Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Histoire des résidents :: LivretsPartagez | 


profil +
Message
Jeune femme compliquée qui rêve d'une vie simple - Céleste Grym   Mar 1 Mai - 19:10


Céleste Grym

Perdue dans ses ténèbres

◊ Naissance 11 novembre 1983 (23 ans)◊ Nationalité Britannique ◊ Ascendance Sang-Mêlé (Vélane) ◊ Baguette Bois d'Aubépine / Cœur en ventricule de dragon◊ Groupe / Ex maison Ténébreuse / Serpentard Recensement◊ Activité Serveuse au Chaudron Baveur◊ Qualités Douce – Attentionnée - Loyale ◊ Défauts Contradictoire – Froide – Distante



Caractère

Évoluant au fil de sa vie, le caractère de Céleste est encore un mystère y compris pour elle-même. Auparavant petite fille joueuse, sa vie à Poudlard a eu pour effet de l'endurcir. Devenue orgueilleuse et hautaine, Céleste méprisait tous ceux qu'on lui demandait d'haïr et se faisait une joie de prendre de haut les nés-Moldus.
Alors Céleste était heureuse. Pensait avoir trouvé sa place au sein de ce monde qui lui paraissait parfois trop vaste.
C'est la Répartition de sa petite sœur qui a fait resurgir la petite fille qu'elle était en même temps que beaucoup de doutes. Véritable phare dans sa vie, Candice a su lui montrer ce qui était important et ce qu'il fallait éviter.
Céleste avait alors deux facettes. Celle qu'elle conservait auprès des Serpentard, et celle qu'elle considérait comme la vraie. Celle d'une adolescente généreuse, aimante et pleine de vie.
Et cette fois, c'est la guerre qui a balayé celle-ci.
Aujourd'hui, Céleste est vide. Du moins, c'est ce qu'elle pense. Oubliant son tragique destin lors de ses heures de travail, Céleste passe le plus clair de son temps au Chaudron Baveur où elle travaille chaque jour d'arrache-pied. Les habitués la décrivent comme une jeune fille sans histoire, toujours souriante qui passe son temps à travailler et à écouter les problèmes de ses clients. Cela la fait vivre. Écouter les autres parler de leur guerre de voisinage ou de leur chat turbulent l'amuse et l'aide à penser à autre chose qu'à ses propres drames.
Écouter, c'est quelque chose qu'elle sait faire. Mais lorsqu'il s'agit de parler, la jeune femme se renferme, devient distante et peut même faire preuve de méchanceté lorsque la personne en face d'elle insiste. S'il y a bien une chose que Céleste déteste, c'est parler d'elle. Et lorsque les autres veulent en savoir plus, elle redevient la Serpentard d'autrefois provoquant ainsi l'incompréhension de son interlocuteur.



Histoire

Il fut un temps, où la jeune Céleste Grym fut heureuse. Il se peut qu'elle ait été elle-même durant cette période, mais ni elle ni personne ne saurait dire qui elle est vraiment.

Née d'un mariage d'amour d'un Sang-Pur et d'une hybride aux origines vélanes, Céleste a reçu autant d'attention de l'un comme de l'autre. Ses deux parents, aussi différents soient-ils, avaient tous les deux pour leurs enfants une réserve d'amour et d'affection quasi inépuisable bien que leurs méthodes d'éducation divergeaient beaucoup.

Sa mère privilégiait les relations humaines. Médicomage et ancienne élève de Beauxbâtons, tout le monde s'accordait à dire que cette demi-vélane était un ange tombé du ciel et que sa beauté n'avait d'égale que sa gentillesse. Mère aimante et adulée par ses filles, Céleste s'est toujours un peu sentie complexée par elle. Comme si, quoiqu'elle fasse, elle ne pourrait jamais égaler la perfection de sa mère.

Barnaby Grym, quant à lui, voulait faire de ses enfants de grandes sorcières. Si leur mère leur apprenait à être de bonnes personnes, leur père était plutôt celui qui les encourageait à faire preuve de ruse et de ne pas avoir peur de blesser pour atteindre leur but. Officiant au ministère de la magie, Barnaby était un membre important au sein de ce dernier et un ancien Serpentard.

Avec de tels parents, l'argent ne manquait pas. Ainsi, Céleste a pu grandir au sein d'une belle maison reculée de la ville, avec un grand parc et une vue splendide sur de verts pâturages qui s'étendaient à perte de vue. Son enfance restera marquée par cette image calme des arbres se balançant au gré du vent, de cette odeur de pin mouillé et de ce sentiment agréable d'être seule au monde.

Et seule au monde, Céleste ne l'était que très rarement. Deuxième enfant d'une fratrie de trois soeurs, Céleste est née après sa soeur Diane et avant sa deuxième soeur, Candice. Séparées toutes les trois d'un intervalle de deux ans, Céleste s'est toujours sentie proche d'elles et il était inconcevable pour la jeune fille qu'elles soient un jour dans des camps opposés.

Et c'est dans cet état d'esprit que la deuxième née des Grym rejoignit Poudlard, deux ans après Diane, et monta pour la toute première fois dans le Poudlard Express. À son arrivée, son enthousiasme fut vite douché par la cérémonie de répartition et ce qu'elle impliquait. La seule chose qui pouvait faire de sa vie un enfer, était de se retrouver dans une maison autre que Serpentard. Diane y était déjà, et son père ne supporterait pas d'avoir une de ses filles dans une maison qu'il répugnait.

Alors quand le Choixpeau se posa sur la tête blonde de la jeune fille, il eut un long silence interminable avant que ce dernier ne déclare finalement le mot qu'elle voulait tant entendre. Son désespoir ayant sûrement influencé le choix de l'artéfact, personne ne saura jamais où Céleste aurait été répartie sans ce dernier.

Ses deux premières années à Poudlard se sont déroulées sans encombres. Élève brillante et appréciée par ses camarades Serpentard, Céleste a apprit au fil des années à devenir une véritable membre modèle de cette maison. Élève douée et rusée jusqu'aux bouts des ongles, la blonde se montrait acerbe avec les autres élèves de Poudlard et protectrice avec les Serpentard, se rapprochant de plus en plus de sa soeur Diane. Chassant pour toujours la petite fille joyeuse et pétillante, Céleste devenait froide et pouvait se montrer cruelle lorsque le besoin s'en faisait sentir.

Vivant son tiers de sang vélane comme une malédiction, Céleste n'a jamais compris et n'a jamais su se servir de son potentiel vélane à l'instar de sa grande soeur qui n'hésitait pas à en jouer pour obtenir ce qu'elle voulait. Ne sachant jamais si l'on s'approchait d'elle parce qu'on l'appréciait ou parce que le charme opérait, Céleste n'a jamais eu de petit-ami et le regrette parfois.

Mais c'est à l'arrivée de Candice que tout a changé pour elle et sa famille. Répartie à Poufsouffle, un véritable raz de marée s'est abattu sur les Grym. Reniée par leur père et Diane, sa répartition a aussi en quelque sorte précipitée le divorce de leurs parents dont le couple ne tenait plus qu'à un fil. Quant à Céleste, elle ne savait que faire. Sa petite soeur restait celle à qui elle racontait des histoires lorsqu'elle avait peur du tonnerre, Serpentard ou non. Mais elle avait aussi un rôle à tenir auprès de sa maison et ne voulait pas perdre l'affection de deux membres de sa famille. Alors elle la renia elle aussi, du moins publiquement. C'est la nuit que les deux soeurs se retrouvaient dans les salles vides du château pour échanger sur leurs journées, leurs vies et la façon dont elles s'étiolaient. C'est la nuit que Céleste se laissait aller à plaisanter, se montrer joueuse et parfois taquine. Seule la nuit était leur témoin et l'aube revenait alors en même temps que le masque que Céleste portait si bien.

Et cela dura jusqu'à ce qu'un scénario similaire se reproduise. Deux camps, Voldemort ou Dumbledore. Deux camps, au sein de sa propre famille.
Céleste n'avait pas vu arriver la guerre. Concentrée sur ses examens, elle s'aperçut trop tard du retour de Voldemort et trop tard que Diane et son père avaient rejoint les Mangemorts. Pour Candice, il n'y avait aucun choix à faire. Elle rejoignit l'armée de Dumbledore alors que sa mère l'Ordre du phénix.

Et elle alors ? Que pouvait-elle faire ?

Elle eut une réaction des plus humaines, à défaut d'en avoir une héroïque. Elle prit la fuite. Fuyant sa famille et ce cruel dilemme qui s'était apposé à elle comme une véritable bombe à retardement.

Enfin, elle aurait fuit si son père ne l'avait pas intercepté.

C'est sous l'influence du sortilège de l'Imperium que la jeune Céleste se vit tuer des innocents sans pouvoir lutter. Ou peut-être qu'elle n'avait ni la volonté, ni la force pour le faire. Il n'empêche que les visages de ceux tués ce jour là hantent toujours son esprit, la réveillant parfois au beau milieu de la nuit, en sueur et tremblante.

Elle fut graciée après la chute de Voldemort, n'ayant pas été maîtresse de ses gestes et pu reprendre une vie normale. Sauf qu'il n'y avait rien à reprendre.

Sa soeur aînée fut emprisonnée à Azkaban alors que ses parents et Candice perdirent la vie lors de la bataille de Poudlard, l'un d'entre eux de sa propre main. Céleste se contenta alors de passer ses ASPIC, pour oublier à quel point elle souffrait. Elle se perdit dans les mots, dans l'odeur familière de ses livres de cours et lorsqu'on lui enleva ça aussi, elle se contenta de postuler à un poste de serveuse au Chaudron Baveur. L'endroit était toujours bruyant, toujours plein de vie. Cela la rassurait, lui faisait du bien, compensait le vide affreux au fond d'elle-même.


Magic Never Dies