Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Atrium
Partagez | 


Aller à la page : 1, 2  Suivant
profil +
Message
Juillet 2005 - Gala du Ministère   Dim 22 Oct - 22:13


Gala du Ministère de la Magie
Avec un bon nombre de sorciers de Grande-Bretagne


[Flashback / Juillet 2005]

La fin de l'été approchait, et Sir Shacklebolt avait jugé bon de réunir un maximum de sorciers en ces temps troublés. L'heure était à la mise au point. Il était temps : temps de révéler à tout ce beau monde ce qui se tramait réellement depuis quelques mois déjà (voire quelques années). Bien entendu, la sécurité avait été extrêmement renforcée pour l'occasion. Le Ministre se doutait bien que ce type d'événement devait être une aubaine incroyable pour des mages mal intentionnés, surtout ces temps-ci.

Jusque là, il avait été trop négligeant. Shacklebolt s'était satisfait de la paix retrouvée même si l'enquête de ses poulains du bureau des Aurors au sujet du mystérieux Gustav G. l'avait préalablement alerté. En 2001, voilà qu'on mettait enfin un nom sur ce mystérieux leader, et il était douloureusement familier. Après moult recherches, il s'était avéré que sous son nom d'adoption Herzog se cachait celui de 'Grindelwald'... Le simple fait d'évoquer ce nom provoquerait la crispation dans l'assemblée, il le savait bien. L'information au sujet d'un Herzog recrutant potentiellement des adeptes dans d'autres contrées avait déjà fuité quelques années auparavant, mais heureusement le paramètre "Grindelwald" avait été enterré et le ministère n'avait même rien confirmé. Il était peut-être temps d'y remédier... Quel était son plan, à ce sombre personnage ? Réunir les anciens Mangemorts frustrés en fuite ? Et pourquoi faire ? Certainement pas jouer aux échecs version sorcier. Quoique.

Ca avait commencé officiellement le 13 juin dernier. La mort de Mary Cattermole avait tout changé, tout concrétisé. Plus moyen de fermer les yeux. Les Mangemorts étaient bel et bien de retour, ou les partisans de Gustav G, ou les deux. Ce parchemin sur le cadavre de la pauvre dame n'augurait rien de bon. D'après les membres de la brigade sur place, les mots "Pour le plus grand bien" s'étaient embrasés d'une flamme verte peu de temps après sa découverte. Ca sentait mauvais. Très mauvais.

Le ministre épousseta sa robe violacée en contemplant les uns et les autres déambuler autour du somptueux buffet au centre de la salle. Tout le monde était sur son 31 et le whisky pur feu avait beaucoup de succès, autant que les amuse-bouches à la citrouille caramélisée. Il se redressa et arbora un air solennel pour masquer son irritation sous les flashs incessants des photographes de la Gazette. Les invités n'avaient pas l'air de se poser trop de questions. Les étudiants faisaient la causette aux plus vieux, le gratin du gratin était présent, et les moins gratinés aussi. C'était un curieux mélange, et bien trop rare à son goût. La fin de la guerre n'avait pas tant que ça brisé les frontières, comme si chacun se réfugiait, encore et toujours, dans sa bulle de confort fraîchement retrouvée. Et bien, ils verraient qu'elle s'apprête une fois de plus à éclater.

- Je vous remercie d'être venus si nombreux, entama-t-il après un "Sonorus" savamment maîtrisé pour porter sa voix sans le moindre effort, même si vous n'aviez pas tellement le choix, s'autorisa-t-il pour faire un brin d'humour qui, visiblement, ne fut pas tout à fait compris de l'auditoire.

Le ministre embraya comme il l'avait planifié et révéla quelques informations pour mettre en garde le peuple Britannique. Tout le monde devait être sur le qui-vive. Il évoqua Gustav G et le possible lien l'unissant au récent meurtre de Cattermole, et encouragea même la chasse aux Mangemorts, plus que jamais. Sans doute que la plupart devait déjà s'en douter, ou le nier, comme si le ministre ne faisait que confirmer leurs craintes après tant de bruits de couloirs sourds. Toutefois, il ne précisa aucunement la vraie révélation, celle qui impliquait le nom d'un célèbre mage qui avait terrorisé, jadis, toute l'Europe de l'est. Non. Tout était encore bien trop flou, et il devait garder ce secret à leur avantage. Les Aurors ne savaient même pas à quoi il ressemblait, ce brave homme. Pour l'heure, tirer calmement la sonnette d'alarme était suffisant.

Il ne ferait pas les mêmes erreurs que l'un de ses prédécesseurs. Oh oui, il ne se souvenait que trop bien de Fudge faisant la sourde oreille sous les alertes de Potter et Dumbledore, ceux-là mêmes qui laissaient présager le grand retour du Seigneur des Ténèbres il y a une dizaine d'années déjà... Mais la nouvelle menace était-elle vraiment à la hauteur ? Pour l'instant, il n'en savait trop rien. Il savait juste qu'il ne devait pas la négliger. C'était déjà allé trop loin...

- ...Je vous laisse le soin de profiter du buffet soigneusement préparé par nos elfes, et d'apprécier cette soirée malgré les ondes menaçantes qui grondent jusqu'à nous. La dernière guerre nous a appris qu'il ne faut pas avoir peur de vivre. Alors retrouvons-nous autour d'un bon verre ce soir, et redoublons de vigilance demain, si vous le voulez bien.

Kingsley leva son verre pour montrer l'exemple et l'inaugura solennellement. Cette soirée visait aussi à rapprocher les sorciers de tous bords, et à encourager une solidarité trop souvent délaissée. Il recula d'un pas, retrouvant son air grave, et chercha des yeux Potter dans la foule. Il avait deux mots à lui dire.

[hideedit]



Ministre de la Magie


Dernière édition par Kingsley Shacklebolt le Lun 9 Avr - 15:59, édité 12 fois

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Lun 23 Oct - 17:30





Gala du Ministère

avec toute la populace



Sage s'était préparée avec lassitude. Les galas, elle connaissait bien. C'était son domaine de prédilection, son quotidien : sa vie. C'était même son gagne-pain. Seulement, cette fois-ci elle irait en tant qu'invitée.

Miss Austen se para de ses plus beaux bijoux et d'une robe virginale en satin pour contraster élégamment avec sa crinière sombre relevée en un chignon strict. Son châle bordeaux égayait le tout. Voilà qui était fait. Elle délaissa son vaste appartement pour se rendre jusqu'à la cabine téléphonique des invités qui la conduirait tout droit au souterrain ministériel. Elle avait hâte d'y croiser des têtes connues. La Gazette serait présente, et certainement tous les ministres. Elle ne devait pas rater ça ! Se montrer tout en restant discrète, telle était la motivation de la demoiselle. Elle se plaisait à penser que les hommes se retournaient en reniflant son parfum dans son sillage, alors que le seul geste qu'elle n'avait daigné faire était tout au plus une légère rotation du poignet en se pavanant et un profond regard mystérieux. Elle passa la soirée dans ce manège, à repérer ses clients. Elle reconnut monsieur Baltimore et sa femme pour qui elle avait organisé une splendide soirée en l'honneur de leur 40ème anniversaire de mariage. Elle papota une quinzaine de minutes avec eux puis, bien vite, se lassa de toute cette foule. Tout le monde semblait se demander ce qui se tramait. Personne n'était contre une soirée mondaine, mais la raison en était obscure.

Le ministre de la magie apparut, et il avait quelque chose à partager. Enfin ! Si le malheureux pensait que les Anglais étaient dupes, alors il se mettait fichtrement le doigt dans l'oeil. Sage, elle, ne l'était pas. Ces histoires de dingo recrutant des adeptes avaient déjà infesté les rues du chemin de traverse bien avant sa déclaration ! Alors à quoi bon ?

La veuve avala une énième gorgée de son whisky pur feu en roulant ses globes oculaires vers le ciel. Cette soirée craignait, mais il fallait faire bonne figure. Socialement c'était important.



Codage par Sage




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Ven 27 Oct - 2:30

Arthurus Knox déposa le portrait emballé dans du papier kraft à l'intérieur de la cabine téléphonique avant d'y pénétrer avec son balai. Il n'était jamais passé par cette entrée et la trouver dans Londres ne fut pas une mince affaire : habitué à transplaner ou à utiliser le réseau de cheminées, le sorcier en avait oublié tout sens de l'orientation. Il s'était vaguement rappelé que le Ministère de la Magie se trouvait près de la City, réminiscence de son premier jour de travail lorsqu'on lui avait indiqué tous les moyens d'accès. Il avait tourné dans le quartier des affaires moldu un bon moment avant d'apercevoir un graffiti en forme d'elfe de maison qui pointait une rue de son doigt élégamment manucuré.

Arthurus revenait d'un long périple de trois semaines en Scandinavie et la mappemonde à géographie variable l'avait bien aidé, surtout pour le retour. Le portrait qu'il était allé récupérer à l'institut Durmstrang était d'une telle valeur qu'il était revenu à Londres en voyageant de nuit sur l'un des balais du Ministère. Il avait craint de perdre cet imposant colis en le lâchant de manière malencontreuse lors d'un long transplanage ou en le laissant s'échapper dans une cheminée inconnue. Les fonds substantiels que son chef de service avait débloqués pour cette acquisition l'avait dissuadé de prendre un quelconque risque, et il avait été hors de question de lui lancer ne fut-ce qu'un sortilège de réduction, de peur de l'altérer à jamais.

La veille, le sorcier avait atteint la ville côtière de Folkestone, au sud-est de l'Angleterre, où il s'était reposé dans une auberge. C'était ici qu'il avait pris connaissance de l'invitation envoyée à tous les citoyens britanniques à se rendre au gala du Ministère. Le lendemain, Arthurus n'avait pas pris le temps de passer par chez lui et avait directement filé au Ministère après un copieux breakfast.

Il était vêtu d'une longue cape de voyage noire à doublure intérieure rouge carmin, d'un pantalon noir rembourré et couvert de plaques de cuir d'un marron foncé au niveau du haut des cuisses et de l'entrejambe pour un vol plus confortable. Sa veste de costume laissait entrevoir un gilet sombre recouvrant une chemise blanche qu'il portait depuis trois jours. Pour finir, des gants de cuir brun et des lunettes mistraliennes le protégeaient du vent et du froid.

La cabine descendit en plein dans l'atrium et Arthurus espéra que le bruit ne réveillerait pas le vieux Hallvarðr Steinn qui dormait depuis Amsterdam. Il avait un peu décollé le papier qui le recouvrait pour lui permettre de contempler les endroits qu'ils survolaient, ce qui avait au moins eu l'avantage de le subjuguer raisonnablement pour qu'il cessât de crier. Quitter les entrailles de Durmstrang dans lesquelles il croupissait avait été un véritable choc émotionnel, Arthurus allait peut-être devoir recourir aux compétences d'un psycho-mage de Sainte Mangouste s'il escomptait lui soutirer la moindre information.

Il bataillait à sortir son chargement quand un sorcier-vigile se présenta devant lui :

« Monsieur, veuillez décliner votre identité et me présenter votre baguette s'il vous plaît.

Euh, je… Oui, bien sûr, tout de suite. Je suis Arthurus Knox », répondit Arthurus en fouillant dans la poche intérieure de sa veste. Il tendit sa baguette à l'agent, qui l'examina.

« Que transportez-vous, Monsieur ?

Oh, ça, c'est euh… un tableau. Mais je travaille ici, vous savez ?

Et qu'est-ce que vous faites avec un tableau, Monsieur ? »

Fatigué de son voyage, Arthurus commença à s'impatienter. Il prit une grande inspiration et sortit sa carte maîtresse qu'il abattait dans les situations qui l'ennuyaient :

« Cette affaire relève du secret professionnel. Je suis Langue-de-plomb officiellement mandaté et je souhaiterais accéder immédiatement à mon bureau. »

Le vigile sembla s'en battre totalement les Noises :

« Désolé, Monsieur, les étages sont bouclés le temps du gala, ordre du Ministre.

Et la bibliothèque ? Peut-être m'est-il possible d'entreposer cela dans un lieu…

Fermée aussi, Monsieur, sur ordre du Ministre.

Je ne vais quand même pas me traîner tout ça dans les mains !

Je vous prie de vous calmer, Monsieur. Les circonstances présentes ont demandé un renforcement de la sécurité.

Mais je suis très calme !

Je ne fais que mon travail, Monsieur. Tout semble en ordre. Tenez, votre baguette.

Moi aussi, je fais mon travail. Merci.

Bonne réception, Monsieur.

C'est cela, oui. »

Passablement énervé, le tableau sous un bras et le balai dans l'autre main, Arthurus longea les cheminées et s'arrêta dans un coin près de la zone de transplanage. Il repéra un bon nombre d'agents du Ministère endimanchés pour l'occasion. Avec ses bottes toutes crottées et ses habits de voyage, il se sentait légèrement en décalage mais cela ne l'inquiétait pas outre mesure. Il refusa le verre qu'un elfe de maison était venu lui proposer, un plateau d'argent posé sur sa tête, mais accepta de bon appétit deux ou trois petits fours salés qui réussirent à lui distraire la faim avant que le Ministre n'entamât son discours.

Une fois qu'il eût terminé, Arthurus leva les mains pour applaudir lorsque le tableau glissa de sous son bras. Le sorcier entendit un bruit étouffé quand le coin du cadre tomba sur le sol. Il rattrapa le tableau juste avant qu'il ne s'étalât de tout son long, priant Merlin que le vieux Hallvarðr ne se fût pas réveillé. Espoir perdu : des cris probablement en vieux norrois commençaient à sortir de sous le papier kraft, inquiétant les convives qui se tenaient tout proche. Arthurus ne comprit rien du tout aux récriminations du portrait, mais il devinait aisément que le vieux beuglait de terribles insultes à son encontre.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Ven 3 Nov - 15:03



Gala du Ministère


Je n'ai aucune envie de me retrouver à ce gala, je ne suis pas le genre à me pavaner dans des soirées mondaines. Je me revois encore au ministère dans mon pays l'Amérique du Nord. La ministre et mon patron m'ont convoqué dans leur bureau.

- Miss Gaunt, nous vous avons convoqué aujourd'hui car nous avons décidé de vous envoyer en mission à l'étranger.


Je me souviens avoir sourit. En tant que sorcier tireur d'élite, je sais qu'à un moment donné dans ma carrière, je serais amenée à aller à l'étranger. J'attendais ça depuis que j'ai commencé. Mais je déchante vite, voilà qu'il continu...

- Vous allez aller en Angleterre. Il y a une grande menace en Europe et nos confrères ont besoin de mains plus afin de se préparer au pire.

Tout mais pas ça! Je ne veux pas retourner en Angleterre. Je ne suis pas prête. Ma famille biologique est originaire de là bas et les Gaunt ne sont pas bien vus. Ok, où que j'aille mon nom est connu et mal vu mais là bas...C'est leur demeure et j'ai peur depuis toujours d'y retourner. J'ai bien trop de mauvais souvenirs. Certes, tous ont disparu et ne sont plus de ce monde mais qui sait il peut y avoir des surprises, regardez moi! Personne n'aurait pensé que Morfin Gaunt aurait pu avoir un fils puis une petite fille et pourtant... La ministre me fit bien comprendre que je n'avais pas le choix de toute manière et que pour mon expérience s'est une bonne chose. Je reste l'une des meilleures. Mais bien sûr, passe moi la pommade et caresse moi dans le sens du poil. Voilà donc pourquoi je suis ici et non chez moi en Amérique. Cela fait 1 semaine que je suis arrivée et e voilà déjà dans un gala. Je n'aime pas ça mais je dois garder l'oeil ouvert. Je suis là pour démasquer les partisans de ce Gustav voir lui même. Je ne fais pas confiance à beaucoup de monde. J'ai appris à me méfier. Pour ce gala j'ai opté pour une combinaison pantalon classe près du corps pour le haut et plus ample pour le bas.
Je préfère être en pantalon, on ne sait jamais si je dois me battre, je préfère être libre de mes mouvements. Et puis, je ne suis pas du genre à porter des robes. C'est assez rares. Je sais rester féminine ne vous méprenez pas.

Alors que je m'approche pour prendre un verre, le ministre s'avance pour nous faire un speach.
Il n'a pas tord, il faut profiter de la vie. Je sursaute ensuite, pris par surprise par un homme à côté de moi. Il semble avoir un tableau dont la personne n'a pas aimé tomber de ses mains. Les injures font même mal aux oreilles. Je regarde l'homme en question et lui fait un sourire.

- La personne dans ce tableau ne vous apprécie guerre au vu de ses insultes. A votre place, je le poserais au plus vite dans un coin pour profiter du gala.

lui-dis je sur un ton de plaisanterie.
fiche codée par rawr




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Lun 13 Nov - 15:56




GALA DU MINISTERE
J'ai fait mon premier gala dans un asile de vieillards. J'ai eu beaucoup de mal à les dérider.
« Je vais te tuer, tu m'entends, je vais te transformer en chair à pâté pour hippogriffe, si tu ne me rends pas de suite ses chaussures, ORION. » Remerciez le ciel d'avoir un grand-frère. Mon œil, c'est exactement dans ce genre de situation que je ne regrette pas d'être fille unique. J'adore mon frère, je ne vois pas ma vie sans lui, à aucun moment, mais parfois, même assez souvent depuis que je suis en âge de parler, il a toujours eu tendance à m'enquiquiner un peu. Son moyen pour me dire qu'il m'aime sans doute. Seulement à cet instant précis, j'avais absolument besoin de ma part de chaussure, nous allions finir par être en retard au gala donné par le ministre de la magie : Kingsley Shacklebolt. Cela serait assez mal affiché d'arriver dans les derniers et surtout en retard. Après tous, je travaille pour ce ministère. C'est donc après une course effrénée de 15 minutes, la menace de le transformer en géranium pour le restant de sa vie, qu'il finit par me rendre mes escarpins. Il faut le dire, il ne l'avouera jamais, mais je suis assez douée en métamorphose. Réajustant rapidement ma coiffure à l'aide la magie et ma robe convenablement, j'enfile mon manteau. Puis, je finis par transplaner dans une petite ruelle assez sombre non loin du ministère de la magie avec mon frère.

Prenant un des nombreux passages secrets pour se rendre au ministère, nous nous retrouvons rapidement dans l'atrium du ministère. Y revenir le soir, alors que je venais de passer une bonne partie de la journée dans la section des aurors, était assez étrange. En bonne auror que j'étais, j'avais dissimulé ma baguette, prête à l'utiliser en cas de nécessité, dans mon petit sac à main noir assorti à ma robe bustier de couleur noire avec des petites strass doré sur le bas de celle-ci. Cintré sur le milieu, elle s'arrêtait au niveau de mes genoux et elle épousait parfaitement mes formes. Je n'avais pas de cavalier, en même temps j'étais toujours célibataire. Puis, je pense sincèrement que ce n'est pas dans ce genre de soirée que je trouverais la perle rare. La soirée commença rapidement sur le discours du ministre, j'écoutais attentivement ce qu'il disait tout en regardant dans la foule s'il n'y avait pas un visage familier. Je n'allais tout de même pas passer la soirée collée à mon frère.

Laissant de côté mon frère, je prends un verre avant de faire le tour de la salle à la recherche d’une quelconque connaissance pour entamer une conversation ou autre. Le problème quand on arrive quand une foule est déjà présente c’est que l’on a forcément un mal fou pour trouver ne serait-ce qu’on collègue de travail.
⇜ code by bat'phanie ⇝




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mar 14 Nov - 11:51

Archie soupira. Pourquoi avait-il fini par se rendre au gala du ministère ? Ah, par ennui. Tous les sorciers de Grande-Bretagne étaient invités à ce gala, même le Chicaneur parlait de ce gala. Alors forcément, l'homme ne pouvait pas laisser passer ça. Surtout qu'il était curieux. Oui, en réalité c'était surtout sa curiosité qui l'avait poussé à aller à ce gala.

Il était dans la salle, noyé au milieu des convives, habillés tous plus élégamment les uns que les autres. Et Archie, il était là, vêtu d'une robe de sorcier quelconque. Le sorcier était surtout venu pour entendre la grande annonce du ministre.

- ... d'une importance capitale ! entendit-il d'un côté.
- Le mal... ! entendit-il de l'autre.

Les sorciers autour de lui devaient être des employés du ministère. Leur air grave et les quelques mots qui s'échappaient de leurs conversations le lui confirmait rapidement. Il secoua la tête avec une certaine nonchalance, et une pointe d'amusement. Alors que tout le monde lui aurait dit d'éviter de se mêler à une foule d'aurors et de hauts gradés ministériel, voilà qu'il se jetait la tête la première dans la gueule du dragon Birman.

Après tout, tout le monde ne voyait pas forcément d'un bon oeil le traffic de baguettes. Pourtant, ce soir il n'était pas venu pour étendre son réseau, mais en tant que sincère et inquiet concitoyen de Grande-Bretagne. D'ailleurs, Shacklebot arriva au même moment. Ainsi il expliqua dans les grandes lignes la situation de crise qui approchait - enfin qui avait déjà lieu. Les politiques et leurs euphémismes...

Le gala put alors commencer, et si Archie n'avait plus rien à faire ici, il décida de rester un peu. Après tout il y avait à boire et à manger. Que demande le peuple ? Arborant un sourire poli, il s'excusa pour passer entre les gens et alla s'isoler dans un endroit un peu reculé. Observer les gens, c'était de loin son loisir favori. Il prit un verre et un canapé qu'un elfe lui servit et ses yeux parcoururent la salle.

Il repéra quelques visages familiers. Sans doute des élèves ayant été scolarisés en même temps que lui. Et puis un ou deux clients fortunés. Voilà qui était amusant. Il ricana un peu, plus pour lui-même. Des gens voulant paraître bien sous tous aspects, et voilà qu'ils acceptent un peu d'illégalité pour le plaisir d'avoir des objets rares. Fascinant, vraiment.




profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mer 15 Nov - 10:17

La mascarade du Ministère

ft. tout le monde

S'il avait pu s'en passer, Drago Malefoy se serait bien gardé de pointer le bout de son nez à cet événement. Ce genre de mondanité était devenu une obligation. Une corvée. Un passage obligé. Monsieur Malefoy devait faire acte de présence, saluer des visages connus, serrer des mains, arborer son masque impénétrable et faussement avenant. C'était son rôle. Il incarnait la figure du sorcier qui avait fauté et devrait passer le restant de ses jours à acter pour sa repentance. Cette fois, la tâche se révélait bien plus ardue... La chasse aux Mangemorts était officieusement ouverte, et l'ex-Serpentard n'était pas sans connaître la propagation de rumeurs au sujet de son père et de sa possible présence en Angleterre. Sans parler de sa mère qui recevait de curieux parchemins depuis le meurtre de la sa... née-moldue. Il n'en avait parlé à personne. Si ces mots étaient bien de la main de Lucius, il l'ignorait mais, à leur découverte, un relent de dégoût l'avait aussitôt assailli. Si besoin, il camperait chez sa mère pour épier l'arrivée du mystérieux porteur de messages. Narcissa l'avait défendu d'en parler aux Aurors, précision qu'il avait trouvée inutile. Les affaires de familles se réglaient en famille, à condition de redoubler de prudence. Drago n'avait jamais eu la confrontation qu'il méritait avec son père. Etait-il moins impressionnable maintenant que sa vie d'adulte était bien entamée ? Ces questions le tourmentaient ces derniers temps. Bien entendu il n'en montrait rien, arborant sans relâche son sourire froid de façade. Le même qu'à cette soirée.

Pour l'occasion, il n'avait pas fait plus d'efforts que d'habitude. De toute façon il prenait toujours grand soin de lui avant chaque apparition publique, quelque soit l'événement. Comme ça pas de jaloux. Costume sombre, teint glacial, bien peigné, sans oublier sa chevalière qu'il ne quittait jamais malgré les antécédents familiaux peu flatteurs qu'on lui attribuait. Malefoy voulait rester digne. Il devait "redorer le blason familial", comme disait sa mère. C'était son job à temps plein, en dehors des potions diverses qu'il concoctait pour les boutiques d'Angleterre, et c'était éreintant. Dans ce cadre, il avait accordé quelques clichés à la Gazette avant de s'échapper vers le buffet. Aucun de ces mets ne lui disaient vraiment en fait, c'était une diversion pour avoir la paix. Et puis Malefoy faisait attention à sa ligne. Les cochonneries qui étaient servies là ne lui inspiraient pas confiance, en particulier l'air espiègle de l'elfe juste derrière.

- Ceux-ci sont à la citrouille et au caramel, avança la bestiole d'une voix fluette.

Drago retroussa ses narines et hocha la tête en signe de refus. Très rapidement le Ministre entama son discours. Les nouvelles ne l'étonnèrent pas spécialement. Toute cette mise en scène se résumait en une phrase : la chasse aux Mangemorts n'était plus officieuse, et c'était tout. Il croisa le regard de Potter avant de s'en détourner froidement. C'était désagréable de ne pouvoir échapper à son passé partout où il mettait les pieds. Il fallait se distraire. Trouver une proie. Séduire. Ca occupait l'esprit d'une manière pas trop désagréable. Une façon d'exercer son pouvoir puisqu'il avait bien compris en grandissant qu'il n'en manquait pas sur ce terrain-là. Sentir qu'il avait le contrôle le confortait dans sa toute puissance, et il en avait affreusement besoin. D'ailleurs les sorcières étaient charmantes ce soir, bien habillées pour la plupart. Toutes avaient fait des efforts, c'était donc plus qu'amusant de les détailler en profondeur sans paraître trop concerné. D'un coup d'oeil expert, il pouvait très clairement faire le tri entre celles qui avaient bon goût, les naïves, et les autres. Une proie délicieuse se devait d'appartenir aux deux premières catégories. Il balaya la salle de ses yeux anthracites jusqu'à temps de trouver la bonne. Cette soirée commençait sérieusement à l'ennuyer, et Malefoy voulait jouer un peu.


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Jeu 16 Nov - 13:17


Gala du minstère
les Galatiens


De retour dans son bureau, John s’installa à son bureau dans un lourd soupir de fatigue. La journée avait été longue et se poser un peu sur sa chaise ne lui ferait pas de mal. Entre la mise en situation de sécurisation en compagnie des jeunes stagiaires et l’accompagnement d’un prisonnier du ministère à Azkaban, il n’avait pas arrêté. Et à en croire le courrier qui l’attendait sur sa table de travail, il allait bientôt rencontrer sa nouvelle équipière venue d’Amérique. Visiblement, qu’il soit prêt ou non à se remettre en binôme n’avait aucune espèce d’importance aux yeux de ses supérieurs. Mieux valait s’y attendre…

Mais qu’importe, le monde évoluait sans cesse, alors pourquoi pas lui ? Il suffisait de voir ce qu’était devenu Azkaban. Certes, les lieux étaient toujours aussi hostiles qu’avant, les prisonniers devaient vivre reclus sans la moindre chance de voir un visage familier, par contre, les détraqueurs n’étaient plus admis sur l’île. Seuls quelques aurors, triés sur le volet,  se chargeaient de la sécurité et du bon fonctionnement de la prison. Autant dire que pour ces hommes et ces femmes de valeur, la vie ne devait pas être facile, entourés de mages noires menaçants leurs famille et amis. Ce seul aperçu avait suffit à John pour la journée !

Pour autant il n’était pas encore prêt à rentrer chez lui, car ses obligations le maintiendraient encore la soirée au ministère. Une note de service était passée en début de semaine, annonçant que le ministre donnait un grand Gala ouvert à tout le peuple sorcier de Londres. Autant dire que par conséquent, la sécurité devrait être renforcée. Les personnes en service seraient affectées à  la sûreté des invités et des lieux. Quant aux autres, il leur était chaudement recommandé de se présenter en tant qu’invité… Autant dire, renfort.

John aurait préféré être dans la première catégorie. Non seulement parce qu’il aurait été payé pour être présent à ce rassemblement de faux-semblants, d’étiquettes et de tralala en tout genre. Mais aussi parce qu’il aurait eu un but à accomplir. Pas besoin de se mêler à la foule, il aurait salué, de loin, les visages connus et aurait juste accompli son travail dans l’ombre. Au lieu de cela, il allait devoir serrer des mains, s’habiller pour l’occasion et probablement écouter des histoires pompeuses d’hommes et de femmes prenant plaisir à s’auto-congratuler. Un cauchemar.

Mais qu’importe, le devoir avant tout. Le matin même, il avait emporté la tenue qu’il comptait porter pour l’occasion. Et puisqu’il était sur place, il pouvait profiter des dernières minutes de paix pour se rafraichir et passer la tenue de sorcier qu’il avait choisie pour l’occasion. Ce n’était pas luxueux et ça n’attirerait probablement aucun regard, mais cela lui allait bien et prouverait qu’il avait fait un effort de tenue. Autant dire que c’était le maximum qu’il pouvait offrir.

Le moment venu, après s’être mentalement botté le cul à plusieurs reprises, il rejoignit la salle prévue. Et tout en évitant les photographes de la Gazette, il se faufila entre les invités tous plus chics les uns que les autres.  C’était à croire qu’il s’agissait d’un concours du plus beau costume… Ou de la plus belle compagne. Passant à côté d’une grande dame dans une robe aussi pure que son teint de glace, il ne put s’empêcher d’incliner poliment la tête. Éblouis par sa beauté digne de la Mona Lisa. Il ignorait qui était l’homme qui avait la chance de l’accompagner mais il devait bien admettre que s’il avait été ce veinard, sans doute n’aurait-il pas pu s’empêcher d’embrasser le coup gracile qu’elle offrait à la vue de tous. Néanmoins, il ne s’attarda pas sur cette femme qui discutait avec le couple Baltimore.

« …Gaunt… »

Surprenant des murmures sur sa droite, John s’arrêta et observa les stagiaires qu’il avait entraînés un peu plus tôt. Ils semblaient dévisager une jeune femme en pantalon se trouvant un peu plus loin. La chose était assez rare, dans ce genre de cérémonie, pour attirer l’attention du sorcier qui ne pu s’empêcher de sourire à cette vision. Et quelle vision… Il fallait bien admettre qu’en la détaillant comme il le faisait, il ne se refusait rien…

« …équipière de Blackwell… »

Son sourire s’évanouit immédiatement. Alors c’était elle qu’il devait rencontrer dés le lendemain ? Il ne la voyait que de dos et pour être honnête, il allait profiter qu’elle ne puisse pas le voir pour s’éloigner. Il serait toujours temps de la rencontrer plus tard. À moins que d’ici là, il puisse faire changer d’avis ses supérieurs… Et dans ce cas là, ce n’était même pas la peine qu’ils se rencontrent.
C’est alors qu’une sensation bien connue le fit frissonner. Comme irrémédiablement attiré sur sa gauche, il tourna les yeux en direction de celle qui le mettait dans cet état. Et ce depuis qu’il l’avait croisée la toute première fois à Poudlard.
Billie Yoon. Ses ancêtres s’étaient acoquinés avec des vélanes. Si bien que son frère et elle avait ce pouvoir d’attraction sur John qui le mettait mal à l’aise dés qu’il prenait assez de recul. Car même s’il n’en était jamais arrivé à leur faire des déclarations d’amour, il n’en devenait pas moins idiot en leur présence.

« Bonsoir Billie… Cette robe te va à ravir… »

Avec cette distance, entre eux, John était encore tout à fait maître de ses paroles. Si bien qu’il pouvait se permettre de la complimenter en toute sincérité, sans que son regard ne trahisse un désir involontaire. Et puisqu’il appréciait réellement la demoiselle, cela lui faisait plaisir d’avoir au moins une fois l’occasion de le faire de manière décidée.


AVENGEDINCHAINS




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Sam 18 Nov - 15:21

Elle réajusta sa robe et plaça une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle inspira une grande bouffée d'air. Elle participait rarement aux grands événements ministériels, les trouvant dénués d'intérêt. En plus, elle n'y prenait aucun plaisir. Mais ce soir, elle n'avait pas tellement le choix.

Amaryllis Parkinson, juge au Magenmagot, avait reçu son invitation officielle au gala du Ministère. Il allait être question d'un sujet important : les Mangemorts. Il y avait tellement de bruits qui courraient dans le ministère que tous les employés en avaient entendu parlé plus ou moins en détail de cette menace. Seuls les sorciers externes au ministère n'avaient pas entendu mot à ce sujet.

Devant la porte menant à la grande salle, la sorcière ne bougea pas. Elle s'assura que son maquillage était aussi parfait que sa tenue et sa coiffure. Ah, il était clair qu'elle paraissait superficielle, mais quiconque se limitait à cette idée était rapidement trompé. Cette femme avait de l'esprit, sans doute bien plus que nombre des ignorants qui seraient présents à cette soirée. Mais au final, Amaryllis s'en fichait. Ce que les gens pensaient lui était bien égal.

Elle poussa la porte finalement. La tête haute, le dos bien droit, elle fit une entrée presque remarquée. Ses talons claquèrent sur le sol impeccablement ciré à l'occasion. De nombreuses personnes tournèrent la tête sur son passage. Etait-ce pour identifier la nouvelle arrivante ou simplement détailler celle-ci ? Après tout, sa robe émeraude près du corps ne passait pas inaperçue.

Un pas après l'autre, elle offrit quelques sourires charmeurs à ces messieurs, un ou deux sourires respectueux à ces mesdames. Elle se mouvait avec une certaine sensualité au milieu de ces gens. Amaryllis aimait être au centre des regards de tout un chacun. Ca lui proférait un sentiment de puissance, et elle aimait encore plus en jouer de cela.

Arrivée au centre de la pièce, elle s'arrêta. Elle en profita pour jeter un coup d'oeil circulaire dans la pièce et voir les gens présents. C'était essentiellement des aurors, des sorciers d'élite et des langues-de-plomb. Même si tous les sorciers du pays étaient gracieusement invités, elle ne remarqua pas tant de visages inconnus. Ou alors elle ne faisait simplement pas la différence entre les gens qu'elle connaissait ou non... Ca ne la surprendrait pas que tel soit le cas.

Jouant avec son collier, elle attendit que le Ministre fasse son apparition. Un elfe lui apporta une coupe d'un breuvage quelconque. Elle tint la coupe mais ne bu pas une goutte. C'est alors que Kingsley arriva dans la pièce qui devint rapidement silencieuse. Tout le monde semblait retenir son souffle. Amaryllis roula des yeux. Les gens étaient-ils aussi incrédules face aux rumeurs ? Y avait-il déjà eu de fausses rumeurs au sein du Ministère ? Cette soirée était tenue uniquement pour prévenir les sorciers du commun des mortels, pas les employés du Ministère !

Au final, Kingsley Shacklebot ne fit que répéter ce qu'elle savait déjà. Elle se demanda une nouvelle fois ce qu'elle était venue faire ici. Quelle absurdité. Elle espérait au moins pouvoir s'amuser. A la fin du discours du Ministre, le brouhaha grandissait progressivement jusqu'à se stabiliser à un moment. La femme regarda autour d'elle, les gens semblaient avoir formé des groupes de discussion.

- Miss Parkinson, entendit-elle. Quel plaisir de vous voir !
- Monsieur Harrison, bonsoir, répondit-elle suavement.

Harrison était un sorcier incroyablement stupide et sexiste. 68 ans et il espérait dur comme fer être encore dans le coup. Ses yeux déshabillaient Amaryllis et revenaient très souvent à la naissance de sa poitrine. La sorcière s'en amusa. Il était adorablement pathétique de se faire prendre de la sorte, la main dans le sac. Les deux sorciers discutèrent un peu, de tout et de rien, mais la femme se lassa d'entretenir une discussion inintéressante. Elle aimerait pouvoir s'amuser, pas s'ennuyer...




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Dim 19 Nov - 12:43




GALA DU MINISTERE
J'ai fait mon premier gala dans un asile de vieillards. J'ai eu beaucoup de mal à les dérider.
Il serait évident que le sujet du discours du ministre de la magie se porterait principalement sur le sujet houleux qui accompagnait notre travail quotidien d'auror ces derniers temps. Les mangemorts, d'une part, il fallait sans douter, mais aussi ce Gustav G. d'autre part, un nouveau mage noir en puissance. Ce que nous ignorons réellement pour l'instant est si les mangemort ont rejoint sa cause et son combat ou pas. Nous ne pouvons faire que des allégations pour le moment. Il ne faudrait une preuve, un témoignage qui nous prouve cette théorie. Sans compter que ce nouveau maitre du mal avait ses propres partisans. Le monde des sorciers ne pouvait-il jamais être en paix ? Depuis que j'ai respiré pour la première fois sur cette planète, il me semble qu'entre mes problèmes personnels, le retour de voldemort et autres, non je ne pense pas que nous ayons eu une enfance calme, posé et sereine.

En parcourant gentiment la salle des yeux, j’apercevais rapidement, Sélène Gaunt, une sorcière qui a débarqué des Etats-Unis à la demande de son ministère de la magie, d’après ce que j’ai compris. Je n’ai pas encore eu vraiment l’occasion de lui parler, bien que nous soyons dans le même département, puisqu’elle est tireur d’élite. Mon regard continue de vagabonder tranquillement, il finit par s’arrêter sur une tignasse blonde. Tignasse blonde, il n’y en a pas des masses dans le monde sorcier. Généralement, blond signifie Malefoy, mais alors blond avec une prestance à en faire pâlir plus d’un, cela sonne doublement Malefoy. Mon regard chocolat s’attarde plus longtemps sur son dos, occupé à se faire prendre en photo quelques secondes, j’avais de suite remarquée que c’était bien le fils Malefoy dont le père était en cavale et que l’on recherchait toujours. Ce garçon m’a toujours intrigué, comme beaucoup j’ai toujours pensé que lui aussi était un mangemort, semblerait que non, puisqu’il a été innocenté. Lorsqu’il se dirigea vers le buffet, je détournais les yeux rapidement pour tomber sur le visage d’une personne que je connaissais que trop bien. Ancien serdaigle, comme ma personne, ami de mon frère, collègue de travail, le pauvre devait me supporter assez souvent. Un sourire timide se forma sur mes lèvres alors qu’il s’agrandissait en l’entendant mentionner que j’étais magnifique dans cette robe ou du moins que celle-ci m’allait à ravir. C’était quasiment la même chose. Il était sincère cela se voyait et j’en étais plus que ravie. D’ordinaire, je ne sais jamais si la personne en face de moi le dit de lui-même ou simplement si c’est mon petit côté vélane qui amène la personne à dire des choses de façon idiote.

« John, c’est un plaisir de te revoir. Ta journée a été correcte ? » Parler de travail n’était pas là mon objectif, mais j’avais toujours pris l’habitude de lui demander comment avait été sa journée quand je le voyais. Certainement pour savoir s’il se portait bien. Un moyen de veiller sur lui, même si en réalité, je le pense très certainement, mon frère avait dû lui demander de veiller sur moi. Amusant non ?
⇜ code by bat'phanie ⇝




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Sam 2 Déc - 16:21

Le Gala du Ministère
feat Everybody
Nombreuses sont les personnes présentent à ce Gala. Je n'imaginais pas les gens venir se risquer à un telle soirée. Après tout, ils ne sont pas tous comme moi à détester ce genre de soirée. Mais je dois bien faire un effort. Je viens juste d'arriver en Angleterre et jouer les forte tête dès mes premiers jours, n'est pas une choses à faire surtout si je veux faire mes preuves. Alors que l'homme au tableau s'en ai allé un peu plus loin, je reste dans mon coin et observe tous les visages présents. Je ne connais pas grand monde encore mais j'en reconnais quelques uns notamment Drago Malefoy. Non seulement sa chevelure blonde presque blanche se reconnaît facilement et puis son costume sombre se remarque aussi. Il faut dire qu'il a une certaine classe. Mes yeux passent ensuite à une demoiselle toute guillerette. C'est Billie. On me l'a présenté dès mon arrivée. C'est une Auror. Elle est donc une de mes collègues. Je dois dire que ce soir, j'ai pas mal de collègues présents mais il me manque le principal. Mon coéquipier...Je n'ai pas encore eu l'occasion de le rencontrer. Pauvre de lui, tout le monde doit déjà lui faire peur. J'entend déjà les gens prononcer mon nom: " C'est la Gaunt, oui vous savez la famille de vous savez-qui..." Je me sens observée mais je n'y prête guère attention. Cela fait des années que c'est comme ça pour moi. Je ne peux pas voir qui est avec Billie car d'autres personnalités du ministère me cache la personne. Qu'importe, je ferais la curieuse plus tard. Je finis par prendre un verre et un amuse bouche histoire de m'occuper puis tout à coup, alors que je me retourne, je bouscule un homme légèrement plus âgé que moi au regard vert qui semblait lui aussi boire et mangé.

- Oh, je suis désolé...

Puis, mes yeux croisent les siens et je reconnais l'homme qui m'avait guidé plus tôt au chemin de traverse alors que j'étais perdue. Oui mon sens de l'orientation est déplorable et j'ai finis par me perdre dans les allées des embrumes. Pas de chance. Il a été en quelque sorte un sauveur.

- Archie? Encore désolé, il semblerait que je n'ai ni le sens de l'orientation ni celui de l'équilibre.

Lui dis-je en souriant et en espérant qu'il ne soit pas fâché.
☾ anesidora




profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Dim 3 Déc - 11:04

La mascarade du Ministère

ft. tout le monde

Plus la soirée avançait, plus Malefoy scrutait désespérément la salle à la recherche d'une occupation. Il se tenait bien droit, un rictus glacial au coin des lèvres, mais de lourds bâillements le guettaient. Merci les faux-semblants. S'il partait maintenant, il ne remplirait pas son "contrat" avec les sacro-saints dirigeants. Il devait rester planté là, continuer de serrer des mains, montrer qu'il était dans le "camp des gentils". Lui qui ne voulait rendre de compte à personne devait faire la pute pour que sa mère et lui aient un peu la paix. Voilà à quoi il était rendu. Le gamin qu'il était à Poudlard n'aurait certainement pas souhaité tout cela. Qu'aurait-il souhaité d'ailleurs pour son futur lui ? Ses souhaits n'avaient-ils pas de toute façon changé entre temps ? Pour l'heure il réprimait son dégoût face aux bonnes femmes bien en chair qui s'empiffraient de petits fours en s'esclaffant à côté de leur mari au rire bien gras. A force de les regarder, il se disait qu'il aurait pu, aurait dû devenir comme eux. Pourtant ils les trouvaient pathétiques, pas moins que les plus modestes et leurs yeux ébahis devant les belles robes de soirée. Tous sans exception lui donnaient envie de vomir. L'ambiance, l'hypocrisie... C'était presque un supplice finalement, et son envie de chasser une petite groupie naïve lui passa, comme un glouton voit son appétit coupé à force de baigner dans la pornographie alimentaire. Ce monde, il ne le connaissait que trop bien, et même son statut déchu ne l'en préservait pas. Partagé entre sa dignité, le besoin naturel de revendiquer sa valeur, et l'envie de tous les envoyer chier. Combien avaient vraiment vécu la guerre ?! Combien comprenaient la menace ?

Au fond, Malefoy craignait sérieusement ce Gustav Herzog. Il sentait les prémisses de quelque chose de sérieux, d'autant plus que son père y était mêlé. Son père... Un homme qu'il avait longtemps craint, et qu'il méprisait davantage pour avoir sali leur nom, et surtout pour avoir éprouvé sa mère, la seule femme qu'il respectait et aimait. Le blond sentait bien la menace chevaucher silencieusement jusqu'à lui, et il savait que son nom rentrerait en ligne de compte, tôt ou tard, une fois de plus. Ce nom qu'il avait été si fier de porter, ce nom qui lui avait imposé tant d'ennuis. Le compte à rebours était déjà lancé, et l'épée de Damoclès ne tarderait plus à le frapper en pleine face. Que pourrait-il faire ? Fuir une deuxième fois ? Ca ne ferait que l'incriminer, et pour de bon. Cette fois, il ne le savait que trop bien, il devrait explicitement choisir son camp. Malefoy n'avait jamais voulu se battre, et ce n'était pas plus une motivation aujourd'hui... Ainsi l'annonce attendue ministre ne le fit pas sourciller une seconde. De toute façon, il était coincé.

Hop, un autre whisky pur malt. Rester digne. Se tenir droit. Adresser un signe de tête de convenance à monsieur Poltroll, un futur client de Flagley-Le-Haut qui avait fait le déplacement pour l'occasion. Balayer la salle de son regard métallique. Voir la séduisante juge du ministère faire son défilé en arrachant une lueur lubrique dans les yeux des hommes. Sourire. S'attarder sur la dernière Gaunt venue d'Amérique qu'il connaissait de réputation. Être intrigué. Comment celle-ci pouvait-elle officier en tant que tireur d'élite ? Pour redorer son nom ? Jamais il ne s'abaisserait à devenir un des sbires du ministère, à moins qu'on ne le force. Sa surveillance était déjà suffisamment pénible pour ne pas en rajouter. Non, il ne voulait rien devoir à personne. Quand-même, une Gaunt dans la brigade de police magique. Il y avait quelque chose de drôle là-dedans, ou bien d'admirable qui lui échappait. Cette jeune femme était, d'un point de vue objectif, son pendant féminin. Peut-être qu'elle s'en sortait mieux... Peut-être était-elle meilleure que lui ? Etait-il mauvais ? S'agissait-il de ce qui est bon ou mauvais, d'ailleurs ? Non. Le Bien et le Mal n'étaient que foutaises à ses yeux. Sauver sa peau, les valeurs, et la famille - ou ce qu'il en restait - lui apparaissaient bien plus importants.

Na pas hurler. Ne pas faire de scandale. Masquer son arrogance.

Soupirer d'ennui. Se resservir un verre. Faire bonne figure.

La routine.

Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mer 6 Déc - 23:36

Le gala du Ministère, rien de bien intéressant, mais l'occasion de s'amuser un peu. Il y avait de la bonne bouffe, de jolies filles, et pourquoi pas quelques trucs sympas à piquer. Pour l'occasion, j'avais emprunté un costume. Je ne m'étais pas véritablement coiffé pour autant, un coup de peigne, et c'était tout. Il ne fallait pas non plus exagérer.

Un dernier regard à mon reflet et je m'en étais allé. J'étais arrivé rapidement et n'avait pu retenir un sifflement admiratif devant la beauté du lieu. Ils n'avaient pas lésiné sur la décoration. C'était trop, mais j'aimais bien. Et puis, on remarquait moins quelques manques quand il y avait tant de bibelots.

Dès que je l'eu repéré, je bousculais un blondinet en me dirigeant vers le buffet. Celui-ci ne manquait pas de mets tous plus appétissants les uns que les autres, bien que travaillés d'une manière ridicule. Il n'était pas nécessaire de s'appliquer de la sorte pour quelque chose qui allait finir au fond de notre gosier. J'attrapais quelques petits fours, les engloutissant le plus dignement possible. Je n'oubliais pas où je me trouvais, ni avec qui.

J'engouffrais encore quelques de ces délicieux encas et m'intéressait ensuite aux boissons, essuyant distraitement ma main bien grasse sur mon pantalon. Whisky ? Hydromel ? Ou était-ce donc l'occasion de prendre un peu de champagne ? Je saisissais un verre dont je prenais instantanément une grande lampée. Pas trop mal, même si ça ne valait pas une bonne bière. Voulant me remplir la panse à nouveau pour faire passer le liquide, je me retournais vers la partie qui contenais la nourriture. Mon geste ayant été un peu brusque, j'avais écrasé mon verre sur le torse d'une jeune femme qui se tenait près de moi.

"- Merde !

Ce qui me dérangeait le plus était le fait de devoir me resservir. Ou c'était le cas, du moins, jusqu'à ce que je vois son visage. Elle était plutôt mignonne. Peut-être allais-je m'excuser, finalement. J'attrapais quelques serviettes que je lui tendais.

- Je suis désolé, faut croire que je suis un peu maladroit ! Un verre pour me rattraper, peut-être ? C'est moi qui offre."

Je récupérais une coupe que j'approchais d'elle avec précaution, veillant à garder mon plus joli sourire.

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Jeu 7 Déc - 0:40

( Jade Allister & Evan Jones et les autres )

Le Gala du Ministère


"Douuu doubidoubida, doubidoubidoubida, dou, douda"

J'avais une chanson ridicule dans la tête depuis ce matin qui, manifestement, refusait coûte que coûte de me quitter. C'était bien le moment ! J'étais, comme prévu, au gala du ministère après l'intrigante invitation du ministre. Celui-ci venait tout juste d'achever son discours très solennel et j'étais, faut bien l'avouer, l'une des rares personnes de l'assemblée à ne pas dissimuler son inquiétude. Toute cette histoire de mangemorts reconvertis à la botte d'un nouveau grand Méchant (encore sorti de nulle part celui-là), je trouvais ça effrayant, moi. D'ailleurs je ne comprenais même pas comment tout ce beau monde parvenait à garder son calme tout en sirotant sa boisson, bien tranquillement, comme si tout allait bien, comme si rien d'incroyable n'allait nous tomber au dessus du crâne très prochainement. Les gens n'apprenaient donc rien du passé ?!

Et en cas de guerre, qu'est ce que je ferais, cette fois ? Mettrais-je en pratique mes médiocres compétences magiques pour revendiquer une bravoure que je n'ai pas ? Taratata. "Douuu dou DA". Satanée chanson. "Tiens ! Le buffet !" Rien de mieux qu'un peu de nourriture pour calmer mon trouble. J'ai toujours fonctionné comme ça, ça n'allait certainement pas changer ce soir. Où était ce bon vieux Donovan ? Hum. Il finirait bien par me retrouver du côté du buffet bien garni justement, ou l'inverse.

En arrivant devant cet étalage somptueux de gourmandises plus alléchantes les unes que les autres, mes yeux s'écarquillèrent d'émerveillement. Tout moi, ça. C'est pas pour rien que mes amis disent qu'il m'en faut peu, et s'ils avaient pu me voir à cet instant précis, ça aurait donné beaucoup d'eau à leur moulin ! Je jetai donc mon dévolu sur ces bouchées roses qui me faisaient de l'oeil depuis un moment et dont j'ignorais la composition exacte. Elles avaient l'air tant savoureuses (bien que non identifiées) ! "Héhéhé, l'aventure." Lorsque l'une d'elles atterrit sur mon palais, la texture se transforma instantanément pour devenir un sorte de pâte vaporeuse au parfum floral. Très curieuse sensation ! HOP. Une autre bouchée. C'est que c'était addictif ces bêtes-là ! J'enfournai donc une troisième bouchée sans attendre de digérer la précédente, puis une quatrième et... Olalala ! Je devais certainement ressembler à un boursouf tant mes joues étaient pleines. Ca me rappelait les feux de camp avec mes amis moldus quand j'étais plus jeune et qu'on jouait à celui qui enfourne le plus de marshmallows en un temps record, jusqu'à plus pouvoir décrocher un mot ! En y repensant, je pouffai sans me contrôler. Une bouchée non identifiée s'extirpa alors de ma bouche sans que je puisse la retenir, et vint salir la robe blanche immaculée de ma voisine. Une femme mûre, environ la cinquantaine, me dévisageait comme si j'étais un insecte à écraser sur le champ. Yeux ronds comme des billes, mitigée entre l'envie d'exploser de rire et la volonté de mastiquer ma mélasse, je restai bêtement plantée là, les joues toujours gonflées, mâchant inlassablement ces bouchées qui n'en finissaient plus de remplir mon bec. A croire que ça se multipliait !! Hmm. Situation cocasse.

- Echcrugez-moi ! parvins-je péniblement à formuler en lui tournant le dos, un peu trop brusquement peut-être...

- Merde !

Foutue pour foutue, je venais de heurter un autre individu, lui-même un peu gauche dans son élan, au langage de charretier. Davantage à ma mesure que la vioc bourgeoise, donc ! Au moins, y'avait de l'action.

- Je suis désolé, faut croire que je suis un peu maladroit ! Un verre pour me rattraper, peut-être ? C'est moi qui offre. me lança-t-il après son juron.

Je lançai un coup d'oeil à ma robe toute tâchée. Ah, c'était donc ça cette sensation, euh... humide ! Bon. Il fallait bien répondre quelque chose, mais j'avais toujours la bouche pleine. Alors j'avalai d'un coup sec le restant de ce gloubiboulga rose, manquant à peine de m'étouffer, ce qui me laissa la possibilité tant attendue d'étirer mes lèvres en un sourire exagéré. A tous les coups j'en avais plein les dents... Qu'importe ! J'allais enfin pouvoir tenter une immersion sociale. Youhou.

- Salut ! Oh c'est pas bien grave... C'est ma faute aussi, dis-je finalement en époussetant bêtement ma robe de mes mains collantes en plus des quelques serviettes en papier, imbibées et désormais émiettées, que le garçon avait pris soin de me tendre. Je devais probablement aggraver mon cas...

En relevant la tête, je tombai nez à nez sur une coupe. Du champagne ? J'avais toujours peur d'un jugement trop hâtif. Malgré ces années passées dans le monde sorcier, il m'arrivait parfois de me méprendre sur certaines boissons d'apparence "moldue" qui, en fait, étaient des versions améliorées par des techniques... magiques je suppose. Oui, je sais. Un comble pour une barman ! Intérieurement, je votai tout de même pour le champagne. Question réglée. Voilà voilà.

- Merci !

Il était pas dégueu ce mec. Sans doute un peu plus âgé que moi, un costume assez classique mais sympa, une jolie carrure, une belle gueule, et une certaine malice dans ses yeux rieurs.

- Moi c'est Jade, révélai-je en tendant d'un geste ferme ma main collante. Dis, tu crois que madame coincée-du-derche, là-bas, trompe son mari avec lequel de ces types pleins aux as ?

Sans transition. Evidemment, je faisais allusion à la bourge qui m'avait fusillée du regard un peu plus tôt, juste après l'épisode "petit-four rose dans ta tronche". Oups ! En plus je réalisai que je venais tout juste de le tutoyer. En fait j'étais d'humeur joueuse, comme si j'avais reconnu un semblable avec qui "faire une pause". Peut-être que je me trompais, mais j'allais être fixée très rapidement !

Jade & DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t137-jade-allister-sifflote https://magicneverdies.forumactif.com/t136-chemin-de-traverse-voliere-de-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/f284-cave-de-jade-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t133-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t135-inventaire


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mar 12 Déc - 23:16

La jeune femme en face de moi ne paraissait pas vraiment gênée par la fait que je lui ai renversé ma boisson dessus. Je lorgnais une seconde sur la tâche que j'avais fait sur sa robe, placée sur sa poitrine. Ce n'était pas une vue qui me déplaisait, même si je faisais mine de jauger les dégâts. Bon, je ne l'avais pas loupée. Revenant à son visage, je souriait aimablement devant sa bonne humeur.

« - Salut ! Oh c'est pas bien grave... C'est ma faute aussi.

Je ne voyais pas en quoi, mais je n'allais pas m'enfoncer en la reprenant. Tant mieux si elle ne m'incriminais pas. Elle essayait d'éponger son haut comme elle le pouvait, mais sans grand résultat. Le final de "son nettoyage" était assez peu esthétique. J'aurais pu lui proposer ma veste pour qu'elle essai de dissimuler la catastrophe, mais mon costume aurait perdu tout son intérêt.

Visiblement, elle abandonna l'idée de s'arranger et récupéra la coupe que je lui tendait.

- Merci !

Je lui offrais mon plus charmant sourire en guise de réponse.

- Moi c'est Jade, reprit-elle en avançant une main que je saisissais. Dis, tu crois que madame coincée-du-derche, là-bas, trompe son mari avec lequel de ces types pleins aux as ?

Sa phrase eut pour effet de me faire étouffer un éclat de rire, mais je la prenais extrêmement au sérieux. Je scrutait un instant l’espèce de godiche qu'elle m'avait désignée. Elle n'était même pas jolie mais semblait tenter de le cacher derrière quelques tonnes de breloques onéreuses.

- Pourquoi pas avec tous ? Enfin quand elle en a l'occasion, lui répondis-je en continuant à observer notre sujet de conversation. C'est pas avec les opportunités qu'elle doit avoir qu'elle s’envoie en l'air très souvent. J'pense pas en tous cas.

Je reportais mon attention sur Jade et réalisait que je ne lui avais pas donné mon nom.

- Au fait, moi c'est Evan, je m'interrompais un instant pour boire une gorgée. Qu'est-ce que tu fais là ? T'as pas l'air comme le gratin qui squatte ce genre de soirée d'habitude. »

Cette fille semblait plus simple, moins prise de tête que les autres de la soirée. Au final, ce n'était pas plus mal que je sois tombé sur elle.

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Sam 23 Déc - 11:17

Le Gala du Ministère
feat Everybody
Après avoir brièvement bousculé Archie, j'ai fini par aller dans un coin de la salle. Bon dieu que ce genre de gala est ennuyeux. Je continues de siroter mon verre et je commences à m'habituer à espionner les convives. Mon regard se perds dans la foule et j'essaye d'écouter les conversation histoire de me familiariser avec la vie en Angleterre. Certains sont des hypocrites à n'en plus finir, d'autres aiment se pavaner et étaler leurs titres ou leurs fortunes. En fait le pays change mais les gens pas. En Amérique du Nord, il y a la même chose. Je soupire donc. Je suis loin d'être comme tous ces sorciers et ces sorcières. Puis, mon regard se pose sur Jade, cette serveuse dont j'ai fait connaissance il y a peu. Elle semble en charmante compagnie la petite coquine. Il faut dire qu'elle a une charme qui ne laisse pas insensible. Cette fille est également si gentille. Puis, je m'aperçois que je suis venue à hauteur d'une tête blonde platine. Je fais mine de ne pas m'en être aperçu puis, je reprends un autre amuse-bouche histoire de caler un peu mon ventre qui cris famine. Il faut dire que je n'ai pas eu le temps de manger de la journée. je suis donc ravie de pouvoir manger un peu. Je ne pense pas m'attarder non plus mais il est de mon devoir de me montrer au Gala puisque je travaille au ministère et avec tout ce qui se passe en ce moment ,nous avons ordre d'assurer la sécurité de la soirée et surtout du ministre.

Puis, mon regard se reporte sur Drago Malefoy. Même sans le connaître vraiment, je sais qui il est de par les commérages évidement, les journaux, mais aussi par ses cheveux si particulier. Il ne semble pas ravi d'être là tout comme moi. je finis par lui sourire. Je ne sais pas par où commencer. Dois-je entamer la conversation? Il ne semble pas enclin à parler au vu de son visage fermé. Mais je le comprends tout comme moi, les gens bavent sur nous et notre nom de famille. "Regardez Malefoy, le fils. Vous savez que...". "A côté de la Gaunt, vous croyez que..." Je levais les yeux au ciel. Bonté divine que les gens m'exaspèrent.


- Je crois bien qu'on est source de ragots pour ne pas changer.


Lui-dis alors en le regardant avec sympathie et en reportant ensuite mon regard sur la foule.
☾ anesidora




profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Sam 23 Déc - 13:28

La mascarade du Ministère

ft. tout le monde

La soirée avançait et les mêmes éclats de rires embaumaient la pièce de leur hypocrisie. Il pouvait sentir les commérages qui allaient bon train mais il avait appris à s'en détacher, comme si tout lui glissait dessus. Quelque part, valait mieux qu'on parle de lui plutôt que raser les murs et inspirer l'indifférence.

La Gaunt qu'il avait repérée un peu plus tôt se tenait non loin de lui, et il remarqua un sourire qui, de toute évidence, lui était destiné.

- Je crois bien qu'on est source de ragots pour ne pas changer.

- Si ça les amuse, siffla-t-il entre ses dents serrées.

Pour un peu il aurait craché tout son venin, appuyant le fait que ces cafards n'avaient rien de mieux à faire qu'occuper le vide abyssal de leur médiocre existence en bavant sur ceux qui leur échapperaient toujours, parce qu'ils valaient mieux que ça. Il refréna son élan, pensant qu'il serait malvenu de déverser toute sa haine à une tireuse d'élite du ministère, même si son nom assurait un rapprochement évident. Quoiqu'il en soit, une vague expression de dégoût parlait à sa place. Il n'était pas bien dur de deviner son intime rancoeur en le regardant bien.

Il se tourna vers la jeune femme pour la détailler plus précisément. Elle était jolie, avait l'air d'avoir traversé beaucoup de difficultés, et pourtant une certaine candeur se dégageait de ses traits. Peut-être que c'était un leurre...

Il décida de s'intéresser plus frontalement à elle. Comme il avait l'habitude de le faire dans ce genre de situations, il plissa ses yeux clairs comme s'il voulait transpercer toutes les couches de son épiderme, comme s'il pouvait y déceler ses intentions les plus enfouies.

- Sélène Gaunt, c'est bien ça ? Dis-moi. Tu fais ça pour te racheter ?

Après un petit blanc, il précisa sa question sur le même ton à la fois provocateur et amusé.

- Céder tes bons et loyaux services à la brigade je veux dire.

Au fond, il n'était pas contre connaître ses motivations tant ça le dépassait.

Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Sam 30 Déc - 12:18

( Jade Allister & Evan Jones et les autres )

Le Gala du Ministère


De but en blanc, j'avais été très familière avec mon nouveau copain parce que je suis comme ça. Ca passe ou ça casse, et apparemment Evan ne s'en formalisa pas !

- Pourquoi pas avec tous ? me répondit-il en se moquant de la dame que j'avais bousculée un peu plus tôt, la soupçonnant de jouer la mante religieuse avec tous les mâles de l'assemblée. Enfin quand elle en a l'occasion. C'est pas avec les opportunités qu'elle doit avoir qu'elle s’envoie en l'air très souvent. J'pense pas en tous cas.

Cet idiot m'avait fait rire ! Il jugea cet instant opportun pour me donner son nom.

- Au fait, moi c'est Evan. Qu'est-ce que tu fais là ? T'as pas l'air comme le gratin qui squatte ce genre de soirée d'habitude.

Je lui rendis son grand sourire.

- Boh tu sais, j'avais entendu dire que le "grand chef" avait une annonce à faire, alors pour une fois j'ai été bonne élève et je suis venue ! En plus, rajoutai-je à voix basse en me rapprochant de son oreille, un peu de bouffe gratuite ça ne se refuse pas !

J'étais prête à parier qu'il comprenait parfaitement mes motivations. N'empêche, tous les avertissements du ministre m'avaient fichu un coup. En mâchant un énième morceau d'une bouchée non identifiée, j'interrogeai mon nouveau complice.

- Ca t'inquiète pas toi, tout ça ?

J'étais restée un peu vague mais il était clair que je faisais allusion à toute cette affaire de Gustav machin truc. Toute façon, j'avais tendance à me faire peur toute seule en caricaturant à mort. Pour moi, la Russie c'était un pays froid et brut. Si on me causait d'un psychopathe qui venait de là-bas, prêt à buter tous les gens comme moi, forcément je ne trouvais pas ça très encourageant...

Jade & DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t137-jade-allister-sifflote https://magicneverdies.forumactif.com/t136-chemin-de-traverse-voliere-de-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/f284-cave-de-jade-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t133-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t135-inventaire


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mer 3 Jan - 0:31

Apparemment, Jade venait pour la même raison que moi. On semblait avoir des centres d'intérêts assez similaires tous les deux. Les trucs importants quoi. Genre, manger. Mais j'avais l'impression qu'il y avait aussi autre chose d'intéressant chez elle. Déjà, j'avais pas l'impression qu'elle se prenne trop la tête, ou c'était des airs qu'elle se donnait. Si je ne me trompais pas et que ce n'était pas des apparences, je sentais qu'on allait bien s'entendre.

« - Boh tu sais, j'avais entendu dire que le "grand chef" avait une annonce à faire, alors pour une fois j'ai été bonne élève et je suis venue ! En plus, un peu de bouffe gratuite ça ne se refuse pas !

J'avais explosé de rire, m'attirant quelques regards réprobateurs. Qu'ils se détendent les vieux bourges, j'allais rien leur faire. Je m'exprimais juste un peu bruyamment. S'ils étaient incapables de tolérer ça, je me demandais comment ils avaient fait pour supporter leurs gosses. Je ne doutais pas un instant qu'ils avaient tous eu des marmots, tous les gens comme eux s'y conformaient à cette espèce de coutume comme quoi fallait donner naissance à des petits êtres répugnants. Très peu pour moi. J'avais déjà essayé de me marier, et vu comment ça avait tourné … Bref, pas de souvenirs si désagréables. Fallait se concentrer sur l'instant présent, jamais le passé et encore moins le futur.

- Ca t'inquiète pas toi, tout ça ? Reprit la blondinette.

Elle devait parler de l'annonce qu'avait fait ce cher ministre. Qu'est-ce que j'en pensais, tiens ? Pas grand-chose. Si ça se corsait je ferais comme d'habitude, je fuirais. C'est pas pour autant que j'allais lui balancer ça directement. J'avais beau être flipette, je l'assumais pas aussi facilement devant une demoiselle si jolie. Haussement d'épaule et ton détaché.

- Je pense pas qu'on risque grand-chose. Et puis au pire, on a des héros pour nos sauver, non ?

D'accord, j'étais peut-être légèrement sarcastique. Je pouvais pas m'en empêcher, ils m'horripilaient ceux qu'on mettait sur un piédestal, ces gentilles petites figures trop parfaites. Qu'ils aillent combattre nos démons, je me terrerais dans l'ombre. Même pas honte.

J'allais bientôt commencer à m'ennuyer, je le sentais. C'était hors de question. Aller, trouver quelque chose d'amusant à faire.

- Eh, t'aimes jouer un peu ? Du genre, on se trouve chacun ... Une "proie", et le premier qui choppe l'adresse de sa volière à gagné. Partante ?"

Soit elle rentrait dans le truc, soit je passais pour une horrible personne. C'était quitte ou double. C'était plutôt drôle, oui.

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mer 3 Jan - 21:28

( Jade Allister & Evan Jones et les autres )

Le Gala du Ministère


Malgré les avertissements du ministre et tout ce qui se disait autour, Evan se s'en faisait pas trop. Le pire c'est qu'il avait de bons arguments...

- Je pense pas qu'on risque grand-chose. Et puis au pire, on a des héros pour nos sauver, non ?

Tout à fait ! Les aurors, sorciers d'élite et compagnie étaient là pour ça, ça se tenait ! Je secouai la tête pour manifester mon approbation et jetai un oeil à la salle pour observer ces "héros" comme il le disait sur un ton sarcastique. Ils s'empiffraient de petits fours comme tout le monde, et pi, une fois seuls ils iraient sur le trône pour décharger tout ce qu'ils avaient ingurgité, comme les autres hein !

Alalala. Tout cela devenait ennuyeux en fin de compte. Soit les gens arboraient une mine inquiète, soit ils étaient dans une sorte de représentation d'eux-mêmes pour revendiquer l'inverse de ce qu'ils étaient réellement, mais où était l'amusement dans tout ça ? Je soufflai de lassitude jusqu'à ce que mon nouveau pote me fasse une suggestion inattendue.

- Eh, t'aimes jouer un peu ? Du genre, on se trouve chacun ... Une "proie", et le premier qui choppe l'adresse de sa volière à gagné. Partante ?

J'étirai un grand sourire, fort à parier qu'il ne pouvait pas rater mes longues dents ! C'était pas bête un petit défi pour remuer tout ce beau monde, mais il me fallait quand même un enjeu ! Et peut-être corser un peu l'affaire... Il ne savait pas dans quoi il s'était embarqué ! Aborder les hommes c'était ma spécialité. Non pas que j'étais une grande séductrice, loin de là, mais pour une raison étonnante ma maladresse et ma spontanéité les attiraient. Ou peut-être était-ce ma naïveté ? On me prenait parfois pour une cruche... La blonde souriante, candide, et facile. Tant que ça marchait ce coup-ci, la raison de ma victoire m'importerait peu.

- Je marche ! dis-je avec enthousiasme. Mais... Seulement si t'arrives à caser l'expression "Niffleur tout rabougri" dans ton approche ! Là je te respecterai à vie !

J'aurai aucun moyen vérifier qu'il jouerait le jeu à fond mais j'avais bon espoir qu'il relève le challenge !

- Et comme je suis bonne joueuse, toi aussi tu peux m'imposer une expression alakon. Juste, sois pas trop méchant !

Je lui fis un regard suppliant pour illustrer mon propos. Avec un peu de chance il n'y résisterait pas !

- Et au fait, sursautai-je, le gagnant gagne quoi, concrètement ?

En attendant sa réponse je guettais l'assemblée à la recherche de ma future victime. Hi hi hi !

Jade & DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t137-jade-allister-sifflote https://magicneverdies.forumactif.com/t136-chemin-de-traverse-voliere-de-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/f284-cave-de-jade-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t133-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t135-inventaire


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Dim 7 Jan - 15:50

Le gala du ministère

Eden Taylor

Eden scruta la foule d'un air lassé. Elle n'aimait pas les galas et encore moins les personnes qui s'y rendaient. Toutes les personnes présentes l'exasperaient, des grandes familles de sorciers qui se pavanaient jusqu'aux petits elfes de maisons invisibles qui agrémentaient le buffet. Lorsqu'on lui avait dit qu'elle devait couvrir le gala du Ministère en tant que journaliste elle avait fait une moue de dégoût prononcé. Elle ne savait pas mentir ni faire semblant que quelque chose lui plaisait quand c'était absolument le contraire. De plus elle se dit que la robe rouge rubis qu'elle avait choisi était peut-être moins adaptée a la situation qu'elle ne le croyait, surtout en voyant les regards hautains que les vieilles sorcières lui lançaient. Pourtant le décolleté n'était pas trop plongeant et elle n'était pas si moulante que ça. Elle soupira encore une fois et se dirigea vers le buffet en se disant qu'un peu de nourriture lui remonterait surement le moral. Elle se pencha sur les petits fours, hésitants entre deux, quand soudain une voix la fit sursauter.

Eden c'est toi ?!


Elle se tourna lentement, ayant bien trop peur de qui se cachait derrière cette voix stridente. La journaliste découvrit avec horreur qu'elle n'avait pas eu tort.

Lavande Brown, ça fait longtemps ...



Lavande avait toujours pensé que Eden et elle étaient amies quand elles étaient à Poudlard et ce pour la plus grand malheur de la Taylor. Elle n'avait jamais supporté la petite blonde hyperactive qui, plus est, était un Gryffondor. Elle cherchait déjà une excuse pour fuir la demeurée.

Qu'est-ce que tu fais là Eden ? Toi aussi t'aime les galas ?



Tu peux même pas imaginer ... pensa la brune en se fourrant un petit four dans la bouche.

Ecoute Lavande j'ai vraiment très envie de rester là à jacasser avec toi mais malheureusement je suis ici pour mon travail alors je pense que je vais devour te quitter.



Su ces mots Eden s'ésquiva laissant la blonde seule près du buffet. En se tournant, elle éprouva un pincement de regret mais il disparut bien vite lorsqu'elle commença à prendre des notes. Au bout de trente minutes seulement la jeune fille avait inspecté le moindre recoins de la salle de bal, elle avait également parlé à certaines vieilles amies de sa mère en leur promettant de lui passer leur bonjour et avait gouté à peu près tous les aliments sur la table du buffet. Elle jeta un dernier coup d'œil à son précieux bloc notes, sourit discrètement et se dirigea vers la sortie. Juste devant la porte, une jeune file brune qu'elle ne connaissait pas semblait attendre. Quand Eden passa devant elle, elle lâcha :

Belle robe ! J'adore la couleur.



Merci.



Eden sourit. Finalement ce n'était peut être pas un si mauvais choix.


DEV NERD GIRL


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t408-eden-taylor-la-voix-de-la-verite http://magicneverdies.forumactif.com/t379-chemin-de-traverse-voliere-de-eden-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/f91-cave-d-e-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/t328-eden-taylor


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Lun 8 Jan - 0:34

Bien loin de me réprimander pour la proposition peu morale que je venais de lui faire, Jade parut enchantée. Elle me fit un grand sourire que je fut bien obligé de lui rendre.

" - Je marche ! Mais... Seulement si t'arrives à caser l'expression "Niffleur tout rabougri" dans ton approche ! Là je te respecterai à vie !

Être respecté m'étais bien égal du moment où on me cherchait pas des noises, mais ce n'est pas pour autant que c'était désagréable. Cela ajouté au fait qu'elle n'aurai aucun moyen de savoir si je l'avais fait ou pas, je n'avais aucune raison de refuser. Alors bon, si je trouvais rien de valable jusqu'au moment d'aborder ma cible, je me contenterais d'oublier cette directive.

- Aucun problème. Ce n'est pas ce qui m'empêcherai de séduire n'importe laquelle des midinettes qui se trouvent dans cette salle.

Ma réflexion n'était pas des plus raffinées, mais on ne me connaissait pas pour ma modestie. De toutes manières ce n'était pas mon interlocutrice que j'allais avoir besoin de draguer ... Et elle aurait probablement négligé ce détail d'ici notre prochaine rencontre.

- Et comme je suis bonne joueuse, reprit-elle, toi aussi tu peux m'imposer une expression alakon. Juste, sois pas trop méchant !

- Alors ce sera ...

Je réfléchis un instant. Devrait-elle interroger l'heureux élu sur le fait qu'il ai pu croiser sa chaussure volante qui s'était échappée ? Lui demander s'il avait lui aussi des gaz intempestifs ? S'il trouvait comme elle le Ministre absolument magnifique ?

- Ce sera ça : "mon patronus de cafard". Et ça aurait pu être pire.

La blondinette sembla l'accepter puisqu'elle s'intéressa à un autre sujet sans relever.

- Et au fait, le gagnant gagne quoi, concrètement ?

Tiens, voilà bien une chose à laquelle je n'avais pas de réponse. Je préférais éluder, ce qui restait bien plus simple.

- On avisera au moment venu, avant de continuer avec un sourire malicieux, Pourquoi ? La princesse veut un baiser ?

Je ricanais sans méchanceté avant de continuer, ne lui laissant pas le temps de répondre.

- On se retrouve ici un peu plus tard ! Allez, je vais être fair-play, je te souhaite bonne chance.

Sur ce je m'éloignais en scrutant la foule. Elle était pas mal la nana là-bas, celle qui discutait avec quelques éminentes et oh prestigieuses personnes. Sans prendre garde à son entourage, je m'approchais de la jolie brune, affichant expression la plus charmeuse.

- Salut. Pourquoi une femme à l'allure si intéressante perd-elle son temps avec une bande de nifleurs tout rabougris ? "

C'était peut-être un peu osé, même pour moi. Mais c'était dit. J'attendais sa réaction sans me départir de mon assurance.

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Lun 8 Jan - 1:36

( Jade & Evan Jones & Archie Newton )

Le Gala du Ministère


Mon partenaire de méfaits m'avait plantée là, déjà à la recherche de sa proie... De mon côté je devais trouver la mienne et caler un petit "mon patronus de cafard" bien placé. Il FALLAIT que je remporte ce défi, et je pensais intimement qu'il ne serait pas bien compliqué de revenir victorieuse et munie d'une belle adresse ! Restait juste à trouver le bon garçon... J'étudiai la foule dans l'espoir de trouver le bon. Un petit vieux serait trop facile et j'avais tout de même l'esprit challenger... Puis franchement j'avais pas envie d'attiser l'énième regard d'une vieille bique sur moi: en l'occurrence celui de la femme de mon homme.

Il me fallait donc un homme non accompagné, et cela restreignait déjà pas mal la sélection. Y'avait le célèbre blond platine mais je n'étais pas kamikaze non plus. Le type tirait une tronche d'enterrement depuis le début de la soirée et en plus j'étais une née-moldue. Je connaissais ses antécédents, j'allais pas me jeter dans la gueule du loup comme un gentil petit agneau !

Je tombai ensuite sur un drôle de bonhomme. Rien qu'à voir son accoutrement je pouffai: une veste verte, un noeud-papillon orange, et un jean noir. Ca pour être original, c'était original ! Il avait l'air à la fois confiant, observateur, et étrangement perdu. Pas perdu/paumé, plutôt perdu/pas à sa place. Bizarrement à mille lieues de toute cette agitation, à tout étudier avec distance et nonchalance. Aïe, ça n'allait pas être facile, et en même temps je n'allais pas rester plantée là quatre heures en attendant de trouver la bonne personne. A ce rythme il n'y aurait jamais de bonne personne ! Et pendant ce temps mon challenger avançait... Je pris donc mon courage à deux mains et me lançai tout sourire jusqu'à me poster devant le garçon, peut-être un peu brusquement.

- Héééé salut ! dis-je sur un ton un peu trop enjoué.

Sourire figé, je réalisai que c'était plus un homme qu'un garçon en fait, mais une bonne pioche ! Belle gueule, bon pedigree... Quand même, j'avais dû le surprendre. Profitant de ce laps de temps pour analyser la meilleure technique à adopter pour parvenir à mes fins, je finis par me convaincre que la méthode de séduction classique ne m'ouvrirait aucune porte avec ce mec-là. Toute manière j'étais nulle en séduction. En générale quand je bafouillais façon "blonde" ça suffisait, même si je le faisais pas exprès ! Alors hop, au talent et à la sincérité !

Je me ressaisis rapidement, pensant que ma banane figée allait finir par l'effrayer pour de bon. Je commençais à avoir des crampes aux joues moi ! Et plutôt que lui sortir le grand jeu, je décidai de tricher un peu... J'allais bien entendu respecter les directives d'Evan, à savoir réemployer son expression en guise d'approche, mais j'allais faire ça à ma manière puisqu'il y avait certains termes que nous n'avions pas précisés.

- Euuh, alors en fait je vous explique la situation. Vous voyez le jeune homme derrière vous qui parle à une belle brune ? NON NON ne vous retournez surtout pas ! Ou soyez discret. En fait ce gars m'a mise au défi de rapporter l'adresse de n'importe quel homme de la soirée. Et, euh, TADAAAAM, je vous ai choisi ! Là il essaie de choper celle de la brune justement et j'ai l'impression qu'il s'en sort pas trop mal, ou peut-être pas, enfin je sais pas. La petite difficulté est de caser une expression pour approcher nos partenaires, et moi je dois vous dire "mon patronus de cafard". Bon ben voilà je l'ai dit ! Et en fait ça serait vraiment sympa de me donner une adresse maintenant, même une fausse hein je vous mets pas le couteau sous la gorge !

Catastrophe. Je parlais à mille à l'heure et bouffais des mots au passage, faisant de grands gestes et des mimiques à la fois désolées, confuses, et très enthousiastes. COUCOU JE SUIS UNE CINGLEE.

- C'est que, euh, je voudrais bien gagner ! Ca peut vous sembler puéril tout ça et vous savez quoi ? Vous avez totalement raison, c'est nul, vraiment nul. Et puis je parle très vite pour dire des trucs qui n'ont pas de sens, c'est ça en fait, ça n'a pas de sens ! Mais y'a-t-il vraiment un sens à tout ? Je me le demande bien ! Et peut-être même que vous n'avez pas compris un quart de ce que je vous raconte hein... Ca fait sens ça fait sens... même si je viens justement de dire que rien n'avait de sens. Je me contredis mais c'est tout moi ! Faites pas attention. Mais, euh... Quand même. Vous pourriez faire semblant de me donner votre adresse s'il vous plait ? Je fais ce que vous voulez en échange. J'asperge une femme qui vous a fait du mal, ou le crétin qui a critiqué votre tenue SPLENDIDE. Ah oui ça, vraiment, dis-je en détaillant démesurément ses vêtements avant de revenir me planter dans ses yeux, vous êtes AU TOP ! Hi !

Eeeet je finis sur le même sourire figé du début. AAAAAAAAAH. PLUS NULLE TU MEUUUUUUUURS JADE ! Exagère tout, ça va fonctionner ! Bien-sûr !! Et le pauvre, jusqu'ici il n'avait pas eu le temps d'en placer une... Maintenant j'avais l'air fine.

Jade & DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t137-jade-allister-sifflote https://magicneverdies.forumactif.com/t136-chemin-de-traverse-voliere-de-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/f284-cave-de-jade-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t133-jade-colleen-allister https://magicneverdies.forumactif.com/t135-inventaire


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mar 23 Jan - 21:28

Monsieur Harrison semblait avoir un tas de choses à dire. Un faux sourire scotché sur les lèvres, elle trouvait la conversation lassante et redondante. Ca ne menait nulle part. Mais faut d'avoir une meilleure occupation... Elle avait plus ou moins jeté son dévolu sur quelques canapés pour garder la bouche pleine. Le juge ne désirait nullement parler ou s'épancher sur quelque sujet que ce soit.

En bref, cette soirée était d'un ennui mortel. Aucune information vraiment intéressante n'avait émergé des discussions et aucune personne digne d'intérêt ne s'était présenté. C'était pathétique, une perte de temps précieux - temps qu'elle aurait pu mettre à profit pour autre chose.

Mais le destin semblait avoir entendu sa plainte intérieure. Soudainement, un jeune homme aux airs d'un Don Juan raté - selon elle - pointa le bout de son nez. Il affichait ce qu'il voulait être un sourire charismatique. Elle haussa un sourcil lorsqu'il plongea son regard dans le sien.

- Salut. Pourquoi une femme à l'allure si intéressante perd-elle son temps avec une bande de nifleurs tout rabougris ?

Elle se retint de rire. La brune n'aurait su dire si c'était à cause de sa piètre prestance ou grâce à sa phrase de tombeur (ratée), mais il avait su éveiller en elle une certaine curiosité. D'autant plus qu'il avait pu offenser quatre personnes en une phrase. Les expressions effarées de ces hommes de la haute était inoubliable.

Elle afficha un rictus amusé. Si elle s'était abstenue de rire, elle ne pouvait masquer son amusement plus longtemps. Elle se tourna pour faire entièrement face à son nouvel interlocuteur, oubliant complètement les autres. Elle posa une main sur sa hanche et attrapa un verre de liqueur d'un serveur qui passait par là.

- Je suis flattée d'avoir attiré votre intérêt, monsieur... ?

Elle laissa sa phrase en suspens, attendant d'avoir une réponse appropriée. Amaryllis aimait savoir qui était son interlocuteur. De plus, si c'était un personnage intéressant, avoir son nom dans son carnet de contact pourrait être un véritable atout.

- Voyez-vous, ces... nifleurs rabougris, commença-t-elle après une petite hésitation, m'ont accaparé dès mon arrivée. De ce fait, je n'ai pas pu mettre mon temps à profit pour des choses plus intéressantes.

Sa voix était posée mais son ton démontrait à quel point ces hommes étaient d'un ennui. Sa dernière phrase était ainsi une invitation pour l'homme, une invitation à l'amuser plus que ce que ses précédents interlocuteurs. Seulement, serait-il à la hauteur ? Telle était la question.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Juillet 2005 - Gala du Ministère   Mar 23 Jan - 21:57

La soirée commençait à se faire longue. Les gens discutaient, allaient et venaient. Pas tellement d'action et pas tellement de choses intéressantes. Seul le buffet était intéressant. Mais genre vraiment intéressant. Archie avait pu goûter à de nombreux mets raffinés. Le ministère pouvait s'offrir le luxe des meilleurs traiteurs du monde sorcier. Certains avaient de la chance.

Après de nombreux allers-retours au buffet, Archie devait reconnaître qu'il commençait à caler. Pourtant, à chaque fois qu'il s'approchait de la grande table ou à chaque fois qu'un serveur passait avec un plateau, il lui semblait qu'il découvrait un nouveau canapé, une nouvelle verrine. C'était fascinant, tout simplement fascinant !

- Héééé salut !

Une jeune femme venait juste de se planter devant lui. C'était comme si elle sortait de nulle part. Voilà qui était amusant et intriguant. Surtout qu'à présent, elle semblait figée. Archie passa sa main devant le visage de la nouvelle arrivante, se demandant si tout allait bien et d'un coup d'un seul, elle commença à débiter un flot de paroles instoppable.

- Euuh, alors en fait je vous explique la situation. ...vous êtes AU TOP ! Hi !

Archie avait perdu le cours de la discussion. Il était sidéré. Comment avait-elle pu respirer en débitant autant de mots ? Il était passé de surpris à curieux, puis à amusé. Et comme pour accentuer cette dernière expression, il explosa de rire, attirant par la même occasion quelques regards.

- Vous, je vous adore ! dit-il en posant une main amicale sur l'épaule de la jeune femme tout en riant. Franchement, je tire ma révérence face à cet exploit historique. Combien de mots par seconde sans respirer ? Trente six ?

Il respira pour tenter de calmer son fou rire. Il inspira à trois reprises avant de pouvoir se tenir droit. Archie reprenait son air sérieux, celui qu'il aimait montrer. Malgré tout, ses yeux continuaient de rire - si seulement ils le pouvaient vraiment.

- Archie Newton, continua-t-il en tendant sa main. J'habite à Holyhead, au Pays de Galles. La maison de campagne au coin de la plage de Holyhead : c'est chez moi ! Je vous note l'adresse, attendez.

Il attrapa une serviette en papier sur le buffet et avec sa baguette, il inscrit son adresse. C'était fabuleux. Il s'était peut-être attendu à tout lors de cette soirée mondaine, mais surement pas à ça. Il fit un clin d'oeil à la demoiselle et lui tendit la serviette.

- Et merci pour votre compliment. J'avoue avoir porté une attention toute particulière à me tenue. Et attendez de voir mes chaussettes !

Il releva son bas de pantalon pour montrer fièrement son trophée : des chaussettes roses avec des vaches bleues qui dansaient la macaréna avec une salade de fruits sur la tête.

- Une de mes plus belles pièce de collection ! Elles vous plaisent ? demanda-t-il.




 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TOBBY croisé caniche parfait né en 2005 (02) ADOPTE
» En 2005-2006 le CEP a dépensé plus de 100 millions pour les élections.
» Ministère de l'environnement: controle de l'eau potable et des déchets.
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Atrium
-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers