Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Histoire des résidents :: LivretsPartagez | 


profil +
Message
Jonah Brooks, la douceur d'un passé fleuri    Lun 11 Juin - 19:44


Jonah Brooks

Plongé dans de profonds regrets

◊ Naissance 08 mai 1976 (30 ans)◊ Nationalité Brittanique◊ Ascendance Sang-mêlé◊ Baguette bois d'ébène - écaille de sirène◊ Groupe / Ex maison Valeureux / Gryffondor / Recensement◊ Activité Libraire chez Fleury & Bott◊ Qualités patient, brave, déterminé◊ Défauts timide, têtu, s'attache aux mauvaises personnes



Caractère

Jonah est un homme sensible, doux et empathique. Il est très patient, toujours déterminé, quelque soit l'action qu'il entreprend il en viendra toujours à bout. C'est un homme d'esprit et très cultivé, il est plus apprécié qu'il n'a l'habitude de croire. Pourtant sa timidité est un vrai obstacle au quotidien, même si une fois le contact établi il fait preuve d'une certaine aisance, aller vers les autres est une mission qui frôle l'impossible pour lui. Quand ses sœurs ont toujours été très extraverties, il se mettait toujours un peu à part dans les événements, qu'ils soient familiaux ou sociaux. Malgré sa timidité, Jonah est loin d'être lâche. Même si profondément pacifiste, il défend coûte que coûte ses idées pendant la guerre et se bat vaillamment aux côtés de l'Ordre.

La rencontre avec sa femme Isla l'a cependant un peu changé, le rendant légèrement mois renfermé. Depuis son mariage il ose enfin proposer son aide aux clients qui lui paraissent perdus. Il est un père exemplaire, légèrement trop protecteur peut-être... Mais l'amour inconditionnel qui lie Jonah à sa fille à toujours rendu leur relation parfaitement balancée. Sa détermination le pousse tous les jours dans sa quête à la recherche de sa fille.  



Histoire

Le 8 mai 1976, Anastasia et Nolan sourirent pour la première fois à leur fils Jonah, autrement dit moi. J’ai grandi à Godric’s Hollow, dans une maisonnette des plus agréables. Je suis le premier d’une fratrie de trois enfants : Jonah, Iris et Lauren. Mon enfance fut joyeuse et paisible, au sein de ma petite famille chérie et, même si mon caractère naturellement timide ne m’a jamais permis d’avoir beaucoup d’amis, je m’en suis toujours plutôt bien sorti. Je rentrai à Poudlard en 1987 et fus affilié à la maison Griffondor avec grande fierté. Quand mes deux petites sœurs étaient des vraies Serpentard, je n’étais pas sûr de la maison dans laquelle j’allais me retrouver. Je n’avais que peu d’amis mais j’étais toujours bien entouré. Sans être un véritable casse-cou j’avais moi aussi fait ma dose de bêtises, sans cependant de grandes répercussions. Passionné par le sport depuis mon enfance, je fis très fièrement partie de l'équipe de Quidditch de Gryffondor pendant une année. J’obtins mes deux diplômes sans aucune difficulté, j’ai toujours été un grand lecteur et les études me passionnaient.

Très loin d’avoir un esprit belliqueux, j’ai toujours été un grand défenseur de la paix mais lorsque la guerre a éclaté, je n’ai pas hésité une seule seconde avant de rejoindre l’Ordre du Phénix, même si j’avais quitté Poudlard plusieurs années auparavant. C’est pendant cette période de ténèbres que j’ai rencontré Isla White, ma lumière. Le coup de foudre fut instantané. Je n’ai jamais eu beaucoup de courage pour parler aux filles mais avec elle tout était différent. Dès le premier instant où j’ai posé mes yeux sur elle, je su qu’elle allait devenir ma femme. A la fin de la guerre, après toute l’horreur que nous avions vécue, j’avais besoin d’une échappatoire. Ce fut Isla. Nous nous voyions tous les jours, elle passait à la librairie lorsqu’elle sortait de son stage pour devenir Auror. La vie nous souriait et deux ans après la guerre nous nous sommes mariés.

Seulement, à 24 ans on est heureux et amoureux, on pense que cela va durer toute la vie mais ce n’est pas le cas. Isla était enceinte lorsque nous nous sommes mariés et Eleanor, notre fille, a reçu de l’amour à la pelle pendant les premières années de sa vie. Puis Isla rentrait toujours plus tard de son travail, je faisais des heures supplémentaires à la librairie et le temps à fait que notre amour à fané. Nous avons brisé des services d’assiettes entier sur les murs de notre salon et j’ai dormis des dizaines de nuits sur le canapé avant que je me décide à franchir le pas. J’avais 29 ans et Isla 28 lorsque nous avons signé les papiers de divorce. Nous avions décidé, par un commun accord et sans plus de complications, de garder Eleanor une semaine chacun, nous ne comptions pas déménager de Londres. Nous avions tenu deux mois dans cette configuration puis un jour je me suis rendu chez mon ex-femme pour récupérer ma fille mais elle était partie. J’ai cherché pendant de longues semaines les traces de Isla et Eleanor, je refusais de perdre ma fille de cette façon. Après quelques temps, je reçus un étrange hibou en provenance d’Isla. Elle m’annonçait qu’elles étaient en sécurité, sans pour autant me dire où elles se trouvaient, mais qu’elle n’acceptait plus que je voie ma fille. Elle prétendait que les familles séparées n’étaient pas une bonne chose pour les enfants.

Aujourd’hui je travaille encore à la librairie et je souris à toutes les petites filles de six ans que je vois dans l’espoir qu'un jour je pourrais à nouveau sourire à Eleanor. Isla a toujours été plus aisée, au niveau financer, que moi grâce à son métier plus rentable mais je mets de l’argent de côté pour pouvoir payer un avocat et la trainer en justice. Je ne veux qu’une seule chose, avoir la garde de ma fille.

Magic Never Dies




Liste des RPG








En coursTerminés
◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP
◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

Magic Never Dies



Girls






Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.

Magic Never Dies




Boys






Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.

Magic Never Dies


Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Histoire des résidents :: Livrets-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers