C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Les médias :: La Gazette
Partagez | 


profil +
Message
Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Mer 10 Jan - 10:16



Fouillant dans un sac, Héra en ressortit un tablier qu'elle réservait au jeune homme. Jamais il ne le porterait, mais cela l'aurait bien fait rire. Drago était arrivé peu de temps auparavant et elle l'avait mené à la grande cuisine que possédait l'établissement et dans laquelle s'étalaient tous les ingrédients sur une large table centrale. Pour le moment ils étaient encore seuls, les autres journalistes préparant la salle ce qui semblait à leurs yeux autrement plus important que faire de quoi manger, mais elle redoutait que ses collègues les rejoignent. Cela finirait forcément par arriver. Elle n'avait même pas vu l'article de la scandaleuse Skeeter avant de proposer au blondinet de la rejoindre. Quand elle avait reçu son courrier, elle avait songé qu'il aurait été bon de s'informer. Ce qu'elle lu l'avait énervée au plus haut point sans qu'elle ne comprenne vraiment pourquoi. Elle trouvait ça incorrect, c'était tout. Et puis raconter de telles bêtises sur eux ... En plus, le faire venir n'arrangeait pas son cas. Tant pis, c'était trop tard et elle n'allait pas s'empêcher de vivre.

" - Si par hasard tu ne voulait pas te tâcher, j'ai ça, l'informa-t-elle malicieusement en posant le vêtement sur l'un des plans de travails.

Elle n'en avait qu'un mais n'en porterait pas. Le rédacteur en chef avait tenu à ce qu'ils soient tous bien habillés (oui, pour tartiner de la confiture sur des crêpes) alors elle avait pris de quoi se changer et s'était vêtu presque comme en pyjama. Pas presque, en fait, c'était tout à fait comparable à une confortable tenue pour dormir. Qu'importe elle aurait le temps de se préparer plus tard.

- Je suppose que tu préfère t'occuper de tes pommes chéries ? On n'a qu'à les peler pour pouvoir les mettre la cuire. Tu préfères un couteau ou un économe ?

Elle lui tendit les deux avant de se mettre au travail. Restant debout, elle s'accouda sur la surface et se mit au travail. Absorbée par sa dur labeur, elle contemplait le fruit qu'elle tenait.

- Bon, on est censé faire comment devant tous ces gens qui auront pu lire ce qu'a écrit Rita ? T'es sûrement habitué à ce genre de choses, mais c'est pas mon cas ... "

Elle appréhendait peut-être légèrement, craignait d'être une bête de foirer et ne sachant comment faire taire les rumeurs naissantes.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Mer 10 Jan - 13:33

Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny

ft. Héra Greengrass

Drago avait accepté la proposition de la journaliste, à savoir l'accompagner à la petite sauterie organisée par la rédaction de la Gazette du sorcier en vue d'excuser le récent article de leur chroniqueuse People. "S'il te plait ?" avait-elle tenu à signifier dans une interrogation quasi désespérée dans son hibou. Elle l'avait presque supplié ! Or, l'héritier Malefoy adorait qu'on le supplie, et même si ce n'était pas réellement le cas il s'en sentait toujours flatté, important, et désiré d'une certaine façon. En plus il l'aimait bien, Greengrass. Elle était marrante là où la plupart de ses proches - lui le premier - faisait la gueule par principe. Il avait carrément accepté de l'aider à préparer quelques gâteaux, s'il avait bien compris. Au fond, il savait qu'il passerait plus de temps à l'observer, l'embêter et lui mettre des bâtons dans les roues plutôt que mettre la main à la pâte, mais ses journées n'étaient pas particulièrement productives à l'atelier ces jours-ci alors il devait bien occuper son temps d'une autre manière. L'avantage de ne pas avoir de patron : son business, on le gère soi-même en connaissance de cause. C'était comme ça la vie d'un alchimiste : les potions se créaient en fonction de l'inspiration du moment, d'un éclair de génie impromptu, et s'il n'y en avait pas il fallait puiser ses ressources ailleurs, parfois là où on s'y attendait le moins. C'est pour cette raison que Malefoy se considérait comme un artiste, mais d'une trempe bien plus louable que ceux qui exposent en galerie. Son oeuvre n'était pas vaine, elle.

Il arriva dans les locaux de la Gazette un peu en retard et échangea quelques taquineries avec sa co-cuisto avant que celle-ci ne sorte de son sac... un tablier. Il reluqua le torchon un instant puis planta ses yeux gris dans les siens.

- Si par hasard tu ne voulait pas te tâcher, j'ai ça, lui lança-t-elle malicieuse.

Pour toute réponse, le blond grimaça. Hors de question de porter ce truc ! Elle s'attendait à quoi ? Faire de lui une gentille mémère au foyer ?! Non mais !

Il se contenta de hocher la tête négativement, toujours sur ses gardes. Par Merlin, pourquoi avait-il accepté de venir avant les festivités ? Déjà que la perspective de croiser tout le gratin de la Gazette ne le mettait pas spécialement en joie, mais alors... un tablier pour cuisiner ?! Non, non, non. NON. A côté d'elle, il faisait bien habillé. Vêtu d'un impeccable costume noir comme il les aimait, Héra portait une sorte de... torchon.

- Je t'ai pas dit que tu étais absolument délicieuse dans cette tenue ? pouffa Drago.

La brune ne releva pas sa réflexion, trop occupée par toute l'ingratitude de son travail. Elle ne perdait pas le nord.

- Je suppose que tu préfère t'occuper de tes pommes chéries ? On n'a qu'à les peler pour pouvoir les mettre la cuire. Tu préfères un couteau ou un économe ?

Une fois encore, le blond grimaça. Peler les pommes... Couteau ou économe. Ahem, choix cornélien. Pourquoi ne pas utiliser un sortilège de lévitation sur ces outils ? Ils s'éviteraient toute cette peine... Il semblait qu'Héra voulait faire ça à la façon moldue. Grimaces, grimaces, et encore des grimaces sur la figure froide et figée du blondinet. Il regarda le couteau, puis bascula sur l'économe. Comment ça marchait ces trucs-là ? Il soupira et attrapa l'une des pommes sur le comptoir avant de la croquer goulûment, puis regarda son amie avec un air à la fois défiant et nonchalant.

- Je sais pas, tu vas me montrer ce qui marche le mieux, dit-il la bouche pleine.

Elle ne réagit pas de suite à sa réflexion, mais elle n'aurait pas le choix. Elle lui montrerait, quitte à perdre du temps. Non pas que ça l'intéressait vraiment, mais torturer la petite Greengrass et la voir à l'oeuvre était tout à fait délectable.

- Bon, on est censé faire comment devant tous ces gens qui auront pu lire ce qu'a écrit Rita ? T'es sûrement habitué à ce genre de choses, mais c'est pas mon cas ...

Drago haussa les sourcils et esquissa un sourire amusé.

- Oh, parce que c'est si terrible d'être associé à moi ? Sentimentalement ? rajouta-t-il en se penchant de manière équivoque vers la brunette.

L'apprenti cuisinier lui adressa un sourire fier et moqueur, croqua une nouvelle fois dans sa pomme et retrouva un semblant de sérieux. Oui, il était habitué aux commérages depuis des années. Ca avait commencé à Poudlard, et ça avait empiré avec la guerre, sans parler de l'après... C'était la raison pour laquelle il avait dû ériger des barrières pour contrer ces attaques morales. Maîtriser cet aspect de sa vie lui avait permis de calmer ses pulsions et accès de rage si caractéristiques de sa période adolescente. Aujourd'hui, les cancans ne l'atteignaient plus tellement, alors quelques mots sur une prétendue relation avec la journaliste n'allaient pas changer cet état de fait, d'autant plus que cela nourrissait sa réputation de Don Juan en semant le trouble parmi ses conquêtes. Il aimait bien faire parler de lui en ces termes à vrai dire...

- Laisse parler, reprit-il. Les gens ont besoin de distractions parce que leur vie est trop ennuyeuse pour y trouver quelque chose d'amusant, alors ils s'inventent des histoires. Quand ils commencent ils ne s'arrêtent plus, et ça ne sert à rien de les empêcher. Au contraire ça ne fait qu'aller dans leur sens. Donc ouais, laisse courir Héra. Et entre nous ça aurait pu être pire... S'ils trouvent que tu vas bien à mon bras, réjouis-toi.

Toute cette histoire le rendait assez indifférent en réalité. Drago n'aimait pas beaucoup Skeeter, elle avait fait couler énormément d'encre sur lui pour le cataloguer en des termes bien plus crus, alors ça... De la gnognotte ! Et les gens étaient cons de toute façon. C'était intégré. Il repensa alors à un autre paragraphe.

- Et pense aux autres qui ont encore plus morflé. Genre, Avery, se moqua-t-il.

Il se souvenait vaguement d'un Serpentard taciturne une promotion en dessous la sienne qui lui avait toujours un peu fait pitié.

- Pleurer devant son ex... Je me demande qui c'était d'ailleurs, mais reconnais que c'est quand même moins la classe que ce pour quoi on t'accuse, c'est à dire traîner avec le mec le plus beau et le plus intelligent d'Angleterre ! Rien ne sert de nier l'évidence... Je sais, je sais.

Il cherchait à dédramatiser la situation pour son amie, et à se lancer des fleurs dans le même temps. Pourquoi se priver ? De toute façon chacun serait trop focalisé sur son propre paragraphe de l'article pour prêter attention à leur prétendue histoire...


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Jeu 11 Jan - 1:00



Drago avait décidé de faire acte de présence plutôt que de participer, mais cela ne dérangeait pas sa partenaire. Après tout c'est surtout ce qu'elle voulait. Qu'il l'aide ou pas l'importait peu, il était là, et c'était déjà ça. L'excuse de la cuisine, elle l'avait utilisé pour ne pas directement l'implorer de venir tuer sa solitude. Si elle ne voulait pas supporter la réception sans une personne un minimum agréable, c'était encore pire pour la préparation de celle-ci. Elle aurait dû rester avec les employés de la Gazette qu'elle se coltinait déjà trop souvent. Il n'y en avait que quelques uns qu'elle appréciait, une minorité. Marly qui était son binôme à la rédaction était partie en voyage pour quelques temps et l'avait lâchement abandonnée. Elle aussi se serait bien échappée à l'étranger mais elle n'avait pas les moyens. Pour le moment elle était en  train d'économiser spécialement pour ça. Si elle dépensait peu, ce qui n'était pas vraiment le cas ces derniers temps, elle pouvait espérer partir en décembre ... Enfin, pour le moment elle épluchait des pommes. Celui qui avait accepté de lui tenir compagnie se pencha vers elle tout en lui répondant.

- Oh, parce que c'est si terrible d'être associé à moi ? Sentimentalement ? 

Levant les yeux vers lui une seconde, la pseudo-cuisinière esquissa un sourire.

- Tu te rends même pas compte à quel point.

- Laisse parler. Les gens ont besoin de distractions parce que leur vie est trop ennuyeuse pour y trouver quelque chose d'amusant, alors ils s'inventent des histoires. Quand ils commencent ils ne s'arrêtent plus, et ça ne sert à rien de les empêcher. Au contraire ça ne fait qu'aller dans leur sens. Donc ouais, laisse courir Héra. Et entre nous ça aurait pu être pire... S'ils trouvent que tu vas bien à mon bras, réjouis-toi.

Elle n'eut pas le temps de répliquer qu'il continuait.

- Et pense aux autres qui ont encore plus morflé. Genre, Avery.

Oups.

- Pleurer devant son ex... Je me demande qui c'était d'ailleurs.

Oups bis.

- Mais reconnais que c'est quand même moins la classe que ce pour quoi on t'accuse, c'est à dire traîner avec le mec le plus beau et le plus intelligent d'Angleterre ! Rien ne sert de nier l'évidence... Je sais, je sais.

Un rire échappa à la sorcière qui fronça faussement les sourcils.

- Non, je crois que je ne l'ai pas encore rencontré celui-là ...

Elle fit mine de prendre conscience de ses mots et de se reprendre.

- Oh, mais tu parlais de toi ! Tu as oublié "modeste" dans ton petit auto-portrait, non ?

Emportée par ses taquineries elle failli lui tirer la langues avant de se rappeler qu'elle n'avais plus cinq ans. Elle repensa à ses mots sur Alexander et déglutit.

- D'ailleurs, à propos de ce que t'as dis ...S'attardant sur le fruit qu'il croquait inlassablement, elle perdit son ton formel et changea de sujet. Non, tu mérites pas de savoir temps que tu t'es pas mis au boulot !

D'un geste vif elle récupéra sa pomme qu'elle posa sur le bord de la table tout en lui en donnant une autre.

- T'es pas venue m'observer bosser, peut importe à quel point c'est intéressant. Alors allez, tu récupère ce couteau, tu le poses sur ta pomme comme ça, voilààà, et t'enlève la peau le plus finement possible pour pas retirer trop du chaire. Et essai de pas te couper aussi, ce serait pas mal. "

Une fois qu'il se serait montré un minimum productif, elle pourrait peut-être lui révéler qu'il s'agissait d'elle. Après, s'il oubliait l'ébauche de révélation qu'elle avait faîte, ce n'était pas plus mal ...



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Ven 12 Jan - 20:03

Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny

ft. Héra Greengrass

Alors qu'il s'était lancé des fleurs avec une pointe d'autodérision (juste une pointe), sa cuisinière le taquina.

- Non, je crois que je ne l'ai pas encore rencontré celui-là ...

Il répondit en pouffant comme un snobinard. Bien-sûr qu'elle n'irait pas le flatter, et cela n'entacherait certainement pas la haute opinion qu'il avait de lui-même.

- Oh, mais tu parlais de toi ! Tu as oublié "modeste" dans ton petit auto-portrait, non ?

Il se tourna vers elle le plus sérieusement du monde.

- Pourquoi être modeste quand on se réveille tous les matins avec ce corps ? Ca servirait à quoi de faire semblant ? Non mais, Greengrass, tu m'as vu ?! Regarde-moi ça ! dit-il en désignant son propre buste.

Il découvrit toute ses dents pour en faire éclater la blancheur, puis croqua une énième fois dans sa pomme bien verte à la manière d'un sale petit mioche arrogant. Toute façon elle était déjà en train de rebondir sur sa réflexion au sujet d'Avery.

- D'ailleurs, à propos de ce que t'as dis ... commença-t-elle avant de se raviser. Non, tu mérites pas de savoir temps que tu t'es pas mis au boulot !

Elle lui arracha sa chère et bien aimée Granny pour lui en imposer une autre, intacte, fermement posée sur le plan de travail.

- T'es pas venu m'observer bosser, peu importe à quel point c'est intéressant. Alors allez, tu récupères ce couteau, tu le poses sur ta pomme comme ça, voilààà, et t'enlèves la peau le plus finement possible pour pas retirer trop du chair. Et essaie de pas te couper aussi, ce serait pas mal.

Drago fronça les sourcils un tantinet courroucé. Non seulement il était intrigué par ce que la brune dissimulait, mais cette histoire d'épluchage commençait sérieusement à l'embêter. Arf. Alors il devrait vraiment s'y coller ?! Mais, vraiment vraiment ?

Il soupira de manière ostensible et, muni de sa lame, tenta une approche vers ce fruit indompté... et apparemment indomptable. En essayant d'en extraire la peau trop fine, il ripa et la pomme roula sur la table. En à peine 30 secondes il lançait déjà son couteau sur la table dans un accès d'exaspération.

- C'est ridicule !! dit-il en récupérant la pomme un peu plus loin et de la saisir bien en face de sa camarade, comme s'il la prenait à témoin. C'est dans la peau que réside toute sa saveur, et tu veux l'enlever ? C'est un sacrilège ça ! Un SACRILEGE !

Puis il la reposa plus calmement, faussement énervé, et esquissa un rictus narquois en zyeutant la journaliste. Totalement lunatique.

- J'y mets sans doute de la mauvaise volonté, je le reconnais. Peut-être que si tu me disais ce que je ne "mérite pas de savoir", ça me motiverait un peu ?

Une fois n'est pas coutume, il laissa apparaître toute sa dentition.

- ...ne résiste pas Héra, entre nous tu sais bien que c'est inutile... rajouta-t-il sur le ton d'un psychomage bienveillant.

Il tapota la table comme un ange diabolique inciterait au vice.

- Allez, dis-moi tout maintenant.

Et de nouveau le grand sourire arrogant...


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Sam 13 Jan - 3:17



En observant Drago se mettre au travail, Héra se retint difficilement de pouffer. Il semblait si peu à son aise que c'en était hilarant. Un Malefoy qui cuisinait pour préparer une réception donnée par la Gazette du Sorcier ... Il était bien loin de ses soirées avec tout le gratin anglais. Pourtant ce n'était pas si terrible. La journaliste préférait largement cet instant à celui qu'ils avaient passés avec la juge, mais elle n'était peut-être pas des plus objectives.

Quand il montra son agacement, ou le simula, elle ne sût vraiment qu'en penser, elle ne pu s'empêcher d'exploser de rire ne pouvant plus se contrôler. C'était vraiment trop drôle. Et quelle persévérance ! Elle en aurait presque été admirative, tiens. En vérité elle était déjà étonnée qu'il ai accepté de jouer le jeu.

"  - C'est ridicule !! C'est dans la peau que réside toute sa saveur, et tu veux l'enlever ? C'est un sacrilège ça ! Un SACRILEGE !

Elle ne le regardait même plus, ayant croisé ses bras sur la table et posé son front sur ses poignets, tentant en vain de se calmer. Ça avait beau être inutile, cela limitait tout de même les spasmes d'amusement qui l'envahissaient.

- J'y mets sans doute de la mauvaise volonté, je le reconnais. Peut-être que si tu me disais ce que je ne "mérite pas de savoir", ça me motiverait un peu ?

Ainsi donc, il voulait savoir ? Elle releva légèrement le visage vers lui, étant presque parvenue à se recentrer. Son sourire était presque inquiétant et la jeune femme ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel en l'écoutant.

- ...ne résiste pas Héra, entre nous tu sais bien que c'est inutile... Allez, dis-moi tout maintenant.

- Je pourrais faire ça. Ou je pourrais attendre, ou même me taire ... Répondit-elle évasivement sans dévier le regard.

Elle se releva et reprit comme si de rien n'était. :

- Pour les pommes, t'as à peu près raison. Si on les lave bien, la peau se sentira pas après cuisson, je suppose. Et puis au point où on en est ... Je sais même pas comment on fait de la compote en fait. Va falloir improviser.

Une sorte de marmite vide se trouvait entre eux et elle la désigna.

- On aura qu'à les mettre là-dedans.

Se remettant encore à cuisiner, elle récupéra quelque fruits et rejoignis le lavabo, se tenant dos à l'alchimiste. Alors que l'eau coulait, elle décida qu'elle n'allait pas non plus retarder le moment indéfiniment.

- Et à propos d'Avery, elle marqua un temps d'arrêt. Son ex c'était moi, voilà.

Les mots étaient sortis dans la précipitation, comme si elle espérait qu'on les oubli au fur et à mesure qu'elle les prononçait. Grimaçant, elle se retourna pour regarder comment réagissait le sang-pur, même si elle n'était pas certaine de vouloir savoir.

- C'était il y a longtemps, hein ... S'expliqua-t-elle comme si elle avait besoin de se justifier. "

Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'il ne se moque pas. Ou pas trop.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Dim 21 Jan - 13:28

Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny

ft. Héra Greengrass

Sans trop d'effort, Héra abonda dans son sens au sujet des pommes.

- ...t'as à peu près raison. Si on les lave bien, la peau se sentira pas après cuisson, je suppose. Et puis au point où on en est ... Je sais même pas comment on fait de la compote en fait. Va falloir improviser. On aura qu'à les mettre là-dedans, acheva-t-elle en désignant la marmitte.

Drago ne s'y connaissait pas en cuisine mais s'il savait une chose, c'était qu'une compote avec des bouts de peau cuits ce n'était pas exactement le raffinement dans toute sa splendeur... Il pouffa un peu, réalisant que finalement, la brune n'était pas plus dégourdie que lui... Du moins en théorie. Tout ce qu'il avait voulu signifier, c'était qu'il n'excellerait pas dans la pratique de l'épluchage, sous-entendu que quelqu'un d'autre devrait s'y coller pour plus d'efficacité. Et Héra jetait déjà l'éponge... Allait-il la laisser se ridiculiser auprès de ses collègues en proposant une compote avec la peau de ses fruits ?

- Et à propos d'Avery, reprit-elle. Son ex c'était moi, voilà.

L'ex-Serpentard se figea sur place et ouvrit grand les yeux, sa bouche formant un O moqueur d'étonnement.

- C'était il y a longtemps, hein ...

Il ne disait rien, toujours bloqué en position de statue, puis au bout de quelques secondes il éclata de rire, d'un rire tordant. Il ne s'arrêtait plus et exagérait certainement le trait, comme s'il venait à manquer d'air. En voyant les yeux de sa camarade, il se calma tout de suite, n'autorisant que quelques hoquets à trahir son sérieux faussement retrouvé.

- Je vois, je vois. Donc, tu veux dire que... petit moment d'intense réflexion durant lequel il plissa ses yeux et plaça son index sur la surface de son menton ...vos salives se sont mêlées, tu t'es blottie dans ses bras comme un petit poussin innocent, tu lui as fait des bisous dans le cou, et tu as admis la possibilité de passer ta vie avec lui. Hmm... On parle bien d'Avery, là. Je vois, je vois...

Comme un gamin, il éclata de rire à nouveau ne pouvant se retenir davantage.

- Je ne juge pas, je ne juge pas ! concéda-t-il en plaçant ses deux mains en l'air dans une posture de capitulation, même s'il ne pouvait s'empêcher d'émettre un jugement sur ce choix de jeunesse particulier.

Puis il secoua la tête dans un élan quasi consterné.

- Sérieux Greengrass, va falloir faire quelque chose pour toi. Je sais pas, tu t'es perdue... Tu peux pas pas te permettre de mal tourner, et moi je ne peux pas traîner avec quelqu'un qui ne se respecte pas. C'est le prix à payer. Pour commencer on va quand même éplucher ces pommes, parce que ta compote va pas tenir le choc... Et ensuite tu vas hausser d'un cran tes exigences en matière d'hommes, s'il te plait.

Le prendrait-elle au sérieux ? Lui en voudrait-elle ? Le taperait-elle ? Il était prêt à toute forme de réaction, ça en valait la chandelle. Il découvrait une chose : il adorait l'embêter !


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Mer 7 Fév - 0:15



Le jeune homme semblait ne pas se remettre de sa confession. Était-ce donc si choquant ? Ce n'était pas grand-chose, elle n'avait pas non plus entretenu une relation avec Rusard. Aucune raison de réagir de la sorte … Faisant mine d'être vexée, elle fronça les sourcils et croisa ses bras sur sa poitrine tout en l'écoutant.

"- Je vois, je vois. Donc, tu veux dire que ...vos salives se sont mêlées, tu t'es blottie dans ses bras comme un petit poussin innocent, tu lui as fait des bisous dans le cou, et tu as admis la possibilité de passer ta vie avec lui. Hmm... On parle bien d'Avery, là. Je vois, je vois..

Drago n'était absolument pas dans l’exagération, mais vraiment, vraiment pas. La journaliste leva les yeux au ciel, souriant presque ironiquement.

- Admis la possibilité de passer ma vie avec ? Eh, doucement, j'avais quoi, quinze ans ? J'espère que t'as pas envisagé de t'engager avec toutes tes conquêtes, surtout celles que t'as eu lors de ton adolescence ...

- Je ne juge pas, je ne juge pas ! 

Elle eut un rictus dubitatif. Pour tout dire, elle n'y croyait en rien.

- Sérieux Greengrass, reprit l'alchimiste, Va falloir faire quelque chose pour toi. Je sais pas, tu t'es perdue... Tu peux pas pas te permettre de mal tourner, et moi je ne peux pas traîner avec quelqu'un qui ne se respecte pas. C'est le prix à payer. Pour commencer on va quand même éplucher ces pommes, parce que ta compote va pas tenir le choc... Et ensuite tu vas hausser d'un cran tes exigences en matière d'hommes, s'il te plait..

- Parce que toi tu es très sélectif, c'est vrai, j'avais oublié, elle aussi pouvait bien se moquer un peu, après tout il l'avait suffisamment cherchée.

Ceci dit, elle aurait bien obtempéré en ce qui concernait lé cuisine, mais elle venait d'avoir une idée qui l’empêchait de faire quoi que ce soit. Ce n'était pas très mature - ce qui était encore peu dire - mais il le méritait bien. Il verrait assez vite qu'il ne pouvait contrôler ni ses dires, ni ses actes, ni même ses fréquentations.

Le plan de travail était étendu entre eux, les maintenant à une certaine distance l'un de l'autre. Elle dissimula donc ses mains derrière celui-ci pour que le blondinet ne puisse en rien deviner ses agissements. Cela aurait gâché tout l'effet de surprise, ce qui aurait été tellement dommage …

- La vérité, c'est que tu es jaloux. Tu l'admire sans oser l'avouer, t'as toujours rêvé d'avoir le même style que lui. Tu l'observais, de loin, dans les couloirs de Poudlard  tout en espérant secrètement pouvoir toi aussi devenir un petit punk, à son image.

Elle sortit discrètement sa baguette et la pointa vers un pot de confiture déjà ouvert, à moitié entamé qui se trouvait dans le fond de la pièce, face à elle. Faisant semblant de chercher quelque chose, elle baissa la tête, s'arrangeant pour dissimuler l'incantation qu'elle formula presque imperceptiblement.

- Wingardium Leviosa.

Avec prudence, elle mena l'objet volant jusqu'au Malefoy pour faire délicatement chuter la matière sur sa chevelure.

- Vêtements sombres, regards mauvais, chaînes à outrance … Coiffures délurés et cheveux colorés. Mais bon, je crois que je peux t'aider.

Elle se déconcentra un instant et une énorme goutte de purée rosâtre vint s'écraser dans la nuque du jeune homme. S'il avait pu ne pas sentir l'épais liquide teinter ses mèches, il n'était pas physiquement insensible et n'avait pu en ignorer le contact sur sa peau. Oups … Elle hésitait entre se terrer derrière un placard ou s'enfuir directement. Finalement, elle resta là sans savoir quoi en dire, ayant seulement rangé sa baguette par précaution. Il ne pourrait pas savoir qu'elle était la responsable … Si ?



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Jeu 15 Fév - 21:20

Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny

ft. Héra Greengrass

Héra sauta sur l'occasion pour lui faire remarquer ses propres critères en matière de femmes.

- Parce que toi tu es très sélectif, c'est vrai, j'avais oublié.

- Mais moi ça ne dure qu'une nuit donc c'est excusable.

Qu'est-ce que c'était amusant !

- La vérité, c'est que tu es jaloux, enquilla-t-elle.

Malefoy se glaça sur place, papillonnant des yeux.

- Tu l'admire sans oser l'avouer, t'as toujours rêvé d'avoir le même style que lui. Tu l'observais, de loin, dans les couloirs de Poudlard  tout en espérant secrètement pouvoir toi aussi devenir un petit punk, à son image.

Il riait entre moquerie et consternation. Devait-il répondre quelque chose ? Etait-elle sérieuse ?! Aucun son ne franchissait la barrière de ses lèvres tant il était abasourdi par cette observation ridicule.

- Rassure-moi, c'est une blague ? T'es pas sérieuse en fait, c'est ça ?

Pour un peu, il aurait paniqué. Il lui sembla la voir marmonner quelque chose avant de poursuivre ses accusations, ce qu'il oublia bien vite tant il était offensé par ses dires.

- Vêtements sombres, regards mauvais, chaînes à outrance …

- Tu me provoques, là ?!

Tout ça commençait à l'énerver.

- ... Coiffures délurés et cheveux colorés. Mais bon, je crois que je peux t'aider.

- MAIS J'AI RIEN A VOIR AVEC CE GARS-LA !

Il se sentait profondément insulté. Elle ne pouvait pas être sérieuse ! Impossible ! Soudain, il sentit quelque chose de mou et glacé parcourir sa nuque. Instinctivement il plaqua sa main pour en subtiliser la matière et comprit instantanément d'où la purée rosâtre sur ses doigts provenait. Il fusilla Héra du regard et, dans un élan impulsif incontrôlable, se rua vers elle. Fou de rage il la plaqua au mur, emprisonnant ses mains dans les siennes, et s'empara dans le même temps d'une poignée de sa compote foireuse qui trônait toujours sur le plan de travail avant de la lui étaler tout doucement sur sa jolie figure et au sommet de son crâne. Sitôt fait, ses traits devinrent plus jovials et il lâcha un peu du lest. En fait, il éclatait de rire!

- Je t'avais pourtant prévenue. Il ne faut jamais contrarier un Malefoy, dit-il une fois son souffle retrouvé. T'es mignonne comme ça.

Il poussa le vice en faisant une pichenette sur le bout de son nez. Fort à parier qu'elle le lui rendrait bien... Ils finiraient tous les deux sous une montagne de compote à ce train-là.


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Ven 16 Fév - 0:51



Drago ne mit visiblement pas bien longtemps à comprendre. Il passa sa main sur sa nuque et porta à sa vue la confiture. La journaliste fit tout de suite moins la maligne. Le regard qu'il lui lançait l'effrayait presque. Il ne laissait présager rien de bon. Bien vite elle réalisa qu'elle avait raison de craindre sa réaction. Elle se retrouva contre le mur, l'alchimiste l'y ayant plaqué. Il tenait fermement ses mains et elle n'eut même pas le temps d'essayer de s'en défaire qu'il commença à la badigeonner de compote, que ce soit sur son visage ou même sur ses cheveux.

C'était écœurant. La mixture sucrée dégoulinait et elle était incapable de la retirer, n'en ayant même pas la possibilité. Il aura fallu pour cela qu'elle puisse se dégager mais le jeune homme la tenait toujours. Quand il eut terminé de la salir, il desserra son emprise en riant et la brunette ne put s'empêcher de sourire en le regardant.

"- Je t'avais pourtant prévenue. Il ne faut jamais contrarier un Malefoy.

Que pensait-il ? L'avoir puni ? Pourtant cela ne la pousserait pas à être plus sage, bien au contraire. Les Greengrass aussi pouvaient être coriaces ...

T'es mignonne comme ça, continua-t-il de la charrier, allant jusqu'à lui faire une pichenette au bout du nez. Elle loucha un instant avant de répliquer.

- Oh, un compliment du grand Drago Malefoy, je vais rougir fais attention.

L'ambiance qui régnait la rendait plus taquine et confiante. L'un allait avec l'autre.

- Après, si tu aimes le style que tu m'as si gentiment donné, je peux m'arranger pour que tu ais le même.

Elle le poussa à son tour jusqu'à parvenir jusqu'au plat, le lui vidant carrément au-dessus de la tête. Qu'elle se fasse éclabousser lui était bien égal ; elle n'était plus à ça près. Surtout, elle s'amusait et ne pensait à rien d'autre. En temps normal elle n'aurait pas pu supporter qu'on la touche de la sorte et là elle ne s'en rendait même pas compte. Peut-être cela la choquerait-elle, mais ce serait plus tard.

- Alors, heureux ? Le provoqua-t-elle en s'approchant encore."



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Ven 16 Fév - 1:19

Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny

ft. Héra Greengrass

La petite insolente souriait de bon coeur malgré la confiture dégoulinante sur sa face et sa crinière ! Un comble ! Et ce sourire était communicatif en plus. C'est vrai qu'elle était mignonne comme ça.

- Oh, un compliment du grand Drago Malefoy, je vais rougir fais attention.

- Tu peux, répondit-il satisfait.

- Après, si tu aimes le style que tu m'as si gentiment donné, je peux m'arranger pour que tu ais le même.

Il lui barrait toujours la route mais ne la retenait plus physiquement. Elle avait tout le loisir de le faire basculer à son tour. Pour tout dire il l'attendait justement au tournant, la fixant de ses yeux taquins, la mettant au défi de le malmener.

- C'est à dire ? formula-t-il pour l'inciter au vice en haussant les sourcils.

Son sourire laissait apparaître une petite fossette, fossette qui survenait quand quelque chose de sournois se tramait dans son esprit. La perspective de se faire martyriser de confiture par Greengrass n'était pas totalement désagréable...

Voeu exaucé. Elle le poussa avec une certaine fougue jusqu'au plat qu'elle déversa carrément au dessus de sa tête. Il n'en attendait pas tant ! Il devait souffler pour empêcher les grumeaux visqueux de s'infiltrer dans ses narines, mais lorsqu'il se frotta les yeux il put observer Greengrass s'esclaffer joyeusement, ivre de rire, et s'il avait pu être un instant irrité par la catastrophe sur son beau costume, entendre ce rire le contamina bien vite.

- Alors, heureux ? Le provoquait-elle.

- Tu crois pas si bien dire, dit-il en récupérant des masses du liquide sur lui-même pour les lui coller en pleine face. Il s'en donnait à coeur joie ; sur ses bras, son front ses paupières, son nez, sa bouche... Tout y passait ! Elle pouvait essayer de tourner la tête, il ne capitulerait pas. Il lui transmettait son offrande, et bien plus encore... Des petits raisins secs au sucre en poudre, tout était bienvenu pour agrémenter le beau gâteau que devenait Héra Greengrass malgré ses protestations.

- On en mangerait ! se moquait-il en étalant un mélange d'eau et de farine sur sa figure.

Ils ne ressemblaient à rien... On aurait dit deux Sepentard de deuxième année, tout au plus, qui s'amusaient comme des clandestins dans les cuisines de Poudlard. Le sol devenait dangereusement glissant, et l'inévitable arriva : il trébucha et emmena sa gamine de copine dans sa chute...

Tous deux à terre. Lui atterrit sur le dos, et elle pas bien loin. Il s'interrompit net, restant dans cette position pour se frotter le crâne qui avait subi un choc non négligeable. Cela le rendait tristement inoffensif et Héra, tout à côté, allait certainement en profiter pour se venger...


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Ven 16 Fév - 16:29



Une fois encore, la plus jeune se retrouva couverte de nourriture par le blondinet. Ce n'était plus seulement son visage qui en pâtissait et une quantité impressionnante commençait à s'accumuler sur ses épaules. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était fermer avec force la bouche et les yeux en espérant que rien ne s'y insinue.

" - Tu crois pas si bien dire.

Cela l'amusait visiblement tout autant qu'elle. Elle s'en fichait bien d'être sale, elle était habillée n'importe comment de toutes manières. Heureusement qu'elle ne s'était pas encore préparée pour la réception. On ne pouvait pas en dire de même pour celui qui partageait ses bêtises ...

- On en mangerait ! 

Outrée elle s'apprêtait à répliquer mais n'en eut l'opportunité. En effet, au-delà de leurs propres personnes le sol avait également profité de leur petit affrontement. Drago n'avait su maintenir son équilibre et était lamentablement tombé. Le pire étant qu'il avait entraîné sa compère avec lui. Celle-ci avait atterri sur le flan, son derrière ayant tout de même à moitié amorti sa chute. Le garçon était sur le dos et elle en profita pour l'attaquer à nouveau. Elle ne fit même pas attention au fait qu'il semblait s'être fait mal.

Sans se relever, elle avança sur les genoux jusqu'à lui pour le faire rouler dans la flaque qu'ils avaient créée. Il n'aurait pas pu en être mieux enrobé. Ridiculement satisfaite, elle l'observa.

- Alors, on abandonne ? "

Elle n'avait pas voulu le provoquer mais n'avait pas pu s'ne empêcher. C'était plus fort qu'elle. Revenant bien vite à la raison (si l'on pouvait le considérer ainsi) elle décida de s'éloigner pour parer une éventuelle attaque. Se remettant debout elle tenta de rejoindre l'autre côté de la pièce en récupérant au passage tout ce qu'elle pouvait comme des cuillère, bouteilles de lait ou boites d’œufs. Elle pourrait répliquer s'il décidait de la poursuivre.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Mer 28 Fév - 23:18



Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny



ft. Héra Greengrass

Infantile
Les deux gamins étaient à terre et le plus blond des deux se doutait fortement de la suite. Héra s'était rapprochée de lui pour le rouler brutalement dans la bouse de nourriture qu'ils avaient créée.

- Alors, on abandonne ? lui glissa-t-elle.

A qui croyait-elle se frotter ?! Naïve. Heureusement pour elle, elle eut la lumineuse idée de s'écarter pour se relever et emporter avec elle tout un tas de victuailles, prête à contre-attaquer, juste au cas où. Cette protection anticipée ne fit qu'accroître l'élan sadique de l'alchimiste. A ce stade, plus rien ne l'arrêterait...

Il se remit sur pattes fier comme un paon, dégoulinant de pâte blanchâtre douteuse, s'apprêtant à faire subir le même châtiment à la petite espiègle face à lui qui, d'un instant à l'autre, ferait moins la maline.

Telle une bombe humaine, à la manière d'un écolier ambitieux à la cour de récréation, il fonça sur sa victime en lâchant un cri de guerrier mémorable et lui fit perdre l'équilibre. Peut-être qu'elle avait tenté de lui lancer des projectiles à la figure pour l'en dissuader mais, au point où il en était, le blond n'y avait pas tellement prêté attention. De nouveau à terre, il vint l'emprisonner de tout son poids, à califourchon de sorte à ce qu'elle soit sur le dos, neutralisant ses mains liées suspendues fermement au dessus de sa jolie tête et contre le sol, ceci pour l'empêcher d'opérer une quelconque fourberie et, à son tour, vint lui éparpiller de sa main libre de la boue pré-mâchée sur la figure. Il n'arrivait plus à respirer tant il riait, ivre de rire comme peu l'avaient vu... L'empêchant de bouger ou de riposter, il entreprit de se calmer entre deux hoquets de rire pour tenter de se faire comprendre comme un sorcier (presque) respectable.

- Je te libère si tu dis que tu capitules !

Il la fixait et son sourire était franc, le même sourire qu'il arborait lorsqu'il était petit garçon à de rares moments heureux et insouciants.


by DM



Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Jeu 1 Mar - 2:08



A son tour, Drago se releva. Dans cette tenue il était ridicule. Il ressemblait à un aventurier qui aurait réussi à s'échapper de sables mouvants étonnement clairs. Aventurier qui se serait d'abord évadé d'un grand événement au vue de son costume. Probablement originaire d'une tribu de hooligan étant donné le hurlement monumental qu'il émit. Elle ne put s'empêcher d'exploser une nouvelle fois de rire, manquant de laisser échapper toute son artillerie. Comme il courrait pour l'atteindre elle entreprit d'ouvrir la boîte d’œufs qu'elle tenait qui lui feraient office de projectiles mais son attaque resta avortée. Elle heurta une nouvelle fois le sol, entraîné par son adversaire. Un bruit fracassant se fit entendre. Était-ce volontaire ou était-il encore tombé ? Si c'était le cas il était décidément bien trop maladroit.

Il l'empêchait de bouger, maintenant avec ténacité ses mains au-dessus de sa tête alors même qu'il était assis sur elle. Profitant de son immobilité il lui administra un masque épais de leur mixture étrange (cela commençait à devenir une habitude). Le pire était qu'elle s'insinuait dans sa bouche et qu'elle avait beau tenter de la recracher comme elle le pouvait, cela restait un échec. Tout aussi vainement elle essayait de se défaire de son emprise. Elle était hilare, ne parvenant même pas à s'opposer vraiment à lui. De toutes manières il était bien plus fort (et accessoirement lourd). Ce n'était qu'en rusant qu'elle pourrait s'en sortir. Un instant elle abandonna pour essayer de se calmer tout en en profitant pour observer celui qui la tenait. Il était si enfantin, si pur. Empli de gaieté.

" - Je te libère si tu dis que tu capitules !

- Je ne capitulerai jamais !

Elle lui rendit son regard, ne le détournant pas un seul instant. Sans grande conviction elle tenta de défaire ses poignets. Constatant que cela ne menait à rien elle essaya de relever sa tête vers lui pour lui répondre. Faute de pouvoir agir, son attitude devint provocante. Si elle ne pouvait plus jouer avec la nourriture, elle jouerait avec les mots.

- Alors, il va se passer quoi maintenant ? "

Elle ne pouvait pas vraiment faire quoi que ce soit : il était seul maître de la situation et elle détestait être aussi dépendante.




Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Dim 11 Mar - 2:08


...beaucoup de Granny




Ft. Héra

Infantile
Sans surprise, la GRANDE journaliste que Drago surplombait de tout son poids refusait de rendre les armes.

- Je ne capitulerai jamais !

Même qu'elle se débattait, tentant vainement d'échapper à la prison de ses poignets, à l'encadrement de son buste, tenant son regard mi défiant mi enfantin. Finalement, elle se relâcha en réalisant que rien n'y ferait. C'était mathématiques, Drago était plus fort qu'elle sur le plan physique. Elle opta donc pour une autre méthode.

- Alors, il va se passer quoi maintenant ?

Satisfait, il observa d'un air sadique et faussement attendri la jeune femme étendue sous lui, impuissante, qui capitulait sans l'admettre, sous un prétexte de mise à l'épreuve qui consistait à sauver les apparences.

- Excellente question, répondit-il l'air pervers, bien décidé à jouer avec ses nerfs en traînant son regard d'acier sur les courbes de son visage. Tu sais que beaucoup d'hommes en profiteraient s'ils étaient à ma place ? Une petite sorcière sans défense sur un plateau, juste là...

Il laissa un silence gênant s'installer, consentant à laisser la jeune femme cogiter pour décider toute seule si elle devait rire ou prendre ses allusions peu orthodoxes au sérieux. En fin de compte, il éclata de rire et rajouta une généreuse couche de pâte sur sa tête qu'il étala sans aucune délicatesse. Il la libéra brusquement juste après et s'éloigna suffisamment loin pour parer à une éventuelle riposte, toujours mort de rire.

- Cette tête que tu as Greengrass ça n'a pas de prix ! parvint-il à formuler entre deux éclats.



by DM



Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques œufs, un peu de farine et beaucoup de Granny   Jeu 15 Mar - 23:35



Toujours dans sa position inconfortable, Héra attendait que celui qui la gardait prisonnière réagisse. Elle ne savait plus trop ce qu'elle faisait là et avait hâte de reprendre possession de son corps.

"- Excellente question, répondit-il. Tu sais que beaucoup d'hommes en profiteraient s'ils étaient à ma place ? Une petite sorcière sans défense sur un plateau, juste là...

Étant incapable de décider quelle signification donner à ses propos, elle garda les sourcils froncés un moment tout en restant silencieuse avant de finir par lever les yeux au ciel. Entre temps, il l'avait relâché sans oublier de lui appliquer une importante portion de leur mélasse trouble sur le visage. Elle se relava, l'écoutant se moquer d'elle.

- Cette tête que tu as Greengrass ça n'a pas de prix !

Il était absolument hilare, bien qu'en mauvaise position pour oser relever son état ...

- Je ne suis pas certaine d'être la plus ridicule ici ! Tu n'as jamais été aussi beau qu'en cet instant, répliqua-t-elle ironiquement. "

Sa taquinerie comportait une part de vérité : il émanait de lui une candeur qui le faisait resplendir. Le masque de sérieux qu'il arborait habituellement s'était effacé pour laisser place à un visage plus avenant. C'était presque étrange de le voir ainsi, mais tellement reposant. Ses traits étaient plus doux, à l'instar de son regard qui pouvait parfois se faire trop froid.

Son costume, lui, était absolument affreux, dans un état plus que pitoyable. La bouillasse qu'ils avaient confectionnée le recouvrait presque dans son entièreté, ne serait-ce qu'avec quelques taches ou éclaboussures. La tenue de la journaliste n'était pas bien mieux, mais son aspect initial n'avait rien de plus glorieux que ce qu'il était devenu. Elle n'avait d'ailleurs pas eu tort de se vêtir ainsi ... Ça aurait été dommage de gâcher l'une de ses seules jolies robes. Contrairement à Drago, elle avait anticipé la possibilité de se salir, même si elle n'avait pas imaginé le faire dans ces conditions-ci ...

" - Héra ! Tu as bientôt fini ? On va pas tarder à lancer l'événement !

La voix avait retentit avec force derrière la porte, la faisant sursauter.

- Merde, chuchota-t-elle avant de poursuivre plus fort, Oui, oui, ne t'inquiète pas ! Je suis légèrement en retard mais je vais rattraper ça.

Elle parcouru la pièce du regard, oscillant entre l'effroi et la consternation. Finalement elle soupira bruyamment.

- Bon, il va falloir s'y mettre un peu plus sérieusement. "

Quelques incantations et les balais s'activaient sur toutes les surfaces salies, accompagnés par les ingrédients qui se mêlaient dans quelques récipients, obéissants à la recette donnée.




Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Les médias :: La Gazette
-


Sauter vers:  
IRP - 2e partie de Février 2006

Plan des quartiers