Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Autour du role play :: Intrigues :: Divertissement :: #1 L'île magiquePartagez | 


Aller à la page : Précédent  1, 2
profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mar 24 Avr - 19:04

-Juliet Ollivander, pour vous servir ! Je vous en prie, c’est naturel, n’importe qui de aurait fait de même, se présenta la blonde.

C'est seulement à ce moment là que Théo réalisa qui elle était. Juliet Ollivander était une ancienne amie de Pansy et trainait souvent avec son groupe d'amies. Ce groupe de filles qui avaient beaucoup de liens avec le groupe de Malefoy, même s'il n'était pas vraiment ami avec eux, il lui arrivait de passer du temps en groupe. Il connaissait donc Juliet avec qui il avait partagé ses premières années à Poudlard, dans la même maison, avant qu'elle ne parte à l'étranger. Dans quel pays c'était déjà ? Les Etats Unis peut être ...

-Je vois que je suis en compagnie de Mr. Nott, mais quel est votre nom à vous ? Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer cet accent exotique, continua Juliet.

Cet accent que lui adorait, il trouvait les accents absolument charmants, devait de temps en temps gêner la jeune fille. En effet il lui sembla entendre Astrid marmonner quelque chose dans sa barbe, sans qu'il ne réussisse à percevoir les mots exacts. Mais elle se ressaisit bien vite et se présenta à son tour.

- Je m'appelle Astrid Olsen ! Et je viens de Norvège, en Scandinavie. Vous étiez à Poudlard vous aussi Juliet ?

Avant même que la blonde ne puisse ouvrir la bouche, Théodore répondit à sa place.

- Oui nous étions à Poudlard ensemble, nous nous fréquentions même de temps en temps. D'ailleurs pas besoin de m'appeler Mr. Nott Juliet, Théo suffira.

Il offrit à Ollivander un sourire enjoué avant de remarquer une inimitable touffe rousse un peu à l'écart des autres invités. Non, ça ne pouvait pas être la personne à qui il pensait ... Le médicomage se pencha légèrement sur le côté et il n'eu plus aucun doute. C'était bel et bien Rosalind Fawley qui discutait avec Pansy. Même s'ils n'avaient jamais vraiment été très proches, Théo avait toujours apprécié la jeune femme. Puis la compagnie était certes très agréable, l'appel de la Parkinson était bien trop fort pour pouvoir y résister.

- Je vais devoir vous quittez mesdames, à contre cœur bien sur, lança-t-il en commençant à s'éloigner. Ce fut un plaisir de passer du temps avec vous.

Et il se dirigea à grandes enjambées vers les deux jeunes femmes qu'il avait précédemment remarqué. Il avait hâte de discuter avec Rosalind, cela faisait tellement longtemps qu'elle avait disparut.



parce que tout le pousse au vice, pourquoi ne pas y succomber ?

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t433-theodore-nott-serpentard-un-jour-serpentard-toujours http://magicneverdies.forumactif.com/t484-comte-du-whilitshire-voliere-de-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/f137-theodore-nott http://magicneverdies.forumactif.com/t382-theodore-nott


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mer 25 Avr - 0:10

Sur l'île, au cocktail d'arrivé

Ainsi, le Ministre avait offert des vacances à son petit peuple pour que celui-ci puisse se ressourcer après les tragiques événements survenus lors de la fête insalubre qui avait été donnée en célébration du nouvel an ... Réaction pour le moins surprenante. S'il avait pensé pouvoir rassurer ses sorciers en agissant de la sorte, il faisait preuve d'une bien trop grande stupidité. Tous les expatrier ne prouvait qu'une chose : il agissait dans l'urgence, incapable de gérer le premier drame venu. Évidemment la plupart d'entre eux était incapable de le réaliser, mais j'étais plus lucide que cette populace d'ignorants. Je ne comptais pas pour autant éclairer. Décrédibiliser le gouvernement ne me servirait en rien. Que les esprits s'éveillent d'eux-même, ce serait bien plus intéressant.

Je les observais un instant sans cacher mon mépris. S'il venait à quelqu'un l'idée de me demander ce qu'il m'arrivait, je trouverais bien une excuse comme une autre ou me montrerais ostensiblement hautaine suivant l'énergumène. Selon de qui il s'agissait je n'aurais pas à faire le moindre effort. Tout dépendait de s'il pouvait servir mes intérêts. Si ce n'était pas le cas il n'était rien mise à part un individu insignifiant parmi tant d'autres et pouvait donc ressentir toute la force de ma haine.

Ils étaient écœurants à tous sourire et exhiber cette joie outrageuse. C'était absurde, à un tel point que j'en aurais presque rit. Cela aurait cependant parut étrange que je m’esclaffe alors que j'étais seule et j'attendais de rejoindre ma cabane pour me gausser sans risquer d'être dérangée. Je ne savais même pas à quoi celle-ci elle ressemblait, n'était pas allé le vérifier. Aucune importance je le verrais bien lorsque je quitterait cette cérémonie déplorable. La seule raison pour laquelle je m'y étais rendue avait été de pouvoir jauger quels seraient mes camarades de jeu ces prochains jours et avait pu constater qu'ils n'étaient, en somme, pas bien différents de ceux que je côtoyais chaque jour. Et encore, pour ne pas dire affreusement similaires.

Sans retenir un soupir, je me replongeais dans mon verre.




profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mer 25 Avr - 13:11





COCKTAIL DE BIENVENUE
Premier jour
Elle avait salué Taylor et s'était enquis de l'identité du Sorcier à la stature frêle. Tout simplement. De manière courtoise, en somme, rien de plus. En tous cas rien qui ne lui expliquait la réaction du jeune homme. Il semblait extrêmement mal à l'aise.

- C-Charlie Walsh. Je n'ai malheureusement pas retenu votre nom... Quel est-il ? J'étais à Poufsouffle à Poudlard !

Un peu interdite face à cette anxiété manifeste, et qui, à son sens n'avait pas lieu d'être, elle se présenta sommairement.

- Rosalind Fawley. Enchantée.


"Et rassurez-vous, je ne vais pas vous mordre", pensa-t-elle à ajouter, mais elle ne voulait pas aggraver le malaise de l'ancien Poufsouffle, qui après s'être essuyé le front, semblait s'être plongé dans une inspection nerveuse du contenu de son verre.

- Fawley, la salua à son tour Eden.

Elle nota avec une pointe d'amusement la froideur avec laquelle Taylor lui avait répondu. Ça n'avait jamais été l'amour fou entre les deux filles. Et apparemment, la Sorcière à la silhouette de bimbo, il fallait bien le lui concéder, ne semblait pas avoir lâché ses vieilles rancunes. Tant pis pour elle. Fawley ne l'avait jamais trouvé intéressante, et n'avait pas l'intention de gaspiller son énergie pour une cause visiblement perdue.

- Bien, maintenant que les présentations sont faites, je vous prie de nous excusez mais Rosalind et moi allons devoir vous laisser. Il se trouve qu'elle a des tas de choses à me raconter...

Elle ne se méprit pas sur le sous-entendu que venait de lui glisser Pansy, ni sur le regard que son ancienne amie posait sur elle, et acquiesça:

- Effectivement. J'espère
, ajouta-t-elle à l'intention de Walsh, qui paraissait toujours aussi effarouché, que je n'ai rien dit qui vous ait... indisposé.

Rosalind chercha quelques instants de quelle maladresse elle aurait pu faire preuve, mais ne voyait pas comment elle avait pu provoquer un tel trouble. Peut-être qu'elle était juste intervenue à un moment inadéquat. Elle haussa les épaules.

- En tous cas, ça n'était pas mon intention. Bonne soirée
, conclut-elle en souriant au jeune homme, plutôt joli dans son genre, d'ailleurs.

Et, ignorant délibérément Taylor, elle disparut dans le sillage de Parkinson.

HRPG:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/f237-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t586-rosalind-fawley http://magicneverdies.forumactif.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Jeu 26 Avr - 1:02

Le cocktail de bienvenueAvec Astrid et ThéoLe visage lumineux de la grande blonde sembla légèrement s’assombrir à la question de Juliet. Cette dernière se mordit négligemment la lèvre, consciente qu’elle avait probablement fait une gaffe. La sorcière réalisa qu’elle ne devait pas être la première personne à questionner la jeune femme à propos de son accent, qui était tout sauf courant pour la population britannique. Juliet elle-même était assez embarrassée par l’accent américain qu’elle avait acquis au fil des années et qui s’exprimait de temps à autre. Si son interlocutrice lâcha un petit rire nerveux, elle lui répondit toutefois toujours avec la même gentillesse :

-Je m’appelle Astrid Olsen ! Et je viens de Norvège, en Scandinavie. Vous étiez à Poudlard vous ici Juliet ?

La prénommée Astrid était donc une fille du Nord, et probablement une ancienne élève de Durmstrang. La jeune Ollivander avait entendu parler de cette école qui apprenait à ses élèves à s’endurcir, quitte à en sortir froid comme la glace trouvable dans leurs contrées. D’ailleurs, si Juliet en croyait ses recherches, le dernier directeur de l’institution avait été Mangemort par le passé, et elle n’ignorait pas que le tristement célèbre Grindelwald, premier du nom, avait étudié à Durmstrang. La simple idée du nom du mage noir fit naître un frissonnement dans l’échine de la jeune femme. Une fois de plus, elle ne pouvait s’empêcher de ressasser le terrible songe qui hantait encore ces nuits. Quand cela cesserait-il ? Malgré ses préjugés sur Durmstrang, Juliet devait admettre qu’Astrid semblait être la personne la plus adorable et la plus douce qu’elle ait jamais rencontrée.

-Oui, nous étions à Poudlard ensemble, nous nous fréquentions même de temps à temps. D’ailleurs pas besoin de m’appeler Mr. Nott Juliet, Théo suffira.

Apparemment, le brun prenait la liberté de répondre à sa place et allait droit au but. Il accompagna sa parole d’un sourire enjoué. Juliet apporta tout de même des précisions :

-En réalité je ne suis restée que deux ans à Poudlard. J’ai majoritairement étudié à Ilvermorny, aux Etats-Unis.

La sorcière observa que l’attention du jeune homme était occupée par autre chose que la discussion en cours. Elle suivit son regard et distingua deux femmes aux loin, une rousse et une brune. Juliet aurait pu jurer que c’était la brune qu’elle avait vu de dos aux côtés d’Eden Taylor et de Charlie Walsh. Nott reprit aussitôt :

-Je vais devoir vous quitter mesdames, à contre cœur bien sûr. Ce fut un plaisir de passer du temps avec vous.

Et il s’éloigna, sans plus de cérémonie. La jeune femme eut envie d’éclater de rire. Théodore Nott était sans aucun doute devenu un homme séduisant et un bon orateur, mais c’était avant tout un beau parleur avec un brin d’hypocrisie. « A contre cœur »… C’était à pleurer de rire. Le fils Nott était visiblement parti à la chasse de nouvelles proies. Enfin, ce n’était certainement pas son absence qui allait empêcher Astrid et Juliet de passer une bonne soirée.

-Très bien Astrid, et si nous prenions quelque chose à boire ? proposa la jeune Ollivander

© 2981 12289 0


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Jeu 26 Avr - 11:41





Cocktail de Bienvenue  

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft les vacanciers du dimanche


La nouvelle venue ne semblait pas aussi impressionnante que Pansy, elle paraissait même sincère et Charlie aurait bien pu faire d'elle une amie. Il en était certain et elle semblait aussi amusante que Héra. Une fille qui ne s'attachait pas trop aux valeurs aristocrates. Il lui adresse alors un sourire rassurant, essayant de cacher sa gêne sous ce sourire qui creusait une légère fossette -qui renforçait encore plus sa candeur naturelle- seulement sur une de ses joues. À son hésitation passagère, l'inconnue se présente. Encore un prénom qu'il allait oublier dans quelques jours. Il voyait tellement de personnes entrant dans sa vie chaque jours à cause de son travail que si le client ne se démarquait pas ou si il ne revenait pas fréquemment, Charlie avait tendance à oublier le nom et avait un arrière goût amer contre son palais lorsqu'il voyait le visage des gens sans pouvoir y placer un nom.


L'inconnue avait l'air indisposé, ou du moins ne comprenait pas la raison du malaise de Charlie. Ce dernier, rétracté sur lui-même, ne daigna même plus relever les yeux pour éviter de croiser son regard lorsqu'elle fit des excuses sur sa venue. Il plongea de nouveau son esprit vers le verre, lançant en léger signe de tête en guise d’au revoir et trouva un malin plaisir à regarder le liquide coloré bouger selon ses gestes. Il se sentait mauvais et déplorable. Une loque à jeter. Une fois les silhouettes disparues dans la foule de personnes venues à ce cocktail de bienvenue, il sentit ses épaules se détendre, remarquant par la même occasion qu'il était tellement tendu, que des douleurs s'étaient réveillées dans son dos. Il s'étira légèrement en arrière, donnant un faible sourire à Eden, soupirant de soulagement. A la question posée par l'ancien pouffy, la jeune femme lâche un rire.

- Pansy à complètement raison sur mon sujet, le soleil et la plage ... C'est tout ce que j'aime,


Le vendeur, quant à lui, ne pouvait pas se permettre d'aller à la plage. Il aimait bien le lieu, mais n'y était allé que quelques fois à cause des maigres vacances accordés aux vendeurs. Seulement, contrairement à Eden, il avait une peau pâle qui pouvait à tout moment devenir aussi rouge qu'un écrevisse. Hors, ce n'était pas le but recherché.

- J'aime bien la plage aussi, mais je préfère y aller quand il y a moins de monde et qu'il fait plus froid. fit-il, haussant les épaules avec un sourire sincère.

La journaliste rejoint alors le bouclé, attrapant un autre verre. Charlie avait alors toute son attention et c'était ce qu'il aimait tout particulièrement chez elle. Il pouvait se permettre de lui parler de choses et qu'elles se souviennent plus tard.

- Tant de choses ? Racontez-moi tout, j'ai hâte de savoir !

Heureux qu'on lui donne autant d'attention le gênait presque, c'était affriolant et plaisant de voir quelqu'un de sincère de temps en temps. Il déposa alors son verre sur la table et dans un sourire, décida de commencer son récit.

- Vous devez probablement savoir que j'ai accompagné Héra au Bal ? En vérité, je lui ai envoyé une lettre très récemment pour qu'on se voit et elle a accepté ! Sauf qu'au bal, c'était le hasard. C'est un de ses amis qui nous a mis ensemble et nous n'avons échangé qu'une seule danse. Vous voyez le garçon aux cheveux blonds ? il désigna du doigt Drago Malefoy qui parlait avec Héra plus loin. Je crois que c'est le petit ami de Héra, puisque je l'ai croisé une fois dans un bar et j'avais comme l'impression.. qu'il essayait de marquer son territoire.

Le garçon haussa les épaules, rattrapant son verre pour y boire une gorgée. C'était pour cela qu'il n'était pas allé voir Héra : tout simplement parce que ce garçon l'effrayait d'une certaine façon.

- Excusez-moi, mais est-ce que je peux vous tutoyer ? J'ai l'habitude de vouvoyer mes cleints mais comme on se connait un peu.. Enfin, hm, c'est comme vous voulez !

- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Ven 27 Avr - 11:42






Cocktail de Bienvenue
Avec les gentils vacanciers

Alors que la Norvégienne attendait la réponse de la jeune Ollivander, ce fut contre toute attente le brun qui prit la parole à sa place :

-Oui, nous étions à Poudlard ensemble, nous nous fréquentions même de temps à temps. D’ailleurs pas besoin de m’appeler Mr. Nott Juliet, Théo suffira.

Oh alors voilà qu'ils se connaissaient eux aussi ! Décidément, l'Angleterre paraissait de plus en plus petite à l'étrangère, pour qui chaque nouvelle rencontre qu'elle faisait s'avérait connaître au moins les trois quarts des personnes présentes aux alentours. Elle se sentait comme une intruse au milieu de ce réseau de sorciers anglais, et quand on y pensait bien, elle n'était pas si loin du compte...

- En réalité je ne suis restée que deux ans à Poudlard. J’ai majoritairement étudié à Ilvermorny, aux Etats-Unis.

Oh ! C'était donc une américaine ! Etant étrangère, Astrid était incapable de relever si elle avec un quelconque accent où non, sûrement pour ça qu'elle aurait été incapable de savoir qu'elle avait quitté le pays quelques temps. La blonde avait bien envie d'en savoir plus à son sujet, étant toujours avide de connaissances sur les différentes personnes, cultures et états d'esprits, et s'apprêtait donc à lui poser des questions quand Théo annonça :

-Je vais devoir vous quitter mesdames, à contre cœur bien sûr. Ce fut un plaisir de passer du temps avec vous.

Ne doutant pas de ses paroles, Astrid le salua poliment avant qu'il ne s'éloigne trop et ne disparaisse dans la foule. La voilà maintenant seule en compagnie de Juliet Ollivander qui avait décroché son attention du garçon pour la reposer sur elle.

- Très bien Astrid, lui lança-t-elle, et si nous prenions quelque chose à boire ?

- Oh oui, avec joie !

Les deux jeunes femmes se faufilèrent ensemble à travers la foule pour rejoindre le bar un peu plus loin. Il y avait un monde fou entassé là mais elles réussirent tout de même à se servir et dénicher une place pour discuter tranquillement.

- Vous étiez donc à Ilvermorny, reprit Astrid comme si la conversation ne s'était pas arrêtée. Comment c'était là-bas ? Vous y êtes restée longtemps ?

La sorcière espérait ne pas toucher un point sensible, ou encore se montrer trop indiscrète, mais Juliet n'avait pas eu l'air embarrassée en abordant le sujet un peu plus tôt, tout devrait donc bien se passer.

Par Héra Greengrass


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://magicneverdies.forumactif.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://magicneverdies.forumactif.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne http://magicneverdies.forumactif.com/t456-inventaire-d-astrid


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Dim 29 Avr - 0:43

Le cocktail de bienvenueAvec Astrid OlsenAu grand plaisir de Juliet, Astrid semblait enthousiaste à l’idée de boire quelque chose. Il en fallait visiblement peu pour satisfaire la fille du Nord qui semblait heureuse de chacune des propositions que l’on pouvait lui faire. Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers le bar qui était bondé, mais elles parvinrent à se faire une petite place sur un bout du comptoir. La jeune Ollivander piocha un verre rempli d’un cocktail orangé sur le plateau d’un serveur. Elle le leva en l’air et trinqua :

-A nos vacances !

Oui, il était définitivement temps de profiter et d’envoyer au diable tous les hypocrites de la sorte de Théodore Nott. Juliet goûta le breuvage, et ne put camoufler une grimace. Il était beaucoup trop sucré. Mais Olsen semblait peu disposée à boire, préférant poser d’autres questions. Elle faisait preuve d’une grande curiosité, il était impossible de lui enlever ça.

-Vous étiez donc à Ilvermorny. Comment c’était là-bas ? Vous y êtes restée longtemps ?

Même si les quelques années que Juliet avait passées à Ilvermorny avaient été ponctuée d’une certaine amertume liée à la nostalgie et au regret d’avoir quitté Poudlard, la blonde devait bien admettre qu’elle y avait été heureuse, et que l’école avait été pour elle un refuge, un lieu dans lequel elle se sentait bien. L’adolescence avait été sans conteste la période de la facilité le confort offerts par les institutions de sorcellerie était inestimable. La jeune Ollivander répondit avec douceur :

-J’ai passé mes cinq dernières années à Ilvermorny, j’ai reçu mes deux diplômes là-bas. Je crois que c’est surtout l’ambiance qui était différente de celle à Poudlard. Moins de distinctions entre les Nés-Moldus et les Sangs-purs, moins de compétition inter-maisons. En Angleterre, c’en était presque toxique. Certains élèves étaient capables de se haïr parce qu’ils n’avaient pas été répartis dans la même maison.

Juliet sentait qu’elle venait de mettre le doigt sur quelque chose de très juste. Si les guéguerres de Poudlard n’avaient pas autant d’importance, sans doute y aurait-elle passé toute sa scolarité. Ses parents n’auraient certainement pas eu tous ces à priori vis-à-vis des Serpentards.

-Mais vous Astrid, racontez moi donc : comment est-il possible de survivre dans le grand Nord ? demanda la sorcière sur le ton de la plaisanterie. Pourquoi ce choix d’atterrir en Angleterre ?
© 2981 12289 0


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mar 1 Mai - 17:33




"There is truth even in the darkest places"

Cocktail de bienvenue

Avec Charlie, Pansy et Rosalind

Charlie parut presque gêné de toute l'attention que Eden lui offrait mais il répondit bien vite, oubliant sa nature timide.

- Vous devez probablement savoir que j'ai accompagné Héra au Bal ? En vérité, je lui ai envoyé une lettre très récemment pour qu'on se voit et elle a accepté ! Sauf qu'au bal, c'était le hasard. C'est un de ses amis qui nous a mis ensemble et nous n'avons échangé qu'une seule danse. Vous voyez le garçon aux cheveux blonds ? Je crois que c'est le petit ami de Héra, puisque je l'ai croisé une fois dans un bar et j'avais comme l'impression.. qu'il essayait de marquer son territoire.

Le regard de la brunette suivit le doigt de Charlie qui pointait le jeune homme qui discutait avec Héra Greengrass. Ce jeune homme en question n'était autre que Drago Malefoy ... L'ancien jaune et noir ne se rendait surement pas compte de ce qu'il avançait. La journaliste fut légèrement étonnée qu'il ne connaisse pas le grand héritier Malefoy. Même s'ils n'étaient pas de la même promotion, le blond platine était bien trop célèbre à Poudlard pour passer à côté de lui sans pouvoir mettre un nom sur ce délicieux faciès. Mais avant qu'elle ne puisse répliquer quoi que ce soit, Charlie reprit à parler.

- Excusez-moi, mais est-ce que je peux vous tutoyer ? J'ai l'habitude de vouvoyer mes cleints mais comme on se connait un peu.. Enfin, hm, c'est comme vous voulez !

Elle sourit avant de s'exclamer :

- Je préfère même ! Je dois avouer que ce vouvoiement devenait presque pensant ...

Elle était sur le point de continuer quand elle se rappela d'un détail. Charlie avait parlé d'un ami de Héra qui les avait présentés. Qui ça pouvait bien être ? Et pourquoi Malefoy est-il jaloux ? Elle comptait bien venir au bout des ses questions.

- Pour en revenir à ce que tu disais, toi et Héra c'est étonnant ! Je n'aurais jamais cru ça. Vous vous êtes connus grâce à un de ses amis, qui est-ce ? demanda-t-elle avec une innocence qui lui allait mal.

Décidemment le vendeur était la seule personne qui se faisait avoir si vite. Même si la Taylor était une bonne manipulatrice, jamais ses interrogatoires n'avaient été aussi simples. Elle décida de continuer un peu à s'amuser, mais pas trop non plus. Dans le fond, elle trouvait la naïveté irrésistible, surtout celle de Charlie. D'ailleurs, bien réfléchis, il n'était pas laid, un peu maigrichon à son gout mais son visage était enfantin et tout à fait craquant. Elle fit un pas de plus vers lui en sirotant sa boisson, elle secoua légèrement la tête pour que son parfum emplisse l'air ambiant et offrit à son interlocuteur un sourire charmant. Elle savait que ce genre de comportements le mettaient mal à l'aise.

- Mais dit moi Charlie, qu'est-ce que tu entends par essaye de marquer son territoire ?

Par Héra Greengrass



La franchise est reine
Dans sa prison de verre, elle observe ce monde de mensonges à travers les yeux de la vérité. Malgré la solitude qui l'abat, les vitres ne se brisent jamais.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t408-eden-taylor-la-voix-de-la-verite http://magicneverdies.forumactif.com/t379-chemin-de-traverse-voliere-de-eden-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/f91-cave-d-e-taylor http://magicneverdies.forumactif.com/t328-eden-taylor


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mar 1 Mai - 22:28





Cocktail de Bienvenue  

 « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres. » ft les vacanciers du dimanche


Une telle curiosité avait le don d'émerveiller celui à la peau pâle semblable aux marguerites qu'il affectionnait tout particulièrement. Cette appétence de savoir que la journaliste avait, était d'un merveilleux à regarder, surtout pour le candide qu'il était. Lui qui s'émerveille de tout, garde ce sourire béa puis laisse ses lèvres s'entrouvrirent pour laisser place à l'enchantement qui dansait dans ses yeux.

Eden et le vendeur de chez Honeydukes ne se connaissaient que depuis peu et n'avaient vu leurs bouilles qu'une seule fois. Pourtant, elle était déjà si sincère et honnête avec lui, qu'il avait du mal à croire à son sourire charmant. Mais la brune était accueillante et ne pouvait qu'être bonne avec ses yeux lumineux qui ne laissaient aucune place aux ténèbres. En la voyant ainsi, oui le garçon était gêné par une telle personne. L'existence même de ce genre de femmes était étonnant et pourtant, elle donnait un peu de son temps à Charlie. Chose qu'il ne méritait pas... Lui qui se sentait si insignifiant.

Le monde n'était donc pas perdu. C'était ses pensées dès à présent. Il existait bel et bien des gens comme elle, des personnes qui n'étaient pas pourris jusqu'à la moelle et qui méritait de vivre. Pour le bouclé, il y avait encore un espoir, un espoir brûlant contre la nouvelle menace planant sur le monde sorcier. Cette jeune femme était pure et cette même femme accepte tout de même que quelqu'un comme Charlie la tutoie.

-Pour en revenir à ce que tu disais, toi et Héra c'est étonnant ! Je n'aurais jamais cru ça. Vous vous êtes connus grâce à un de ses amis, qui est-ce ?

Le sorcier sentit sa bouche se refermer pour qu'un sourire vienne s'étirer au mot "étonnant". Il était vrai que la sympathie entre deux êtres de milieux totalement différents était un miracle et Charlie se souvenait encore de cette femme au milieu de sa boutique. Plissant les yeux pour réduire son champ de vision, il parcout de de yeux sombres la foule et retrouve rapidement du regard Théodore Nott accompagné de deux jolies blondes, dont une tête qui ne lui était pas méconnue. Du doigt, une nouvelle fois, il montra l'ami de Héra pour répondre aux investigations de la sorcière tandis que les mots sortaient brusquement de sa gorge.

- En effet c'est étonnant... J'en reviens à peine. Regarde, c'est lui là-bas !

Le garçon s'arrête brusquement de sourire, ne sachant où placer ses membres face à cette fille envahissante. Une nouvelle fois, elle avait fait un pas vers lui et Charlie ne réussi qu'à avaler sa salive difficilement. Pas un autre geste par peur. De là où il était, il pouvait sentir les effluves du parfum délicat d'Eden. Rougissant, il rabaissa son regard vers son verres avec plusieurs questions en tête. Que faisait elle ? Est-ce qu'elle essayait de courtiser le garçon ? Ce dernier n'avait pas eut de relations depuis un moment et n'avait jamais réussi à s'y prendre avec les femmes. Il entendit à peine sa question, sonné par cette proximité.

- Euh.. J-je.. c'était juste une impression après... J'ai peut-être mal compris ses intentions.  

- Adrenalean 2016 pour Epicode



Charlie blague en #FFCC66
 



« Curiosity killed the cat. »

   

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t471-charlie-ou-l-allegorie-du-bonheur-niaiseux http://magicneverdies.forumactif.com/t470-pre-au-lard-voliere-de-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/f96-charlie-h-walsh http://magicneverdies.forumactif.com/t469-inventaire


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Mar 8 Mai - 0:07






Cocktail de Bienvenue
Avec les gentils vacanciers

Le temps que la blonde réfléchisse à sa réponse, Astrid se permit de tremper les lèvres dans la boisson blanchâtre qu'elle avait choisi pour son doux parfum exotique qui lui avait terriblement émoustillé les papilles. A présent qu'elle y goûtait, elle y décelait des milliers de saveurs, comme elle s'y attendait, mais impossible d'y mettre un nom. Était-ce ça là noix de coco dont elle avait tant entendu parlé ? Possiblement.

- J’ai passé mes cinq dernières années à Ilvermorny, déclara alors Juliet, j’ai reçu mes deux diplômes là-bas. Je crois que c’est surtout l’ambiance qui était différente de celle à Poudlard. Moins de distinctions entre les Nés-Moldus et les Sangs-purs, moins de compétition inter-maisons. En Angleterre, c’en était presque toxique. Certains élèves étaient capables de se haïr parce qu’ils n’avaient pas été répartis dans la même maison.

La Norvégienne, qui avait été très attentive tout le long du discours de son interlocutrice, était maintenant médusée. Sa bouche formé un petit "o" tandis qu'elle se rendait compte alors de toute son ignorance. Toute son enfance, elle avait rêvé d'aller à Poudlard, trouvant cette école magnifiquement chaleureuse et agréable. Mais suite aux paroles de la blonde, cela ne semblait être qu'illusoire. Comme partout, il y avait des distinctions entre catégorie de sang, mais elle n'avait jamais songé à l'existence de cette haine inter-maisons dont avait traité Juliet. Finalement, le véritable paradis était peut-être Ilvermorny ? En tout cas, Durmstrang ne pouvait être que l'Enfer à côté des deux autres écoles étrangères.

- Mais vous Astrid, racontez moi donc : comment est-il possible de survivre dans le grand Nord ? demanda la sorcière sur le ton de la plaisanterie. Pourquoi ce choix d’atterrir en Angleterre ?

- Oh vous savez, répondit l'étrangère presque instantanément, entrrre le climat et les sorrciers du Nôrrr, je me demande encôrr les quels étaient les moins frrroids... C'est pourr ça que je suis ici maintenant. J'avais besoin de voirr de nouvelles chôses, rrencontrrer de nouvelles perrsônn, et surrtout d'un peu plus de châleürrr dans mes jourrnées !

Aller au delà du brouillard norvégien avait toujours été le désir le plus cher de la jeune blonde. Elle manquait de contact humain là où elle était, impossible pour elle d'être épanouie. Sans parler du froid mordant de la région ! Elle ne voulait pas y retourner de si tôt.

- J'espèrrre que ce séjourrr me permettrrra de prrendrrre quelques couleurrrs ! rit-elle de bon coeur. Vous avez déjà prrris connaissance du prrogramme ? Il y a pleins de choses chouettes de prévues, vous aurrez de quoi fairr, vous et vos amis !

Astrid était réellement enjouée à cette idée. Penser que la Ollivander avait la chance de se retrouver avec ses amis d'écoles la ravissait. Elle trouvait ça merveilleux, l'amitié de longue date ! Elle qui n'avait jamais réellement eu d'amis à Durmstrang, ne connaissait pas cette sensation et ne pouvait que se satisfaire du bonheur des autres.

Par Héra Greengrass


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://magicneverdies.forumactif.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://magicneverdies.forumactif.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne http://magicneverdies.forumactif.com/t456-inventaire-d-astrid


profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   Lun 21 Mai - 22:20

Le cocktail de bienvenueAvec Astrid OlsenAstrid semblait être étonnée par ce que venait de lui révéler Juliet. Sans doute avait-elle, comme beaucoup d’autres, idéalisé Poudlard. Mais comment lui en vouloir ? Toute son enfance, la jeune Ollivander avait rêvé de cette école et de ses promesses, et malgré ses quelques défauts, elle n’avait pas déçue. Après tout, rien n’était blanc en ce monde, et il fallait tout nuancer. Poudlard, Ilvermorny, aucune de ses écoles n’était parfaite, et pourtant elles avaient accueilli Juliet, l’avaient fait mûrir, grandir et elle chérissait le temps passé dans ses établissements. Mais la sorcière commençait à croire qu’il n’en avait pas été de même pour Olsen. C’était une ancienne étudiante de Durmstrang et les rumeurs que la jeune femme avait entendues au sujet de cet établissement n’étaient pas franchement reluisantes. Peut-être s’avéraient-elles fondées ? La sorcière du Nord répondit sans attendre à sa question :

- Oh vous savez, répondit l'étrangère presque instantanément, entrrre le climat et les sorrciers du Nôrrr, je me demande encôrr les quels étaient les moins frrroids... C'est pourr ça que je suis ici maintenant. J'avais besoin de voirr de nouvelles chôses, rrencontrrer de nouvelles perrsônn, et surrtout d'un peu plus de châleürrr dans mes jourrnées !

Juliet ne put empêcher le petit sourire qui naquit sur ces lèvres en sachant qu’elle avait vu juste. Apparemment, Astrid ne regrettait pas son pays natal et le faisait bien comprendre. C’était peut-être la raison pour laquelle elle avait l’air si curieuse et attirée par les autres écoles de sorcellerie. La petite blondinette semblait être la personne la plus douce, et la plus gentille au monde, et si ce que l’on racontait sur la dureté des hommes du Nord était véridique, il était facile d’imaginer qu’Astrid n’ait pas vraiment trouvé sa place. Enfin, au moins n’avait-elle pas pris mal le petit sourire de l’Américano-britannique puisque sa bonne humeur paraissait au contraire amplifiée.

- J'espèrrre que ce séjourrr me permettrrra de prrendrrre quelques couleurrrs ! Vous avez déjà prrris connaissance du prrogramme ? Il y a pleins de choses chouettes de prévues, vous aurrez de quoi fairr, vous et vos amis ! s’exclama-t-elle en riant.

Juliet dût se retenir d’éclater d’un rire sarcastique et amer. Ses amis ? Que croyait la blonde ? La sorcière ne possédait plus d’amis en Angleterre depuis longtemps, le temps avait fait son œuvre et elle se refusait de considérer comme tels les enfants de douze-treize ans qu’elle avait pu côtoyer et qui étaient devenus de parfaits inconnus. Il suffisait de regarder Théodore Nott, méconnaissable que ce soit sur le plan physique ou le caractère. Astrid Olsen était décidément d’une grande naïveté… Mais elle pouvait de toute façon pas connaître sa « situation sociale », aussi Juliet entreprit de tempérer son accès d’humeur.

-Pour tout vous dire Astrid, je suis venue comme vous, seule. Je suppose que je profiterais des activités par moi-même… Mais ça ne m’empêchera pas de me faire plaisir ! Et comme vous pouvez le voir, chez nous les peaux bronzées sont rarement au rendez-vous, on va essayer de dorer un peu sans finir écrevisse !

La jeune femme avait fini de siroter sa boisson et ressentit soudain une vague de fatigue plus puissante encore que celles qu’elle avait pu subir précédemment. La journée avait été épuisante, notamment en raison des procédures pour parvenir sur l’île dans le but de garantir la sécurité et la tranquillité des vacanciers. Le besoin de prendre congé s’imposait, bien que poursuivre la discussion avec Astrid aurait pu être intéressant. Enfin, l’appel du bungalow qui n’attendait qu’elle était trop fort et Juliet finit par s’excuser :

-Je poursuivrais avec plaisir cette discussion mais je suis exténuée… Je crois qu’il est temps pour moi d’aller m’installer, merci beaucoup Astrid !

Après un salut respectif, la jeune Ollivander quitta l’autre blonde en quête des clés de son logement pour le semaine.

© 2981 12289 0


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/f313-juliet-ollivander http://magicneverdies.forumactif.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://magicneverdies.forumactif.com/t474-inventaire


Contenu sponsorisé
profil +
Message
Re: Jour 1 - Cocktail de bienvenue   





 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jour 0 : Bienvenue sur P3X-774
» [Jour V] Bienvenue à Surverie ! (© Moghedien)
» [Jour I] Bienvenue à Bord !
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Autour du role play :: Intrigues :: Divertissement :: #1 L'île magique-


Sauter vers:  
IRP - 1ère partie de Mai 2006

Plan des quartiers