Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Niveaux employés :: Niveau -II :: Bureau des Aurors
Partagez | 


profil +
Message
L'enquête continue   Jeu 26 Juil - 15:24




L'enquête continue


Avec Félix Harrington

" Tout est mystère, et la clé d'un mystère est un autre mystère "

Les pas d'Héra raisonnaient sur les dalles qui paraient le sol du Ministère. Elle se dirigeait une nouvelle fois vers les bureaux des aurors pour rejoindre celui de Félix Harrington. Les deux sorciers devaient se retrouver pour qu'elle lui livre les informations qu'elle avait recueillies sur le mystérieux livre dont Sélène lui avait parlé. Les investigations qu'elles avaient menées avaient étés laborieuses mais deviendraient bien vite fructueuses. En effet, quelques jours auparavant, la journaliste avait reçu une réponse de l'homme qui posséderait prétendument le mystérieux ouvrage. Toutes leurs recherches les avaient menées jusqu'à lui, et si elle lui avait immédiatement envoyé un hibou, il n'avait pas jugé utile de le prendre en considération jusqu'à récemment. Pourtant, il avait soudainement décidé de lui donner rendez-vous et elle convierait le duelliste à l'accompagner. Lui aussi devait savoir. Elle ne pouvait de toutes manières se permettre de lui cacher ce qu'elle découvrirait.

Leur rencontre l'embarrasserait sans nul doute et elle appréhendait. La dernière fois qu'elle l'avait vu, ça avait été au concert et elle s'était conduite comme une idiote. Bien que ses souvenirs soient embrumés par l'alcool qu'elle avait consommé, elle était restée suffisamment lucide pour avoir conscience du ridicule de la situation. Dans son état normale, elle n'était pas la même et n'avait rien à voir avec cette gamine qui s'était acharnée pour un simple verre. Désolant. Elle n'avait aucune envie d'assumer quoi que ce soit.

Alors qu'elle ne cessait de s'inquiéter, elle accordait des sourires polis à ceux qui l'entouraient. Les passants qui peuplaient le hall étaient plus nombreux qu'à l'accoutume pour une raison qui lui échappait. Elle s’interrogea brièvement sur ce qui les avait poussé à ce rendre en ce lieu ce jour sans s'y attarder. Ça n'avait pas véritablement d'importance, seul le brouhaha qu'ils émettaient lui parvenait.

Elle arriva plus vite qu'elle ne l'aurait voulu jusqu'à la porte du sorcier. Si elle avait espéré se calmer, elle n'était que plus angoissée encore que quelques instants auparavant. Inspirait bruyamment, elle toqua peut-être un peu trop timidement à la porte, frôlant à peine le bois qui la composait. Elle n'attendit pas de réponse pour poser sa main sur la poignée et l'actionner.

Sans parvenir à dissimuler sa gêne elle décida de faire comme si cette soirée n'avait jamais existée. Ce serait probablement le plus simple pour tout le monde (et surtout pour elle …).

" - Bonjour. Je sais que je devais t'amener mes recherches, mais elles ne te serviront probablement à rien.

Elle posa son sac sur la première surface qu'elle trouva pour y chercher le courrier qu'elle avait reçut. Anticipant les questions que pourrait lui poser Félix, elle ne s'arrêta pas de parler pour autant.

- Laisse-moi t'expliquer. Ce n'était, en soi, qu'un inventaire des personnes que j'avais successivement contactées parce que l'on m'avait dit qu'ils étaient les possesseurs, eux ou leurs ancêtres, de ce que je cherchai. Le dernier que j'avais sollicité n'avait jamais jugé utile de réagir mais … Ah, la voilà ! "

Dépliant la missive, elle la lui tendit. Le fameux retour de l'inconnu. Il était inscrit sur celui-ci qu'il possédait bien la relique ainsi que l'heure et le lieu auxquels il l'attendrait pour lui en parler. Que ce soit ou non volontaire, il n'avait par contre pas évoqué le fait de la lui livrer ou laisser consulter …

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: L'enquête continue   Lun 3 Sep - 2:42

L'ENQUETE CONTINUE
HERA GREENGRASS
Aujourd'hui, j'avais comme toujours pleins de choses à faire. Mais j'allais peut-être en tirer quelque chose cette fois-ci. En effet, je devais retrouver Héra Greengrass, historienne de la Gazette et ancienne camarade de l'Ordre, dans mon bureau. Il y a quelques temps, je l'avais convoquée pour des informations concernant la disparition de ma collègue Gaunt et il se pourrait bien que nous soyons ensemble sur une piste. Cette-fois, elle devait venir avec les recherches qu'elle avait faite antérieurement. Ca me dérangeait un peu, sûrement plus par fierté que pour autre chose, qu'elle soit la seule à posséder des informations susceptibles de faire avancer l'enquête. En ce qui me concernait, je n'avais rien à partager étant donné qu'aucune des recherches faites par les agents du ministère n'avaient été fructueuses et qu'avec les évènements actuels, je n'avais pas trouvé le temps de me pencher personnellement sur l'affaire. Mais aujourd'hui, tout cela devenait ma priorité et mon invitée ne devrait d'ailleurs plus tarder.
En effet, il ne fallu attendre que quelques minutes supplémentaires avant que le brunette fasse son apparition après avoir toqué timidement contre la porte. Elle ne semblait pas très à l'aise de se retrouver en face de moi et je ne pouvais m'empêcher de l'observer en fronçant les sourcils. Où était passée son assurance et sa familiarité dont elle avait fait preuve lors de... oh... C'était donc ça... Je me redressais fièrement dans mon siège en resongeant au soir du concert où j'avais du gérer son état d'ivresse... En fin de compte, je trouvais son comportement actuel totalement légitime. Mais pas besoin de relever quoi que ce soit, nous n'étions pas là pour ça et n'avions aucun temps à perdre.

- Bonjour, saluais-je, prêt à lui proposer de s'assoir.
Mais au lieu de ça, elle s'attabla sur le plan de travail près de mon bureau où elle commença à fouiller son sac.

- Bonjour. Je sais que je devais t'amener mes recherches, mais elles ne te serviront probablement à rien.

Je tiquai à cette remarque. Venait-elle bien de me dire que ses recherches n'allaient me servir à rien ? Pourquoi était-elle donc là alors ? Ne pouvait-elle pas me le dire par hibou ?

- Laisse-moi t'expliquer, reprit-elle. Ce n'était, en soi, qu'un inventaire des personnes que j'avais successivement contactées parce que l'on m'avait dit qu'ils étaient les possesseurs, eux ou leurs ancêtres, de ce que je cherchai. Le dernier que j'avais sollicité n'avait jamais jugé utile de réagir mais… Ah, la voilà ! 

Pendant qu'elle m'expliquait sa démarche, je m'étais levé pour la rejoindre et me tenais désormais
debout à côté d'elle pour observer ce qu'elle faisait. La sorcière me tendit alors une lettre qui ne ressemblait en rien à un inventaire des possesseurs de l'ouvrage, mais qui, en la lisant, s'avéra être bien plus intéressante. En effet, j'y appris que cette personne possédait l'ouvrage sur lequel Gaunt avait fait des recherches et qu'il souhait rencontrer Héra pour en parler avec elle. Néanmoins, l'absence de signature ne me rassurait pas...

- J'irai avec toi, déclarais-je sur un ton qui ne voulait aucune négociation.

Je relis une dernière fois le parchemin à la recherche d'un indice ou de quoi que ce soit qui indiquerait que ce soit un piège, mais rien. Pourtant, je préférais toujours rester sur mes gardes.

- Tu n'auras qu'à me rejoindre ici une heure avant, et on ira ensemble. Qu'est-ce que tu lui as dit, te concernant ? Que tu étais historienne ? Peu importe, en faisant quelques recherches sur toi ce n'est pas compliqué de le découvrir. On n'aura qu'à lui dire que nous sommes ensemble, que nous travaillons ensemble, rectifiais-je, et que nous sommes ici par passions des bouquins. Mieux vaut qu'il ne sache pas que je suis auror tant que nous ne savons pas nous non plus à qui nous avons affaire.

L'idée de me faire passer pour un rat de bibliothèque n'était vraiment pas crédible pour quelqu'un qui me connaissait. Mais une approche de ce genre passerait sûrement plus facilement qu'une rencontre brusque avec présentation du badge du Ministère. J'allais donc devoir faire profil bas et accepter cette fausse personnalité. Puis après tout, en temps que métamorphomage, j'avais l'habitude de m'adapter à n'importe quelle situation.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t726-felix-harrington


profil +
Message
Re: L'enquête continue   Lun 3 Sep - 23:36




L'enquête continue


Avec Félix Harrington

" Tout est mystère, et la clé d'un mystère est un autre mystère "

Elle resta silencieuse le temps que Félix termine sa lecture, scrutant son visage en quête d'une quelconque réaction. Aucune. Il semblait imperturbable. Comme si rien de ce qu'il découvrait ne l'intéressait ni ne l'intriguait. La jeune femme était presque déçue, comme une enfant que l'on aurait pas assez félicitée. Un simple signe d'intérêt de sa part pour son travail lui aurait pourtant suffit.

" - J'irai avec toi, annonça-t-il finalement.

Héra l'accepta d'un sourire. Tout ça aurait au moins eu une utilité.

- C'est ce que je comptais te proposer.

Qu'il l'accompagne ne la dérangeait en rien, sa présence lui semblant même légitime. C'était en quelque sorte comme s'il remplaçait Sélène. Certes, ça ne réglait pas le problème de sa disparition mais au moins celui de qui serait son partenaire pour enquêter. Elle craignait tout de même qu'il tente de l'éloigner de l'affaire. Le professionnalisme du sorcier risquait de l'y pousser. Après tout, elle n'était qu'une simple journaliste, même pas employée par le Ministère. Sa seule chance de ne pas être écartée serait de miser sur le fait qu'il la juge nécessaire à son bon déroulement. Il y avait peu de chance mais elle pouvait toujours espérer.

- Tu n'auras qu'à me rejoindre ici une heure avant, reprit-il, et on ira ensemble. Qu'est-ce que tu lui as dit, te concernant ? Que tu étais historienne ?

Alors qu'elle s’apprêtait à lui répondre en lui détaillant au mieux ce qu'avait pu apprendre cet homme, l'auror repartit dans son élan, l'empêchant de s'exprimer.

- Peu importe, en faisant quelques recherches sur toi ce n'est pas compliqué de le découvrir. On n'aura qu'à lui dire que nous sommes ensemble, que nous travaillons ensemble, et que nous sommes ici par passions des bouquins. Mieux vaut qu'il ne sache pas que je suis auror tant que nous ne savons pas nous non plus à qui nous avons affaire. 

Haussant un sourcil, Héra posa sa main à plat sur le bureau afin de s'y soutenir. Elle pouvait sentir sous ses doigts le bois épais et rugueux. Le meuble devait avoir de l'âge pour que le relief y soit aussi marqué. Seul le vernis qui y avait été apposé plus récemment empêchait aux nombreuses échardes qu'il comportait de s'échapper.

- D'accord.

Ce plan était bancal mais ils auraient tout le loisir de le revoir le lendemain avant de rejoindre leur rendez-vous. Elle avait un autre sujet autrement plus important à aborder. Cela l'angoissait d'ailleurs, mais elle le cachait au mieux. Le malaise qu'elle ressentait ne devait pas être perceptible.

- Et j'avais quelque chose à te demander …

Elle ne pouvait plus reculer. De toutes manières, elle avait promis à Céleste d'essayer de découvrir la vérité et s'y appliquerait quoi qu'il en coûte. Prenant une inspiration, elle se lança.

- Tu sais quel est mon métier. J'ai échangé avec quelques prisonniers d'Azkaban, histoire de voir s'ils accepteraient un entretien pour que je leur pose quelques questions. Certains ont refusé, évidemment, mais d'autres étaient d'accord. Je me rappelle que Diane Grym avait accepté. Je voulais voir comment on pouvait faire pour organiser la visite. "

Il ne pourrait que voir à quel point elle était tendue, mais elle pouvait mettre ça sur le compte de sa requête particulière. Son mensonge lui semblait solide, elle n'avait plus qu'à espéré que ce soit aussi le cas aux yeux de l'ancien Gryffondor ...

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: L'enquête continue   Mar 4 Sep - 0:57

L'ENQUETE CONTINUE
HERA GREENGRASS
J'observai la jeune femme dans l'attente de sa réponse qui s'avéra positive. Tant mieux, je n'avais vraiment pas envie de m'attarder là dessus. La missive était encore dans mes mains, je voulais demander la permission à Héra de la garder ou d'en faire au moins une copie pour conserver une trace de notre parcours. C'était une mesure de sécurité très importante qui pourrait nous être bien utile si les choses venaient à mal tourner. En vérité, il n'y avait pas tant de raison que ça pour que l'on en arrive là. Néanmoins, je préférais rester prudent. Puis cette lettre pourrait toujours s'avérer à nouveau utile par la suite. Je m'apprêtais donc à faire part de ma requête à la journaliste quand je remarquai qu'elle était toujours aussi tendue qu'à son arrivée. Etait-elle encore gênée par rapport aux événements de l'autre nuit ?

- Et j'avais quelque chose à te demander …

Je me retins de lever les yeux au ciel, me tendant à mon tour. La dernière chose dont je voulais parler avec elle était bien de son comportement à la soirée. Dans le meilleur des cas, elle s'excusait et nous n'en parlions plus. Restant silencieux dans l'attente de la suite, je croisai donc les doigts pour que ce ne soit que cela.

- Tu sais quel est mon métier, reprit-elle. J'ai échangé avec quelques prisonniers d'Azkaban, histoire de voir s'ils accepteraient un entretien pour que je leur pose quelques questions. Certains ont refusé, évidemment, mais d'autres étaient d'accord. Je me rappelle que Diane Grym avait accepté. Je voulais voir comment on pouvait faire pour organiser la visite.

Cette fois-ci, je ne pus m'empêcher d'hausser un sourcil. L'agacement avait entièrement laissé place à la surprise sur mon visage et j'essayais au plus vite de reconstruire son discours dans ma tête. Son métier ? Journaliste. Azkaban ? Que voulait-elle faire à Azkaban ? Interroger les détenus. C'était bien possible en effet, mais sous haute surveillance. Diane Grym ? Je fronçai les sourcils. Seuls les aurors étaient au courant que la fille Grym s'était échappée d'Azkaban. J'étais donc dans l'impossibilité d'accéder à sa requête. Quelques aurors étaient encore en pleines recherches la concernant et le mieux pour le moment était que l'affaire reste confidentielle. Je ne pouvais donc pas prononcer le moindre mot à son sujet, d'autant plus qu'Héra était, comme elle l'avait rappelé des ses premiers mots, une journaliste de la Gazette. Toujours la lettre dans les mains, je refis le tour de mon bureau pour retrouver mon siège, tout en lui répondant :

- Pour rendre visite à des détenus, expliquai-je calmement, tu dois remplir un formulaire dans lequel tu te présentes et explique les raisons de ta présence à Azkaban. En ce qui concerne Grym, il y a eu quelques complications concernant sa détention, des choses qu'il faut dire, arrivent assez souvent, elle a donc été déplacée dans une cellule sous meilleure surveillance. Je ne sais pas combien de temps ça durera, mais lorsque tout sera rentré dans l'ordre, je te contacterai.

Je lui avais menti sans le moindre mal et en conservant mon ton habituel. Il y avait peu de chance qu'elle ne croit pas à ce que je venais de lui dire, à moins qu'elle ne me cache elle même quelque chose. Mais je savais qu'elle se plaisait à vouloir retracer l'histoire de la seconde guerre des sorciers, je comprenais donc totalement sa requête. J'en avais presque fini avec elle, à moins qu'elle n'ait encore quelque chose à me demander, mais avant de la congédier, il fallait bien que je lui demande cette permission.

- Est-ce que je peux garder cette lettre ? Demandais-je le plus naturellement du monde. Ou ne serait-ce qu'en faire une copie ? Il me faut garder des traces de tout ce que l'on fait au cours de notre enquête.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t726-felix-harrington


profil +
Message
Re: L'enquête continue   Mar 4 Sep - 1:34




L'enquête continue


Avec Félix Harrington

" Tout est mystère, et la clé d'un mystère est un autre mystère "

L'auror ne put dissimuler la surprise qui s'empara de lui. Il ne s'était pas attendu à une telle demande, c'était certain. Pourtant, fidèle à lui-même, il reprit bien vite une expression plus neutre. Ce n'était pas dans ses habitudes de laisser paraître ce qu'il ressentait, alors afficher ostensiblement plus de quelques secondes ce qui l'habitait … Ça devait être impensable pour lui. Ce fut donc sur un ton très formel qu'il l'informa :

" - Pour rendre visite à des détenus, tu dois remplir un formulaire dans lequel tu te présentes et explique les raisons de ta présence à Azkaban. En ce qui concerne Grym, il y a eu quelques complications concernant sa détention, des choses qu'il faut dire, arrivent assez souvent, elle a donc été déplacée dans une cellule sous meilleure surveillance. Je ne sais pas combien de temps ça durera, mais lorsque tout sera rentré dans l'ordre, je te contacterai.

Le cœur d'Héra se mit à battre plus fort, entraîné par son angoisse croissante. Jamais on ne le lui aurait dit s'il y avait eu des fugitifs en provenance de la forteresse, et le récit qu'il lui livrait semblait être une justification comme une autre pour le lui cacher. Diane se serait ainsi bien échappée ? Cette idée l'effrayait. Le Ministère pouvait dissimuler ce qu'il voulait à son peuple et cet incident en était la preuve. Ce n'était pas spécialement le cas de la Grym qui réussissait à l'apeurer de la sorte mais bien le fait que n'importe quel prisonnier aurait pu – puisse – être à sa place.

- Est-ce que je peux garder cette lettre ? Ou ne serait-ce qu'en faire une copie ? Il me faut garder des traces de tout ce que l'on fait au cours de notre enquête.

Il lui fallut un instant pour se reconcentrer sur Félix et comprendre le sens de ses mots. La journaliste s'était perdue dans ses pensées, tentant de rationaliser la situation afin de s'apaiser. Cette tâche s'avérait beaucoup plus ardue que prévue.

- Oh, je n'en ai pas besoin, accepta-t-elle sans conviction. "

Elle était bien trop obnubilé par leur autre sujet de conversation pour s'attarder sur celui-ci. Avant de faire trop d'hypothèse, il fallait vérifier si ce qu'elle s'imaginait pouvait être avéré. La brune se servit donc une nouvelle fois du duelliste pour lui demander une autre visite pour quelques anciens mangemorts qu'elle savait moins dociles que Diane. Le fait qu'il se montre plus enclin à accepter qu'elle les rencontre, allant jusqu'à lui fournir les documents nécessaires, était pour elle la preuve nécessaire. C'est fut troublée et inquiète qu'elle sortit du bureau.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» La vie continue (Privé Antéa)
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Niveaux employés :: Niveau -II :: Bureau des Aurors
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers