C'est avec la lumière qu'on chasse les ténèbres...



Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: En plein air :: Jardin public
Partagez | 


profil +
Message
La danse des flocons   Ven 5 Jan - 4:30



" - Merci à vous, bonne journée! lança joyeusement Héra au vendeur qui lui tendait sa monnaie et sa commande. "

La jeune femme se recula légèrement du stand et observa l'intérieur du sac qu'elle venait de récupérer pour vérifier que le peu de chose qu'elle venait d'acheter s'y trouvait bien. Il y avait en effet les deux sandwichs assez misérables -sans êtres repoussants- avec quelque chose comme du jambon, du fromage et probablement un peu de laitue en guide de garniture. Grande âme, elle avait également pris des sortes de brownies et c'était là tout son butin. Après, elle doutait que le Malefoy vienne avec de grandes attentes culinaires. Et si c'était le cas, il risquait d'être déçu ...

Elle l'attendait devant l'entrée du jardin, remettant en place sa jupe qui avaient fait quelques plis étranges. Exceptionnellement, elle avait décidé de se vêtir d'une robe. Celle-ci avait un col montant et était évasée à partir de sa taille, lui arrivant à peu près aux genoux. Elle avait voulu essayer ses collants ensorcelés qui étaient censés émettre une certaine chaleur, et ils étaient plutôt efficaces. C'était la raison pour laquelle elle n'avait pas mis l'un de ces habituels pantalons ce jour. Histoire de se couvrir un peu, elle avait également enfilé une veste noire courte qui contrastait assez peu avec sa tenue vert sapin.

Voyant arriver le sorcier, elle cessa de triturer le tissu. Elle l'accueilli avec un sourire, faisait quelques pas dans sa direction. Ce qu'elle avait hâte d'aller admirer les végétaux gelés ! Si elle s'en éloignait, ce n'était que pour mieux y retourner.

" - Bon-jour !

Décidément, la neige la mettait vraiment de bonne humeur. Elle était comme une gamine quand elle observait l'étendue immaculée qui couvait les rues de Londres. À plusieurs reprises déjà elle avait effleuré le coton glacial sans oser véritablement le toucher. Peut-importe à quel point c'était beau, elle en restait un peu trop frileuse.

- Je nous ai pris notre repas, continua-t-elle en levant légèrement son butin. "

Elle ne détachait pas du regard le visage du blondinet pour observer ses réactions. Si son enthousiasme n'était pas partagé, elle se sentirait vite stupide. Tant pis, elle n'avait qu'à espérer que c'était communicatif.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Mar 9 Jan - 0:27

La danse des flocons

ft. Héra Greengrass

Drago avait été un peu surpris par le hibou d'Héra le sommant de le retrouver pour un éventuel déjeuner dans le parc, surtout à cette période de l'année. Qu'importe, la neige ne lui faisait pas peur. Elle avait quitté un peu précipitamment leur dernière soirée, et il se souvenait parfaitement de sa faible endurance lorsqu'il s'agissait d'alcool. Ca avait été particulièrement intéressant de voir la journaliste sortie de son cadre si strict et pompeux, mais quand elle était partie et qu'il ne l'avait pas suivie, trop occupé à faire les yeux doux à une certaine brune, il avait pensé qu'elle aurait une petite dent contre lui. Si tel avait été le cas, il s'en serait certainement amusé et aurait su se rattraper. Pourquoi l'aurait-il fait d'ailleurs ? Bonne question. Il l'aurait fait, c'est tout. Puis il y avait eu ce hibou... Héra avait donc compris à qui elle avait affaire : une garçon volage qu'il fallait laisser dans ses affaires lorsque l'heure était à l'amusement, comme un complice bienveillant le ferait.

Ponctuel, il arriva sur les lieux en cherchant la jeune femme des yeux. Il neigeait toujours, ce qui conférait une atmosphère énigmatique à ce jardin habituellement pillé par les cris enfantins. L'avantage c'est qu'il y avait moins de monde qu'en été. Il reconnut finalement Greengrass dans un accoutrement qu'il ne lui connaissait pas : une robe, et ça lui allait plutôt bien. Les femmes pouvaient se montrer courageuses malgré la météo, c'était indéniable. Evidemment, Drago ignorait tout des subterfuges féminins tels que les collants chauffants ensorcelés, ce qui rendait l'exploit d'autant plus remarquable.

- Bon-jour ! lui lança-t-elle toute guillerette.

Sitôt dit, le blondinet haussa les sourcils d'une douce stupéfaction.

- Tiens, on est de bonne humeur on dirait, répondit-il en un mince sourire.

- Je nous ai pris notre repas.

Il identifia vaguement ce qui s'apparentait à deux sandwitches rabougris. Ses sourcils s'abaissèrent pour se froncer, comme pour déchiffrer la provenance de sa trouvaille. Sûrement qu'elle les avait dénichés dans le stand de ce charlatan pas loin d'ici... Pourtant, en la regardant de nouveau, il ne put s'empêcher de pouffer de rire tant sa bonne humeur était inattendue. Pourquoi deux sandwiches de qualité médiocre et un peu de neige la rendaient tout sourire à ce point ? C'était curieux. Il ne se moquait pas, c'était un rire spontané et véritablement incontrôlé. La situation lui semblait tant improbable ! Puisqu'elle ne connaissait pas le luxe (à en croire la situation de son appartement), elle savait se contenter des choses simples, précisément ce que lui était incapable de faire en temps normal. En temps normal...

Il réalisa plus que jamais que même s'ils avaient un peu de l'histoire de leurs noms en commun, ils venaient tout de même d'univers très différents. Malgré tout il l'aimait bien. Il y avait comme un challenge dans cette relation : celui de faire goûter à cette jeune femme tout le luxe et les vices de son existence, quand les filles qu'il côtoyait d'habitude étaient blasés par leur quotidien doré. Combien s'émerveillaient devant une fleur ? Aucune, et certainement pas lui. Et c'était précisément ce qui attisait sa curiosité chez Greengrass. Curiosité un peu malsaine parfois, mais curiosité quand même.

- Pourquoi t'es partie la dernière fois au fait ? T'as eu peur de pas décuver et de débarquer à la Gazette la tête dans l'hydromel ? C'était pas un peu tard pour ça ? taquina-t-il.

Qu'y avait-il à faire sinon ? Se poser dans la neige ?! Marcher ? Que voulait-elle faire ?

- Je te suis, dit-il en s'en remettant à elle.


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Mar 9 Jan - 18:58



Quand elle lui exposa son butin, Héra pût que l'alchimiste resta assez dubitatif avant de pouffer. Elle aurait été capable de s'en vexer si elle avait vu la moindre malveillance en lui mais ça n'avait pas été le cas, bien au contraire. Et ça lui plaisait plutôt bien qu'il ne dénigre pas ce qu'elle leur avait pris. Elle avait un peu craint sa réaction mais été bien obligée de faire avec ce qu'elle avait, elle n'allait pas s'inventer des mets raffinés qu'elle ne possédait même pas. Rabaissant la main, elle garda leur merveilleuse nourriture pour plus tard. Drago l'interrogea, ayant visiblement envie de se moquer un peu d'elle.

"- Pourquoi t'es partie la dernière fois au fait ? T'as eu peur de pas décuver et de débarquer à la Gazette la tête dans l'hydromel ? C'était pas un peu tard pour ça ?

La journaliste ne pût s'empêcher de grimacer. Oups.

- Ahahah, répondit-elle en miment un faux rire avant de redevenir plus sérieuse. Si. Bien trop tard, même.

Elle allait se lancer dans un grand exposé sur les multiples raisons pour lesquelles elle avait décidé de ne pas rester, mais elle réalisa bien vite qu'ils risquaient de rester planter là un moment.

- Viens, on commence à y aller pendant que je te développe tout ça.

- Je te suis.

Les sorciers commencèrent à avancer, entrant dans le parc. Héra ramena en arrière ses cheveux qui envahissait son visage. De légers flocons se logeaient entre ses mèches quand d'autres voletaient, comparables à des grains de sables dansants sous les tropiques. Ils passèrent le portail quand elle reprit la parole.

- J'ai plusieurs explications. D'abord, mon travail me sert toujours d'excuse, mais ça ne reste qu'une excuse. J'ai aucun horaire fixe et je peux très bien rester chez moi si je veux. Donc à l'avenir, si je dois partir pour cette raison ... Tu sauras ce que ça veut dire. Et je viens de te dévoiler mon truc pour m'éclipser là. Faudra que je trouve autre chose si j'ai besoin de m'évader en ta présence. Sait-on jamais si tu deviens trop insupportable ...

Elle lui jeta un regard malicieux accompagné d'un sourire qui l'était tout autant.

- La vérité, donc, c'est que j'ai trouvé Parkinson vraiment insupportable. J'allais pas me laisser cracher dessus encore longtemps, mais j'avais aucune envie de m'abaisser à lui répondre à chaque fois.

Sur ces mots elle ne pût se retenir de plisser le nez de dégoût. Ce qu'elle la détestait celle-là.

- Ça en plus du fait qu'elle se soit faite de plus en plus entreprenante avec toi et que je commençais à me sentir de trop.

Ce n'était pas son activité favorite que de regarder des gens dragouiller (même si c'était encore supportable tant que ça restait à ce niveau). Elle n'était pas voyeuriste et ne ressentait qu'un certain malaise dans cette situation.

- La soirée s'est bien terminée d'ailleurs ?

Question rhétorique. Elle ne voulais pas savoir.

- D'accord, pour être honnête, concéda-t-elle, J'avais peut-être légèrement peur de finir complètement soûle et que le lendemain soit difficile, avant de rajouter plus bas, Et inutile de préciser qu'il l'a été ...

Ils marchaient d'un pas lent et elle scrutait les alentours d'un regard curieux. La neige parait le sol, du givre parsemant même quelques plantes trop fragiles. Les bancs de fer forgé étaient recouverts d'une fine pellicule translucide. Décidant d'être courageuse, elle s'arrêta devant l'un d'eux, prête à s'installer. Elle se ravisa bien vite en se tournant vers son compagnon.

- Alors, si Monsieur est fait de glace, il pourrait peut-être s'assoir en premier ? Histoire de juger de si une personne faite de chaire et d'os y survivrait. "

Il la taquinait, elle faisait de même. C'était donnant-donnant. Et ça l'amusait bien ainsi.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Dim 21 Jan - 2:25

La danse des flocons

ft. Héra Greengrass

Sans surprise, la journaliste avança son travail parmi d'autres arguments pour justifier son départ prématuré lors de leur dernière petite soirée. Elle admit toutefois qu'une autre raison l'y avait poussée.

- La vérité, donc, c'est que j'ai trouvé Parkinson vraiment insupportable. J'allais pas me laisser cracher dessus encore longtemps, mais j'avais aucune envie de m'abaisser à lui répondre à chaque fois.

Drago arqua un sourcil.

- Ah ? Je n'avais pas spécialement remarqué, admit-il en réprimant un rictus sournois.

Le pire c'est qu'il ne mentait pas totalement. Il avait effectivement noté quelques étincelles propres aux femmes et leur besoin de confrontation constant lorsque leur pouvoir de séduction était en jeu, et cela l'avait beaucoup amusé. Il avait pris le parti de se poser en spectateur, mais il n'aurait jamais imaginé que tout cela puisse intimider Héra, ou la faire fuir. Pour une curieuse raison il l'imaginait combative. Il avait pensé que son départ était davantage dû à un manque de cran quant à l'évolution de la soirée plus que par exaspération face à une autre femme...

- Ça en plus du fait qu'elle se soit faite de plus en plus entreprenante avec toi et que je commençais à me sentir de trop.

Aaaah ! Y'avait-il un soupçon de jalousie derrière tout cela ? Héra ne l'avait pas du tout formulé comme tel mais ça ne l'empêcha pas d'afficher un sourire d'enfant gâté.

- La soirée s'est bien terminée d'ailleurs ? acheva-t-elle.

Il haussa les épaules, prenant le parti de rester mystérieux à ce sujet. Toute façon, il n'eut même pas le temps d'ouvrir le bec.

- D'accord, pour être honnête, j'avais peut-être légèrement peur de finir complètement soûle et que le lendemain soit difficile. Et inutile de préciser qu'il l'a été ...

Le blondinet éclata de rire.

- Je te croyais plus battante que ça Greengrass ! Puis il l'imita en adoptant le ton de la confidence. On remettra ça.

Sous-entendu "Tu n'y échapperas pas ma belle."

Il finirent par tomber sur un banc pratiquement gelé.

- Alors, si Monsieur est fait de glace, il pourrait peut-être s'assoir en premier ? Histoire de juger de si une personne faite de chaire et d'os y survivrait.

Il grimaça. Est-ce qu'elle le testait ? Voilà qu'il était mitigé. Pour rien au monde il n'aurait sali son beau costume, et d'un autre côté ça lui donnait un bon prétexte pour faire l'intéressant. Après quelques secondes d'intense réflexion, il lui offrit un immense sourire qui n'augurait rien de bon.

- Pas de problème. Imagine que ce banc est Parkinson. Ne ris pas, je suis très sérieux, se reprit-il. Bon. Tu la trouves désagréable, c'est ça ? Ben moi c'est ce banc que je trouve désagréable. Il est sale, et il est froid. Tu me demandes de salir mon beau costume, là. Tu sais combien il coûte au moins ? dit-il en relevant le col de sa chemise. J'en doute. Donc tu me demandes de braver les interdits pour tes beaux yeux. C'est un peu ce que je t'avais demandé l'autre soir en fait, et tu es partie... Oui, je suis vexé, et j'estime que je mérite une petite compensation. Donc j'irai sur ce banc si...

Il réfléchit profondément pour clore son plan machiavélique de la manière la plus magistrale possible.

- ...si tu acceptes de boire un verre avec Parkinson et moi un de ces jours, et de pas te défiler.

Qu'est-ce qu'il se gaussait intérieurement ! Evidemment cette proposition n'était pas anodine. Il trouvait ça tellement divertissant de voir les deux femmes sortir les crocs ! Et en vérité, il aurait bien voulu voir Héra plus grinçante... Il décida justement de retrouver son sérieux en la fixant droit dans les yeux, comme s'il voulait lui délivrer un message de la plus haute importance, sa façon à lui d'offrir un conseil amical.

- Tu dois t'endurcir.

Peut-être que lui n'était pas un modèle de courage en période de crise, mais lorsqu'il s'agissait de remettre ses rivaux à leur place il savait bomber le torse, et ce depuis toujours. Il voulait qu'Héra sorte les griffes parce qu'il lui semblait qu'elle en avait les capacités. Et aussi un peu parce que les situations qui en découleraient promettaient être divertissantes, c'est vrai...

- Je promets de pas l'embrasser devant toi, conclut-il rieur. Sauf si tu l'embrasses la première, dans ce cas je me joindrai à vous, naturellement... Alors ? Je t'écoute, on fait quoi pour ce banc ?


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Lun 22 Jan - 20:53



Devant l'assise qu'elle lui avait présentée, il laissa un large sourire s'afficher sur son visage. Était-ce bon signe ? La journaliste ne s'en inquiétai pas, mais elle avait probablement tort ...

" - Pas de problème.

Comment, pas de problème ? C'était trop facile, même pas drôle. Irréaliste.

- Imagine que ce banc est Parkinson, poursuivit le blondinet.

Héra esquissa un sourire. Elle s'était bien dit que ça n'allait pas, mais elle ne trouvait tout de même pas vers quoi il voulait aller. Bien obligée, elle prenait le risque de le découvrir tandis qu'il parlait.

- Ce banc est tellement mieux qu'elle, marmonna-t-elle tout de même comme une gamine.

- Ne ris pas, je suis très sérieux. Bon. Tu la trouves désagréable, c'est ça ?

C'était peu dire. Détestable, ignoble, affreuse, écœurante, inhumaine ... Elle avait tout un état de qualificatifs tous plus glorieux les uns que les autres pour la définir. Ce qu'elle la détestait ! Et cela empirait à chaque fois qu'elle la voyait.

- Ben moi c'est ce banc que je trouve désagréable. Il est sale, et il est froid. Tu me demandes de salir mon beau costume, là. Tu sais combien il coûte au moins ? J'en doute. Donc tu me demandes de braver les interdits pour tes beaux yeux. C'est un peu ce que je t'avais demandé l'autre soir en fait, et tu es partie... Oui, je suis vexé, et j'estime que je mérite une petite compensation. Donc j'irai sur ce banc si...

- Si ? L'interrogea-t-elle en grimaçant, peu sûre de vouloir une réponse.


- ...si tu acceptes de boire un verre avec Parkinson et moi un de ces jours, et de pas te défiler.

Son visage se décomposa pour laisser place à un air déconfit. C'était une blague ? Elle était censée la supporter encore ? Sans décider de quand elle pourrait s'en aller ? Le choix n'était pas facile. Elle n'était plus certaine de vraiment vouloir qu'il aille au bout de sa demande. Alors qu'elle pesait le pour et le contre, elle se rendit compte qu'il observait ses pupilles et elle lui rendit son regard.

- Tu dois t'endurcir.

La jeune femme fronça les sourcils. Lorsqu'il le fallait vraiment, elle savait s'imposer pour protéger les autres, mais paraître forte inutilement ne l'intéressait plus. Sa fierté était morte avec toutes les victimes de la guerre, s'étant effritée un peu plus à chaque cadavre. Il en était fini de sa hargne et c'était très bien ainsi. Rester dans l'ombre ne la dérangeait plus. Ne voulant pas entrer dans ce genre de débat inutile, elle haussa les épaules.

- Je promets de pas l'embrasser devant toi, continua-t-il en perdant son air sérieux. Sauf si tu l'embrasses la première, dans ce cas je me joindrai à vous, naturellement ...

Amusée, Héra leva les yeux au ciel.

- Je veux même pas savoir ce que tu comptes me faire boire pour que ça puisse arriver ...

L'alchimiste ne releva pas, ne la provoquant que plus.

- Alors ? Je t'écoute, on fait quoi pour ce banc ?

- J'avoue que je ne sais plus trop. L'idée de partager un moment avec ta nouvelle chérie - j'ai noté le "devant moi" lorsque tu parlais de l'embrasser - me tente pas vraiment. Pourquoi ça t'amuses autant de me confronter à elle, d'ailleurs ?

Elle lui laissa à peine le temps d'ébaucher à une réponse qu'elle se reprenait déjà.

- Et non non non non non, lâcha-t-elle précipitamment, tu ne me feras pas croire que c'est par bonté d'âme, pour m'aider à " m'endurcir ". C'est pas ton genre la générosité gratuite, si ? Ou alors, un adorable garçon qui ne vit que pour les autres sommeil en toi, et tu décides de le révéler au monde aujourd'hui. Voilà qui est intéressant …

Elle jouait, elle s'amusait. Peu importe si elle racontait n'importe quoi, rester sans cesse sérieuse l'ennuyait et son interlocuteur éveillait une certaine malice en elle. Les mains sur les hanches, elle était légèrement penchée dans sa direction.

- Je vais accepter cette entrevue avec cette cruche de Parkinson, juste pour te voir poser ton si incroyable costume sur ce banc que tu sembles tant mépriser.

Sur ses mots elle se mit à fouiller dans son somptueux sachet plastique pour en ressortir son butin.

- Second effort surhumain que je te demanderais aujourd'hui, tu me feras le plaisir de manger l'un de ces sandwichs qui se rapproche probablement plus de la consistance d'une semelle que de véritable nourriture ?

Sans se départir de son rictus enjoué, elle le lui tendit. Ce qu'il était appétissant ...

- Si je dois me renforcer, toi va falloir que tu sortes un peu de ta vie guindée. À ce propos, on a toujours pas fait ma soirée. Et plus je te vois avec tes attitudes précieuses, plus tu t'exposes à ce que tu jugeras probablement peu digne d'intérêt ... "

Elle n'avait plus vraiment d'idée mais se disait que plus ce serait déplorable, mieux ce serait.



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Jeu 15 Fév - 20:19

La danse des flocons

ft. Héra Greengrass

Sa chère partenaire sembla amusée et confuse face à sa proposition inattendue. La confronter à une dame qu'elle détestait, tout ça pour parvenir à le faire s'asseoir sur un banc gelé. Est-ce que ça valait le coup ? Elle leva les yeux au ciel.

- Je veux même pas savoir ce que tu comptes me faire boire pour que ça puisse arriver ...

- Alors ? Je t'écoute, on fait quoi pour ce banc ? avait-il renchéri.

- J'avoue que je ne sais plus trop. L'idée de partager un moment avec ta nouvelle chérie - j'ai noté le "devant moi" lorsque tu parlais de l'embrasser - me tente pas vraiment. Pourquoi ça t'amuses autant de me confronter à elle, d'ailleurs ?

Après un ricanement, il voulut lui dire que ça valait mieux pour elle de se montrer fière en toutes circonstances, même dans les positions les plus inconfortables, mais elle le devança.

- Et non non non non non, tu ne me feras pas croire que c'est par bonté d'âme, pour m'aider à " m'endurcir ". C'est pas ton genre la générosité gratuite, si ? Ou alors, un adorable garçon qui ne vit que pour les autres sommeil en toi, et tu décides de le révéler au monde aujourd'hui. Voilà qui est intéressant …

Faussement outré, il rit jaune.

- Alors c'est comme ça que tu me vois Greengrass ? C'est dommage.

Il réempruntait son nom pour mettre une distance. Elle n'avait pas totalement tort...

Il lui arrivait peu de se préoccuper du bien-être de ses congénères, sauf dans de rares cas où il leur portait de la considération. Par exemple il lui était naturel de surveiller les arrières de Pansy, de s'intéresser à la vie tumultueuse de Blaise, et de se trouver davantage aux petits soins avec sa mère. En comparaison, les satellites qui peuplaient son monde bénéficiaient trop peu de sa bienveillance, et c'est un euphémisme. Curieusement, il accordait certaines faveurs de ce type à Héra, l'occasion pour lui de réaliser quelque chose de tout à fait inhabituel. Il l'aimait bien, en fait, au delà des considérations charnelles qu'il éprouvait naturellement pour les femelles attrayantes et innocentes dans son genre.

Héra avait de la jugeote, elle, une classe naturelle qu'elle ne semblait pas soupçonner, et des principes liés à son esprit vif et à une noblesse qu'elle s'évertuait à étouffer. Elle était seulement mal orientée sur certains points, et lui voulait la guider parce qu'il pensait qu'elle le méritait. Il plongea son regard intensément clair dans la prunelle de ses yeux brillants.

- Et si j'avais vraiment envie que tu t'endurcisses ? lâcha-t-il calmement. Ca serait aussi dingue que ça à avaler ?

Sans chercher à tomber dans le mélo, c'était une façon de lui dire : "Tu as un grand potentiel, tu as de quoi être fière, et tu te fais toute petite. C'est insensé."

Il voulait voir Héra se dresser dignement et ne comprenait vraiment pas pourquoi elle minimisait ses capacités et son ambition, tout ça pour coller à une pensée soi-disant noble qui ne faisait que l'affaiblir... Il ne voulait pas voir Héra faible. C'était hors de question.

Il eut le sentiment d'être compris quand elle consentit à concrétiser sa proposition.

- Je vais accepter cette entrevue avec cette cruche de Parkinson, juste pour te voir poser ton si incroyable costume sur ce banc que tu sembles tant mépriser.

Satisfait, il sourit en l'agrippant par le bras par surprise, la contraignant à s'asseoir sur le banc mouillé à ses côtés. Pensait-elle sérieusement qu'il serait le seul à souffrir ? Effectivement, la sensation était désagréable... Affreuse même ! Mais elle semblait s'en remettre plus rapidement que lui. Drago fournissait un effort surhumain pour faire abstraction de cet inconfort. Il la vit alors chercher quelque chose dans son sac pour en sortir... des sandwichs à l'allure plus que douteuse. Il grimaça...

- Second effort surhumain que je te demanderais aujourd'hui, tu me feras le plaisir de manger l'un de ces sandwichs qui se rapproche probablement plus de la consistance d'une semelle que de véritable nourriture ?

Totalement lassé par ces ultimatums, il toisa la Greengrass d'un air blasé et bovin. Elle, elle affichait toujours son enthousiasme en lui tendant son paquet avarié. Yeurk.

- Si je dois me renforcer, toi va falloir que tu sortes un peu de ta vie guindée.

Il grommela. Alors ce serait comme ça ? Donnant / donnant ? Courroucé, il lui arracha le sandwich des mains et analysa la bestiole.

- À ce propos, continua-t-elle sans prêter attention à son attitude dubitative, on a toujours pas fait ma soirée. Et plus je te vois avec tes attitudes précieuses, plus tu t'exposes à ce que tu jugeras probablement peu digne d'intérêt ...

Ah oui, le pari...

- Dois-je te rappeler que tu as failli à ton défi en me quittant prématurément hier soir ? Si ta petite sauterie me déplaît je me réserve le même droit, rétorqua-t-il en imposant une mine de vainqueur. Et d'ailleurs ça m'intéresse. Qu'est-ce que tu me réserves ? Tu comptes me torturer avec des sandwichs que même des elfes de maison mettraient de côté ? Ou plutôt une castration ? Je suis curieux.


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Mer 21 Fév - 22:59



Il la prenait à son propre jeu et elle était bien embêtée, ne sachant plus qu'en dire.

" - Dois-je te rappeler que tu as failli à ton défi en me quittant prématurément hier soir ? Si ta petite sauterie me déplaît je me réserve le même droit.

Oups. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'il fasse preuve d'un peu de bonne volonté et ne s'envole pas au bout de quelques instants en décidant qu'il préférait s'amuser vraiment plutôt que s'ennuyer avec elle. Sauf s'il considérait que ce n'était pas une raison suffisante pour s'en aller. Ce serait amusant de tester ses limites, tiens.

Et d'ailleurs ça m'intéresse. Qu'est-ce que tu me réserves ? Tu comptes me torturer avec des sandwichs que même des elfes de maison mettraient de côté ? Ou plutôt une castration ? Je suis curieux.

La jeune femme pouffa. C'était étrange ce sentiment qu'il réussissait à éveiller en elle, ce mélange d'agacement et d'amusement si particulier. Parfois elle penchait pour l'un ou l'autre mais il étaient le plus souvent indissociables l'un de l'autre.

- Je devrais tiens, rien que pour voir comment tu te débrouilles. Ce serait amusant, n'est-ce pas ? J’organiserais un parcours avec tout un tas d'épreuves qui pourrait te sembler insurmontable et desquelles tu ne pourrais pas t'échapper. Tu aurais un public, bien sûr, pour que tous puissent t'admirer et voir à quel point tu es héroïque. Faudrait par exemple que tu fasses ton propre ménage ... T'imagines l'horreur ?

Elle pouvait sembler se moquer mais si on était suffisamment attentif à ses intonations on se rendait bien compte que ce n'était pas le cas. Ce n'était qu'une énième taquinerie. Cependant la question qu'il lui posait la faisait s'interroger sur ce qu'elle voulait faire. Elle n'allait pas l'inviter à un atelier peinture ni lui proposer d'aller observer les étoiles (et de toutes manières, il faisait trop froid).

- Surpriiise ! Finit-elle par conclure.

La sorcière ne voulait pas non plus l'embarquer dans une activité qui lui déplairait complètement et elle savait leurs goûts très différents. Pourtant elle se rendit compte qu'elle ne savait pas vraiment ce qui l'intéressait ou pas. C'était le moment de tâter le terrain.

- Tu aimes l'art ? Je réalisais que je connaissais rien de tes centres d'intérêts ou de tes passions, en fait ... "



Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Jeu 22 Fév - 1:29

La danse des flocons

ft. Héra Greengrass

Peut-être que ce n'était pas très judicieux de lui donner pareilles idées... Visiblement Héra semblait s'en inspirer pour leur prochaine petite soirée.

- Je devrais tiens, rien que pour voir comment tu te débrouilles. Ce serait amusant, n'est-ce pas ? J’organiserais un parcours avec tout un tas d'épreuves qui pourrait te sembler insurmontable et desquelles tu ne pourrais pas t'échapper. Tu aurais un public, bien sûr, pour que tous puissent t'admirer et voir à quel point tu es héroïque. Faudrait par exemple que tu fasses ton propre ménage ... T'imagines l'horreur ?

Il grimaça. Pour un peu il serait parti en courant... L'humiliation publique était probablement ce qu'il redoutait le plus. Comme si sa crédibilité n'avait pas déjà été suffisamment mise à l'épreuve, voire anéantie, ou son nom traîné dans la fange... Héra devait-elle s'avancer comme son bourreau déguisé sous un masque plus avenant que la Gazette ou Voldemort ? Vile traîtresse. Il attendait toujours le verdict...

- Surpriiise ! Finit-elle par conclure.

Il grommela... Il n'en saurait donc rien.

- Tu aimes l'art ? reprit-elle pour tâter le terrain.

Il la regarda partiellement surpris. La culture faisait partie intégrante de son éducation depuis toujours même si elle dépendait davantage de son milieu social qu'à une ouverture sur le monde, et il y portait naturellement un certain attrait aujourd'hui. Son étonnement était surtout lié au grand écart de sa proposition. Il s'était d'abord senti menacé par la perspective d'une activité pénible à assurer, mais cette question induisait tout l'inverse. Il soupira les yeux en l'air pour énumérer ses domaines de prédilection.

- J'aime... l'opéra, la musique, la peinture... certaines toiles que j'ai vues chez toi sont plutôt pas mal d'ailleurs, rajouta-t-il plus enchanteur en se remémorant sa dernière visite qui avait un peu dégénéré, mais oui je suis globalement sensible à l'art. Pourquoi, tu as quelque chose en tête ?

Voilà qu'elle éveillait sincèrement sa curiosité.


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Jeu 22 Fév - 2:09



Son regard changea, ce n'était plus la même lueur qui l'habitait. Était-ce de l'intérêt qu'elle y percevait ou un sentiment qui ne faisait que s'en approcher ?

" - J'aime... l'opéra, la musique, la peinture...

Héra l'écoutait, dubitative. Pour elle, ce n'était pas ça, l'Art. C'était bien plus que quelques domaines qu'on rapportait les uns aux autres. Ils pouvaient fonctionner ensembles mais ils étaient bien trop denses pour qu'on puisse se contenter de les énumérer de la sorte. C'était tous des univers différents, merveilleux, effrayants. Elle le laissa néanmoins continuer sans l'interrompre.

- Certaines toiles que j'ai vues chez toi sont plutôt pas mal d'ailleurs.

Elle sourit de contentement. Qu'on la complimente quand on savait qu'elle en était l'auteure n'avait aucune valeur pour elle mais c'était autre chose quand on l'ignorait. D'autant plus que ce n'était pas elle qui l'évoquait mais qu'il l'y repensait de lui-même.

- Mais oui je suis sensible à l'art. Pourquoi, tu as quelque chose en tête ?[/i] l'interrogea-t-il à son tour.

Que voulait-elle au delà du fait de le connaître un peu mieux ?

- Oui, on peut dire ça. Je réfléchissais à ce qu'on pourrait faire, et bien que l'éventualité de rendre la soirée la plus insupportable possible pour toi histoire de tester tes limites m'ait tout d'abord séduite, lui avoua-t-elle en lui jetant un coup d’œil, je me suis ravisée. Je me suis dit que je pouvais essayer de trouver quelque chose qui nous plairait à tous les deux et j'ai pensé à tout ce qui compose les pôles culturels et artistiques de la ville. L'opéra et le théâtre c'est clairement pas dans mes moyens et refléterait pas mon quotidien, mais la galerie et le musé, c'est autre chose.

Elle fit une pause presque imperceptible avant de reprendre.

- Je … En ce qui me concerne, j'aime l'art. C'est pas une question d'esthétique mais d'expression. Quand t'as des choses à dire, à exposer à tous et que tu veux que personne puisse les comprendre tu peux les peindre. Les sculpter. Les danser. Tu les matérialise et ça te permet d'extérioriser.

Hésitante, elle se tut. Devait-elle lui dire ? Qui savait qu'elle-même avait pour thérapie cette méthode ? Elle se décida finalement.

- Tu vois, ces toiles que t'as aperçu dans mon studio, elles sont toutes de moi. Pour toi elles voulaient rien dire, non ? Pourtant elles avaient toutes une signification que moi-même je saisis pas toujours. "

Elle se livrait, elle se livrait énormément. Dès que les mots eurent franchis la barrière de ses lèvres et qu'elle se tut, elle ne put qu'appréhender sa réaction.


Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Dim 25 Fév - 22:17

La danse des flocons

ft. Héra Greengrass

- Oui, on peut dire ça, reprit la brune. Je réfléchissais à ce qu'on pourrait faire, et bien que l'éventualité de rendre la soirée la plus insupportable possible pour toi histoire de tester tes limites m'ait tout d'abord séduite, je me suis ravisée.

A la bonne heure, pensa-t-il.

- ...Je me suis dit que je pouvais essayer de trouver quelque chose qui nous plairait à tous les deux et j'ai pensé à tout ce qui compose les pôles culturels et artistiques de la ville. L'opéra et le théâtre c'est clairement pas dans mes moyens et refléterait pas mon quotidien, mais la galerie et le musée, c'est autre chose.

Si ce n'était pas dans ses moyens, Drago se ferait un plaisir de l'y emmener. Le goût de l'opéra lui avait été transmis par sa mère et la perspective d'y faire un tour avec une amie ne lui déplaisait pas le moins du monde, mais il réalisa bien vite qu'Héra était têtue comme une mule. A tous les coups elle refuserait qu'il ne l'invite, au risque de se sentir redevable. Greengrass et ses principes modernes absurdes... Il n'avait pas la force de négocier et préféra attendre la suite.

- Je … En ce qui me concerne, j'aime l'art. C'est pas une question d'esthétique mais d'expression. Quand t'as des choses à dire, à exposer à tous et que tu veux que personne puisse les comprendre tu peux les peindre. Les sculpter. Les danser. Tu les matérialise et ça te permet d'extérioriser.

L'alchimiste se retint de pouffer. Dans le fond, il voyait tout à fait ce qu'elle voulait dire même s'il se disait que parfois, il valait mieux ne pas s'exprimer, même à travers le prisme de l'art. Certaines choses n'étaient pas bonnes à dire et à l'occasion, il fallait avouer que c'était du grand n'importe quoi. S'il était si amusé, c'était surtout par le ton qu'elle employait et ses petites étoiles dans les yeux. Héra pouvait faire preuve d'une candeur à la fois irritante et adorable. Elle faisait "sa Héra", déversant de grandes phrases pleines d'innocence et de bons sentiments.

- Tu vois, ces toiles que t'as aperçu dans mon studio, elles sont toutes de moi. Pour toi elles voulaient rien dire, non ? Pourtant elles avaient toutes une signification que moi-même je saisis pas toujours.

Il était surpris. Ainsi ces toiles étaient d'elle ? Heureusement qu'il n'en avait pas dit du mal, avec son tact légendaire il aurait pu. Soit, il les avait trouvées intéressantes donc ça tombait bien...

- C'est pas qu'elles voulaient rien dire, répondit-il en haussant les épaules. Elles traduisaient ce que voulais y voir, et ça différait certainement des sentiments de l'auteur. C'est ça qui est intéressant avec l'art. L'interprétation qu'on en fait, et le décalage évident qu'il y a parfois avec ce qu'a réellement voulu émettre l'auteur. Finalement les spectateurs s'approprient ton art et tu ne peux rien y faire...

C'était son avis personnel et sa façon d'appréhender les oeuvres d'art en général. Cela ne l'empêcha pas de rebondir sur cette information qui tombait à point.

- Donc tu es une petite artiste ? la taquina-t-il. C'est parfait. Apprends-moi. On se fait un atelier peinture où tu m'encourageras à livrer tout ce que contient mon pauvre petit coeur meurtri. Tentée ?

Il avait fortement maniéré sa dernière réplique mais en réalité il n'était pas contre ce projet dans une certaine mesure. Drago appréciait les tableaux mais se trouvait fort démuni un pinceau entre les doigts. Quelque part, c'était une faiblesse à combler.


Codage par DM



Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Mar 27 Fév - 4:10



" - C'est pas qu'elles voulaient rien dire. Elles traduisaient ce que voulais y voir, et ça différait certainement des sentiments de l'auteur. C'est ça qui est intéressant avec l'art. L'interprétation qu'on en fait, et le décalage évident qu'il y a parfois avec ce qu'a réellement voulu émettre l'auteur. Finalement les spectateurs s'approprient ton art et tu ne peux rien y faire...

Ce n'était pas faux. Elle n'était pas entièrement d'accord mais ne pouvait nier qu'il avait en partie raison. De toutes manières l'art était une notion bien trop vaste et complexe pour que l'on puisse prêter une seule définition à chacun de ses aspects.

- Donc tu es une petite artiste ?

Elle étouffa un rire.

- C'est parfait. Apprends-moi. On se fait un atelier peinture où tu m'encourageras à livrer tout ce que contient mon pauvre petit coeur meurtri. Tentée ?

Comme s'il voulait mettre ses paroles à distance il jouait avec ses mots et ses intonations. S'il ne se prit pas au sérieux, elle le fit.

- Et comment. Je suppose qu'il faut bien quelqu'un pour panser toutes ces cicatrices ...

Elle avait répondu sur le même ton mais ne pouvait s'empêcher de réfléchir à ce qu'elle venait d'énoncer. Ça se sentait qu'il avait souffert et au-delà de ça elle connaissait les grandes lignes de son histoire. Il avait subi et encaissé ce que la vie lui avait infligé, peut-être comme tout autre mais différemment aussi. Il y avait ce conditionnement, cet endoctrinement qu'il avait connu. Ce n'était un secret pour personne, et pourtant, qu'en était-il en réalité ? La véritable histoire, celle qu'il était le seul à pouvoir conter ? Elle était méconnue et personne ne s'en préoccupait. Seul comptait qu'elle intéresse, on négligeait la réalité au profit de ce qui ferait quelques gros titres.

S'était-il déjà plaint ? Qu'avait-il fait de sa peine, sa douleur, ses blessures ? Trainait-il chaque jour ce poids ou l'avait-il laissé derrières lu, apprenant à le semer avec le temps ? Était-ce seulement possible ?

Elle en doutait, et c'est pour cela qu'elle se tut. "Je ne pourrais pas t'apprendre a peindre, je n'ai aucune technique. À la limite, je pourrais toujours essayer de t'enseigner comment lâcher prise mais c'est tout. Après c'est ce qu'il y a de plus important, réussir à faire transparaître ses sentiment et peut importe comment", voulait-elle dire, mais elle s'en empêcha. Si elle ne l'avait pas fait, s'il avait entendu ses mots, il risquait de refuser d'essayer. Pourtant, même si cela se révélait inutile, elle se devait d'essayer. Ça ne pourrait que lui être bénéfique.

- Tu sais quoi ? Quand t'as envie de gribouiller un peu, tu m'envois un hiboux ... "

Est-ce que dissimuler ce que l'on pensait revenait à mentir ou c'était seulement faire preuve de bon sens ? Elle n'arrivait pas à décider mais une partie d'elle commençait à culpabiliser. Même pour le bien d'autrui, user d'une once de manipulation sur quelqu'un la mettait mal à l'aise.




Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://magicneverdies.forumactif.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://magicneverdies.forumactif.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://magicneverdies.forumactif.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: La danse des flocons   Mer 28 Fév - 20:46



La danse des flocons



ft. Héra Greengrass

Posé
Lorsqu'il lui suggéra de lui apprendre à griffonner avec de la peinture et qu'il usa un prétexte de "coeur meurtri" sur le ton de la blague, Héra y répondit à pieds joints.

- Et comment. Je suppose qu'il faut bien quelqu'un pour panser toutes ces cicatrices ...

Le blond ricana. Une vérité se cachait dans la continuité de sa boutade. Le coeur de Drago n'était peut-être pas meurtri, mais il demeurait égratigné, blessé, sali. Ceux qui disaient le contraire se fourvoyaient ou ne le connaissaient pas. Son coeur, bien présent, était simplement plus sombre, discret et secret que les autres, masquant inconsciemment sa folie sous un masque narquois et distant pour s'en préserver. Merci à la guerre, à une enfance déconnectée des réalités, à un décalage toujours trop pesant, et au spectre d'une pression qui semblait faire son grand retour... mais il n'en parlait jamais. Tout juste s'il en faisait le constat intime. A quoi bon ?

- Tu sais quoi ? Quand t'as envie de gribouiller un peu, tu m'envoies un hiboux ... acheva la journaliste.

Ca semblait être un bon compromis. Lui peindrait pour s'amuser, et accessoirement donner fière allure à Héra, avec les cheveux aux couleurs de Serpentard par exemple...

- Vendu, affirma-t-il émoustillé par cette perspective dont elle ne se doutait probablement pas.

La pause déjeuner touchant à sa fin, les deux camarades se séparèrent pour vaquer à leurs occupations respectives, et Drago avait déjà en tête les quelques lignes du hibou qu'il s'empresserait de lui envoyer pour sceller leur pacte.



by DM



Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Coeur du Londres sorcier :: En plein air :: Jardin public
-


Sauter vers:  
IRP Février 2006

Plan des quartiers