Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Pré-Au-Lard :: Boire un coup :: Les Trois Balais
Partagez | 


profil +
Message
La voix de nos ancêtres   Ven 18 Mai - 17:20





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

Buvant une gorgée de vin, Rosalind se demanda si le Sorcier avachi sur le bar irait jusqu'à prendre un cinquième Whisky Pur-Feu. La jeune écrivaine se félicita de n'avoir jamais du travailler comme serveuse dans un de ces troquets où abondaient les ivrognes certains soirs. Ou certaines fin d'après-midi. Il était encore tôt.

Tôt, mais l'heure du rendez-vous qu'elle avait fixé avec Nott était passée d'une dizaine de minutes. Avait-il oublié leur entrevue? Elle se souvînt alors d'une réflexion que Pansy avait glissée sur l'absence de ponctualité de Theodore. *Et c'est moi qui en fais les frais maintenant...*, pensa-t-elle en soupirant. Elle aurait souhaité pouvoir arriver au Manoir Fawley, où sa Grand-Mère demeurait, dans le cours de la soirée, mais si Nott tardait... ce programme se verrait compromis.

Pré-Au-Lard. Les Trois Balais. La silhouette de Poudlard, dont les fenêtres illuminées se détachaient dans le jour déclinant. Retourner en ces lieux lui avait fait mal. Elle avait erré dans les rues où se pressaient quelques élèves en uniforme. Les tempes brûlantes, se sentant suffoquer, il lui avait fallu tous ses efforts pour ramener son esprit à la raison de sa présence en ses lieux. Son travail, les livres anciens, Nott. Elle s'était jetée à une table des Trois Balais et avait commandé un verre. Puis un deuxième.

Quinze minutes de retard désormais. Elle détourna les yeux de la pendule accrochée à un mur du bar. Agacée, elle chiffonna ses boucles rousses. Il lui était difficile pourtant d'en vouloir à son ancien camarade qui lui rendait un fier service. Elle n'était pas certaine en lui écrivant ce hibou, que ce dernier accepterait de la laisser consulter les anciens grimoires de la famille Nott. Elle se demandait d'ailleurs pourquoi il avait choisi un tel endroit.


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Sam 19 Mai - 14:38

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyThéodore regarda l'heure et pressa son pas une fois de plus. Lui qui avait toujours été quelqu'un de ponctuel, il commençait à être sur la mauvaise pente. Il avait dix bonnes minutes de retard pour se rendez vous avec Rosalind et il n'allait pas arriver au Trois Balais avant cinq autres minutes. Le brun jura entre ses dents en se disant qu'il devait vraiment se décider à passer son permis de transplanage. Il savait que la rousse l'attendait déjà au bar et qu'il allait une fois de plus avoir à faire à la colère d'une ancienne Serpentard. Mais il savait aussi que cette colère ne serait pas longue puisqu'il possédait ce que la rousse désirait.

Ils se voyaient pour consulter les anciens grimoires de la famille Nott, pour le travail de Rosa. Il ne se rappelait plus exactement la raison pour laquelle la Fawley désirait lire ces documents historiques. Il savait seulement que pour les avoir il avait du retourner au manoir de son père et les arracher, non sans peine, des mains de son père, qui était étonnamment plus en forme lorsqu'il s'agissait des trésors de famille. Théo bravait le vent glacial de cette fin de février avec son sac, qui contenait ses précieux livres, bien ancré à lui. Il ne comptait pas abimer ou encore moins perdre ces merveilles historiques, écrites par son ancêtre Teignous Nott. Il ne savait même qui était cet homme pour lui, son arrière grand père peut-être ? Mais l'héritier Nott n'eut pas le temps de se questionner bien longtemps puisqu'il arriva enfin aux Trois Balais. Il entra dans le bar sans attendre et remarqua immédiatement les boucles rousses de son ancienne camarade assise seule à une des tables. Il se précipita vers elle, pour ne pas la faire attendre plus qu'il ne l'avait déjà fait.

- Bonsoir Rosa, je suis désolé du retard mais récupérer les grimoires a été plus difficile que prévu, s'excusa sincèrement le jeune homme avec un sourire irrésistible peint sur les lèvres.

Il s'installa à la table sans en avoir été invité et remarqua le verre presque vide face à Rosa.

- Je vais me commander à boire, tu veux autre chose ? Je te l'offre, proposa-t-il pour se faire pardonner.
©️ 2981 12289 0


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?


Dernière édition par Théodore Nott le Dim 3 Juin - 13:58, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Sam 2 Juin - 16:37





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

Rosalind releva la tête en entendant la porte du bar s'ouvrir et vit Theodore Nott franchir d'un pas rapide les quelques mètres qui le séparaient d'elle. *Damned... il est vraiment, vraiment beau.* Ses yeux s'attachaient aux traits qui sculptaient à son ancien camarade un visage d'une beauté marmoréenne. Elle avait bien compris, du peu que Pansy avait bien voulu lui confier, que l'héritier Nott était la chasse gardée de Parkinson, mais après tout, elle ne faisait rien de mal à regarder.

- Bonsoir Rosa, je suis désolé du retard mais récupérer les grimoires a été plus difficile que prévu.

- Bonsoir Théo. Ne t'en fais pas, ce ne sont que... quinze petites minutes après tout, dit-elle avec un léger mouvement de la main. Et tu me rends un grand service, ajouta-t-elle sérieuse.

- Je vais me commander à boire, tu veux autre chose ? Je te l'offre.


Elle hésita, contemplant son verre qui ne contenait plus qu'un dépôt couleur rubis. Elle voulait garder toute sa tête, mais la journée avait été riche en émotions et elle n'était pas contre un dernier verre. Elle sourit au jeune homme.

- Eh bien... D'accord. La même chose que toi. On ne peut pas dire que leur vin soit sensationnel... Tu sais, j'aurais pu me déplacer jusque chez vous. Enfin, je veux dire, jusque chez ton père. Peut-être que je me trompe, mais je crois qu'il m'a toujours eu à la bonne.


Rosalind avait croisé Edgar Nott régulièrement au cours de sa jeunesse. Dîners mondains, réceptions, mariages, funérailles... Bref, toutes ces occasions auxquelles les familles de Sang-Purs se faisaient un devoir d'organiser et d'assister. Histoire de bien signifier leur appartenance à cette communauté sélective et huppée. Et les Nott et les Fawley ayant toujours été en bons terme... Elle avait eu l'occasion d'échanger avec le père de Nott et avait toujours apprécié son érudition.

- Pourquoi se voir ici, spécifiquement?


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Dim 3 Juin - 14:25

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyRosalind ne sembla pas très outrée par son retard.

- Bonsoir Théo. Ne t'en fais pas, ce ne sont que... quinze petites minutes après tout. Et tu me rends un grand service, avoua la rousse.

Théodore sourit. Il aimait se sentir utile et il était toujours prêt à aider ses amis, du moins les personnes qu'il appréciait. Il se demande une fois de plus pourquoi ce grimoire était si important pour Rosa. Mais sa réflexion fut de courte durée puisque la jeune femme ne mit pas bien longtemps à répondre à sa question.

- Eh bien... D'accord. La même chose que toi. On ne peut pas dire que leur vin soit sensationnel...

Le brun leva alors un bras pour faire signe à un des serveurs.

- Tu sais, j'aurais pu me déplacer jusque chez vous, continua Rosalind. Enfin, je veux dire, jusque chez ton père. Peut-être que je me trompe, mais je crois qu'il m'a toujours eu à la bonne.


Théo se tendit en entendant ces paroles. Son père avait été très clair sur le sujet, aucun sorcier de Sang-Pur haut placé ne devait connaître sa maladie. Et l'héritier Nott se contentait d'obéir aux ordres froids et cinglants, comme ils l'avaient toujours été, d'Edgard. Il n'avait jamais eu le courage de tenir tête à son père et il n'allait pas commencer alors que le lit de mort s'approchait à grands pas. Et même si, en effet, le père Nott avait toujours apprécié la Fowley, Théodore aurait risqué gros en l'amenant au manoir familial.

- Oh tu sais, mon père est très attaché à ce vieux grimoire et je crois que ça aurait été encore plus dur de le lui arracher pour toi. Puis il est plutôt occupé en ce moment, c'était plus facile que j'y aille, ajouta Théo en espérant de ne pas en avoir trop fait, pour éviter d'éveiller les soupçons.

Lorsque le serveur se fut finalement approché de leur table, il commanda deux Bièrraubeurre, une boisson assez légère pour garder l'esprit clair. Une fois que l'homme fut parti, il offrit un sourire délicieux à son interlocutrice, qui l'était tout autant. Il l'avait toujours trouvée charmante, depuis Poudlard, cependant il ne s'était jamais vraiment intéressé à elle. Il chassa bien vite toutes ces idées de sa tête, ne sachant que trop bien quel genre de réaction pourrait avoir Pansy s'il osait seulement toucher à Rosalind.

- Pourquoi se voir ici, spécifiquement? reprit Rosa après quelques instants.

- Je n'étais pas venu ici depuis des années et je voulais revenir un peu en enfance. Même si je sortais peu quand nous étions à Poudlard, je venais ici de temps en temps et je passais de trè bons moments. Je crois que je devins un peu nostalgique, finit-il avec un sourire mélancolique. Mais dit moi, pourquoi as-tu besoin de ces grimoires ? Tu écris un nouvel essai ?

©️ 2981 12289 0


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Dim 3 Juin - 20:10





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

- Oh tu sais, mon père est très attaché à ce vieux grimoire et je crois que ça aurait été encore plus dur de le lui arracher pour toi. Puis il est plutôt occupé en ce moment, c'était plus facile que j'y aille.

Une légère crispation de la mâchoire. Ce fut le seul signe de tension que Rosalind put lire sur le visage de Nott quand elle évoqua le père du jeune homme. Mais elle n'en fut pas étonnée. Que Théodore et son père aient quelques difficultés relationnelles ne la surprenait pas. Elle-même redoutait le moment où elle devrait faire face à son grand-père, le sévère Edmund Rosier. La pression qui pesait sur leurs familles de Sang-Purs s'était dramatiquement intensifiée avec la Guerre et ses divers dénouements. Et même avant ça, les relations familiales avaient toujours été quelque peu... contraintes et difficiles. Entre les "excommunications" des Black, les attentes démesurées qui forçaient les "héritiers" à tendre de toute leur personne à la perfection, elle et rien d'autre, la pression pour maintenir son nom inscrit au registre... Un bon cocktail qui aurait fait le délice de nombreux Psychomages zélés.

- Oh, je vois, acquiesça-t-elle. Merci, en tous cas. Et tu pourras rassurer ton père, je prendrai grand soin du grimoire.

Elle avait laissé le soin à Théodore de commander pour elle et le choix de ce dernier se porta sur deux Bierraubeurres. Quand elle questionna Nott sur la raison qu'il l'avait poussé à lui donner rendez-vous ici, ce dernier lui répondit avec une pointe de mélancolie.

- Je n'étais pas venu ici depuis des années et je voulais revenir un peu en enfance. Même si je sortais peu quand nous étions à Poudlard, je venais ici de temps en temps et je passais de très bons moments. Je crois que je devins un peu nostalgique.

Elle jeta un coup d’œil à la salle sombre et poussiéreuse. Des images de son passé venaient se superposer à leur présent: des visages riants, jeunes et familiers; des silhouettes d'étudiants penchées sur des chopines, absorbés dans des conciliabules joyeux. Elle aussi avait passé de bons moments dans ce bar. Mais la nostalgie qu'elle éprouvait, contrairement à Nott, ne la faisait pas sourire. Des vers d'une chanson qu'elle avait entendue en France lui revinrent soudain en mémoire, comme une déchirure au creux de la poitrine: "Oh mes printemps, oh mes soleils, oh mes folles années perdues, oh mes quinze ans, oh mes merveilles, que j'ai mal d'être revenue."*

- Mais dis moi, pourquoi as-tu besoin de ces grimoires? Tu écris un nouvel essai?

Rosalind passa la main dans ses boucles, comme pour chasser les idées noires qui, sournoisement, venaient assaillir son esprit. Elle sourit, bien décidée à demeurer dans le présent, et concentrée sur son travail.

- Je vais essayer de faire court parce que sinon, je crains de t'assommer avec toutes mes histoires, dit-elle en riant. Quand j'ai écrit mon roman, j'ai été amenée à faire des recherches sur Venise, son passé, sa politique, etc. Parce que c'était le contexte de mon histoire. Et je suis tombée sur pas mal de livres anciens qui contenaient des symboles étranges. En creusant un peu, j'ai remarqué que ces dessins, ces gravures, ces symboles se retrouvaient dans des grimoires d'autres cités italiennes, au sein des familles de Sang-Pur. Et tout récemment, j'ai découvert qu'on pouvait aussi les trouver en Angleterre, et aussi en France. Probablement que ce réseau de symboles courent dans toute l'Europe. C'est comme si les dynasties de Sorciers correspondaient entre elles à travers ces symboles...

Elle se redressa sur sa chaise, et ôta l'écharpe enroulée autour de son coup. Parler de ce sujet lui donnait chaud, et le vin bu auparavant n'était probablement pas étranger à cette sensation soudaine de chaleur. Elle reprit avec passion.

- On peut dire, d'une certaine façon, que les Nott sont, depuis quelques siècles déjà, les "chroniqueurs" de l'histoire de la Sorcellerie en Grande-Bretagne. Teignous, plus récemment, mais dès la fin du Moyen-Âge, on constate que beaucoup de documents relatant des faits historiques ont été signés par des ancêtres à toi. Elle sourit à Théodore avec chaleur. Et quand on a parlé il y a quelques jours de la bibliothèque de ton père, je me suis dit que vous deviez certainement être en possession d'un de ces ouvrages... Voilà, conclut-elle, soudain embarrassée. Ça va? J'espère que je ne t'ennuie pas trop avec mes histoires... J'ai encore beaucoup de travail, c'est encore assez flou pour le moment, mais je pense que je tiens une piste...



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Lun 4 Juin - 19:40

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyLa jeune sorcière ne parut pas percevoir sa légère tension à la mention de son père ce qui le rassura.

- Oh, je vois. Merci, en tous cas. Et tu pourras rassurer ton père, je prendrai grand soin du grimoire, ajouta-t-elle avec gentillesse.

Elle sembla alors réfléchir à la question posée par Théo sur ses travaux, tout en passant sa main dans ses cheveux roux.

- Je vais essayer de faire court parce que sinon, je crains de t'assommer avec toutes mes histoires, commença Rosalind avec un sourire.

Théodore fit non de la tête pour lui assurer que cela ne le dérangeait pas. Après tout, il avait lui-même posé la question.
- Quand j'ai écrit mon roman, j'ai été amenée à faire des recherches sur Venise, son passé, sa politique, etc. Parce que c'était le contexte de mon histoire. Et je suis tombée sur pas mal de livres anciens qui contenaient des symboles étranges. En creusant un peu, j'ai remarqué que ces dessins, ces gravures, ces symboles se retrouvaient dans des grimoires d'autres cités italiennes, au sein des familles de Sang-Pur. Et tout récemment, j'ai découvert qu'on pouvait aussi les trouver en Angleterre, et aussi en France. Probablement que ce réseau de symboles courent dans toute l'Europe. C'est comme si les dynasties de Sorciers correspondaient entre elles à travers ces symboles...

Elle marqua une pause dans son discours, que le brun avait écouté avec attention, pour retire l'écharpe enroulée autour de son cou. Il était vrai que la chaleur du bar, mélangée à celle de l'alcool, commençait à se faire sentir pour le jeune homme aussi mais malheureusement pour lui il n'avait aucun vêtement à retirer. Enfin si, mais il courait le risque de se faire expulser du bar...

- On peut dire, d'une certaine façon, que les Nott sont, depuis quelques siècles déjà, les "chroniqueurs" de l'histoire de la Sorcellerie en Grande-Bretagne. Teignous, plus récemment, mais dès la fin du Moyen-Âge, on constate que beaucoup de documents relatant des faits historiques ont été signés par des ancêtres à toi.  Et quand on a parlé il y a quelques jours de la bibliothèque de ton père, je me suis dit que vous deviez certainement être en possession d'un de ces ouvrages... Voilà. Ça va? J'espère que je ne t'ennuie pas trop avec mes histoires... J'ai encore beaucoup de travail, c'est encore assez flou pour le moment, mais je pense que je tiens une piste...

Théo sourit chaleureusement à la rousse pour lui prouver qu'elle avait tort. Bien au contraire ce travail lui semblait fort intéressant.

- Ouah, souffla le jeune homme. Je dois avouer que je suis impressionné ! Et tu ne m'as absolument pas ennuyé, je trouve ça très intéressant. C'est fou comment tu as réussi à faire le lien entre tous ces signes. En tout cas tu as vraiment l'ai passionnée par ce que tu fais et ça fait plaisir à voir !

L'intelligence de Rosalind était la raison pour laquelle Théodore l'avait toujours appréciée, et ce depuis l'époque de Poudlard. Il avait toujours aimé les érudits comme lui et les travaux historiques l'avaient toujours fascinés. Il était définitivement heureux du retour de Rosalind.  

- En t'écoutant parler j'ai réalisé que je me suis peut-être trompé de voie, j'aurais du travailler sur les Sang-Purs, c'est dans mes gènes, finit Théo sur le ton de la plaisanterie.

©️ 2981 12289 0


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Dim 10 Juin - 21:24





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

- Ouah. Je dois avouer que je suis impressionné ! Et tu ne m'as absolument pas ennuyé, je trouve ça très intéressant. C'est fou comment tu as réussi à faire le lien entre tous ces signes.

À ces mots, Rosalind se fendit d'un large sourire. Elle se sentait soulagée: elle n'avait que peu parlé de l'avancée de ses recherches et, ces jours derniers, elle commençait à douter que le tout fasse sens et soit susceptible d'intéresser d'éventuels lecteurs. La jeune écrivaine savait bien qu'elle s'adressait à un public restreint, au vu du sujet plutôt universitaire, mais tout de même. Le fait que Nott semble enthousiaste en ayant écouté son petit laïus la rassérénait.

- En tout cas tu as vraiment l'air passionnée par ce que tu fais et ça fait plaisir à voir! En t'écoutant parler j'ai réalisé que je me suis peut-être trompé de voie, j'aurais du travailler sur les Sang-Purs, c'est dans mes gènes.


- Oh, de Médicomage, tu pourrais passer à la Psychomagie et ouvrir un cabinet spécialisé dans les Sang-Purs...
, répondit-elle en riant. Tu aurais de quoi faire, je pense!

Sous l'effet de l'alcool, elle avait parlé un peu vite et regrettait presque sa plaisanterie. Elle-même ne savait plus très bien comment se situer par rapport à son ascendance et les valeurs discriminantes qu'on lui avait transmises. Surtout ce soir là, où déambuler dans les rues de Pré-Au-Lard lui avait chaviré le cœur.

Avant la remarque que venait de faire Théo, elle n'avait pas eu conscience que le sujet de ses études actuelles était fortement lié à sa famille, à leurs familles. Elle avait été amenée à étudier le passé des Sang-Purs et leurs dynasties à travers le temps, mais n'avait pas réalisé combien son histoire personnelle entrait en jeu dans ce travail.

- J'imagine...
, reprit-elle avec douceur, que tout ça... Ça finira toujours par nous rattraper.

Rosalind se demanda comment le jeune Sorcier assis en face d'elle avait vécu la guerre; comment il avait démêlé les fils de son éducation et s'il avait pu s'épanouir après les drames qui avaient secoué leur monde. Elle s'aperçut soudain qu'elle dévisageait Nott depuis un long moment et, gênée, détourna le regard.

- Tu crois que je peux jeter un œil au grimoire? demanda-t-elle, avant de porter la chope de Bierraubeurre à ses lèvres.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Jeu 28 Juin - 17:56

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyRosa lui offrit un sourire sensationnel en entendant ses paroles élogieuses. Elle semblait presque soulagée d'entendre ce genre de propos sortir de la bouche de Théodore.

- Oh, de Médicomage, tu pourrais passer à la Psychomagie et ouvrir un cabinet spécialisé dans les Sang-Purs... Tu aurais de quoi faire, je pense! s'exclama la rousse sur un ton de plaisanterie.

Mais à l'instant, elle sembla se ressaisir, comme si d'une façon ou d'une autre elle aurait pu blesser Théodore et son ego de Sang-Pur avec sa plaisanterie. Ce n'était pourtant pas le cas. Son éducation s'était faite avec une mère qui se battait corps et âme contre les discrimination de sang et un père bien trop obnubilé par sa femme pour faire attention à son fils. Théo avait apprit à sa façon à la mort de sa mère, ayant décidé de ne pas suivre ses camarades à la même ascendance, il avait tout recueillit dans les livres. Il se fichait de connaître la pureté du sang de la fille avec qui il couchait et avait des amis Sang-Mêlés depuis toujours. Cependant, il ne savait que trop bien les problèmes et les maladies psychiques des Sang-Purs, liés surement au fait que tous les 28 se sont liés à un moment ou un autre. Dans le fond, ceux de son ascendance étaient tous cousins.

- Je serais débordé avec ce genre de cabinet, répondit Théo comme poir rassurer son interlocutrice.

- J'imagine... que tout ça... Ça finira toujours par nous rattraper.

Rosalind avait on ne peut plus raison. Leur statut, leurs familles, leur sang ... Cela ressemblait, dans le fond, plus à un fardeau qu'à un réel privilège. Tandis que la Fowley le fixait avec une certaine insistance, le brun était plongé dans ses pensées et n'y fit pas même attention. Ce n'est que lorsque la jeune femme reprit de parler qu'il se rendit compte de ce silence entre eux.

- Tu crois que je peux jeter un œil au grimoire? demanda-t-elle avec un sourire.

Théo secoua la tête pour libérer son esprit et sourit à son tour. Il se pencha pour attraper sa sacoche sous la table et en extirpa difficilement le vieux grimoire. Il déposa alors l'imposant volume sur la table, faisant se soulever un nuage de poussière au passage.

- Tu as de quoi t'amuser pendant un moment Rosa, affirma le jeune homme en époussetant la couverture en cuir verte. Tu pourras l'en faire un résumé quand tu auras fini le passage sur les Nott ? Histoire que je connaisse un peu mieux ma famille ...

Il avait ajouté cette phrase pour plaisanter mais à vrai dire le discours de Rosalind lui avait mit la puce à l'oreille et les origines de l'historique famille Nott l'intéressaient de plus en plus.
©️ 2981 12289 0 (et bidouillé par Théodore Nott)


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Mer 18 Juil - 18:25





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

Théo posa le lourd grimoire devant Rosalind. La jeune femme contempla le livre avec une admiration presque religieuse.

- Tu as de quoi t'amuser pendant un moment Rosa, déclara Nott en essuyant la poussière qui recouvrait le volume.

En réponse, Rosalind lui adressa un sourire béat, un sourire d'enfant ravie. Oh, oui, elle allait en passer des heures et des heures à déchiffrer ces pages, mais cette perspective lui paraissait absolument délicieuse. Elle était aux anges.

- Tu pourras m'en faire un résumé quand tu auras fini le passage sur les Nott ? Histoire que je connaisse un peu mieux ma famille ...

- Bien sûr, tout ce que tu veux Théo! Je crois... je crois que c'est exactement le type d'ouvrage dont j'avais besoin
, poursuivit-elle en étendant la main vers le grimoire.

Avec une grande délicatesse, elle souleva la couverture épaisse et tourna les pages en velin, reliées avec art et savoir-faire. Soudainement absente à tout ce qui l'entourait, la jeune Fawley laissait ses doigts parcourir avec précaution les lignes tracées à la plume. D'écritures différentes semblait-il; ce livre n'était pas le fruit d'un unique auteur. Comme ceux qu'elle avait découvert à Venise, le contenu de l'ouvrage paraissait disparate: des comptes-rendus, des discours, des chroniques mondaines, et aussi des gravures annotées d'inscriptions mêlant latin et anciennes rune gaéliques.

Un raclement de chaise, non loin d'eux, la fit revenir à elle. Rosalind leva de nouveau la tête vers Nott.

- Merci. Vraiment. Je pense que ça va faire considérablement avancer mes recherches!

La douleur qui lui transperça alors la tempe fut brutale. Tout comme la vague de nausée qui lui souleva l'estomac. Le grand sourire qu'elle adressait à Théo se transforma en grimace et elle porta la main à sa tête, se recroquevillant sur sa chaise. Rosalind laissa échapper un gémissement.

- Pardon... J'ai... des maux de tête parfois
, croassa-t-elle, ça... ça va passer. Je vais...

Le visage crispé, sa main pressée contre sa tempe, elle parvînt à se lever et à faire quelques pas en direction des toilettes. Sa vision se brouilla, les quelques clients des Trois Balais accoudés au bar devinrent flous, tout comme les contours des chaises et des tables. Puis, tout fut noir.

La jeune femme tomba avec fracas, heurtant sa tête contre le coin d'une des tables, entraînant avec elle un tabouret. Les yeux révulsés, le corps mince arqué douloureusement, Rosalind gisait au sol.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Dim 2 Sep - 19:39

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyLa rouquine semblait excitée comme une enfant à la vue du grimoire que Théo lui offrait, ce qui le fit sourire. Il était heureux la voir ainsi.

Bien sûr, tout ce que tu veux Théo! Je crois... je crois que c'est exactement le type d'ouvrage dont j'avais besoin, s'exclama la jeune femme.

Et elle commença a feuilleter avec attention les pages jaunies et abimées par le temps. Elle semblait complètement absorbée par ce qu'elle voyait, caressant les pages et les inscriptions. Elle semblait détenir entre ses mains une perle rare qu'elle ne comptait pas perdre.

- Merci. Vraiment. Je pense que ça va faire considérablement avancer mes recherches ! souffla Rosalind en se relevant vers Théodore.

- Aucun soucis, c'est toujours un plaisir de pourvoir ...

Mais la phrase de Théodore resta en suspens. Il s'était arrêté en voyant le joli teint frais de Rosa tourner au blanc linge. Deux doigts appuyés sur sa tempe, elle grimaçait de douleur en se repliant sur elle même.

- Rosa tu vas bien ? s'enquit Nott de plus en plus inquiet.

La jeune femme paraissait de plus en plus mal en point pourtant elle réussit à se lever de sa chaise, non  sans difficultés.

- Pardon... J'ai... des maux de tête parfois, croassa-t-elle, ça... ça va passer. Je vais...

Mais elle n'eut le temps de faire que deux pas avant de s'effondrer au sol. Théodore se leva immédiatement, reversant au passage sa chaise en bois au sol. Il avait bien vu qu'en tombant la Fawley s'était cognée la tête contre une table. Un serveur commençait déjà à se précipiter vers la jeune fille.

- Je suis médicomage, annonça Théo en s'approchant du corps inerte de la jeune sorcière.

Il prit le pouls de Rosalind immédiatement et fut rassuré de le sentir plutôt régulier. A première vue, Théo aurait juré qu'il s'agissait d'une crise d’hypoglycémie. Une bosse apparaissait déjà à l'endroit où la tête avait cogné mais de ce point de vue là non plus il ne vit rien de sérieux. Il la fit tout de même rouler sur le côté, simple question de sécurité, et demanda au serveur de quoi surélever sa tête.

- Elle ne devrait pas tarder à se reprendre, dit le jeune homme pour rassurer la foule qui commençait à s'agglutiner autour d'eux. Si vous pouviez aller chercher un verre d'eau et du sucre, continua-t-il en direction du serveur.

L'homme s’exécuta immédiatement sans broncher. Théo semblait si sur de lui cependant il espérait ne pas s'être trompé de diagnostic.



©️ 2981 12289 0 (et bidouillé par Théodore Nott)


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Mer 5 Sep - 18:12





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES

Des images rapides se succédaient, vives et nettes dans l'esprit de Rosalind, mais trop fugaces pour qu'elle puisse les saisir. Elle entendait des voix se chevaucher les unes les autres, la plupart lui chuchotant dans des langues qu'elle ne pouvait comprendre. Puis sa vision se clarifia. Elle vit Nott, dans un salon sobre, mais élégant. Il servit deux verres d'un alcool ambré et en tendit un à une Sorcière brune et mince, dont Fawley reconnut le visage: Pansy. Théodore s'avança vers elle, et avant que Parkinson ait eu le temps de boire la première gorgée de son verre, il l'embrassa. Puis l'image disparut, et, une fois encore, Rosalind fut aveugle.

Quand elle revînt à elle, elle se trouvait allongée sur le côté, la joue posée sur une veste qu'on avait roulé en boule. Nauséeuse, elle entreprit de se redresser, la tête toujours douloureuse. Elle porta la main à son crâne et grimaça: elle ignorait comment, mais elle avait du méchamment se cogner. Théo se trouvait à ses côtés, l'air calme.

- Je... je suis tombée?, demanda-t-elle d'une voix mal assurée

Elle avait perdu le fil quand elle s'était levée pour prendre la direction des toilettes. Elle n'avait aucune idée de combien de temps sa "crise" avait duré. Une puissante angoisse la saisit alors. Ce qui venait de se passer... elle l'avait déjà vécu. En Italie, juste avant qu'elle prenne la décision de rentrer en Angleterre. Moins violemment certes, mais la nausée, les mots de tête, les "images", les "voix"... Et cette fois, elle avait clairement "vu" quelque chose. Troublée, elle regarda le visage de Nott. Ce baiser entre lui et Pansy paraissait si réel... Pourtant elle n'avait jamais assisté à une telle scène. Et elle savait intuitivement qu'il ne s'agissait pas d'un rêve. Alors quoi? Une angoisse la saisit soudain, qu'elle s'empressa immédiatement de réprimer.

Elle saisit le verre d'eau que Théo lui présenta, et en but quelques gorgées, ce qui eut pour effet de calmer légèrement son envie de vomir. L'eau était sucrée.

- Merci. Et pardon pour... le dérangement., s'excusa-t-elle. Ça va maintenant, je crois. Tu peux m'aider à me relever Théo?



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Mer 26 Sep - 15:09

La voix de nos ancêtresThéodore Nott & Rosalind FawleyLorsque Rosalind se réveilla, elle se releva lentement en portant une main à ses tempes, elle avait l'air de souffrir là où elle s'était cognée. Elle leva les yeux vers Théo qui se tenait encore à côté d'elle.

- Je... je suis tombée ? demanda la jeune femme d'une voix presque tremblante.

- Oui mais ne t'inquiètes pas Rosa, rien de bien grave, confirma Théodore en hochant la tête.

Il avait parlé avec cette voix calme qu'il utilisait pour ces patients. C'était un timbre rassurant, presque paternel. On lui avait toujours dit qu'il devait toujours avoir l'air de maitriser complètement la situation, même si ce n'était pas le cas. Sur ce coup, il maitrisait la situation seulement le fait qu'il s'agisse de quelqu'un qu'il connaissait pouvait pousser à la panique. Par chance la rousse n'était pas restée inconsciente bien longtemps. Pourtant, elle avait presque l'air angoissée. Elle bu le verre d'eau sucrée que le brun lui tendait et elle parut plus calme et rassurée. Les autres clients du bar commençait à retourner à leurs occupations. La foule qui se dispersait ne pouvait qu'être un bien pour la jeune fille qui avait visiblement besoin d'air.

- Merci. Et pardon pour... le dérangement... Ça va maintenant, je crois, reprit-elle après avoir fini son verre. Tu peux m'aider à me relever Théo?

- Ne t'en fais pas, ça peut arriver à tout le monde. Au moins tu as eu de la chance d'être avec moi, continua le médicomage avec un grand sourire. Ne bouge pas je vais t'aider.

Puis il s’exécuta, en se relevant à son tour et en tendant la main à la rousse pour qu'elle puisse y prendre appui. En la regardant de plus haut, elle avait effectivement meilleure mine que quelques instants auparavant.

- Un peu d'air te ferait du bien, ajouta-t-il une fois qu'elle fut debout. Je vais t'accompagner faire un tour dehors.

Sur ces mots il se précipita à leur table pour attraper vestes et écharpes. L'air restait frais dehors et il ne voulait pas que le choc de température ait des effets néfastes sur le jeune sorcière.

©️ 2981 12289 0 (et bidouillé par Théodore Nott)


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   Dim 30 Sep - 17:14





LA VOIX DE NOS ANCÊTRES
- Oui mais ne t'inquiètes pas Rosa, rien de bien grave. Ne t'en fais pas, ça peut arriver à tout le monde. Au moins tu as eu de la chance d'être avec moi.

La voix grave de Nott l'enveloppa, rassurante. Une voix stable à laquelle elle se raccrocha. Rosalind songea qu'il y avait quelque chose de terrible à devenir adulte: on ne pouvait plus désormais se contenter de se laisser glisser, soutenir par les supports indéfectibles qu'étaient les parents. Enfin, indéfectibles... Jusqu'à ce que ces derniers tentent de vous faire rejoindre une secte de terroristes forcenés. Désormais si la jeune femme tombait, souffrait d'un quelconque mal, il lui faudrait se débrouiller seule. Et sur le sol des Trois Balais, cette prise de conscience la heurta de plein fouet. Elle en fut d'autant plus reconnaissante envers Théo qui l'aida à se relever.

- Ne bouge pas je vais t'aider.

- C'est vrai que j'ai eu de la chance que tu sois là, lui dit-elle avec douceur, esquissant un sourire douloureux.

- Un peu d'air te ferait du bien. Je vais t'accompagner faire un tour dehors.

La jeune femme, un peu groggy, regarda son compagnon regagner prestement leur table pour y ramasser leurs manteaux.

- Théo... commença-t-elle en marchant à sa suite, d'un pas plus ou moins assuré. Je crois que je vais rentrer chez ma Grand-Mère, si ça ne t'ennuie pas. Je me sens... fatiguée. Je vais marcher jusqu'à la gare et prendre le train. Merci pour tout, dit-elle en rangeant soigneusement le grimoire dans son sac. Je te tiendrai au courant pour les recherches et... On se verra à Londres?

Elle n'avait plus envie d'être dans ce bar. Elle avait envie de s'échapper, de retrouver enfin Hélianthe. Elle se sentait épuisée, inquiète et une puissante envie de pleurer grimpait le long de sa gorge.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


Contenu sponsorisé
profil +
Message
Re: La voix de nos ancêtres   





 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les grandes voix du rock
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention
» hell-a : Une drôle de voix [hell-a]
» Damien vient rendre le déformateur de voix
» Les voix du seigneur sont impénétrables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Pré-Au-Lard :: Boire un coup :: Les Trois Balais
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers