C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: L'île magiquePartagez | 


profil +
Message
La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mer 11 Avr - 1:19


Jour 2 -

Le jour commençait à peine à apparaître, naissant dans le creux des vagues. Une sorcière néanmoins s'était déjà rendue sur la plage. Si elle se trouvait là malgré l'heure si matinale, c'était pour profiter du spectacle qui s'offrait à elle. Dès qu'elle avait vu le sublime paysage qui l'entourait cette idée s'était imposée en son esprit. C'était spécialement pour cela qu'elle s'était levée si tôt.

Pour pouvoir mieux admirer la mer et ce qui s'en échappait, elle s'était assise sur une dune qui restait peu élevée. Sous sa peau roulait le sable frais. La nuit qui ne s'éloignait qu'avec lenteur ajoutée à la proximité de l'eau avait fait tomber la température qui était d'une chaleur écrasante en journée. Il était tout de même possible de trouver une certaine quiétude dans la jungle humide que les rayons du soleil frappaient avec moins de force, ou en choisissant le bon instant pour sortir, comme celui-ci.

Le ciel encore sombre commençait a se teinter à l'horizon de lueurs rougeâtres qui s'étendaient longuement. Aucun nuage n'empiétait sur l'étendue obscure ce qui permettait à la jeune femme d'avoir une visibilité parfaite. L'azur s'éclaircissait tandis que l'astre s'élevait, bordé par de jolies nuances qui s'étaient adoucies de rose et orange désormais. De larges traces colorées s'étalaient de parts et d'autres, se contentaient à certaines parcelles de seulement laissaient quelques tâches lumineuses.

Elle regretta de ne pas avoir ammené son matériel de peinture, un appareil photo ou au moins de quoi faire quelques croquis. Cela lui aurait permis de garder un souvenirs mais aurait également risqué de la déconcentrer. Il aurait été tellement dommage qu'elle n'exploite pas toute la beauté de ce qu'elle avait la chance se contplait en s'en détachant pour tracer quelques traits.

Elle resta là, sagementd jusqu'à la fin de l'ascension et qu'il ai totalement apparu. Quand ce fut chose faite elle ne sut que faire, n'ayant pas la moindre envie de se déplacer. Alors elle se laissa choire, s'allongeant sur la colline.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Dim 22 Avr - 21:38





La nuit meurt lorsque le jour se lève

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


Son habitude envers son travail était navrant, du moins pour ceux jouxtant sa cabane, pour lui se réeiller aussi tôt n'avait rien d'un fléau. Il appréciait tout particulièrement les matinées où le zéphyr bravait les lieux et qu'il sentait sa force sur son visage pâle. Il n'avait dormi que très peu, à cause de la soirée d'hier et de sa visite incongrue chez Héra, un bol d'air frais ne serait pas de trop pour subsister toute la journée. En sortant son nez hors de la cabane, le garçon frémit par cette légère brise qui peinait à gifler le visage du bouclé. Remontant légèrement son regard vers les cieux, il tomba amoureux du ciel.

L'astre brûlant avait déjà entamé sa montée afin de chasser la nuit. Il divaguait des rayons aux couleurs pâles, d'autres aux couleurs étincelantes, qui se mélangeait pour ne former qu'un seul et même esprit. Un monstre ravageur qui transperçait les ténèbres pour les chasser. Il était égoïste du point de vue de Charlie, la planète immense répandait sa couleur, qui elle-même se mélangeait aux teintes pastels que formait cet étrange mélange de bleu nuit et d'un jaune lumineux. Pas un seul nuage ne dérangeait ce sublime décor et bien que cette vision était plaisante, il aurait préféré être sorti plus tôt afin de voir cet astre dévorant la noirceur en train de partager ses diverses couleurs. Il aurait préféré être sur un lieu lisse, un lieu qui pouvait rendre cette divinité naturelle encore plus splendide. Il n'avait qu'en tête de rejoindre la plage, rejoindre ce lieu bénéfique aux yeux. Il se déchaussa une fois arrivé, plongeant ses orteils dans le sable fin et avoir des limons ici serait étonnant. Ce séjour était merveilleux, il le sentait, cette île était un miracle qu'il n'aurait jamais réussi à se payer avec son maigre salaire. Il remonte alors ses yeux et se mord la lèvre en voyant que le lever est bientôt fini.  Mais tant pis, il pourrait très bien venir demain matin et après demain, jusqu'à la fin du séjour. Le vent était plus puissant, assez caractéristique de la mer. Et seul, Charlie tourna sur lui même, les bras écartés en respirant profondément et les yeux fermés. Il était heureux. Joyeux. Il vivait.

Apaisé, il finit par s'arrêter et poussa un cri de joie. Au loi, il aperçu une mouette sur le sol : sauf qu'en plissant les yeux, il remarqua que la  fameuse "mouette" n'avait rein de la bête à plumes. Ouvrant la bouche d'étonnement, la curiosité emplissait ses yeux, il s'avança vers la silhouette sur le sol. Le cœur de l'ancien pouffy manqua un battement à cette approche : il connaissait cette personne allongée sur le sol. Et c'était Héra. Encore elle. Le hasard semblait les rapprocher. Toute cette relation fonctionnait sur le hasard, si on oubliait le bar. Il s'avança alors vers elle, ses chaussures dans la main, son sourire habituel sur son visage. Sans parler, il s'assied à côté d'elle en lui lançant un léger signe de tête amical.

- Belle journée n'est-ce pas ?

En effet, la journée semblait prometteuse : le lieu commencait déjà à se réchauffer et aujourd'hui, ils avaient une journée plage de prévu. Découvrir les lieux vide lui semblait être une bonne première approche. Plus tard adns la journée, la plage serait remplie de monde.

- Tu es ici depuis combien de temps ? Je suis venu pour le lever du soleil, mais c'était trop tard.


En croisant son regard, la vision de la Héra dans sa cabane surgit dans sa vision. Puis, il se voyait lui, en caleçon à lui demander piteusement si elle avait du dentifrice. Cette pensée éveilla des rougeurs sur ses joues tandis qu'il enfonça ses doigts dans le sable pour jouer avec.

- Je suis vraiment désolé pour hier soir ! Merci encore. Oh et regarde, je suis habillé convenablement cette fois-ci ! fit-t'il, agitant son t-shirt devant la jeune femme, mettant par la même occasion du sable sur celui-ci.


- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mar 24 Avr - 23:43


Jour 2 -

Alors qu'elle était toujours étendue sur le sable, Héra perçut une présence à ses côtés. Elle se releva pour se mettre en position assise tout en écoutant le nouveau venu.

" - Belle journée n'est-ce pas ?

Il s'agissait de Charlie. Pour toute réponse elle lui sourit, heureuse de retrouver le garçon. Elle ne l'avait pas vu au cocktail – il fallait bien avouer qu'elle y était peu restée – et que brièvement croisé la veille lorsqu'il était venu lui demander du dentifrice. Sa visite inopinée l'avait amusée plus qu'autre chose et lui avait permit d'animer un peu sa veillée.

- Tu es ici depuis combien de temps ? L'interrogea-t-il. Je suis venu pour le lever du soleil, mais c'était trop tard. 

- Et bien, si ça peut t'aider à te situer je suis arrivée suffisamment tôt. Donc ça fait un moment. C'est aussi pour ça que je suis venue, et c'était magnifique.

Si elle pouvait réassister immédiatement à ce spectacle, elle ne s'en priverait pas. Elle était capable de rester des heures et des heures devant ce phénomène sans s'en lasser à se contenter de l'admirer. Alors qu'elle se perdait dans ses pensées et les merveilleux paysages qui les emplissaient, la voix presque gênée du vendeur accapara toute son attention.

- Je suis vraiment désolé pour hier soir ! Merci encore. Oh et regarde, je suis habillé convenablement cette fois-ci ! 

La brunette éclata de rire devant ce constat. La tenue du sorcier la veille ne l'avait pas interpellée plus que ça, elle n'y avait pas vraiment fait attention. Visiblement, lui, en ressortait plus marqué et ce n'était pas étonnant. Elle avait remarqué qu'il avait tendance à vite être mal à l'aise, probablement honteux de son propre comportement, et s'excuser un peu trop facilement. C'était injustifié et la journaliste se dit qu'elle pouvait bien essayer de le rassurer un peu. Elle lui adressa un rictus suffisamment doux pour qu'il ne se méprenne pas et ne perçoive pas mal ses quelques paroles.

- C'est rien, t'as pas besoin tu sais. D'être désolé hein, pas de t'habiller.

Le fait qu'elle se soit repris n'était pas forcément nécessaire, il aurait probablement compris sans mais sur le moment cette précision lui avait paru utile. Elle lui semblait désormais superflue et craignait qu'elle n’embarrasse le garçon plus que tout autre chose. Préférant changer de sujet, elle repris.

- D'ailleurs, tu as pu voir ma cabane mais je n'ai aucune idée de ce à quoi ressemble la tienne ! Elle est sympa ? "

Elle n'avait pas eu le temps d'en visiter une autre que la sienne mais avait entendu dire qu'elles étaient toutes assez différentes. De quelle manière, on ne le lui avait pas dit, mais elle était curieuse de le découvrir et aurait sûrement l'occasion de le constater avant qu'ils ne rentrent sur Londres.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mer 25 Avr - 23:00





La nuit meurt lorsque le jour se lève

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


Héra était bien la dernière personne qu'il pensait voir, surtout qu'il était venue en toute innocence. A sa venue, celle-ci se dresse pour être assise à ses côtés. A sa vue, la jeune femme sourit, et Charlie répond à son sourire, dévoilant ses quenottes blanches -fraîchement lavées avec le dentifrice que Héra avait prêté- à la jeune femme. Plantant joyeusement ses doigts dans le sable, il laisse son torse se redresser vers l'avant tout en prenant une immense respiration de satisfaction. Prenant son aise, il mit ses têtes en arrières, les mains appuyés sur le sable pour éviter de tomber en arrière, il laissa couler les premiers rayons chaleureux du matin qui n'allait pas le menacer d'un coup de soleil.


- Et bien, si ça peut t'aider à te situer je suis arrivée suffisamment tôt. Donc ça fait un moment. C'est aussi pour ça que je suis venue, et c'était magnifique.

Hochant la tête, il laissa la déception gagner son visage, faisant une grimace boudeuse. Puis il reprit un peu de tact, voir une tête étrange n'avait rien de charmant et effrayer ainsi Héra lui paraissait déplaisant. Reprenant un peu de sérieux -ou du moins ce qu'il imaginait des "intellos", il fit une bouche en canard les sourcils froncés.

- Mince, j'aurais du me lever plus tôt.. Tant pis, d'autres occasions se présenteront bien !

Oui, de toute façon, il pourrait très bien venir demain et les jours suivants et il prendrait son petit appareil photo pour garder ce moment à tout jamais dans sa mémoire. Lui qui adorait prendre des photos de tout et de n'importe quoi, n'allait pas se priver de prendre une vingtaine de photos du lieu. En parlant de l'entrevue d'hier soir, l'ancienne serdaigle riait tandis que lui rougissait de plus en plus, voulant creuser sa tombe sous le sable fin de l'île. Néanmoins, son sourire assuré l'aida à se sentir mieux et tendit qu'il s'étirait et se secouait les épaules légèrement pour reprendre confiance en lui -pourquoi est-ce qu'il avait autant honte de lui-même ?-.

- C'est rien, t'as pas besoin tu sais. D'être désolé hein, pas de t'habiller.

Il laissa d'abord échapper un rire, puis il rit de bon coeur, essayant de paraître le plus naturel possible. Sa rougeur vite passé, il fit tout de même un clin d’œil à al jeune femme. C'était sûrement anodin, mais il n'aurait jamais fait ceci si il n'avait pas commencé à instaurer en elle une confiance au fur et à mesure des rencontres. La croiser par hasard était presque devenu habituel.

- D'ailleurs, tu as pu voir ma cabane mais je n'ai aucune idée de ce à quoi ressemble la tienne ! Elle est sympa ?  

Le garçon gloussa légèrement. En venant chez elle, il avait surtout pensé.. à son dentifrice égaré pour regarder la cabane de la brune convenablement.

- Oh la mienne et très grande et j'ai même une piscine ! Ça me change grandement de mon chez moi.. d'ailleurs il faudrait que je pense à déménager... Tu as eut le temps de voir les autres cabanes ?

- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Ven 27 Avr - 1:38


Jour 2 -

Charlie rit légèrement à sa question sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Il ne semblait pas lui avoir dit quoi que ce soit qui ait pu être interprété comme drôle, mais c'était vrai qu'il lui en fallait peu. C'était agréable d'être en compagnie de quelqu'un de si joviale qui s'esclaffait d'un rien et ne se parasitait pas du moindre ennui, en apparence du moins.

" - Oh la mienne et très grande et j'ai même une piscine ! Ça me change grandement de mon chez moi.. d'ailleurs il faudrait que je pense à déménager... Tu as eut le temps de voir les autres cabanes ?

La jeune femme ne cacha pas son étonnement. Elle ne se plaignait pas du lieu qui lui avait été attribué mais il devait être bien moins spacieux que celui du vendeur. Lui-même l'avait dit, elle était "très grande". C'était chouette pour lui, surtout s'il n'était pas habitué à avoir de l'espace.

- Non, nous ne sommes arrivés qu'hier et je n'ai pu aller chez personne. Ça ne m'empêche pas d'être curieuse … D'ailleurs, je n'en reviens pas que tu ais une piscine. Ça doit être super !

La mer était à proximité - ça compensait - mais ça n'empêchait qu'il s'agissait d'une source de distraction supplémentaire. Ce n'était pas tout à fait pareil, mais il y avait accès quand il le voulait sans avoir besoin de se déplacer et ne risquait pas d'être dérangé par d'autres vacancier comme il serait sur sa propriété.

- Tu crois que tu auras le temps d'en profiter en suivant aussi les activités proposées par le Ministère ? Sauf si tu comptes ne pas y aller, bien sûr. "

Le programme était chargé mais tellement intéressant. Les journées seraient longues, c'était certain, mais ce n'était pas pour autant qu'elles n'en seraient pas amusantes. Au contraire même. Ils en rentabiliseraient chaque instant et ces cinq petits jours seraient bien remplis. Les sorciers retourneraient à Londres avec une multitude de souvenirs et sans regret, ayant profité comme il le fallait de la chance qui leur été offerte.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Sam 28 Avr - 22:43





La nuit meurt lorsque le jour se lève

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


Le visage de la jeune femme exprimait, non sans dissimuler cette émotion, l'étonnement et la surprise qu'elle ressentait face aux paroles du jeune homme dont la candeur ne faiblissait pas malgré son âge. En voyant sa réaction, ce dernier se surprit à revoir la scène d'hier soir dans sa tête et bien qu'il n'avait que peu de souvenirs sur l'événement ni le lieu, il savait pertinemment qu'il n'y avait aucune piscine chez la brune. Cela signifiait donc qu'il avait été privilégié d'une certaine manière et il ne savait pas comment les cabanes avaient été attribué aux vacanciers. Il n'avait pas mesuré sa chance à l'époque et maintenant qu'il y songeait, il s'en sortait particulièrement bien. Était-ce parce qu'il avait un revenu assez bas ? Cette question suscita à son tour son étonnement tandis que pensif, sa main frôlait plusieurs fois son menton ainsi que sa barbe naissante qu'il comptait raser ce soir.

- Non, nous ne sommes arrivés qu'hier et je n'ai pu aller chez personne. Ça ne m'empêche pas d'être curieuse … D'ailleurs, je n'en reviens pas que tu ais une piscine. Ça doit être super !

Ses pensées n'étaient donc pas injustifiées, il avait le droit à une piscine tandis que d'autres n'avaient pas ce plaisir. Deux émotions le tiraillaient et il ne savait pas si il devait succomber à la joie ou bien à la compassion qui lui donnait l'envie de partager sa piscine.

- Ouais c'est plutôt cool d'avoir une piscine !

- Tu crois que tu auras le temps d'en profiter en suivant aussi les activités proposées par le Ministère ? Sauf si tu comptes ne pas y aller, bien sûr.

Ccomme première réponse, il haussa les épaules brièvement, les yeux en l'air en train de réfléchir. Toutes les activités étaient plaisantes, mais il n'était pas certain d'accéder à toutes sans rechigner. Il ferait sûrement quelques sauts pour éviter une activité et rester dans sa cabane ou même aller à la plage. Pourtant, l'idée de se baigner dans sa piscine, seul, avec un pauvre ballon l'ennuyait déjà.

- Je pense que j'aurais le temps puisque je compte sauter au moins une activité, mais pas l'envie. J'aime bien la piscine, mais y aller seul n'a rien d'amusant si on n'est pas un grand nageur. avoua-t'il par dépit, haussant les épaules comme si ça ne le dérangeait pas.

Il se doutait bien qu'il ratait quelque chose, mais il s'efforcait à voir le bon côté de la chose. Il tremperait un orteil, au moins, puisqu'il n'aurait pas forcément l'occasion de revoir une piscine d'aussi tôt.

- Excuse-moi, mais as-tu un compagnon ?

À cette demande, il se sentit légèrement rougir. Pourtant, cette question subsistait dans son esprit sans qu'il ne sache la véritable raison. Depuis hier soir, en la voyant avec le blond plus précisément.


- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mar 1 Mai - 22:57


Jour 2 -

Elle l'observa réfléchir un instant, visiblement peu enthousiaste. Le programme était sympa pourtant et aurait pu, aurait du, lui plaire plus que ce qu'il montrait.

" - Je pense que j'aurais le temps puisque je compte sauter au moins une activité, mais pas l'envie. J'aime bien la piscine, mais y aller seul n'a rien d'amusant si on n'est pas un grand nageur.. 

L'historienne réagit presque trop vivement.

- Mais il faut absolument que tu en profites ! Même si tu dois rester là où tu as pieds. Et si le fait que tu nages pas très bien est un problème, je pourrais toujours essayer de t'aider à t'améliore. Je me débrouille.

Contrairement à l'ancien poufsouffle, elle aimait l'eau et n'était pas mauvaise lorsqu'il s'agissait de s'y déplacer. Elle n'avait jamais donné de cours mais ne perdrait rien à essayer si Charlie y trouvait son compte. Celui-ci ne releva pas sa proposition, absorbé par autre chose.

- Excuse-moi, mais as-tu un compagnon ?

La brunette ne comprit pas pour quelle raison leur conversation dérivait sans transition sur ce sujet. Peut-être était-il simplement curieux, mais cette hypothèse était assez peu probable étant donné la manière dont il avait amené son interrogation sans aucun préambule. Il y avait forcément une arrière pensé, que ce soit une idée qui ait pût lui influer un doute, une volonté de s'assurer de sa situation ou quoi que ce soit d'autre.

Depuis William, elle  n'avait plus eu aucune relation sérieuse. Ils étaient tout de même restés quelques années ensembles et elle avait beaucoup souffert de leur rupture sans même réaliser qu'elle en était la responsable. C'était elle qui l'avait précipitée avec son refus systématique d'accepter qu'il l'aide malgré toute la bonne volonté qu'il y mettait. S'il était celui qui était parti, ça avait été exactement comme si la sorcière l'y avait forcé. Il n'avait pas vraiment eu le choix.

Héra avait été très attaché'e au chanteur mais n'en était jamais tombé amoureuse. C'était ce genre de sentiment qu'elle ne pouvait qu'imaginer et n'avait jamais éprouvé autrement que pour ses amis ou sa famille. Il y avait eu de l'affection, beaucoup d'affection, mais rien au-delà de ça. L'idée d'aimer l'inquiétait. S'accrocher à quelqu'un avec une telle force ne pouvait que la terroriser. Pourtant, elle ne réalisait même pas l'ampleur que ses sentiments pouvaient prendre.

- Non, je suis seule depuis un bon moment maintenant. Pourquoi cette question ? "

Voulant aller dans son sens en essayant d'obtenir plus de précisions sur l'objet de sa demande, la jeune femme se risqua à le mettre mal à l'aise tout en restant était suffisamment aimable et peu intrusive dans son ton pour pouvoir limiter sa gêne.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mar 1 Mai - 23:54





La nuit meurt lorsque le jour se lève

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft Héra


La jeune femme était sur le qui vive, si bien que celle-ci réagit aussitôt au manque d'enthousiasme de Charlie. Ce dernier, ébahi et étonné face à cette réplique rapide et brusque, enlève précipitamment ses mains du sable, les yeux aussi ronds que les billes qu'il avait étant gamin.

- Mais il faut absolument que tu en profites ! Même si tu dois rester là où tu as pieds. Et si le fait que tu nages pas très bien est un problème, je pourrais toujours essayer de t'aider à t'améliore. Je me débrouille.

La solitude était quelque chose que Charlie ne supportait pas, d'où son manque de joie face à la piscine qu'il avait eut contrairement aux autres. Mais Héra avait raison. Au lieu de se morfondre, il pouvait tout aussi bien inviter celle-ci pour nager avec elle ou même quelqu'un d'autre. Il était apte à faire ce genre de choses, bien que sa timidité l'en empêchait. Cependant, imaginer Héra trempé et en maillot de bain éveilla en lui d'étranges sentiments et des rougeurs sur ses joues.

- Serait-ce une ruse pour accéder à ma piscine ? fit-il, lui lâchant un clin d'oeil tout en riant.

La sorcière semble étonnée de la question et Charlie rougit un peu plus, se ratatinant sur lui-même en se demandant pourquoi il avait demande une telle chose. Même si cette question le taraudait, il y avait un minimum de politesse à respecter, chose qu'il n'avait visiblement pas fait et qu'il regrettait amèrement. Elle devait le prendre pour un prédateur et un pervers.

- Non, je suis seule depuis un bon moment maintenant. Pourquoi cette question ?

Bien que la question était déplacée et mal placée dans la conversation, Charlie était rassuré à la fois par la réponse de la jeune femme mais aussi sur le blond qui s'approchait assez souvent d'elle. Il avait espéré vainement qu'elle ne sorte pas avec un type pareil, arrogant jusqu'au bout des doigts et qui avait des manières assez.. particulières de se présenter. Seulement, il ne l'avait pas questionné parce qu'il avait des craintes : il n'aurait jamais osé sinon de s'aventurer sur un sujet pareil. Rouge, évitant le regard de la concernée, il se mordit les ongles avant d'essayer de chasser son anxiété pour se lancer.

- Excuse-moi.. C'est vraiment déplacée comme question.. Mais..hm.. Je voulais en vérité te demander si..


Il releva lentement les yeux, un léger sourire sur ses lèvres, un espoir luisant dans ses yeux.

- Si tu voulais m'accompagner à la soirée ?



- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: La nuit meurt lorsque le jour se lève   Mer 2 Mai - 21:03


Jour 2 -

La brune n'avait pas retourné sa question à Charlie, trouvant la réponse évidente. Il avait déjà tenu des propos sous-entendant qu'il était célibataire et lui demander pour s'en assurer était donc inutile. Les risques qu'elle se trompe était bien trop minces.

Charlie éluda son "pourquoi", préférant poursuivre sur un sujet qui découlait de celui qu'ils évoquaient sans pour autant y être complètement rattaché. Pour un peu d'originalité, il se montrait une nouvelle fois désolé et Héra songea qu'il lui fallait vraiment un moyen de lui faire perdre cette manie qui ne lui apporterait rien de bon.

" - Excuse-moi.. C'est vraiment déplacée comme question.. Mais..hm.. Je voulais en vérité te demander si..

Il marqua une courte pause pour dégager son regard dans lequel elle put lire un certain espoir. Le sourire qu'il lui partageait ne démentit pas ce qu'elle avait cru déceler dans ses pupilles. Lui offrant toute son attention, elle écouta scrupuleusement chacun des mots qu'il prononça, curieuse de découvrir ce qu'il lui proposerait.

- Si tu voulais m'accompagner à la soirée ?

Un rictus lumineux éclaira son visage à l'entente de cette simple phrase.

- La soirée dansante ?

Le dernier soir de leur séjour, le Ministère avait organisé une petite soirée. Il se trouvait qu'il s'agissait également de la Saint-Valentin ... Que lui proposait exactement le jeune homme ? Serait-elle seulement sa cavalière, ou cette invitation représentait-elle plus ? La considérerait-il comme sa valentine ? Cette idée lui plaisait plutôt bien, si elle devait être honnête. Le garçon était plutôt mignon et possédait un certain charme, sans compter que son caractère était tout à fait agréable. Il était attendrissant et attachant. Le temps avec lui ne lui paraissait jamais trop long et elle aimait toujours le rencontrer. Elle avait hâte de voir ce que lui réserverait le quatorze février.

- Avec plaisir ! "

Elle voulait ajouter autre chose mais ne trouva pas comment s'exprimer. Ce fut son estomac qui la sauva du silence, réclamant bruyamment d'être nourrit. L'historienne s’esclaffa avant de prendre congé pour rejoindre le petit-déjeuner.

Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» "un nouveau jour se lève, avec lui, les problèmes qu'il enferme " [Alma]
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» [Done] On meurt tous un jour, petit, qu'on soit mendiant ou empereur |Eun Jung|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: L'île magique-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mars 2006

Plan des quartiers