C'est ce qu'elle fit, conservant une distance raisonnable pour ne pas la perdre de vue tout en l'observant à loisir, profitant elle aussi des ombres qui s'étiraient dans la rue.

© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Mer 3 Oct 2018 - 21:22

Des pas qui résonnent dans l'ombre
Un bruissement de cape. D'infimes chuchotements. Des silhouettes qui n'existaient même pas. Une ombre imaginaire. L'esprit de Lucius s’échauffait pour susciter tant de nouveaux effrois. Il était perpétuellement sur le qui-vive, sans un instant de répit. Qu'il soit seul, en mission, avec son maître, la peur ne le quittait jamais. Celle d'être découvert. Celle d'avoir encore à fuir. Celle de croupir à Azkaban. Celle de faillir. Celle de décevoir. Celle d'être une nouvelle fois déchu. Celle de ne jamais retrouver sa famille, que ce soit pour la rallier à sa cause ou se venger de leur traîtrise.

Narcissa et Drago Malefoy. Sa femme, son fils. Deux êtres qui s'étaient enfuis mais qu'il savait toujours tenir. Le patriarche refusait de laisser sa place. Délicatement, tout en subtilité il préparait son retour. Lorsqu'il réapparaîtrait ni l'un ni l'autre ne s'y opposerait. Ils se placeraient à sa suite pour suivre et obéir au meneur légitime. Comme ils l'avaient toujours fait.

« Toujours ? Ta mémoire semble aussi défaillante que ton esprit. »

Lucius ne se préoccupa pas de la voix. Son entourage l'accaparait bien trop pour qu'il en soit capable. Il craignait chaque instant de se faire interpeller. Qu'on l'attaque aussi vicieusement que lui en était capable, qu'on l'abatte sans une once de regret. Il était une proie facile et empestait la peur. Un simple passant ne pourrait le déceler mais un chasseur invétéré en serait à coup sûr alerté.

On le suivait, il en était persuadé. Ce doute ne le quittait jamais. Ces pas se rapprochaient, encore et encore, sans pourtant jamais l'atteindre. Il les entendait avancer, lentement, à un rythme régulier, assuré. Qu'il soit seul ou entouré, se déplace ou reste immobile, jamais eux ne s'arrêtaient. Tentant en vain de leur échapper, il tourna sèchement au premier croisement qu'il trouva, entrant dans une ruelle plus sombre qu'aucune autre et absolument déserte.

Au moindre bruit, il sursautait. Ses pupilles balayaient frénétiquement l'espace, désireuses d'analyser la situation, trouver un échappatoire, faute de mieux comment vaincre. Chaque mot était une nouvelle menace. Chaque geste une nouvelle attaque. Chaque présence un nouvel ennemi. Et lui prisonnier de sa psychose.
© CRIMSON DAY

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Jeu 4 Oct 2018 - 21:11

▲▼ Des pas qui résonnent dans l'ombre

Il lui semblait presque les brumes tournoyantes qui accompagnaient ses pas étaient vivantes. Au milieu des bâtiments sinistres et des grandes ombres qu'elles projetaient, l'impression persistait, saisissante. Paresseuses, elles s'enroulaient lascivement autour des mollets des passants, les regardaient de leur grand yeux avides de secrets, les surveillaient pour murmurer ce qu'elles avaient vu un peu plus tard.

Mais la mission d'Elza était bien plus importante que l'étrange lieu dans lequel elle se mouvait. Surtout maintenant que sa cible semblait l'avoir repéré. Il n'y avait pas de doute à avoir en le voyant tourner aussi abruptement, comme pour fuir et s'évanouir dans les ténèbres qui envahissaient cette partie de Londres, même de jour.

Il pouvait tout aussi bien s'agir d'un simple passant un peu paranoïaque comme d'un criminel intensément recherché par le Ministère. Dans le doute, mieux valait vérifier. Ce qu'elle comptait bien faire, incapable de laisser tomber une piste aussi facilement quand elle en tenait une.

Elza tourna tout aussi promptement que lui au coin de la rue et ses pas se firent plus sûrs et déterminés. Sa main fendit l'air, sa baguette serrée entre ses doigts, et elle rattrapa presque sa cible. Presque. Elle avait appris que les sorciers aux abois oubliaient très souvent l'usage défensifs et offensifs qu'ils pouvaient faire de leur baguette, se rabattant sur des techniques Moldues bien plus grossières. Il lui était bien arrivé de devoir quelque fois se battre, mais elle ne tenait pas forcément à retenter l'expérience. Elle prenait plus facilement des coups qu'elle n'en donnait.

- Je vous prierais de vous arrêter, Mr.

L'Auror s'était exprimé d'une voix calme, posée. Il valait mieux toujours garder son sang-froid, même dans les situations extrêmes. La dernière fois qu'elle l'avait perdu, elle avait tué des gens. Elle ne comptait pas forcément réitérer l'opération, même s'il s'agissait d'un ancien Mangemort, d'un disciple de Gustav Grindelwald ou tout autre crapule qui sévissait en ces lieux.

Elle représentait l'autorité, ne pouvait se permettre le moindre faux pas. Surtout après les rumeurs qui circulaient sur les Aurors en ce moment. Il fallait garder la face, ne pas laisser une seule faille que les médias et l'opinion publique ne pourrait exploiter.

Elza doutait que cet homme s'arrêterait gentiment comme elle le lui demandait. Elle utiliserait très certainement la baguette qu'elle avait sortie et tenait brandie vers lui. Mais personne ne lui reprocherait de ne pas avoir tenté la diplomatie.

© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Dim 7 Oct 2018 - 23:05

Des pas qui résonnent dans l'ombre
Je vous prierais de vous arrêter, Mr.


Les pas dans son dos n'étaient donc pas que de simples illusions. Certains d'entre eux étaient réels. Dangereusement réels. Lucius lutta contre l'envie irrépressible de se retourner pour découvrir qui marchait quelques mètres à peine derrière lui. Il voulait savoir, la curiosité le rongeait. L'instinct simpliste de se protéger se fit néanmoins plus fort encore. Sa hargne de vivre nourrissait sa volonté, et il continua à avancer sans détour. Il craignait qu'on entraperçoive son visage. Sa disparition devait rester totale s'il voulait espérer préserver sa liberté.

« As-tu déjà seulement été libre ? »

Cette question, il avait toujours refusé de se la poser de crainte d'avoir à y répondre. Il ne voulait pas prendre conscience du fait qu'il n'avait jamais été qu'un pantin. L'homme avait tout d'un leader si on exceptait le courage nécessaire qu'il fallait posséder pour mener ses troupes. Suivre, c'était fuir. Fuir devant le danger, les décisions trop importantes et les sanctions qui en découlaient. C'était œuvrer dans l'ombre parmi tant d'autres. S'il voulait se distinguer, c'était auprès de son maître sans être prêt à en payer les conséquences. L'ancien mangemort voulait être roi sans accepter de représailles. Il s'écrasait dans sa terreur, tuant charisme et ambition.

Le disciple avait peur, affreusement peur. Cette voix-ci, il ne la connaissait pas. Ce n'était pas celle qui refusait de le quitter et l'accompagnait à chaque instant de son existence. Il avait donc sursauté à l'entente de ses mots, pressant le pas. Personne ne devait jamais le reconnaître. La manière dont l'ordre avait été dicté avait eu le don de l'effrayer. Qui l'avait retrouvé ? Avait-on pu le reconnaître ? Le traquait-on lui, spécialement ? Allait-on le rattraper pour indéfiniment l'interner à Azkaban ?

« N'est-ce donc pas tout ce que mérite un vieux fou comme toi ? »

Serrer les dents, se taire obstinément, ignorer, tenter de s'échapper. Il se ferait sourd aux revendications de la femme de l'ombre. Courant presque, il tentait de trouver un échappatoire. Lucius était une bête effrayée, sensible au moindre élément environnant. Si elle réitérait sa demande, il n'aurait pas le choix. Il ferait comme tout animal qui se sentait menacé. Il attaquerait. Et il la tuerait.
© CRIMSON DAY

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Mer 10 Oct 2018 - 15:04

▲▼ Des pas qui résonnent dans l'ombre

Dès qu'elle eut prononcé ces quelques mots, l'allure déjà nerveuse de sa cible se fit encore plus rapide. Il avait des choses à se reprocher, pour ainsi prendre la fuite. Elza le devinait, son instinct le lui criait. Elle était tombée sur quelque chose, qu'il fallait creuser, approfondir, ne pas lâcher et laisser filer. Les pas du fugitif claquaient sur les pavés de la ruelle, écho de son angoisse qu'elle pouvait sentir d'ici.

Elle ne le laissa pas prendre d'avance et accéléra l'allure, tout comme lui. Elle n'avait pas forcément envie d'en venir à la confrontation, pas dans ce genre d'endroit où elle savait ses chances minimes, voire nulle, d'arrêter quelqu'un. Ce qui ne l'empêchait pas d'essayer, ni ses collègues de traîner ici pour surveiller les allers et venus dans ce quartier des plus louches.

- Je ne le répéterais pas. Arrêtez-vous.

Si la voix d'Elza était impérieuse, elle n'avait pas pour autant crier. Elle s'était contentée de parler, calme, assez fort pour qu'il l'entende, sans pour autant alerter les gens qui auraient l'idée d'être un peu plus alertes que d'autres.

Pour autant, la cape sombre qui s'agitait devant elle, la fuyait, ne s'arrêta pas. Elle se présentait comme une simple silhouette, un spectre sorti des brumes qui s'évanouissait peu à peu, chose qu'Elza refusait. Alors elle pressait le pas, courait presque. Il n'y avait plus rien d'une traque furtive dans ses mouvements, mais juste une Auror en mission qui se devait de parvenir à ses fins, de peur de laisser filer un élément trop important.

Sa baguette serrée entre ses doigts, elle la tendit devant elle, sans s'arrêter d'avancer. Son sortilège éclaira son esprit tandis que la pointe de l'instrument se mettait à briller.

- Petrificus Totalus"

Ses quelques syllabes traversèrent les brumes tandis que sa baguette mettait en oeuvre son sortilège informulé, comme elle l'avait toujours faite, fidèle à elle-même. Elle ne savait si son sort toucherait le fugitif, il fallait se contenter d'espérer qu'elle avait visé juste, qu'il ne possédait pas un instinct par trop développé et qu'elle parviendrait ainsi à l'arrêter.

*  *  *

Lancé de dé :

Pile :
Un éclair de lumière sort de la baguette d'Elza et vient toucher sa cible en plein dos, l'immobilisant sur le coup et le faisant tomber sur les pavés.

Face :
Le sort manque Lucius de peu, qui parvient à l'éviter.



© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.


Dernière édition par Elza Rowle le Jeu 11 Oct 2018 - 19:42, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Mer 10 Oct 2018 - 15:04

Le membre 'Elza Rowle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Jeu 11 Oct 2018 - 16:43

❝ pour le plus grand Bien ❞Des pas qui résonnent dans l'ombreIl n'aurait pas dû être ici. Lucius Malefoy n'aurait pas dû se trouver dans cette partie de Londres, marchant dans les ruelles du quartier des Embrumes, le visage à peine dissimulé par une capuche. Ces derniers temps, parmi les adaptes de G., il se racontait que l'ancien Mangemort était de plus en plus instable, imprévisible. Rongé par une folie qui ne faisait que croître.

Et malgré cela, il occupait une place importante dans la hiérarchie mise en place par Gustav, qui considérait Malefoy comme un de ses pions les plus importants. Le cavalier. Aux déplacements peu dont la portée était moindre, mais unique sur l'échiquier. Ayant accès à des cases que d'autres pouvaient difficilement atteindre.

Le disciple au masque d'oiseau funèbre vaquait à ses tâches quotidiennes, laissant traîner ses oreilles dans l'Allée des Embrumes, quand une ombre était venue le trouver, lui glissant à l'oreille d'une voix pressante: "Je ne sais pas ce qu'il vient faire dans ce secteur... Mais Lucius est ici et il a l'air d'être au point de rupture. Surveille-le et assure toi qu'il ne fasse rien qui puisse le mettre en danger. Il y a de plus en plus d'Aurors qui rôdent par ici..." L'ombre s'était évaporée et le disciple s'était mis prestement en route.

Pour lui, pas de traque dans les rues sombres et emplies de promeneurs: il avait prit de la hauteur, escaladant les immeubles bas et sales des Embrumes pour arriver sur les toits. Bien vite, il avait repéré la silhouette encapuchonnée dont la démarche rapide paraissait bien trop nerveuse pour paraître innocente. Le masque crispa sa mâchoire quand il se rendit compte qu'il n'était pas seul à avoir pris le Sang-Pur en filature. Une Sorcière blonde le suivait également. Une collègue d'Harrington?

Le disciple courut sur les tuiles trempées des toits londoniens, prenant soin de ne pas glisser et de rester le plus silencieux possible. Lucius venait de tourner dans une ruelle déserte et la femme lui emboîta le pas. Le disciple se trouvait trop haut pour entendre, mais il vit distinctement la Sorcière tirer sa baguette et interpeller Malefoy. Puis tout alla très rapidement. Un éclair jaillit de la baguette de la duelliste et l'ancien Mangemort chuta, pétrifié.

Le disciple étouffa un juron. Lucius ne devait pas être pris. Lui moins que personne. G. serait furieux s'il apprenait qu'une de ses pièces favorites avait été prise par l'adversaire. Il se laissa glisser le long d'une gouttière et dégringola dans la ruelle, dans le dos de la Sorcière. Dans la précipitation, son mouvement avait manqué de souplesse et il atterrit lourdement sur ses appuis, se faisant mal à la cheville. Mais l'adrénaline qui courrait dans ses veines fit taire sa douleur et il s'empressa de libérer Lucius du maléfice qui le figeait.

- Finite.

À peine avait-il jeté ce premier sort qu'un nouvel éclair jaillit de sa baguette, cette fois-ci pointée sur la femme blonde.

- Obscuro!

Une fois la Sorcière aveuglée, il espérait pouvoir transplaner avec Malefoy afin de les mettre tous deux hors de portée de la Sorcière. Le "cavalier" de G. ne semblait pas complètement maître de ses capacités et la fuite semblait l'option la plus sûre. Sans attendre, le disciple s'évanouit dans les airs pour réapparaître, une fraction de seconde plus tard, au côté de Malefoy.

Citation :
Pile: Elza perd momentanément l'usage de sa vue et se trouve dans l'incapacité de jeter un nouveau sort.
Face: Le sort n'est pas assez puissant pour l'aveugler mais diminue considérablement sa visibilité. Elza peut jeter un sort mais n'est pas en mesure de viser correctement l'un ou l'autre des Sorciers.
© 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Jeu 11 Oct 2018 - 16:43

Le membre 'Disciple #2' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Sam 13 Oct 2018 - 15:16

Des pas qui résonnent dans l'ombre
Pas de calme. Pas de silence. Aucune sérénité. Il n'y en avait jamais eu. Toujours, même dans la solitude absolue, le fracas du danger. Plus oppressant et constant alors qu'il fuyait. Il devait se hâter, disparaître. La femme dans son dos n'abandonnait pas.

- Je ne le répéterais pas. Arrêtez-vous.


Il slalomerait des heures s'il le fallait pour ne pas abdiquer. Peu importe qui elle était, il ne pouvait pas se faire prendre. Personne ne devait savoir que Lucius Malefoy hantait les ruelles londoniennes. En plus de relancer sa traque il réveillerait les duellistes du Ministère qui ne seraient que plus vigilants, s'ils n'étaient pas tous incompétents.

- Petrificus Totalus


Le sort le toucha avant même qu'il ne puisse envisager de l'éviter. Il se retrouva donc allongé au sol, son visage bien heureusement toujours couvert. Face contre terre, il ne pouvait néanmoins observer ce qui l'entourait, se contentant d'être attentif au sonorités lui parvenant. La chute ne l'avait pas blessé et il aurait de toutes manières été incapable de ressentir la douleur de son corps de pierre.

- Finite.


Il reprit le contrôle de lui-même. Hors de lui, emplit de rage, il se releva pour observer la scène qui l'entourait. C'était un des disciples de Gustav qui l'avait libéré. Ils n'étaient jamais loin, rôdant toujours, évoluant autour de lui comme une escorte obscure. L'adepte déconcentrait la sorcière qui ne pouvait par conséquent porter attention à Lucius.

- Avada Kedavra, incanta-t-il avec hargne et précipitation.


Sans surprise, son sort avait lamentablement raté sa cible. Il n'avait pas suffisamment de contrôle pour précisément décider du destinataire de ses attaques. Peu désireux de tuer par inadvertance le fidèle de son maître, il décida de calmer ses pulsions assassines.

- Obscuro.


Dans un élan de prévoyance, il pensa à rendre sa victime aveugle. Elle n'avait pas encore eu la possibilité de le reconnaître mais il préférait prendre les devants. D'autant plus qu'elle ne pourrait ainsi plus répliquer alors qu'il la violenterait. Ne lui restait qu'à réussir là où le pantin avait échoué, alors même qu'il n'avait pas réalisé que lui-même avait tenté d'aveugler l'auror.

Tirage:
 
© CRIMSON DAY

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Sam 13 Oct 2018 - 15:16

Le membre 'Lucius Malefoy▲' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Sam 13 Oct 2018 - 17:50

▲▼ Des pas qui résonnent dans l'ombreSa cible ne fut pas la seule à tomber à terre. Lorsqu'elle s'écrasa au sol, face contre terre, Elza entendit un choc derrière elle. Sa baguette tendue devant elle, elle se retourna vivement, juste assez vite pour voir un homme drapé dans une cape au visage caché derrière un masque d'oiseau. Elle n'eut pas le temps d'agir qu'il avait déjà lancé un sort vers l'homme à terre.

- Finite !

La silhouette qui se dressait désormais devant elle n'avait rien de sympathique. S'il venait ainsi au secours de sa cible, il en était l'allié, ou au moins une connaissance. Si elle n'avait pas été seule, dans cet endroit-là, elle se serait réjouit de l'occasion de tomber ainsi sur deux mines d'informations potentielles. Mais elle sentait soudainement le vent tourner, et pas dans la bonne direction.

- Avada Kadavra !

Au moment où le sortilège raisonnait dans la ruelle, une éclair d'un vert vif passa tout près d'elle. Dans sa vie, Elza avait frôlé la mort de trop nombreuses fois. Mais cela faisait plusieurs années qu'elle ne l'avait pas sentie, venue ainsi lui dire bonjour, cette belle amie qu'était la mort. Elle lui manquait peut-être trop pour qu'elle se décide à l'ignorer jusqu'à la vieillesse, où elle pourrait s'éteindre de manière naturelle. Mais en s'engageant comme Auror, Elza était tout à fait consciente des risques qu'elle prenait pour protéger la vie d'autres personnes.

Un simple voleur, une petite fripouille lambda n'aurait jamais utilisé ce sort, elle le savait pertinemment. Il ne s'agissait pas ici de n'importe qui. Un ancien Mangemort, un disciple de Grindelwald... Les options les plus probables étaient les plus inquiétantes. Les personnes aux abois, qui se sentaient en danger, étaient les plus dangereuses.

- Obscuro !

- Obscuro !

L'obscurité. Ce noir complet. Cet aveuglement. Cet enfermement. Ces masques blancs dans ces ténèbres.

Les souvenirs affluèrent, des flashs, des images, qu'elle avait tant tâché de refouler. Elle se sentait vulnérable, aveugle, ainsi incapable de voir ses ennemis. Le vent n'avait pas fait que tourner, il se transformait en tempête qui hurlait contre elle, décidée à la faire tomber. Et elle se sentait chuter dans les abysses les plus profonds.

Ce n'était ni le lieu, ni le moment pour perdre pied. Le souffle court, Elza s'accrocha à sa baguette, comme un point d'ancrage. Il était difficile de faire quelque chose, aveugle comme elle l'était. Elle devait y remédier, et vite.

- Finite !

Elza n'attendit même pas d'être sûre d'y voir clair pour lancer un nouveau sort, destiné à la protéger.

- Protego !

Elle se savait en mauvaise posture et n'était pas assez inconsciente pour ne pas tenter d'ériger une barrière autour d'elle, qui ne tiendrait sûrement pas bien longtemps, mais aurait l'avantage de lui donner un minimum de répit.

*  *  *

Lancé de dé 1 :

Pile :
Elza parvient à mener son sort à bien et elle retrouve la vue.

Face :
Le sort échoue et Elza reste dans l'obscurité totale.


Lancé de dé 2 :

Pile :
Une barrière se forme autour de l'Auror, empêchant les sorts mineurs ou les deux hommes de l'atteindre.

Face :
Encore secouée, elle ne mène pas son sortilège à bien et rien ne se dresse pour la protéger.


© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Sam 13 Oct 2018 - 17:50

Le membre 'Elza Rowle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Pile ou Face' :


--------------------------------

#2 'Pile ou Face' :

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Lun 15 Oct 2018 - 2:05

Des pas qui résonnent dans l'ombre
Sa cible tentait de se débattre, enfermée dans l'obscurité. Elle voulait se libérer de la noirceur sans parvenir à recouvrir la vue. Se protéger (essayer du moins) de ses attaques était vain. La blonde s'obstinait inutilement : Il était plus puissant qu'elle et si elle s'était imaginé pouvoir le vaincre, elle s'était lourdement trompée. Et il le lui ferait payer. Elle sentirait la douleur jusqu'au plus profond de sa chaire sous ses coups revanchards de baguette. Son impudence l’empêcherait de se sortir indemne de cette confrontation. La sorcière avait voulu l'affronter, elle devait désormais en payer les conséquences. Toute la souffrance physique qui en résulterait ne serait due qu'à ses propres erreurs.

Quelle serait sa sentence ? Il hésita un instant à la tuer, comme il l'avait originellement désiré, mais se ravisa. Ce serait un châtiment trop doux, bien loin de celui qu'il voulait lui imposer. Il ne lui offrirait aucun salut réparateur mais bien une pénible labeur infernale. Un mal brut duquel elle ne pourrait se soustraire. Qu'elle serait contrainte d'endurer aussi longtemps qu'il le déciderait.

- Diffindo.


Il incantait encore et encore, espérant tracer de profondes entailles dans sa peau. Les coups devaient couvrir chaque surface de son être, ne pas en laisser le moindre espace indemne. Le disciple voulait voir sa chevelure blonde s'imbiber de liquide poisseux et cette même substance écarlate intégralement l’orner, s’épanchent à travers ses innombrables blessures. Il voulait entendre dans ses cris à quel point sa torture était insoutenable. Voir dans ses yeux aveugles le supplice qu'il lui faisait endurer.

Qui était-elle pour mériter tel traitement ? Il l'ignorait, et ça lui était complètement égal. L'anonyme avait eu le malheur de se dresser devant lui, consciemment ou non, et le regretterait. La seule raison pour laquelle il ne l'éliminait pas était le fait qu'elle était faible, tellement faible qu'il l'avait rapidement neutralisée. Il pouvait s'amuser à souhait sans risquer la moindre réplique de sa part.

Tirage:
 
© CRIMSON DAY

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Des pas qui résonnent dans l'ombre   Lun 15 Oct 2018 - 2:05

Le membre 'Lucius Malefoy▲' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :

Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» ▬ dans l'ombre { season finale : groupe 4
» Axiomes et fuseau dans l'ombre totalement différents d'en dehors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Allée des Embrumes :: La ruelle sombre :: Secteur à risques
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers