C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: En plein air :: Jardin public
Partagez | 


profil +
Message
Des ombres courent sur les murs    Jeu 5 Juil - 14:35

Des ombres courent sur les mursDepuis quelques jours, Céleste Clarissa Grym avait l'impression d'être observée.

C'était une horrible impression. Le genre qui vous colle à la peau et qui vous fait vérifier que la porte est bien fermée très tard le soir. Elle se retournait parfois en pleine rue à la recherche de celle qu'elle pensait réapparue. Elle scrutait alors longuement la foule en guettant l'apparition d'une chevelure aussi claire que la sienne, sans jamais parvenir à la trouver. Bien sûr, il lui avait semblé plusieurs fois la voir, ce qui avait renforcé sa paranoïa.

Ou peut-être ses doutes ?

Quoiqu'il en soit, elle avait décidé de mener l'enquête. Elle ne pouvait résolument pas rester les bras croisés à attendre que sa soeur vienne la cueillir pour la punir de l'avoir abandonnée. Elle ne savait même pas comment elle allait, ni si elle la détestait. En fait, elle n'avait aucune idée de comment se portait Diane depuis sa condamnation. Elle ne l'avait plus vue depuis, n'avait pas été lui rendre visite à Azkaban. À vrai dire, elle lui en voulait encore pour ce qu'elle avait laissé faire. Pour ce qu'elle avait fait. Elle lui en voulait et elle imaginait ça réciproque. En attendant, elle n'avait aucune envie de la voir réapparaître... ou peut-être que si. Elle n'en savait trop rien.

Elle ne savait même pas si son impression était justifiée ou non. Il lui avait aussi semblé l'apercevoir à sa fenêtre un soir, avant qu'elle ne disparaisse. Comprenez bien, Céleste connaissait sa soeur mieux que quiconque. Elle la reconnaîtrait entre mille.

Et pourtant, elle n'était plus très sûre de son esprit. Il lui jouait parfois des tours, de plus elle était littéralement obnubilée par le sort de sa famille. Peut-être que son obsession avait finie par tourner à l'hallucination ?

Elle s'était rendue au Ministère, pour en être sûre une bonne fois pour toutes. Seulement, les Aurors restaient vagues, la regardaient méchamment. Les proches des Mangemorts ne sont pas spécialement les bienvenus là-bas, encore moins ceux ayant échappés à la prison comme Céleste.

Elle était donc rentrée bredouille et avait alors pensé à la seule personne encore capable de l'aider à ses yeux : Héra Greengrass.

Elle avait entendu dire qu'elle était devenue journaliste. Elle n'avait jamais réellement eu confiance en eux mais elle avait confiance en Héra, même si elles n'avaient jamais vraiment été amies. Leur relation à Poudlard était quasi inexistante, cordiale, tandis que celle qu'elles entretenaient maintenant n'était pas si différente. Céleste la respectait beaucoup malgré cela, elle avait su continuer à vivre alors qu'elle était toujours enfermée dans le passé. Elle était aussi une des personnes à pouvoir comprendre ce qu'elle vivait, même si leurs parcours restaient tout de même très différent. Elle a eu le courage de choisir un camp, pas elle. Donc on lui en a imposé un.

Enfin, l'heure était venue de se rendre au rendez vous qu'elles avaient prévu. Céleste lui avait écrit un mot afin qu'elles se rencontrent et Héra lui avait répondu qu'elles pouvaient le faire au jardin public, ce qui lui convenait parfaitement. À vrai dire, cela aurait très bien pu être dans le local poubelle du Chaudron Baveur, elle ne se serait pas plaint. Elle était déjà assez reconnaissante comme ça de ne pas l'avoir ignorée.

Elle était visiblement arrivée la première, avec quelques minutes d'avance et s'était assise sur un banc. Ses cheveux blonds étaient lâchés, elle n'avait pas pris la peine de les coiffer. Elle ne prenait plus la peine de faire grand chose ces derniers temps et le sommeil lui faisait souvent faux bond. Ce qui expliquait ses cernes immenses qui s'étalaient sous ses yeux.

Oui, elle n'était pas sous son meilleur jour.
©️ 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t642-jeune-femme-compliquee-qui-reve-d-une-vie-simple-celeste-grym#3193 http://magicneverdies.forumactif.com/t638-chemin-de-traverse-celeste-grym http://magicneverdies.forumactif.com/f305-celeste-grym http://magicneverdies.forumactif.com/t632-celeste-grym?nid=14#3147


profil +
Message
Re: Des ombres courent sur les murs    Ven 6 Juil - 2:06




Des ombres courent courent sur les murs


Avec Céleste Grym

" Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison, le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. "

C'était à la hâte qu'Héra s'était rendue au rendez-vous auquel elle devait retrouver Céleste. Récemment, elle avait reçu une lettre de sa part. C'était plus qu'inhabituel étant donné qu'elles n'étaient pas proches. Les deux jeunes femmes avaient cohabité quelques années dans une même maison, alors qu'elles étaient à Poulard, bien qu'elles aient appartenu à deux promotions différentes. Leur écart d'âge ne leur avait pas permit de se lier d'amitié même si leurs rapports étaient toujours restés cordiaux. La journaliste n'avait ensuite pas été très regardante sur la vie de la blondinette, ne connaissant ni le chemin que celle-ci avait emprunté lors de la guerre, ni l'existence qu'elle menait désormais. Elles n'étaient pas plus proches que lorsqu'elles étaient élèves et c'était pourquoi son courrier l'avait tant étonnée. Étonnement qui s'était bien vite mue en inquiétude. Visiblement, ce n'était pas de bonnes nouvelles qu'elle venait lui apporter.

La curiosité d'Héra associée à son envie de de venir coûte que coûte son aide à autrui l'avait poussée à accepter de la rencontrer au plus vite. Elle ne nierait pas qu'elle voulait savoir ce qu'il s'était passé et tout faire pour résoudre le problème. Son légendaire retard fut donc chassé pour un jour puisqu'elle arriva pile à l'heure au jardin public. En apercevant la tignasse polaire de Céleste elle dut se retenir pour ne pas courir jusqu'à elle. Ses chaussures claquaient avec force sur le chemin pavé. Quelques plantes venaient s'infiltrer entre les pierres taillées et elle les écrasa sans leur porter la moindre attention, bien trop préoccupée pour parvenir à s'émerveiller de la verdure naissante qui l'entourait. L'hiver touchait à sa fin sans que les horreurs glaçantes qui l'avaient habitées ne s'effacent.

«  - Céleste ! S’exclama-t-elle avec empressement une fois à sa hauteur.

La sorcière semblait tourmentée. Son teint était terne, sa pâleur accentuée par les cernes prononcées qui creusaient son regard. Sa fatigues apparente aurait pu être causée par quelques festivités trop fréquentes mais on ne pouvait en rien se méprendre. Si elle ne dormait pas ce n'était pas volontaire. Elle était hantées par des pensées la dépassant certainement.

- Dis-moi tout, et surtout ce que je peux faire pour toi. »

Perdre du temps en futiles politesses ne serait que surfait, et l'historienne pouvait supposer que sa camarade serait d'accord avec elle sur ce sujet et ne s'en formaliserait pas. Le sujet qu'elle devrait aborder était trop grave pour qu'elles s'égarent en paroles oiseuses.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Des ombres courent sur les murs    Ven 6 Juil - 19:48

Des ombres courent sur les murs- Dis-moi tout, et surtout ce que je peux faire pour toi.

Céleste se sentit d'un coup pleine de reconnaissance pour la jolie sorcière qui se tenait devant elle. Elle n'avait encore rien fait et pourtant elle se sentait déjà beaucoup mieux. Au moins elle n'était plus seule. Mis à part les employés du Ministère, Céleste n'avait confiée ses doutes à personne. Encore moins à Adélia qui ne savait rien de sa famille.

- Je te remercie d'être venue, Héra. Tu ne sais pas ce que ça représente pour moi.


C'était la moindre des choses, surtout que Céleste n'avait pas pour habitude d'être aussi malpolie. Elle prit ensuite une grande inspiration, s'apprêtant déjà à passer pour une folle. C'est comme ça qu'ils l'avaient regardé au Ministère quand elle avait dit avoir "l'intuition" que sa sœur se soit échappée. Comme une ancienne Mangemort qui perdait la tête, dévorée par la culpabilité. Céleste se demandait de plus en plus s'ils n'avaient pas un peu raison.

Elle se racla la gorge et tenta vainement de se donner une contenance en se redressant avant de prendre la parole une nouvelle fois :

- Je pense que tu connaissais ma sœur, Diane. Elle était à Serpentard et faisait partie de ta promotion...

Elle connaissait forcément sa sœur. Tout le monde la connaissait, du moins elle en avait l'impression. Elle avait appris à vivre dans son ombre, ça ne la gênait pas tant que ça à l'époque. Elle l'avait toujours trouvée plus belle, plus intelligente... aujourd'hui elle trouvait cela bien plus dérangeant étant donné qu'elle n'était pas censée être en liberté.

- Je ne sais pas si tu es au courant, mais elle faisait partie des Mangemorts incarcérés à Azkaban. Tu connais la réputation qu'a cette prison... il est impossible qu'elle en sorte si les Aurors ne l'ont pas décidés. Et pourtant je...

Elle réalisa d'un coup ce qu'elle s'apprêtait à dire et ferma les yeux. C'était ridicule. Elle était ridicule. Elle ferait mieux de partir se cacher tout au fond du parc, dans un buisson, et d'espérer qu'Héra ne la retrouve jamais.

Sauf qu'elle continua. Parce que cela n'aurait vraiment pas été mature de faire autrement.  

- J'ai l'impression qu'elle est à Londres. Je sais que ça peut paraitre... un peu étrange mais je suis sûre de l'avoir vue. Plusieurs fois. Je me suis rendue au Ministère pour m'assurer de sa présence à Azkaban mais ils n'ont rien voulu me dire ! Alors j'ai pensé... j'ai pensé que tu pourrais m'aider. En tant que journaliste tu as accès à plus d'informations que moi. Je sais que je t'en demande beaucoup alors que nous ne sommes pas si proches mais...


Elle leva des yeux fatigués mais clairs vers elle. Elle n'était pas folle. Pas encore du moins.

- J'ai besoin d'en être sûre.

 
©️ 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t642-jeune-femme-compliquee-qui-reve-d-une-vie-simple-celeste-grym#3193 http://magicneverdies.forumactif.com/t638-chemin-de-traverse-celeste-grym http://magicneverdies.forumactif.com/f305-celeste-grym http://magicneverdies.forumactif.com/t632-celeste-grym?nid=14#3147


profil +
Message
Re: Des ombres courent sur les murs    Jeu 12 Juil - 17:08




Des ombres courent courent sur les murs


Avec Céleste Grym

" Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison, le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. "

Le silence de Céleste fut bref mais parut interminable à Héra. Elle savait se contenir mais n'avait jamais été particulièrement patiente, d'autant plus dans de telles circonstances. Son inquiétude croissante ne l'aidait pas à réguler sa hâte. Les enjeux étaient trop importants pour qu'elle puisse s'empêcher de tomber dans une grave précipitation.

" - Je te remercie d'être venue, Héra. Tu ne sais pas ce que ça représente pour moi. 

Elle lui sourit pour toute réponse. Si sa présence improbable pouvait la réconforter, elle n'en serait que rassurée, bien que rien ne puisse gommer son appréhension. Les explications ne tardèrent d'ailleurs pas à arriver.

- Je pense que tu connaissais ma sœur, Diane. Elle était à Serpentard et faisait partie de ta promotion...

Évidemment, elle avait dû la fréquenter en classe mais en était toujours restée éloignée. Si on excéptait le cercle familial ou ceux qu'elles avaient pu croiser aux quelques évènements auxquels elle s'était rendue, rares étaient les serpentards qu'elle ait fréquentés. Ils l'avaient toujours effrayée. Diane ne faisait pas exception. Aucune grief ou amitié ne les avait liées. Tout ce qu'elle savait d'elle à ce jour était qu'elle se trouvait prisonnière à Azkaban, ayant été condamnée pour ses agissements lors de la seconde guerre.

- Je l'ai déjà rencontrée, oui ...

Elle n'avait pas de quoi s'épancher mais ne souhaitait pas rester muette. Parler encouragerait la blondinette à continuer.

- Je ne sais pas si tu es au courant, mais elle faisait partie des Mangemorts incarcérés à Azkaban. Tu connais la réputation qu'a cette prison... il est impossible qu'elle en sorte si les Aurors ne l'ont pas décidés. Et pourtant je...

La journaliste ne put retenir un froncement de sourcil. Et pourtant, quoi ? Qu'est-ce qui aurait pu aller troubler le semblant de calme établi ? Elle ne voulant pas comprendre ce que supposait ses mots et était pourtant contrainte d'en prendre conscience.

- J'ai l'impression qu'elle est à Londres. Je sais que ça peut paraitre... un peu étrange mais je suis sûre de l'avoir vue. Plusieurs fois. Je me suis rendue au Ministère pour m'assurer de sa présence à Azkaban mais ils n'ont rien voulu me dire ! Alors j'ai pensé... j'ai pensé que tu pourrais m'aider. En tant que journaliste tu as accès à plus d'informations que moi. Je sais que je t'en demande beaucoup alors que nous ne sommes pas si proches mais...

Le regard de la serveuse revint vers celui d'Héra qui se voulait compréhensif, dissimulant difficilement sa frayeur. Elle n'avait que peu de moyen mais voulait tout de même tenter de l'aider, peu importe comment. D'autant plus qu'elle avait piquée sa curiosité et qu'elle tenait à absolument comprendre ce qu'il se passait. On ne disparaissait pas d'Azkaban comme si de rien n'était. Si leurs détenus s'évadaient effectivement, ou s'ils les relâchait, le Ministère chercherait à tout prix à le cacher aux sorciers. Mais il ne pourrait indéfiniment empêcher leurs citoyens de découvrir la vérité.

- J'ai besoin d'en être sûre.

- Je comprend. Même si je ne sais pas encore comment, on va répondre à tes questions. Il ne s'agit peut-être que d'une désagréable impression ...

Elle resta pensive un instant. Cette idée lui semblait invraisemblable mais elle ne pouvait pas la négliger pour autant.

- Est-ce que tu pourrais m'en dire plus sur ces quelques fois où tu as senti sa présence ? Que je sache qui contacter et comment m'y prendre ... Ça sera compliqué mais je connais peut-être des gens à qui parler. "

Les deux jeunes femmes avanceraient dans le flou, mais elles devaient mener l'enquête. Sans même s'en rendre compte Héra se laissait embarquer dans une nouvelle histoire abracadabrante et sans doute bien dangereuse ...


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ombres
» Texture des murs
» Le clan des Ombres
» Mets moi un flingue sur la tempe, et décore les murs avec ma cervelle... (Destinée et Rich)
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: En plein air :: Jardin public
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mars 2006

Plan des quartiers