C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Artère principale
Partagez | 


profil +
Message
Un vent du nord    Dim 13 Mai - 13:05

Théodore Nott

&

Temperance Rozenfeld

Un vent du nord
Théodore avançait d'un pas assuré au milieu du Chemin de Traverse. Il était dirigé à l'hôpital mais il était assez en avance pour son tour de nuit, il espérait donc pouvoir s'arrêter pour boire un petit café quelque part ou de faire un petit de lèche vitrine à la recherche d'un nouveau costume pour les soirées mondaines dans lesquelles il devait remplacer son père, trop faible pour pouvoir seulement se lever de son lit. Rien qu'en pensant à son père, Théo soupira. Il se souvenait d'un homme fort et charismatique à qui personne n'osait tenir tête, sauf peut être sa mère, et le voir réduit de cette façon ne pouvait que l'attrister. Malgré toutes les études et les connaissances du brun, celui-ci n'arrivait pas à comprendre la maladie de son père. Autant qu'il s'en souvenait, elle ressemblait beaucoup à celle qui avait emporté sa mère seize ans auparavant. Il ne pouvait que craindre qu'il s'agisse d'une maladie héréditaire. Le jeune homme secoua la tête pour faire disparaître toutes ses pensées moroses et s'arrêta devant la boutique de Weasley Farces et sourit en regardant la vitrine. Il avait, malgré les apparences, toujours apprécié Fred et George Weasley et fut extrêmement touché par la mort du dernier. Ce n'était qu'une actions terribles à mettre sur la liste des méfaits des Mangemorts. Il regrettait tellement son soit disant choix.

Mais le pâle soleil de février qui essayait de réchauffer l'air ambiant ne pouvait que le faire sourire, il chassa donc une seconde fois ces pensées tristes et se concentra sur tous les nouveaux articles de la boutique. Il rêvait d'avoir un jour un enfant pour pouvoir l'amener dans cette boutique et choisir avec lui les terribles farces à faire à sa mère. Il s'éloigna de la vitrine avec un sourire aux lèvres. Il était encore plongé dans ses pensées quand il remarqua une flopée de cheveux roux voler au vent. Il aurait ou dans un premier temps penser à Rosalind Fawley mais il comprit immédiatement que ce n'était pas elle mais que cette jeune femme n'était pas complètement inconnue non plus. Son visage couvert de taches de rousseur et ses yeux noisettes rieurs lui rappelaient étrangement quelqu'un. Il osa alors demander :

- Temperance ? C'est toi ?  

L'héritier Nott avait connu Temperance Rozenfeld pendant son séjour en Ecosse et à l'époque il avait apprécié la jeune fille. Il était simplement étonné de la revoir ainsi sur le Chemin de Traverse.



parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?


Dernière édition par Théodore Nott le Dim 27 Mai - 13:30, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


profil +
Message
Re: Un vent du nord    Mer 16 Mai - 17:06

Théodore
Nott

Temperance
Rozenfeld

Un vent du nord
Temperance avait planifié sa journée sur le bout des doigts. Tout était déjà prévu. De ses achats à ce qu'elle allait manger et à quelle heure elle allait rentrer. La jeune femme devait prendre un train pour Cardiff dans la soirée. Elle ne supportait vraiment pas le transplanage, cela la rendait à moitié malade, si bien quelle n'avait toujours pas passer son permis pour cela. Un porte-au-loin et les transports moldu était très bien pour elle, bien que ceux-ci étaient parfois assez lent.

Elle devait rejoindre son frère au Chemin de Traverse, toujours à l'heure, d'habitude, aujourd'hui, il était en retard. Cela ne lui ressemblait vraiment pas. Il n'avait pas d'obligation, n'y copine et pas sortie la veille, enfin, il était plus jeune que Temperance, bien que, la rouquine n'a que 22 ans.

Après une heure d'attente, qui l'avait complètement mise en retard sur son planning, Temperance quitte leur endroit de rendez-vous. Elle lui enverrait un hibou, bien salée. Sachant très bien qu'à la demande de sa maitresse, son hibou pourra pincer la main de son jeune frère.

- Non, mais je suis en retard ! En retard ! Peste-telle alors, allégorie du Lapin blanc créer par ce cher Carroll.

Temperance n'avait qu'était énerver pendant quelques minutes avant de se donner une raison, son frère avait sûrement une urgence. Ce n'était pas si grave. Elle espérait pourtant que rien ne lui sois arrivé, son esprit de grande-sœur prenant le dessus sur sa petite colère puéril.

L'endroit avait également contribué à apaiser sa colère. Elle se souvient de ses rues pleines d'élèves ou de futur élève de Poudlard quand la rentrait arrivait. Temperance avait passé de bon moment ici et ne voulait pas les effacer.

Elle observait la devanture de la Ménagerie Magique près du magasin des frères Weasley. Temperance avait toujours une petite pensée pour le jumeau décédé. Elle n'aurait jamais réussi à tenir après la mort d'une de ses soeurs ou de son frère. En pensant à cela, son frère était peut-être mort ?! L'ancienne Serdaigle panique avant de se retourner, en entendant son prénom. Cette voix...

Elle se retourne et observe le nouveau venu de haut en bas.

- Théodore ?

La jeune femme papillonne des paupières en oubliant son frère et sa possible mort immédiatement, finissant par sourire, amusée de retrouver le jeune homme. Elle l'avait rencontré lors d'un petit voyage, elle voulait découvrir l'environnement naturel des Noir des Hébrides des dragons aux ailes de chauve-souris pouvant paraître terrifiant avec leurs queues terminer d'une flèche et de leur ranger de petites, mais coupantes pointes. Pourtant, Temperance les préféraient au Vert gallois. Pas assez excitant à ses yeux.

- C'est toi ! Dit-elle sans faire attention au niveau sonore de sa voix, si bien que certaines personnes se retournent.

Elle se fait toute petite en s'excusant.

- Ça va ?


Temperance Rozenfeld
codage par LaxBilly

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t696-don-t-leave-me-o-temperance-rozenfeld http://magicneverdies.forumactif.com/t695-cardiff-temperance-rozenfeld http://magicneverdies.forumactif.com/t679-temperance-rozenfeld http://magicneverdies.forumactif.com/t699-inventaire


profil +
Message
Re: Un vent du nord    Dim 27 Mai - 13:53

Théodore Nott

&

Temperance Rozenfeld

Un vent du nord
Les yeux de la rousse s'illuminèrent en voyant Théo, au point de crier son nom au milieu du Chemin de Traverse. Le jeune homme sourit en voyant qu'elle n'avait absolument pas changé au fil des années.

- Ça va ? s'exclama-t-elle avec entrain.

Théodore avait toujours adoré sa joie de vivre. Il se souvint de leur rencontre, lorsqu'elle étudiait une certaine espèce de dragons écossais, dont le nom lui échappait. Il imaginait difficilement Temperance tenir tête à un grand dragon cracheur de feu mais il avait appris à ne pas la sous estimer.

- Très bien et toi ? s'enquit le jeune homme. Comment vont tes travaux sur les dragons ? Qu'est-ce qui t'amène par ici ? D'autres animaux surprenants ?

Il ne se souvenait que trop bien avec quel interet la jeune femme parlait de ses travaux quelques années et il s'imaginait que cette passion pour la Magiezoologie n'avait aucunement changé. Il savait très bien ce que c'était d'être passionné par son travail et il ne comprenait pas les personnes qui ne faisaient pas ce qui leur plaisait. Il ne pouvait qu'admirer la force des passionnés. En parlant de travail, il se souvint qu'il était bien en avance pour son tour de garde. Pourquoi ne pas discuter plus calmement autour d'un café ? Puis, ça l'aiderait surement à tenir toute la nuit et même à parler avec toutes les vieilles dames insupportables qui tenaient absolument à discuter avec tous les jeunes médecins de l'hôpital.

- Si tu as le temps ça te dirait qu'on se pose quelque part ? Pour discuter du bon vieux temps ? proposa-t-il avec un sourire chaleureux.

Temperance était une personne qu'on ne pouvait qu'apprécier alors il n'avait pas hésité une seconde. Et même si les animaux n'étaient pas le grand amour de Théo, elle avait toujours réussi à les lui faire apprécier en lui racontant toutes ses aventures. Et il avait des tonnes de choses à dire à son tour, comme son retour en Angleterre et son travail à Sainte Mangouste. Peut être oserait-il enfin parler de son père avec quelqu'un, la rousse lui avait toujours parut extrêmement fiable.


parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui craint le grand méchant loup ?
» [RPFB]Le vent du Nord
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Artère principale
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mars 2006

Plan des quartiers