C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: Le festin & la fête :: Bar aquatique
Partagez | 


Aller à la page : 1, 2  Suivant
profil +
Message
Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Lun 2 Juil - 14:28


Soirée au bar aquatique
Tous les petits fêtards ou amateurs de bonne musique

❖ 20 mars 2006 - 22H ❖


Depuis quelques mois, tous les sorciers parlaient du même groupe émergent : Distinct Curfew, un ensembles de rockeurs goûtant à une célébrité nouvelle. Leur récente popularité les exposait plus que tout autre et un engouement certain emportait la grande majorité de ceux qui avaient eu l'opportunité de les entendre. Il se disait que leurs concerts étaient incroyables, une expérience unique. Lorsque la nouvelle de leur venue à Londres se répandit, l'hystérie gagna la populace de Grande-Bretagne. Nul n'avait put rater les affiche placardées sur le Chemin de Traverse et toute rue londonienne, d'autant plus que l'entrée était libre. Un petit investissement du bar aquatique, conscient des nombreux clients que cet événement lui rapporterait ...


A F F I C H E      P L A C A R D É E      E N      V I L L E :
 

Le jour fatidique était enfin arrivé. Spécialement pour l'occasion, l'établissement avait effectué un réaménagement pour instaurer une piste de danse à la superficie importante, sans négliger l'accès au bar nécessaire au bon déroulement de la soirée. La première partie de celle-ci avait été plutôt calme jusqu'à ce qu'afflue un nombre plus important de spectateurs désireux d'assister à la suite des événements.

On retrouvait tous genres de personnes dans le public, du curieux venu s'informer à la groupie au bord de la crise de nerf. L'établissement était bondé par cette population hétéroclite. Les voir tous rassemblés pouvait paraître étrange, mais peu étaient ceux à le remarquer ou s'en soucier. Un plus grand nombre se laissait bercer par la musique ou emporter par la mélodie rythmée. Le groupe n'était monté sur scène que depuis quelques minutes mais il avait déjà instauré une ambiance spécifique que lui seul était capable d'imposer.

Certains s'ennuyaient, commandant mollement quelques boissons pour s'occuper, d'autres tentaient de communiquer ou s'éloignaient pour réussir à tenir une conversation tandis qu'on pouvait s'amuser de ceux qui se déchaînaient. Et vous, quelle sera votre place et avec qui passerez-vous cette soirée ?
HRPG : Sujet accessible dès le 02 juillet IRL qui se clôturera le 31 à minuit. Ainsi, vous aurez tout un mois pour participer et faire vivre l’événement, sachant que des interventions extérieures pourront également provoquer quelques bouleversements.

Que vous veniez seul ou accompagné, n'hésitez pas à aller vers les autres pour provoquer des rencontres ou engendrer de nouveaux échanges. Une bousculade ou discussion alcoolisée est vite arrivée, c'est le moment de faire évoluer votre carnet d'adresse !

Vous pouvez tous participer, et avec la totalité de vos personnages si vous le souhaitez. Si vous êtes un criminel, veillez néanmoins à vous fondre dans la masse et ne pas vous faire remarquer : il ne faudrait pas qu'un auror vous arrête ...

Ne négligez pas pour autant Le concours d'écriture du mois ! Ce serait tellement dommage de passer à côté ...


Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Lun 2 Juil - 17:01

Concert des Distinct Curfew

Il arrivait souvent à Elza de sortir de nuit. Mais pas pour les mêmes raisons que ce soir-là. Si, habituellement, elle déambulait dans les rues en quête de malfrats, cette fois-ci, elle sortait dans l'intention de s'amuser. Enfin, elle ne s'attendait pas vraiment à tant rire que cela, mais au moins à passer un bon moment en écoutant de la musique qu'elle appréciait.

Elza avait longuement hésité à venir au concert tant attendu des Distinct Crew. Si elle aimait écouter leurs chansons et était ravie à l'idée de les voir sur scène, la pensée de toute cette foule, ces gens autour d'elle l'avait quelque peu hérissé et fait beaucoup réfléchir. Mais au final, une grande masse de personnes garantissait un certain anonymat et une tranquillité. Tous ces sorciers seraient trop occupés pour vraiment faire attention à elle.

Lorsqu'elle entra dans le bar aquatique, le groupe se trouvait déjà sur scène, mais n'avait pas encore commencé à jouer. Il n'y avait pas encore trop de foule, ce qui lui permettrait de trouver une place assise plutôt que de devoir se tenir serrée au milieu de tout le monde. Voir les musiciens ne l'intéressaient pas vraiment, elle voulait juste profiter de leur son. Elle ne s'inquiétait pas de trouver une place à cette heure-là.

Tandis que les artistes faisaient quelques vérifications de dernières minutes, elle s'approcha du bar. Rare était les soirs où elle n'était pas en service, alors il valait mieux profiter pour boire un coup et se détendre. Elle ne craignait pas grand chose après tout. Elle parvint au comptoir après avoir contourné un groupe de personne et adressa un maigre sourire au barmaid qui était occupé par une commande.

- Je vous sers quelque chose ?

- Un gin-cerise, s'il vous plait, commanda-t-elle finalement.

Après qu'il eut acquiescé, elle se retourna pour jeter un regard au groupe de musique qui paraissait prêt à commencer. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas participé à un événement de ce genre. Peut-être cela lui ferait du bien de sortir un peu, après tout, elle était restée durant de longues années à ne pas faire grand chose. Il valait mieux tenter plusieurs remèdes pour trouver le bon.

Le barmaid lui tendit son verre et elle le remercia tandis que les premières notes de musique retentissait. Elle se retourna pour pouvoir profiter du spectacle, elle aurait bien le temps de trouver une place un peu plus tard. A l'instant, il fallait simplement qu'elle profite de la soirée sans se prendre la tête et sirote son verre en déconnectant son cerveau.

© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Mar 3 Juil - 19:54

Eden et la fouleLe concertEden entra dans le bar aquatique et fut immédiatement bousculée par une jeune femme surexcitée à la vue du groupe musical. La brune ne connaissait pas les District Curfew, du moins seulement de nom, mais sa curiosité avait pris le dessus en voyant les affiches placardées dans tout Londres sorcier. Elle avait donc cédé à cet instinct presque animal et avait décidé de découvrir l'univers de ce groupe inconnu. Voyant que le concert venait à peine de commencer et que l'ambiance n'était pas à son apogée, la Taylor se dirigea vers le bar. Après avoir commandé un mojito, elle s'accouda au comptoir et sonda la foule autour d'elle. La plupart de gens semblaient se dandiner sans plus d'entrain sur une musique trop forte et plus adaptée à une danse déchainée. Elle espérait que le concert prendrait un autre tournant, elle aurait détesté se dire que sa soirée était gâchée. Elle continua à regarder la foule avec son air typique : elle cherchait quelque chose qui aurait suscité son intérêt.

Mais aucun visage connu ne lui apparut. Ni même un visage digne de l'intérêt de Eden. Elle voyait surtout quelques fans de ce groupe, qui n'était d'ailleurs pas si bon que ça, et des curieux, au même titre que la brune. Elle soupira avant de siroter une nouvelle gorgée de sa boisson, en espérant que l'alcool rende cet événement plus joyeux. Elle pensait pouvoir trouver ici de quoi faire un article, cela faisait plusieurs jours qu'elle était à vide. Aucune idée ne lui venait, ce qui était plutôt rare.

C'est alors qu'elle remarqua un Auror qui semblait s'occuper de la sécurité. Son regard s'illumina d'une lueur mesquine et elle quitta son emplacement pour se diriger vers le jeune homme. Elle connaissait son nom, Félix Harrington, pour l'avoir déjà vu au ministère, même si elle ne lui avait jamais parlé. Mais elle savait que les Aurors étaient omniscients dans les domaines qui intéressaient Eden, elle allait donc faire ce qu'elle faisait le mieux : manipuler.

- Excusez moi, dit la jeune femme une fois à sa hauteur, je ne voudrais pas vous déranger mais vous me semblez bien seul. Vous permettez que je vous tienne un peu compagnie ? demanda-t-elle avec une voix mielleuse et stupide.

©️ 2981 12289 0


La franchise est reine
Dans sa prison de verre, elle observe ce monde de mensonges à travers les yeux de la vérité. Malgré la solitude qui l'abat, les vitres ne se brisent jamais.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t408-eden-taylor-la-voix-de-la-verite http://magicneverdies.forumactif.com/t379-chemin-de-traverse-voliere-de-eden-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/f91-cave-d-e-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/t328-eden-taylor


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Mer 4 Juil - 16:12

CONCERT DES DISTINCT CURFEW
avec les britanniques
Appuyé contre le mur d'un des recoins du bar, je me tenais dans l'ombre guettant le moindre incident. Comme pour chaque événement, le ministre m'avait demandé de surveiller le moindre élément suspect et c'est ce que je faisais. C'est d'ailleurs ce que j'aurais fait, même si mon supérieur ne me l'avait pas demandé. Venir à un concert était loin d'être une source d'intérêt pour moi, mais veiller à ce qu'aucun malfaiteur ne profite de la fête était tout ce qui comptait en ce moment même à mes yeux. On discernait dans le public diverses catégories de personnes : ceux qui s'ambiançaient au rythme de la musique, ceux qui échangeaient toutes sortes de discours ou encore ceux qui se tenaient près du bar, les yeux lorgnant les bouteilles. Je ne voyais pas l'intérêt d'être venu ici pour rester dans son coin, encore moins d'être venu pour se renfermer dans l'alcool. Heureusement, ce n'était pas mon travail de gérer les sorciers en état d'ivresse. Je quittai donc le bar des yeux et me reconcentrai sur la foule à la recherche de quelque chose d'anormal. Rien à signaler. Mais ce n'était que le début de la soirée, en aucun cas cela ne signifiait que rien de grave ne pouvait se produire dans la suite.
Les gens entraient sans arrêt. A croire que tous les sorciers du territoire avaient quitté leur foyer pour assister à ce concert. Ca ne me rassurait absolument pas. Cette soirée qui commençait si bien pouvait tourner au désastre en un rien de temps et je maintenais mon idée que nous n'étions que trop peu à surveiller l'événement. J'aperçu au loin une chevelure blonde et reconnu ma collègue Rowle. La voir me rassura un peu, c'était une bonne sorcière et elle serait d'une aide précieuse. Néanmoins, en la voyant s'approcher du bar, tout soulagement s'envola. Si elle finissait pompette comme tous les inconscients qui peuplaient le pub, j'allais me retrouver bien embêté...
Les corps commençaient à se mouvoir à quelques pas de moi, mais caché dans l'ombre comme je l'étais, personne ne m'approchais. C'était parfait. Je ne souhaitais voir personne et pouvoir continuer mon travail en paix. Une jeune brune s'approcha mais je ne m'en occupais pas. Elle allait sûrement filer comme toutes les autres qui avaient tenté de m'aborder un peu plus tôt, avant que je ne leur lance un regard  noir. Pourtant, celle-ci ne sembla pas en démordre et continua d'avancer d'un pas assuré, réduisant progressivement l'espace entre nous.

- Excusez moi, dit-elle une fois assez près pour que je l'entende, je ne voudrais pas vous déranger mais vous me semblez bien seul. Vous permettez que je vous tienne un peu compagnie ?

Je fronçai les sourcils et inconsciemment, ma mâchoire se contracta légèrement. Je n'avais que faire de sa compagnie et espérais bien qu'elle s'en aille en vitesse.

- Voyez vous Miss, je suis de garde, répliquai-je froidement. Si vous cherchez de la compagnie, ce n'est sûrement pas ici que vous trouverez la meilleure.

Son petit air stupide m'agaçait et il me tardait de le voir s'effacer suite à mes mots. La voir s'effacer entièrement serait le mieux. J'étais ici pour monter la garde et je détestais mal faire mon travail.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Mer 4 Juil - 17:01




Concert des Distinct Curfew


Avec le reste du public

" La danse est une poésie muette. "

Un peu plus tôt dans la journée, Héra s'était rendue chez sa cousine afin qu'elles se préparent ensembles pour un événement spécial ; Le célèbre bar aquatique de Londres accueillait les non-moins célèbres Disctinct Curfew, le groupe le plus populaire du moment. Elle n'avait pas hésité longtemps avant de décider de s'y rendre. Sans être une fan inconditionnelle, elle trouvait leur musique agréable et ne manquait jamais une occasion de s'amuser. Convaincre Pansy ne s'était pas non plus révélé trop difficile. Toutes deux aimaient sortir, d'autant plus ensembles, c'était indéniable.

Elles s'étaient donc affairées devant les quelques miroirs qui peuplaient la maison de l’aînée afin d'accorder tenues et maquillages. L'historienne avait enfilé une simple robe sombre qu'elle n'aurait peut-être pas portée si elle avait évalué plus tôt de son décolleté qui n'était pas pour autant extrêmement prononcé. En ce qui concernait son visage, elle l'avait paré de quelques couleurs pour apporter des nuances à son teint hivernal. Son regard avait été allongé par divers traits foncés et sa bouche soulignée par un pourpre profond.

Leurs apparences respectives arrangées, elles s'étaient rendue à l'établissement qui accueillait les festivités (quelque peu en retard, il fallait l'avouer). Le lieu était déjà bondé, de nombreux danseurs se bousculant sur une musique bien trop forte. Elle n'était pas mauvaise et rendait l'ambiance festive même si étouffante.

Héra ne se sentait pas prête à s'engouffrer dans la foule et préférait dans un premier temps s'en éloigner. Rejoindre le bar qui était à l'opposé du rassemblement lui semblait être une très bonne idée. Se penchant vers la reporter, elle approcha ses lèvres de son oreille en tentant de se faire entendre.

" - Je vais me chercher un truc à boire, prévint-elle sa compagne, je te ramène un verre ? "

Elle permettrait ainsi à Pansy de l’accompagner ou manifester son désir de tout de suite profiter du concert, les deux lui convenant très bien. Leur éloignement ne serait de toutes manières que passager, en imaginant qu'elles parviennent à se retrouver.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Jeu 5 Juil - 14:37



Distinct Curfew



Au milieu du public



La jeune femme pénétra dans le bar d’un pas qui se voulait assuré dans le bar. Les soirées étaient encore fraîches dans les rues londoniennes. Elle fut immédiatement assaillie par la douce chaleur de l’endroit qui se fit de plus en plus étouffante au fur et à mesure qu’elle s’enfonçait dans la foule naissante qui occupait le bar. La nuit était encore jeune et la soirée ne faisait que débuter, il n’y avait pas encore trop de monde pour le moment. L’atmosphère restait agréable et l’air respirable. Le groupe de musique se produisait déjà sur scène, la mélodie de leurs chansons résonnant dans la pièce. Le bar aquatique était plongé dans la pénombre, principalement éclairé par la lumière bleuté des aquariums où séjournaient des créatures marines allant des plus gracieuses aux plus étranges. Juliet se fit la réflexion qu’elle gagnerait à passer plus de temps dans ce bar, elle adorait déjà l’ambiance, malgré le nombre de gens qui allaient participer à la soirée.

Il aurait pu paraître étonnant de voir la jeune Ollivander se rendre à ce type d’évènement, un grand concert libre d’accès où la majorité de la population sorcière du coin ne manquerait pas d’être présente. Quelques semaines auparavant, jamais la blonde  n’aurait posé les pieds dans le bar un soir avec une telle affluence. Mais la vérité c’est qu’elle s’ennuyait. Juliet vivait seule, n’avait pas de famille ou du moins ne la fréquentait pas. Son arrivée à Londres restait récente, et malgré les quelques rencontres qu’elle avait faire, elle n’avait pas eu le temps de lier de véritable amitié. La jeune femme en profitait donc pour profitait le plus possible, histoire de ne pas dépérir obnubilée par son travail et sans personne à voir. Aussi, quand elle avait vu l’affiche de publicité pour le concert, elle n’avait pas longuement hésité, c’était l’occasion rêvée pour se distraire et pourquoi rencontrer de nouvelles personnes. Sans pour autant être une grande fan, elle prenait plaisir à écouter régulièrement la musique des Distinct Curfew. Si jamais elle ne croisait personne d’intéressant, elle pourrait toujours se rabattre sur la musique donc. Et si le groupe n’était pas bon sur scène, il resterait l’option du bar et des boissons… En somme, la soirée ne devrait pas être trop mauvaise si tout se passait bien.

Juliet avait revêtu une jolie combinaison noire dont le tissu noir était lisse et doux sous ses doigts, abandonnant ses innombrables robes pour l’occasion. Un achat qu’elle avait fait à New York, sans jamais vraiment la porter. Son maquillage était plus appuyé que d’habitude, avec plus de noir sur ses yeux et ses cheveux blonds étaient croisés en un simple chignon. Pour finir, elle avait chaussé sa paire d’escarpins la plus confortable. La sorcière était prête à passer autant d’heures qu’il le faudrait dans le bar aquatique.

Dans l’obscurité, il était impossible pour elle de reconnaître la moindre connaissance. Cherchant de quoi occuper ses mains, Juliet se dirigea vers le bar.

-Un spritz s’il vous plaît ! commanda-t-elle.

C’était un cocktail orangé italien très à la mode, et très rafraîchissant. Parfait pour commencer la nuit. Apparemment, même les No-maj connaissaient cette boisson, bien qu’ils les buvaient sans le sirop de citrouille que contenait la recette connue des sorciers. Une fois son verre servi, la jeune femme s’écarta du comptoir, laissant la place aux autres clients. Elle s’approcha un peu de la scène, elle connaissait la chanson qui était jouée et l’appréciait. Juliet commença à se déhancher légèrement au rythme de la musique, prenant tout de même garde à ne pas faire tomber une goutte de son cocktail.


Par Héra Greengrass


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Jeu 5 Juil - 15:06

Le concert, ou le meilleur moyen de rencontrer des gars riches, quant t'es connu, la musique ça paye bienavec tous ces petits britanniques blanchouilletsAdélia n’avait pas une grande connaisseuse en matière de musique. Elle laissait souvent la radio allumée pour pouvoir chanter à tue-tête sur des rythmes endiablés en se déhanchant dans la cuisine, mais sans vraiment savoir d’où venait les sons qu’elle écoutait. Ce n’était franchement pas son problème.

Ce qui ne l’avait pas empêché de trainer Céleste jusqu’au bar aquatique dans l’idée de s’amuser. Qu'elle connaisse ou non le groupe n’était pas bien important, tant qu’elles avaient une raison de s’amuser. Et puis, elle n’allait tout de même pas laisser sa colocataire rester seule dans leur maison tandis qu'Adélia s’amusait. Voir une nouvelle fois une petite Céleste bourrée ne se refusait pas.

Pour autant, elle avait totalement perdue sa colocataire de vue dans la foule. Ce qui envoyait valser bon nombre de ses résolutions de la soirée. Pas de Céleste tout court disait pas de Céleste bourrée. Ce qui était était très embarrassant pour ses plans.

Nullement mal à l’aise seule au milieu de la foule, elle se fraya un chemin à travers celle-ci en maugréant. Alors qu’un membre du public l’accostait, visiblement décidé à payer un verre, elle décida de remettre sa recherche à plus tard. Elle n’allait tout de même pas dire non à une consommation gratuite. Tandis qu’il l’entraînait vers le bar, en prononçant des paroles impossible à comprendre avec l’agitation ambiante, elle observa les gens autour du bar, espérant y trouver un visage familier. Evan ne devait pas être bien loin, lui qui ne ratait pas une occasion d’aller boire un coup.

Elle ne trouva personne, à son grand désarroi, mais elle se savait tout de même capable de s’échapper des griffes du jeune homme, une fois son verre en main. Elle vit grimacer le jeune homme lorsqu’elle trouva l’une des boissons les plus chères du bar - un mélange à base de sirop d'ellébore, d'un petit peu de xérès, de limonade et de liqueur de citron -  mais il ne se dédie pas pour autant. Les hommes et leur fierté, ils pouvaient vraiment se révéler utiles.

- J’ai promis à une amie de la rejoindre, je vais y aller, merci pour la boisson ! déclara-t-elle en se penchant vers lui pour se faire entendre.

Elle ne s’attarda pas vraiment sur la mine déconfite du sorcier - ce n’était pas vraiment son problème s’il s’y prenait comme un manche - et tourna les talons, son verre à la main, tachant de choisir quelqu’un sur qui jeter son dévolu. Une chevelure blonde attira son attention. Si celle-ci n’appartenait pas à Céleste, cela ferait tout de même l’affaire. Et puis, une personne qui se déhanchait au rythme de la musique ne pouvait qu’être sympathique.

- Salut toi ! T’accepterais pas de me sauver la mise ? J’ai un gars collant qui… bah il me colle, hein, c’est un peu leur spécialité. Je lui ai dit que je rejoignais une amie. Ce qui n’est pas faux, j’aurais pu te confondre avec l’une d’elle. Je crois que les cheveux blond s’accordent bien avec votre teint de fantôme à vous les britanniques. Faudrait vraiment que vous pensiez à prendre des vacances parfois, ça me permettrait de ne plus vous confondre avec la neige. C’est dingue quand même la neige, y’en a jamais chez moi, ce qui est plutôt dommage si tu veux mon avis, c’est super sympa ce truc. Sinon, comment tu t’appelles ? Moi c’est Adélia, ravie de te rencontrer et tout le tintouin.

Avec un grand sourire elle leva son verre vers la fille accostée avant d’avaler quelques gorgées. Pas mauvais du tout, même si cela restait cher pour le prix donné. Enfin, elle n’allait pas s’en plaindre, quelqu’un d’autre avait payé.
2981 12289 0



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://magicneverdies.forumactif.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://magicneverdies.forumactif.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://magicneverdies.forumactif.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://magicneverdies.forumactif.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Jeu 5 Juil - 22:38



Distinct Curfew



En présence d'une sauvageonne fortement sympathique #Addie



Juliet se laissait porter par la musique, son balancé de moins en moins timide. Certes ce n’était pas le meilleur son du monde ni les plus belles paroles, mais quelle importance ? Même si elle était seule, la jeune femme passait un agréable moment, ponctué par quelques gorgées de son cocktail. Elle ne regrettait absolument pas d’être venue. La blonde adorait danser et même si elle gardait toujours une certaine retenue, elle n’ignorait pas non plus que l’alcool l’aiderait à se détendre. C’est avec une certaine contrariété que la jeune Ollivander observa une brunette se planter devant elle troublant sa solitude. Elle commença à parler très rapidement, incisive :

- Salut toi ! T’accepterais pas de me sauver la mise ? J’ai un gars collant qui… bah il me colle, hein, c’est un peu leur spécialité. Je lui ai dit que je rejoignais une amie. Ce qui n’est pas faux, j’aurais pu te confondre avec l’une d’elle. Je crois que les cheveux blond s’accordent bien avec votre teint de fantôme à vous les britanniques. Faudrait vraiment que vous pensiez à prendre des vacances parfois, ça me permettrait de ne plus vous confondre avec la neige. C’est dingue quand même la neige, y’en a jamais chez moi, ce qui est plutôt dommage si tu veux mon avis, c’est super sympa ce truc. Sinon, comment tu t’appelles ? Moi c’est Adélia, ravie de te rencontrer et tout le tintouin.

Juliet se trouva immédiatement noyée sous ce flot incessant de paroles. Elle fronça d’abord ses sourcils, dans l’incompréhension. L’inconnue l’avait accostée si soudainement, sans lui laisser vraiment le temps de réfléchir. Puis l’un de ses sourcils se souleva légèrement, seul indice montrant qu’elle était estomaquée par l’audace et le manque de tact de la jeune femme. Et puis son visage retrouva sa forme naturelle, quoiqu’elle fût encore confuse face aux changements de sujets brutaux de l’arrivante. Juliet était tant abasourdie par l’enchaînement qu’elle ne parvint pas à analyser ce que venait de lui dire la brune. Tout ce qu’elle trouva à dire, ce fut :

-Euh Juliet. Je m’appelle Juliet.

La prénommée Adélia lui sourit, malgré sa médiocrité, la réponse de la blonde semblait la satisfaire. Puis la sorcière se reprit, aussi rapidement que son interlocutrice était arrivée. Cette dernière lâcha un coup d’œil furtif derrière elle qui n’échappa à la jeune Ollivander. Elle remarqua le jeune homme en retrait, une profonde expression de mécontentement sur sa figure. La brunette cherchait apparemment une distraction pour fuir le garçon dont elle n’avait visiblement pas apprécié la compagnie. La solidarité féminine, et même solidarité tout court exigeait que Juliet lui vienne en aide et joue le jeu. Elle lui renvoya un grand sourire à son tour.

-Ah j’espère que chez toi vous utilisez cette merveilleuse invention qu’est la crème solaire ! C’est toujours utile pour ne pas finir comme une côte de porc trop grillée au barbecue ou comme une jolie écrevisse bien écarlate ! Les aléas du soleil et des pays chauds je suppose… C’est sûr que certains terminent brûlés par ce cher astre… Je suppose que nous sommes chanceux d’avoir la neige, bien qu’il soit plus assez rare d’en voir près des côtés, sans compter qu’elle est plus présente dans le Nord du pays.

Cette conversation était tout à fait bancale et sans intérêt, sinon que Juliet rendait la monnaie de sa pièce à la brune. Une discrète observation lui permit de voir que le jeune homme s’était écarté, pleinement découragé. Ce dialogue vide de sens avait tout de même eu son efficacité. La jeune femme en profita pour détailler sa compagne, bien que ce ne fût pas facile avec le manque de luminosité. Plus petite et jeune qu’elle, Adélia possédait de jolies boucles noires et une peau caramel. Une lueur rieuse brillait dans ses prunelles sombres. Son petit sourire en coin semblait ineffaçable, et avait sûrement dû paraître insupportable pour plus d’un. Il se dégageait d’elle la chaleur d’un de ces feux qui jamais ne s’éteignaient, celle d’un petit soleil explosif. Elle avait quelque chose d’indubitablement envoûtant.


Par Héra Greengrass


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Ven 6 Juil - 8:31

Le concert, ou le meilleur moyen de rencontrer des gars riches, quant t'es connu, la musique ça paye bienavec tous ces petits britanniques blanchouilletsEtrangement, la jeune femme qu'elle venait d'accoster avait l'air assez surprise de la voir. Pourtant, il s'agissait d'une soirée où l'entrée était libre, ce qui invitait donc beaucoup de monde. Pensait-elle vraiment qu'elle allait réussir à demeurer toute seule tout le long de la nuit ? C'était peine perdue. Au pire, un garçon saoul serait venu vers elle dans l'intention de la draguer. Quoique, Adélia n'était pas contre l'idée de la draguer si jamais elle était riche. Homme ou femme… Ce n'était pas franchement un problème si l'argent était là.

- Euh Juliet. Je m’appelle Juliet.

Adélia résista à l'envie de lui demander son nom de famille. Les britanniques avaient souvent… des noms intéressants. Souvent un peu bizarre, qui n'avait pas un sens à la portée de tout le monde. La brésilienne s'interrogeait toujours sur la raison qui avait amené la famille d'une sorcière rencontrée sur la plage de s'appeler Herbe Verte. C'était fou comme nom quand même. Peut-être possédaient-ils des plantations d'herbes. Tiens, il faudrait qu'elle pense à lui poser la question si jamais elle lui retombait dessus. C'était toujours utile de connaitre les producteurs locaux.

- Ah j’espère que chez toi vous utilisez cette merveilleuse invention qu’est la crème solaire ! C’est toujours utile pour ne pas finir comme une côte de porc trop grillée au barbecue ou comme une jolie écrevisse bien écarlate ! Les aléas du soleil et des pays chauds je suppose… C’est sûr que certains terminent brûlés par ce cher astre… Je suppose que nous sommes chanceux d’avoir la neige, bien qu’il soit plus assez rare d’en voir près des côtés, sans compter qu’elle est plus présente dans le Nord du pays.

En écoutant la blonde parler, Adélia eut la curieuse impression que celle-ci avait pour but de se venger en l'imitant. L'effet était assez raté. Pour donner un effet à son discours, il suffisait de suivre son cheminement de pensée à voix haute. Donc de passer très vite d'une idée à une autre tout en gardant un lien entre chacune. Et puis, il fallait un peu d'expérience tout de même. Ce qui ne semblait pas être le cas de cette Juliet. Mais bon, elle était encore jeune - et jolie, point très important après la richesse - il lui restait donc du temps pour s'améliorer.

- Tu crois vraiment que des gens qui vivent chaque jour de l'année au soleil on besoin de cette horrible invention moldue ? Pendant que vous virez à l'écarlate, on prend de jolies couleurs. L'habitude, ma chère Juliet, l'habitude. Tu peux bien regarder où tu le souhaites, pas un bout de rougeur sur ma peau. Quoique, avec le temps que j'ai passé ici, peut-être qu'une fois retournée au soleil je deviendrais comme vous. Ce serait assez triste quand même, on va essayer de ne pas y penser. Aucune envie de finir rouge. Mais ça devrait bien se passer, ça doit être génétique ou je ne sais trop quoi…

Adélia ne s'avança pas trop, elle n'en savait rien après tout. Déjà pas très studieuse lorsqu'il s'agissait de magie, alors s'instruire sur des sujets Moldus… Elle n'avait pas vraiment que ça à faire, préférant de loin rencontrer des gens. Bien plus intéressant que cette "science" qui, aux yeux de ces êtres dénués de magie, la remplaçait. Que ce devait être dur pour eux de vivre sans baguette… Elle n'osait même pas imaginer.

Il valait mieux ne pas faire ces remarques à voix haute. On ne savait jamais à qui on avait affaire. Elle-même Sang-Mêlée, cela ne la dérangeait pas, mais on ne savait jamais sur quel susceptible on pouvait tomber. Sûreté est mère de… Ou prudence est mère de sûreté ? Si elle ne parvenait plus à remettre les mots sur des proverbes, c'est que son cocktail marchait bien. Elle avait bien fait d'embobiner ce gars, il fallait croire.
2981 12289 0



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://magicneverdies.forumactif.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://magicneverdies.forumactif.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://magicneverdies.forumactif.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://magicneverdies.forumactif.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Dim 8 Juil - 18:48



Distinct Curfew



En présence d'une sauvageonne fortement sympathique #Addie



Juliet était bien venue au concert dans l’espoir de se distraire, ce qui impliquait également l’opportunité de nouvelles rencontres. Cependant, elle n’avait pas prévu de tomber sur une fille comme Adélia, ou plutôt qu’une fille comme Adélia lui tombe dessus. La jeune femme avait pris l’habitude de côtoyer des gens posés, or la brunette semblait être tout le contraire : explosive, un volcan en pleine éruption. De quoi brûler la trop souvent froide Ollivander.

- Tu crois vraiment que des gens qui vivent chaque jour de l'année au soleil on besoin de cette horrible invention moldue ? Pendant que vous virez à l'écarlate, on prend de jolies couleurs. L'habitude, ma chère Juliet, l'habitude. Tu peux bien regarder où tu le souhaites, pas un bout de rougeur sur ma peau. Quoique, avec le temps que j'ai passé ici, peut-être qu'une fois retournée au soleil je deviendrais comme vous. Ce serait assez triste quand même, on va essayer de ne pas y penser. Aucune envie de finir rouge. Mais ça devrait bien se passer, ça doit être génétique ou je ne sais trop quoi…

Adélia répliquait déjà, prête à livrer une joute verbale sans merci. Juliet était déjà lassée, elle n’avait jamais été douée pour ce genre de chose. La nature l’avait dotée d’un ton mordant à souhait, mais elle ne l’employait jamais sans réelles intentions. A Poudlard, ses amis devenaient facilement des vipères aux langues acérées sans qu’elle ait besoin de s’y mettre pour autant, et à Ilvermorny la blonde avait tenu à se tenir à part des enfantillages. L’utilisation du sarcasme dans le but de plaisanter ne lui était pas familière, alors que son interlocutrice semblait l’adorer. Elle avait essayé, mais les deux n’étaient pas sur le même point d’égalité, tant pis. Toutefois, Juliet était amusée par les tirades de la brune qui ne semblait pouvoir s’empêcher de les rendre théâtrales.

-Et quel est ce pays où le soleil brille à longueur de journée très chère Adélia ?

Comme le témoignait le hâle doré de sa peau, elle était très probablement originaire d’un autre continent, elle qui ne cessait de se dissocier des Britanniques dans son discours. Peut-être l’Afrique, mais la jeune femme aurait plutôt misé sur l’Amérique du Sud, d’après l’accent d’Adélia. Les mots anglais semblaient rouler sur sa langue, étrangers dans sa bouche. Cet accent n’était pas si inconnu de la jeune Ollivander qui l’avait déjà entendu dans la bouche de nombreux Américains aux Etats-Unis, originaires du Sud.

-Par contre, il faudra m’expliquer, comment as-tu fais pour t’attirer les foudres de ce garçon si tôt dans la soirée !

C’était curieux de parler à une fille qu’elle ne connaissait pas de la même manière que si elles étaient amies depuis toujours. Adélia avait en fait ingénieusement entamé la conversation, évitant des présentations pompeuses et peu naturelles. Juliet avait été surprise en revenant à Londres de la facilité avec laquelle on la tutoyait. Elle s’y était finalement habituée et venait à en apprécier la communication ainsi plus spontanée.


Par Héra Greengrass



Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Dim 8 Juil - 23:26


Concert des Distinct Curfew

Entre sorciers

Quelques heures avant le début de la soirée, Pansy avait accueilli chez elle son amie et cousine Héra Greengrass afin qu'elles se préparent ensemble, comme elles le faisaient assez souvent avant ce type d'événement. C'est donc sous l’œil critique de la journaliste que la Parkinson avait enfilé la robe en velours violette qu'elle avait choisi pour ce soir et qu'elle avait ajouté à ses lèvres une touche de rouge. Pour une fois, elle avait préféré laisser ses cheveux lâchés au naturel, suivant les bons conseils de son amie.
Comme toujours, elles étaient arrivées à l'heure (ou peut-être avec 5 minutes de retard...) (ou peut-être bien d'avantage......) mais qu'importe ? De toute manière, les débuts de soirées sont toujours ennuyants à mourir. Autant arriver quand la véritable ambiance s'installe. En effet, pour une bonne ambiance, elles furent gâtées : à peine arrivées, les voilà déjà entraînées par ces centaines de corps qui dansaient les uns contre les autres, étourdis par la musique tambourinante et l'alcool qui coulait à flot dans le bar. Les deux brunes étaient sur le point de se faire aspirer par la foule, quand l'une suggéra à l'autre :

- Je vais me chercher un truc à boire, je te ramène un verre ?

Au grand jamais Pansy Parkinson n'aurait refusé cette offre. Néanmoins, elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle et l'idée de perdre si tôt sa camarade ne lui plaisait pas.

- Attends ! s'écria-t-elle. Je viens avec toi !

Pansy suivit Héra jusqu'au coin où on servait les boissons et se commanda un verre - sans manquer de faire un joli sourire au serveur - qui fut servit rapidement.

- T'as vu un peu le monde qui a ?! cria-t-elle à sa cousine en essayant d'avoir la voix plus forte que la musique. On se serait jamais retrouvées là dedans !

Le concert allait de bon train et c'était plaisant de s'y trouver. Pansy aimait s'amuser en écoutant de la bonne musique. Ça lui permettait de penser à autre chose qu'à sa misérable petite existence de princesse et de passer du bon temps en compagnie de son amie. Ça faisait un moment que les deux filles n'étaient pas allées à un concert ensemble et pour le moment, aucun garçon au programme. Autant profiter de ce calme entre filles avant qu'elles ne commencent à se faire coller par les pires lourdauds du coin.


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://magicneverdies.forumactif.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://magicneverdies.forumactif.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Lun 9 Juil - 12:50




Concert des Distinct Curfew


Avec le reste du public

" La danse est une poésie muette. "

Avant même d'avoir eu le temps de s'éloigner, Héra fut rappelée par sa cousine qui souhait l'accompagner. Elle saisit donc sa main afin qu'elle se déplacent avec plus d'aisance dans la foule tout en étant certaine de ne pas être séparées par celle-ci. Slalomant entre les corps, elle prenait bien garde à ne pas la lâcher, ouvrant la marche en direction du bar. Une bousculade ou quelques personnes qui se seraient immiscées entre elles deux les auraient trop facilement fait se perdre de vue. Elles durent d'ailleurs jouer des coudes pour parvenir jusqu'au comptoir derrière lequel de nombreux serveurs s'affairaient. Ne voulant pas attendre trop longtemps pour commencer véritablement la soirée, elle commanda un hydromel qui leur parvint  rapidement.

" - T'as vu un peu le monde qui a ?! Demanda Pansy en tentant de se faire entendre, On se serait jamais retrouvées là dedans !

L'historienne hocha doucement la tête, portant sa boisson à ses lèvres. L'alcool que contenait le liquide irrita sa gorge tandis qu'il la dévalait. Lorsqu'elle éloigna le verre, elle s'approcha de son amie pour lui répondre de quelques mots.

- Ça nous aurait prit une éternité, et encore, en imaginant qu'on y parvienne !

Tout en parlant, elle observait les quelques visages qu'elle parvenait à déceler afin de voir si elle reconnaissait l'un d'entre eux. Il y en avait de personnes qu'elle avait vaguement rencontrées, mais rien de très sérieux. Pas suffisamment pour qu'elle se permette d'aller leur parler. Peut-être les saluerait-elle en passant près d'eux, mais ce serait tout. L'un d'eux pourtant attira son regard. Elle ne parvenait pas à resituer le jeune homme qu'elle était pourtant certaine d'avoir déjà vu à plusieurs reprises. Il semblait avoir approximativement leur âge, brun aux yeux sombres, qui timides fuyaient les siens. Lui savait donc qui elle était (ou peut-être était-il simplement gêné qu'elle le fixe de la sorte). Soudain, tout lui revint et elle agrippa le bras de sa cousine.

- Regarde, c'est pas ce garçon qui te suivait tout le temps quand on partait en vacances à la campagne ? S'exclama-t-elle, peu sûre d'elle. "

Alors qu'elles étaient encore enfants, leurs parents organisaient de temps à autres des voyages dans un de leurs nombreux domaines. Ils se rendaient le plus fréquemment dans un petit village éloigné dans lequel ils possédaient une immense maison entourée d'un jardin plus grand encore. Les fillettes s'étaient de nombreuses fois égarées dans celui-ci, sans jamais s'en plaindre.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Mer 11 Juil - 23:49


Concert des Distinct Curfew

Entre sorciers

La remarque de la Parkinson fut totalement approuvée par son amie qui appuya dans la foulée :

- Ça nous aurait prit une éternité, et encore, en imaginant qu'on y parvienne !

Avec tout son sérieux, Pansy hocha la tête à son tour avant de siroter quelques gouttes de son gin. Ce n'était pas le meilleur qu'elle aurait pu boire, mais la bonne ambiance de la soirée chassa vite cette pensée négative de son esprit. De là où elle se trouvait, elle pouvait sentir le regard du barman qui l'avait servi braqué sur elle mais elle ne lui prêta aucune attention, trop occupée à présent à passer la foule au peigne fin. Le groupe commença alors une musique qu'elle connaissait bien et elle se mit à doucement chantonner dessus sans cesser d'observer tous les sorciers entassés les uns sur les autres. Mais la sorcière arrêta brusquement son petit instant musical lorsque sa cousine lui aggrippa brusquement le bras, la faisant sursauter.

- Regarde, s'exclama-t-elle alors, c'est pas ce garçon qui te suivait tout le temps quand on partait en vacances à la campagne ?

Pansy tourna le regard vers la direction indiquée et ses yeux devinrent ronds comme des soucoupes en reconnaissant le garçon dont elle parlait.

- Par Merlin c'est lui ! s'écria-t-elle d'une voix aiguë.

Elle serrait déjà le poignet de son amie, prête à se lever pour s'enfuir d'un bond, mais elle s'arrêta au dernier moment en croisant le regard fuyant de Tommy, le garçon en question. Il avait longtemps été secrètement amoureux d'elle quand ils étaient enfants, même si ce n'était pas réellement un secret tant c'était flagrant, et depuis le jour où il lui avait annoncé, il n'avait plus osé la regarder en face.

- Tu comptes aller le voir ? demanda-t-elle hasardeusement à son amie.

Tommy avait toujours fait un peu de peine à Pansy, aujourd'hui peut-être plus qu'avant. Elle s'était souvent comporté comme une peste quand elle était petite, et le garçon n'y avait pas échappé, même s'il n'avait rien fait de mal. Pourtant, l'idée d'aller le voir maintenant ne l'enchantait tout de même pas...

- Je ne sais pas si ce serait une bonne idée que je t'accompagne, déclara la reporter. Peut-être que déguerpir sur le champ serait une meilleure option ?

La brune n'avait pas tellement envie de se trouver dans une situation gênante, comme le prédisait d'avance le regard du garçon, ou pire encore : risquer qu'il ne les colle à nouveau comme quand elles étaient petites.


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://magicneverdies.forumactif.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://magicneverdies.forumactif.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Jeu 12 Juil - 20:48




Concert des Distinct Curfew


Avec le reste du public

" La danse est une poésie muette. "

Il fallut quelques secondes à Pansy pour se concentrer sur ce que lui indiquait sa cousine, cessant de chantonner pour observer le jeune homme. Sa réaction fut tout aussi vive que celle d'Héra si ce n'est plus expressive encore. Si la musique n'avait pas été aussi forte et qu'elle s'était trouvée à peine plus près d'elle, elle aurait probablement détruit les tympans de sa compagne.

" - Par Merlin c'est lui !

Le sorcier n'avait pas plus de charme que quelques années auparavant, n'en devenant que plus pitoyable encore. La Greengrass ne l'avait jamais détesté et souvent défendu lorsque la serpentard était trop désagréable avec lui, sans pour autant trop s'imposer ou l'empêcher de le dénigrer. Ce n'était que quelques remontrances sans réelles conséquences, plus par acquis de conscience que pour véritablement la canaliser. Ça aurait été impossible de toutes manières.

Pansy était sur le point de s'éloigner mais resta immobile. Pour une raison inconnue de l'historienne, elle avait décidé de ne pas immédiatement s'enfuir. Elle lui posa d'ailleurs une question absurde.

- Tu comptes aller le voir ?

Elle n'en avait aucune envie. Si elle ne l'avait pas détesté ce n'était pas pour autant qu'une quelconque amitié les liait. Après, s'il l'avait vue, elle ne voulait pas non plus le froisser ou lui faire de la peine en l'évitant … Elle était devant un beau dilemme et son expression était suffisamment parlante pour qu'elle se taise.

- Je ne sais pas si ce serait une bonne idée que je t'accompagne. Peut-être que déguerpir sur le champ serait une meilleure option ?

Comme elle l'avait dit quelques secondes plus tôt, s'éloigner un instant c'était se perdre pour le restant de la soirée. Elle la retint donc avant qu'elle ne s'éloigne.

- Non attend ! On reste ens …

Ce qu'elle vit la fit lâcher la reporter. Tommy – de son nom – ne se contentait plus de les regarder puisqu'il avançait désormais dans leur direction. Poussant presque sa compère pour lui éviter une pénible entrevue, Héra lui souffla quelques mots avant de s'éloigner.

- T'as raison, bouge de là avant que ce ne soit trop tard. "

Elle intercepta Tommy avant qu'il ne soit trop tard, vérifiant d'un rapide coup d'oeil que la Parkinson s'était bel et bien volatilisée. Rassurée de constater que c'était le cas, elle discuta quelques minutes qui lui parurent durer une éternité pendant lesquelles elle finit son verre (et accessoirement un deuxième), ce qui lui permit de ne pas mourir d'ennui. Quand enfin elle parvint à congédier son interlocuteur et qu'elle partit à la recherche de celle qu'elle avait sauvée, elle ne la trouva en aucune manière. Lasse de scruter la foule (et quelque peu pompette) elle décida de rejoindre un groupe d'inconnus qui lui avait proposé de continuer pour un temps la soirée avec eux.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Jeu 12 Juil - 23:52

Concert des Distinct CurfewQuand Andrew s'éclate (ou pas)Mais qu’est-ce que je fais là? Andrew ne pouvait s’empêcher de se le demander. Jamais il ne serait venu assister à ce concert de son propre chef. D’ailleurs, il ne s’était pas rendu au bar aquatique pour s’amuser, mais bien pour travailler. Apparemment, trop peu d’aurors étaient disponibles ce soir-là pour sécuriser l’évènement, et en tant que duelliste, Moriarty avait été appelé d’urgence par le ministère pour se rendre sur place. Vraiment, il regrettait la tranquillité de sin petit appartement. D’autant plus que le Londres sorcier semblait avoir été déserté pour la soirée, et une balade nocturne dans la fraîcheur de mars aurait été des plus agréables. Mais Andrew semblait condamné à devoir rester dans ce bar bondé pour de nombreuses heures.

Le langue-de-plomb n’était pas dupe, si le quartier était vide, c’était parce que la majorité des sorciers du coin se trouvaient dans la même pièce que lui. Pour la plupart, la musique passait au second plan. Le concert était avant tout l’occasion de débauche. La nuit était bien entamée et l’on percevait d’ignobles relents d’alcools et de transpiration dans l’air. Andrew, pourtant si apte à afficher constamment une expression neutre, ne put empêcher de plisser son nez de dégoût. I y avait là tout ce qu’il haïssait. Ces corps qui s’entremêlaient jusqu’à ne plus devenir une seule créature aux contours flous représentaient les pires bassesses de l’humanité. Le vice à l’état pur. L’abondance d’alcool embrumaient les cerveaux jusqu’à leur donner l’état de loques.

Mais rien de plus dans l’attitude de Moriarty ne trahissait son envie d’être ailleurs. Vêtu d’un costume sobre et élégant, il se dégageait de lui une certaine prestance. Le langue-de-plomb s’était posté contre un mur, dans le but d’avoir la meilleure vue d’ensemble. Il y avait beaucoup trop de gens, avec toute la bonne volonté du monde il n’aurait pas pu se montrer efficace si la soirée tournait mal. Andrew savait que d’autres collègues étaient évidemment présents, mais impossible pour lui de les distinguer dans la foule. Il avait à peine aperçu la blonde Rowle, l’auror qui semblait avoir des méthodes de travail particulières… Pas certain qu’un verre à la main soit vraiment la meilleure des options. Andrew jeta un unième coup d’œil à sa montre : la soirée promettait d’être longue.

HG:
 
© 2981 12289 0


Everything is gray
"Forcing our darkest souls to unfold and pushing us into self destruction. They make me dream your dreams. They make me scream your screams"

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Ven 13 Juil - 15:34


Concert des Distinct Curfew

Entre sorciers

L'idée d'aller rejoindre Tommy ne sembla pas plaire non plus à Héra qui retint sa cousine par le bras tandis qu'elle se levait :

- Non attend ! On reste ens …

Pansy se retourna vivement vers elle, ne comprenant pas pourquoi elle l'avait si soudainement lâché et n'avait pas terminé sa phrase.

- Quoi ? interrogea-t-elle. Qu'est-ce qui...

Mais elle n'eut pas le temps de terminer puisque son amie la poussait sans ménagement pour qu'elle s'éloigne d'elle.

- T'as raison, lui souffla l'historienne, bouge de là avant que ce ne soit trop tard.

- Mais att...

Il était trop tard, voilà qu'elle se faisait désormais aspirer par la foule, entraînée loin de son amie. Tout ce qu'elle eut le temps de voir, c'est le faux sourire qu'elle adressa à Tommy qui venait de l'aborder. Pansy hésitait entre éclater de rire ou s'en vouloir de ne pas être aux côtés de son amie pour la soutenir. Mais un autre problème plus important se posait à présent. Comment les deux brunes allaient-elles se retrouver désormais ? Pansy était dans une totale incapacité de retrouver l'endroit où elles s'étaient tenues ensemble quelques secondes plus tôt, alors s'il fallait la retrouver dans un peu moins d'une heure... C'était perdu d'avance ! La sorcière décida donc d'abandonner pour le moment et se laissa porter par la musique et les balancements des personnes qui s'agitaient de tous les côtés. Elle finit peu à peu par se lâcher et dansa avec eux en rythme sur la musique diffusée, perdant la notion du temps.
Mais bien évidemment, elle finit par n'en plus pouvoir et un besoin de s'aérer se fit des plus nécessaires. Jouant des coudes, elle réussit enfin par se frayer un chemin à travers la foule et se commanda quelque chose de frais au comptoir. Réfléchissant par quel moyen ingénieux elle allait retrouver Héra, elle sirotait sa boisson sans écouter un traître mot de tout ce que pouvait bien lui dire le même serveur que celui qui l'avait servie la première fois. Alors qu'elle observait la foule, elle remarqua un homme en costume qui ne semblait pas vraiment prendre part à la fête. Il était seul, ne dansait pas et paraissait très concentré. Etait-ce un auror qui était là pour la sécurité ? Pansy se rendit alors compte que c'était bien le premier qu'elle voyait. D'habitude, ils étaient beaucoup plus nombreux, et beaucoup plus signalés.
Sans plus de cérémonies pour le serveur, elle se leva brusquement et alla rejoindre cet homme qui se tenait tout de même assez loin du coin des boissons. Il avait tout l'air charmant avec ses cheveux châtain et ses yeux bleus que la jeune fille ne remarqua qu'une fois qu'elle fut plus près.

- Excusez-moi, intervint-elle, vous êtes de la sécurité ?

Se rendant compte que cela devait paraître assez étrange comme approche elle se permit d'ajouter :

- Je n'ai pas remarqué beaucoup de personnes chargées de garder les lieux, à vrai dire, vous êtes le premier que je vois... N'y a-t-il donc rien à craindre pour engager si peu de personnel ?

Voilà que sous ses questions d'innocente petite citoyenne inquiète elle se lançait dans une de ses enquêtes à la Parkinson. Car c'était vrai, elle trouvait réellement ça étrange qu'il n'y ait pas plus de personnel pour surveiller les lieux. Etaient-ils tous en mission ailleurs ou n'y avait-il réellement rien à craindre ?


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://magicneverdies.forumactif.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://magicneverdies.forumactif.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Ven 13 Juil - 16:14




Concert des Distinct Curfew


Avec le reste du public

" La danse est une poésie muette. "

Le groupe qu'avait rejoint Héra s'était bien vite dissout lorsqu'ils avaient décidé d'aller danser. Ils s'étaient dandinés ensembles un moment mais s'étaient retrouvés éparpillés au fil de bousculades ou retrouvailles. Peu lui importait d'être seule, elle ne s'en était pas préoccupée, se contentant e bouger au rythme d'une musique qu'elle ne trouvait décidément pas mauvaise. L'idée de retrouver sa cousine ou chercher une autre de ses connaissances lui avait plusieurs fois effleuré l'esprit sans qu'elle soit suffisamment concentrée pour décidé de mener à bien son projet. Lorsqu'elle s’éloigna de la foule (ou de là où elle se concentrait le plus massivement du moins), ce fut pour tenter de rejoindre une nouvelle fois le bar. Elle s'ennuyait du verre vide qu'elle tenait depuis trop longtemps déjà.

La densité humaine l'empêcha néanmoins de se repérer et elle s'égara dans l'établissement. Elle errait, perdue, s'éloignant de la scène (c'était bien ce qu'elles avaient fait plus tôt avec Pansy, n'est-ce pas ?). Pourtant, elle était dans l'incapacité de le retrouver. Il fallait qu'elle y parvienne, mais toute sa volonté s'envola lorsqu'elle se trouva une nouvelle occupation. N'était-ce donc pas le petit Harrington qui se trouvait là-bas, l'auror qui l'avait interrogée il y avait peu, et qu'elle connaissait accessoirement de leur passé commun ? Sa chevelure sombre et cet air renfrogné qu'elle lui avait découvert lors de leur entrevue ne pouvait la tromper : c'était bien lui. Qu'est-ce qu'il faisait avec cette bouille toute renfermée, d'ailleurs. Ce n'était pas ainsi qu'elle se souvenait de lui. Où était passé l'adorable petit bonhomme qu'il était, l'adolescent qui parvenait toujours à les faire rire même sans rien savoir d'eux ? Pas là, visiblement. C'était dommage, il se serait bien amusé à cette soirée. Autrement mieux que dans la discussion si ennuyante qu'il paraissait avoir avec sa collègue. Elle allait l'aider un peu.

Sans plus réfléchir elle avança vers lui, un sourire avenant étirant ses lèvres assombries. L'entraînant à sa suite en faisant passer son bras autour du sien, elle l'intima de la suivre.

" - Aller, tu viens avec moi ! Je sais pas pourquoi t'es là, mais tu vas pas rester planté comme ça.

Elle s'interrompit lorsqu'elle se rendit compte qu'elle ne savait pas où elle allait. Voulait-elle danser ? Marcher encore ? Toujours boire ?

- Tu sauras pas où est le bar, par hasard ? Ça t'aidera à te détendre un peu. "

C'était tout autant pour elle que pour lui désormais qu'elle voulait trouver quelques liquides alcoolisés. Même si Félix ne voulait pas l’accompagner, il ne pourrait la laisser seule alors qu'elle était plus qu’éméchée. Ne serait-ce que par acquis de conscience.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Ven 13 Juil - 21:27

Concert des District CurfewQuand Andrew s'amuse (ou pas) et qu'une fouineuse fait son apparitionLe langue-de-plomb se tenait les bras croisés dans une posture nonchalante, mais son regard d’aigle parcourait le bar sans arrêt. Son manque de motivation ne signifiait pas que le travail devait être bâclé. Andrew évita de justesse d’être aspergé d’alcool en se décalant sur le passage d’un homme à la trajectoire oscillante et un verre à la main, comme la majorité des gens présents. Lui-même n’avait rien contre l’alcool, un verre de temps à temps était tout à fait agréable mais avec modération. Quel intérêt trouvaient les ivrognes à se retrouver abaissés à l’état de zombies ? Andrew cherchait encore la réponse à cette question.
Consciencieux comme il était, Moriarty fut obligé de remarquer qu’une jeune femme s’approchait de lui. Il nourrit un instant l’espoir qu’elle n’avait pas l’intention de lui parler, mais c’était bien vain. Le regard de cette brune était fixé sur lui et elle se planta devant lui.

- Excusez-moi, vous êtes de la sécurité ? demanda-t-elle sans plus de cérémonie.

Andrew s’efforça de masquer son exaspération. Cette fille avait l’air aussi détendue qu’il était possible de l’être, et n’avait visiblement pas besoin d’aide. Et Andrew n’avait pas absolument pas besoin qu’on vienne lui poser des questions stupides.

-Il parait oui, répondit-il avec un sourire dénué de chaleur.

Ce qui ne fit pas pour autant fuir la brune. Maintenant qu’elle était aussi proche du langue-du-plomb, il était à même de la reconnaître pour avoir étudié le dossier de sa famille. Andrew était très doué pour retenir les visages, il suffisait d’une photographie pour qu’ils restent gravés dans sa mémoire. Se tenait devant lui Pansy Parkinson, fichée Mangemort repentie et aujourd’hui devenue reporter après plusieurs années d’absence sur le territoire. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien vouloir ?

-Je n’ai pas remarqué beaucoup de personne chargées de surveiller les lieux, à vrai dire, vous êtes le premier que je vois… N’y a-t-il donc rien à craindre pour engager si peu de personnel ?

La présence de cette Parkinson se révélait aussi énervante qu’elle avait paru l’être au premier abord. La jeune femme était de toute évidence bien trop curieuse, ou du moins trop intéressée.

-Je vous remercie de vous en soucier Miss, mais rien de fâcheux ne devrait vous arriver.

A vrai dire, Andrew se doutait bien qu’il y  avait un problème d’effectif, sans quoi il n’aurait pas été appelé d’urgence. La vérité, c’était que de plus en plus d’aurors étaient envoyés en mission, en Europe de l’Est notamment. La menace de Gustav G planait, et le ministère faisait tout ce qui était en son pouvoir pour ne pas faire de vagues en Angleterre, tout en envoyant des agents pour tenter d’analyser et comprendre, voir éradiquer le problème. Mais tout ça bien sûr, Moriarty n’allait pas le révéler à une inconnue, journaliste qui plus est. Décidément, si Parkinson était là pour fouiner, elle se heurtait à la mauvaise personne. Andrew n’était pas langue-de-plomb pour rien…
© 2981 12289 0


Everything is gray
"Forcing our darkest souls to unfold and pushing us into self destruction. They make me dream your dreams. They make me scream your screams"

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 10:02

Le concert, ou le meilleur moyen de rencontrer des gars riches, quant t'es connu, la musique ça paye bienavec tous ces petits britanniques blanchouilletsLa musique hurlait dans les oreilles d'Adélia, mais cela ne l'empêcherait sûrement pas de parler avec les gens autour d'elle. Elle se balançait tranquillement, alors que son corps ne demandait qu'à se déchainer sur la piste. Mais, par égard au cocktail qui coutait les yeux de la tête, elle refrénait ses mouvements pour ne pas en laisser échapper une goutte, le sirotant en dévisageant de ses grands yeux sombres Juliet.

-Et quel est ce pays où le soleil brille à longueur de journée très chère Adélia ?

- Le Vietnam bien sûr ! s'exclama la jeune femme en souriant de toute ses dents.

Adélia était bien loin du faciès type des asiatiques et elle le savait parfaitement. Mais ce n'était pas en restant sérieux qu'on se faisait des amis, loin de là. Elle savait parfaitement qu'un grain de folie, de beaux sourires et un engouement pour les chats étaient bien plus utiles. Bon, et l'alcool pouvait grandement aider, ainsi qu'une musique entrainante.

- Par contre, il faudra m’expliquer, comment as-tu fais pour t’attirer les foudres de ce garçon si tôt dans la soirée !

Ce n'était tout de même pas sa faute si de trop nombreuses personnes se fâchait suite à son passage. Ils ne la comprenaient tout simplement pas. Et c'était tant pis pour eux. Le monde comptait bien trop d'êtres humains pour s'arrêter sur l'opinion de quelques rageux.

- On va dire que j'ai un passé tumultueux, soupira Adélia en prenant un air dramatique. Trop de prétendants qui en veulent à mon rang, mon argent et ma famille, tu comprends ? Nous étions fiancés, lui et moi, mais je n'avais aucune envie de me marier - mariage arrangé ou non, de toute façon, cela doit être d'un ennui ! - donc je suis partie à l'autre bout du monde dans l'intention de fuir cet arrangement. Il a décidé de me suivre, trop amoureux de mon nom pour me laisser partir. Et une fois encore, je l'ai éconduit. En plus, sa famille n'a pas très mauvaise réputation, on dit que la dernière fille qu'il devait épouser, mais a refusé a mystérieusement disparu. On dit qu'ils l'ont enfermé dans leur cave pour qu'elle ne leur échappe pas.

Adélia eut une moue lasse, croisant le regard de la blonde avec un air de connivence, comme si elle pouvait aussi comprendre ce monde un peu trop fou. Puis, la brésilienne éclata de rire.

- Non, en fait je connais même pas son prénom, il m'a offert un verre dans l'intention de me draguer, j'ai pris le truc le plus cher de la carte et je viens de l'abandonner. Mais son égo s'en remettra. Son portefeuille aussi. Il faut bien lui apprendre la vie, je lui ai rendu service après tout. Grâce à moi, il sait qu'on ne peut pas faire confiance comme ça. Je lui ai appris la méfiance.

En vérité, elle n'avait eu aucune intention didactique sur le moment. Mais si cela pouvait faire passer son geste comme honorable… Pourquoi pas. Néanmoins, elle n'était pas sûre de convaincre grand monde. Mais ce n'était pas le plus important, tant qu'on ne l'embêtait pas trop et qu'on la laissait s'amuser en paix.
2981 12289 0



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://magicneverdies.forumactif.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://magicneverdies.forumactif.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://magicneverdies.forumactif.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://magicneverdies.forumactif.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 15:11


Concert des Distinct Curfew

Entre sorciers

L'homme face à qui Pansy se trouvait désormais affirmait faire bel et bien partie de la sécurité. Certes, il ne semblait pas très avenant envers elle, à vrai dire, il était plutôt froid dans ses réponses, mais cela n'amusa la brune que d'avantage. Quoi de mieux que de venir embêter un homme qui ne veut pas de sa présence ? Elle se retint tout de même de dévoiler son amusement et garda son sérieux afin d'essayer de lui soutirer d'autres informations.

- Je vous remercie de vous en soucier Miss, déclara-t-il toujours avec ce même ton glacial, mais rien de fâcheux ne devrait vous arriver.

Bien sûr, il n'allait pas lui annoncer qu'en réalité une bonne dizaine de malfrats avaient réussi à pénétrer le bar mais qu'ils n'intervenaient pas pour ne pas semer la panique. C'est toujours la même chose qu'ils répètent tous de toute façon : « rien ne devrait vous arriver ». Malgré son exaspération face à ce type de personnage, elle était trop curieuse pour se contenter de ça. Il fallait qu'elle l'embête encore un peu.

- Oh je n'en doute pas une seconde avec des aurors aussi compétents que vous. Mais tout de même, il y a de quoi trouver ça étrange vous n'êtes pas d'accord avec moi ?

La reporter balaya la salle du regard, désignant la foule d'un geste vague :

- Il doit être difficile de garder un œil sur un troupeau pareil... continua-t-elle. D'autant plus que vous n'allez pas tarder à devoir vous occuper des gens ivres... Il ne manquerait plus pour vous qu'une bagarre éclate. Combien êtes-vous ce soir à pouvoir gérer tout ça ? En négligeant bien évidemment le fait qu'une attaque extérieure pourrait arriver à tout moment...

Peut-être bien que cette fois la Parkinson avait poussé le bouchon trop loin, ou pas encore. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle cherchait à faire actuellement. Les réponses à ses questions étaient déjà sous ses yeux. Peut-être voulait-elle simplement faire remarquer à cet agent du Ministère que les citoyens n'étaient pas dupes, et qu'ils remarquaient bien que leur sécurité n'était pas assurée au maximum. Peut-être que cette discussion remontera au Ministère et que ce dernier fera plus d'effort pour la prochaine fois ? Puis si cela n'avait aucune conséquence, Pansy s'en fichait bien. Qu'on les attaque donc ! Qu'allaient-ils faire à une ancienne mangemort de grande famille, si ce n'est tenter de la recruter. Puis, elle savait se battre. C'était surtout les autres qui auraient du s'inquiéter. D'autant plus que les trois quarts étaient déjà soul, à la différence de la brune.


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://magicneverdies.forumactif.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://magicneverdies.forumactif.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 17:08

CONCERT DES DISTINCT CURFEW
avec les britanniques
La sorcière aux cheveux bruns qui se tenait toujours fièrement devant moi ne s'attendait visiblement pas à autant de froideur de ma part. Tant mieux ! Je semblais être parvenu à lui couper le sifflet et j'en étais bien satisfait. Ce n'était pas la première à me faire le coup, les fois précédentes, il arrivait aussi que l'on vienne me voir, intrigué, et que l'on me pose des questions. Les gens devraient vraiment apprendre à respecter le travail des autres. Si nous nous trouvions isolés dans nos coins, c'était bien pour une bonne raison : du calme pour de la concentration ! Qu'est-ce que c'était agaçant de voir que certains n'étaient pas assez réfléchis pour réaliser cela !
La jeune sorcière semblait tout de même assez bornée. Ça se voyait à son visage. Ma réponse ne lui avait visiblement pas plu. Merlin faîtes quelque chose pour que je n'ai pas à entendre un mot de plus sortant de sa bouche !
Brusquement, on me saisit par le bras. Par pur réflexe, j'avais déjà dégainé ma baguette et m'apprêtais à riposter quand une voix familière me parla :

- Aller, tu viens avec moi ! Je sais pas pourquoi t'es là, mais tu vas pas rester planté comme ça.

Et sans me laisser le temps de répondre, la personne en question m'entraîna dans la foule, loin de ma précédente interlocutrice. Oh je savais bien qui était la demoiselle qui venait de m'embarquer contre mon gré – même si je la suivais bien, inconsciemment, sûrement pour fuir l'autre sorcière – à sa voix et à ses cheveux sombres, j'avais bien reconnu Héra Greengrass que j'avais interrogée dans mon bureau au Ministère il y a peu.

- Héra est-ce que tu pourrais...

Mais elle s'était arrêtée. J'étais à la fois agacé et abasourdi. Abasourdi car je ne m'attendais pas à un tel changement de situation, et agacé car personne ne me laissait faire tranquillement mon travail. La Greengrass quant à elle, semblait chercher quelque chose. Pourquoi m'avait-elle donc entraînée avec elle ?

- Tu saurais pas où est le bar, par hasard ? Ça t'aidera à te détendre un peu. 

Elle me faisait désormais face et c'est alors que je me rendis compte à quel point elle n'était pas dans son état normal. J'aurais du m'en rendre compte plus tôt, dès le moment où elle m'avait pris par le bras. La Greengrass ne s'était pas privée avec la boisson et voilà qu'elle voulait retourner au bar ? Je me retins de lui demander si elle ne se souvenait pas du chemin après y être déjà tant allée. Bien évidemment, je savais où il était, mais il était hors de question que je l'y conduise et encore moins que je trinque avec elle.

-  Héra je travaille, expliquai-je avec calme et fermeté, il est hors de question que je boive une seule goutte d'alcool est-ce bien clair ? Et d'ailleurs, ne compte pas sur moi pour t'y amener, tu es déjà assez saoule comme ça. Tu ferais mieux de t'asseoir un peu. 

D'un mouvement de baguette, je fis venir une chaise à côté de nous, là où la foule n'avait pas encore empiété, et je l'aidais à s'asseoir. Elle n'était effectivement pas très sobre et je ne pouvais m'empêcher de la regarder avec un mélange d'étonnement et d'exaspération. Moi qui la pensais très sérieuse...

- Tu es venue seule ou accompagnée ? Demandai-je alors. Je pourrai aller chercher un de tes amis pour qu'il s'occupe de toi.

Je n'avais pas que ça à faire de m'occuper des personnes ivres, bien évidemment c'était mon travail de gérer les personnes en difficultés lors de cette soirée, mais je ne devais en aucun cas les garder dans mes pattes jusqu'au levé du jour. Trouver la personne avec qui elle était venue me permettrait d'avoir la conscience tranquille en sachant qu'elle serait alors entre de bonnes mains.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 18:06




Le concert
Avec les gentils anglais

Une fois encore, Astrid se préparait pour un nouvel événement britannique : un concert au bar aquatique. En Norvège, elle aimait écouter de la musique anglaise, mais toujours en cachette pour éviter de se faire taper sur les doigts par les hauts membres de sa famille. Puis là-bas encore, elle n'avait jamais eu l'occasion d'aller à un concert, faute d'amis avec qui s'y rendre, et peu désireuse de s'y rendre seule en raison des inquiétants spécimens que l'on pouvait croiser à n'importe quelle heure.
Pour l'occasion, elle avait opté pour une jolie robe dorée pailletée  un peu trop courte et moulante à son goût, mais elle n'avait rien trouvé d'autre qui soit adapté à l'événement. Elle avait un peu peur du jugement des autres quant à sa tenue puisqu'elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont s'habillaient les anglais lors des concerts. Se rendre dans les bars pour boire à en ramper par terre n'avait jamais été dans ses habitudes, mais cette fois, c'était différent. Un concert, ce n'était quand même pas rien et rien ne l'obligeait à boire des litres et des litres. En plus de ça, elle avait très envie de découvrir les bières anglaises, simplement pour voir la différence avec celles du Nord.
La blonde était arrivée à l'heure et s'était laissée emporter par le mouvement des personnes autour d'elle. C'était une véritable marée humaine dont le volume semblait grandir à chaque secondes qui passaient. Des murs sortait un musique si forte qu'elle aurait pu déchirer les tympans de plus d'un, mais finalement, Astrid trouvait ça drôlement agréable et amusant. Ce soir, elle espérait retrouver des visages familiers ou encore en rencontrer de nouveaux. Mais son principal objectif était de garder contact avec ces gens là, car à vrai dire, jusqu'à présent, toutes les personnes, aussi différentes puissent-elles être entre elles, que la petite blonde avait rencontré lors de soirées de ce genre, n'avaient jamais refait surface dans la vie monotone d'Astrid Olsen. Toutes, excepté un homme. Un homme dont elle n'avait aucune idée de si elle voulait le croiser ce soir ou non.
La fête ne battait pas encore son plein, et c'était compréhensible puisque tout le monde n'était pas encore arrivé. Mais tout de même, pour le moment, la norvégienne se plaisait bien ici. Elle espérait vraiment passer une bonne soirée. En attendant que celle-ci commence réellement, elle opta pour le bar et se commanda une bonne bière anglaise, comme elle l'avait désiré. « je voudrrais la meilleurrre de vos bièrrres » avait-elle demandé au barman. Ce dernier lui avait souri et quelques instants plus tard, lui avait servi sa commande.
Filant en quête de place, la jeune sorcière aperçut sur sa route une femme aux cheveux blonds.

- Juliet ! S'exclama-t-elle en arrivant à hauteur de la femme qu'elle confondait avec la sorcière qu'elle avait rencontré sur l'île.

Se rendant compte de son erreur, le grand sourire qu'Astrid arborait jusqu'alors s'affaissa et elle pria pour que l'on croit que la rougeur sur son visage était due aux éclairages.

- Oh... ex... excusez-moi, balbutia-t-elle dans son désarroi. Je vous ai confondu avec...

La blondinette baissa les yeux, confuse. Avec qui ? Elle avait rencontré Juliet en vacances, mais les deux blondes ne s'étaient jamais revues depuis. Elle ne pouvait dire l'appeler « son amie ». Même si elle se sentait mieux ici, les choses n'avaient pas tant changé en ce qui concernait ses relations : elle n'avait toujours pas d'amis en Angleterre.

- Je m'appelle Astrrrrid Olsen, annonça-t-elle alors en tendant sa main, comme si se présenter pouvait la pardonner de quoi que ce soit.

Par Héra Greengrass





Happiness can be found even in the darkest times if one only remembers to turn on the light.

   (c) crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://magicneverdies.forumactif.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://[url=http://magicneverdies.forumactif.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne][/url] http://magicneverdies.forumactif.com/t456-inventaire-d-astrid


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 19:25

Concert des Distinct Curfew
Elza avait finit par se détendre au rythme de la musique. Sans vraiment oser danser de manière exubérante, elle se contenter de se balancer tranquillement en observant la foule s'agiter devant elle. Impossible d'être tranquille avec cette masse de sorciers, elle se sentait un peu oppressée, mais elle avait finit par s'habituer à l'ambiance et, surtout, se faire une raison. Elle ne pourrai pas écouter ce groupe sans avoir tous ces gens collés à elle.

Elle avait sentit le regard désapprobateur de certains de ses collègues lorsqu'ils l'avaient vus se détendre - enfin, c'était un bien grand mot - mais ce n'était tout de même pas sa faute si elle n'était pas en service ce soir-là. Mais on ne savait jamais ce qui se passait dans la tête de Félix Harrington. Il pouvait tout aussi bien prévoir de la ramener dans un état déplorable que de la jeter dans les égouts. Aucune des deux options ne la tentait, elle en était toujours à son premier verre et ne comptait pas finir ivre.

- Juliet !

Enième cri parmi les bruits ambiants. Cela faisait longtemps que personne n'avait appelé ainsi Elza. Elle ne faisait pas grand chose pour non plus. Mais ici, en voyant tous ces gens hurler, danser, chanter, rire, parler… se sociabiliser, elle se sentait effroyablement seule. Elle aurait souhaité que quelqu'un lance un "Elza !" dans l'air, plutôt que d'entendre des appels destinés à d'autres.

- Oh... ex... excusez-moi. Je vous ai confondu avec...

L'Auror se retourna en comprenant qu'on lui parlait. Elle jeta un coup d'œil à la petite blonde qui se trouvait devant elle, dans sa robe éblouissante qui contrastait avec ses joues rouges et son air confus qui donnait penser à une certaine timidité. Comme chaque être humain, la sorcière qui l'avait accosté était pleine de paradoxes.

- Je m'appelle Astrrrrid Olsen

La dénommée Astrid avait un curieux accent. Au vu de son métier, Elza avait eut l'occasion de voyager, de voir du monde et d'apprendre certaines choses. Surtout en ce moment où on dépêchait de plus en plus les Aurors vers les pays nordiques ou d'Europe de l'est. Retrouver le sorcier qui usait de l'imperomancie était devenue l'une des missions principales du bureau.

- Elza Rowle.

Elle retint une grimace en se rendant compte qu'elle avait été assez sèche dans sa réponse. Elle s'était trop cantonné aux relations professionnelles ces dernières années, ce qui n'incluait pas vraiment de badinages entre collègues. Le seul loisir qu'elle avait l'occasion de pratiquer avec eux se résumait aux duels, ce qui n'impliquait pas une grande sympathie non plus.

- De quel pays venez-vous ? Un pays d'Europe du Nord, comme la Finlande, la Suède ou la Norvège ? demanda-t-elle avec un sourire.

Il n'y avait plus qu'à espérer que ledit sourire ne s'était pas trop rouillé où la jeune femme en face d'elle la prendrait pour une timbrée. Quoique, elle ne serait peut-être pas si loin du compte que cela.

© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 19:59




Le concert
Avec les gentils anglais

- Elza Rowle, se présenta simplement l'interlocutrice de la blonde.

Cette dernière se sentit encore plus mal à l'aise devant la sécheresse de cette réponse. Elle aurait bien voulu filer sur le champ mais ne savait pas réellement comment s'y prendre. Peut-être en reculant progressivement ou en simulant une bousculade dans la foule ? Mais contre toute attente, la prénommée Elza reprit la parole et elle semblait cette fois plus chaleureuse.

- De quel pays venez-vous ? Un pays d'Europe du Nord, comme la Finlande, la Suède ou la Norvège ?

Cette fois Astrid ne put s'empêcher de sourire devant la question qu'on lui posait toujours. Elle comprenait d'ailleurs entièrement, elle aurait elle-même été aussi très curieuse si elle s'était retrouvée face à quelqu'un dont l'accent ne lui était pas familier. Néanmoins, c'était bien la première fois qu'on devinait sur le coup sa région de naissance.

- Vous avez tout juste ! Répondit-elle. Je suis née en Norvège et j'ai étudié à Durmstrang. Vous êtes sûrement allée à Poudlard n'est-ce pas ? Ajouta-t-elle après une courte pause.


Si au début la jeune Olsen avait du mal avec les accents anglophones, elle avait fini par différencier l'accent anglais de l'accent américain. Et il était clair qu'Elza avait passé une grande partie de sa vie sur ces terres. La norvégienne aimait beaucoup parler de Poudlard avec les anglais : elle qui avait toujours voulu y étudier, cela lui apportait quelques détails à ajouter à ses vieux rêves d'enfance.
Astrid se permit de boire une gorgée de sa bière. Elle était bien fraîche comme elle se devait de l'être, et la sorcière fut surprise d'admettre qu'elle était presque aussi bonne que les bières du Nord. Portant son attention sur la musique qui devenait de plus en plus dansante, elle hésita un moment avant de reprendre la parole, peu sûre que la Rowle ait réellement envie de converser avec elle :

- Je n'étais jamais venue à un concert avant ce soir, encore moins un concert anglais. Ce n'est que le début mais je dois avouer que j'apprécie.

Malgré sa timidité, Astrid aimait parler. Plus encore maintenant qu'elle était sur le territoire britannique. Néanmoins, si elle voyait qu'elle ennuyait la blonde, elle ne tarderait pas à la dispenser de sa présence.

Par Héra Greengrass





Happiness can be found even in the darkest times if one only remembers to turn on the light.

   (c) crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://magicneverdies.forumactif.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://[url=http://magicneverdies.forumactif.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne][/url] http://magicneverdies.forumactif.com/t456-inventaire-d-astrid


profil +
Message
Re: Concert des Distinct Curfew - Entrée libre   Hier à 22:09

Concert des Distinct Curfew
La norvégienne avait un beau sourire. Un visage enfantin, réhaussé par des prunelles d'un bleu pâle, luisant d'une vivacité qu'on ne voyait pas dans le regard de tout le monde, lui donnait un air si innocent qu'Elza ne pouvait s'empêcher d'éprouver de l'empathie pour la jeune femme. Cette dernière inspirait douceur et confiance. Deux qualités que l'on pouvait si facilement briser une fois face aux dangers et à l'horreur.

- Vous avez tout juste ! Je suis née en Norvège et j'ai étudié à Durmstrang. Vous êtes sûrement allée à Poudlard n'est-ce pas ?

Durmstrang… Lorsqu'elle avait découvert le monde des sorciers, Elza s'était renseignée, avait voulu en apprendre le plus possible. L'école dont venait Astrid était des plus intéressantes. Elle aurait bien aimé y passer au moins une année. Il fallait dire que pour devenir un Auror qualifié, les cours prodigués là-bas devait être bien utiles. On étudiait des sujets que les professeurs de Poudlard étaient peu enclins à aborder. Ce qui était tout de même fort dommage. La connaissance ne devrait pas être réprimée.

- Oui. Il faut dire que ce n'était pas vraiment dans les plans de mes parents au départ.

En effet, Terrence et Jean Archeacon avaient planifié un avenir brillant à leur fille, mais en passant par les grandes écoles Moldues.

- J'ai passé de merveilleuses bonnes années à Poudlard. Vous connaissez les maisons de Poudlard ? J'étais à Gryffondor. Beaucoup de mes camarades étaient assez… orguilleux. Mais on s'y trouvait bien.

En vérité, sa scolarité comptait sûrement dans les meilleurs moments de sa vie - avec ceux passés avec son mari et sa fille. Elle s'était découverte elle-même, avait pu s'éloigner du carcan familial pour devenir quelqu'un de déterminé, qui savait ce qu'il voulait. Poudlard l'avait forgé et changé de bien des manières. Et elle en remercierait toujours l'école de sorcellerie britannique.

- Je n'étais jamais venue à un concert avant ce soir, encore moins un concert anglais. Ce n'est que le début mais je dois avouer que j'apprécie.

Non, effectivement, si elle n'avait participé à aucun concert, ce n'était pas possible qu'elle ait été dans un concert britannique. Elza se contenta d'un fin sourire amusé avant de boire quelques gorgées de sa boisson. Cette dernière descendait un peu trop vite à son goût, elle éloigna donc le verre de ses lèvres. Elle n'avait pas vraiment envie de se ridiculiser devant ses collègues de garde et tous ces sorciers qui se bousculaient sans lui prêter attention, ce qui était pour le mieux.

- J'aime bien les concerts. J'ai fait un peu de piano, mais par obligation familial. Je n'ai pas vraiment la fibre musicale. Par contre, j'aime beaucoup écouter. Pas vous ?

Quand elle était encore jeune, avant cette guerre qui l'avait défiguré, elle avait toujours adoré les concerts, autant pour la musique que l'ambiance. Elle trouvait toujours un moyen de traîner Edward ou d'autres de ses amis dans ces événements. Elle profitait de chaque instant passé à rire et s'amuser, encore inconsciente de ce qui allait leur tomber dessus à tous.

Aujourd'hui, elle était venue seule.

© 2981 12289 0




Elza Rowle

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t768-sous-la-plume-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t767-voliere-d-elza-rowle http://magicneverdies.forumactif.com/t766-elza-rowle


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: Le festin & la fête :: Bar aquatique
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mars 2006

Plan des quartiers