Navigation


 Wiki MND


 Retour au forum

Magic Never Dies   

Contexte & chronologie

La fatalité | Publié mar 3 Sep - 19:23 | 976 Vues

De mai 1998 à juin 2005 : les bases ↓

:: 2 mai 1998 :: Bataille de Poudlard. Lord Voldemort succombe sous la baguette de sureau maîtrisée d'une main de maître par un jeune sorcier de 17 ans, Harry Potter. La paix est retrouvée. La château est remis à neuf. Harry Potter, Ron Weasley et Neville Londubat sont appelés par Kingsley Shacklebolt, nouvellement ministre de la magie, pour effectuer un stage de trois ans au bureau des Aurors.


:: 21 juillet 1998 :: Drago et Narcissa Malefoy abandonnent Lucius dans sa fuite.


:: 1er août 1998 :: Procès des Malefoy présents. Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley témoignent en faveur de la mère et son fils, cette dernière ayant délibérément menti au Seigneur des Ténèbres pour permettre à l'élu de remporter la guerre. Les deux sont acquittés mais étroitement suivis. Ils devront collaborer à toutes les activités associatives en faveur des nés-moldus et seront sans cesse interrogés au sujet du patriarche toujours en cavale.

:: 1er septembre 1998 :: Hermione Granger, Ginny Weasley, Luna Lovegood, Drago Malefoy et nombreux autres élèves rempilent pour une année à Poudlard. Certains y passent leurs A.S.P.I.C, d'autres rattrapent simplement l'année scolaire dernièrement gâchée. McGonagall a repris les rennes du château et les professeurs encore en vie de la génération précédente y officient toujours.


:: 1998 à 2001 :: Harry et Ron interceptent des Mangemorts et les interrogent. Les anciens adeptes de Voldemort auraient trouvé refuge en Russie où une figure incarne leur nouvel espoir, un certain Gustav G. bien connu des services de police du pays. Neville Londubat, plus spécialisé dans la section de recherche, mène son enquête. Cet inquiétant personnage, dont le nom d'adoption serait en réalité Herzog, ne serait autre qu'un descendant insoupçonné de Grindelwald... Le tristement célèbre mage noir. Le principal intéressé se fait pourtant très discret, et on ignore ce qu'il prépare exactement. L'information révélant qu'un certain Herzog recruterait des adeptes pour semer le chaos dans le monte magique fuite et inquiète le peuple, mais le ministère ne confirme pas les commérages. 



:: Août 2001 :: Le stage terminé, Ron et Neville décident de quitter le Ministère pour se consacrer à leurs passions respectives. L'un gérera une boutique de farces et attrapes avec son frère, l'autre enseignera la botanique à Poudlard. Quant à Harry Potter, il a trouvé sa vocation. Il devient l'oreille attentive de Shacklebolt.


:: 2001 à 2005 :: Les Mangemorts se font de plus en plus rares et se cachent de mieux en mieux. Sans doute ont-ils tous quitté le pays, n'ayant probablement plus rien à y faire. Les Aurors sont à leurs trousses aux quatre coins du monde, et surtout en Russie. Le néant. Rien. L'affaire se tasse, le cas se fait oublier... ou presque.



:: 13 juin 2005 :: Mary Cattermole, une née-moldue, est retrouvée morte dans son appartement. Pour seul indice, un parchemin sur lequel est inscrit "Pour le plus grand bien". La signature de Grindelwald, du vrai Grindelwald. Le cas se précise. Descendant ou pas, on a affaire à un imitateur, ou un admirateur. Gustav G et/ou ses partisans menacent d'envahir la Grande-Bretagne, dans la plus grande discrétion et la plus sourde menace. L'affaire s'ébruite, mais rien n'est annoncé officiellement.



:: 14 juin 2005 :: Au matin, Narcissa Malefoy retrouve un petit parchemin sur le pas de sa porte. Tout porte à croire que Lucius en personne l'y aurait déposé. Chaque jour, elle retrouve une petite attention, de "Nous nous retrouverons bientôt" à "Je t'ai vue hier matin sur le chemin de Traverse". Elle n'en parle pas aux Aurors, mais une appréhension la guette. Fuir son mari est une chose, mais irait-elle jusqu'à le vendre ? Serait-il devenu fou ? Le fait est que chacun de ses parchemins finit par disparaître dans une flamme verdâtre... Curieuse coïncidence.


A partir de juillet 2005 : Saison 1 ↓

:: 15 juillet 2005 :: Le ministre de la magie organise un gala pour alerter plus formellement le peuple Britannique. Beaucoup d'entre eux sont présents en plus de la Gazette et autres figures importantes. Les sorciers doivent réaliser qu'un nouveau danger plane au dessus de leurs têtes. En attendant, chacun sirote son whisky pur feu, dans l'expectative...

Parallèlement, Gustav G réunit ses adeptes pour les tester lors d'une obscure réunion, et pour discuter de leurs plans.


:: 1er janvier 2006 :: Le Ministère organise une soirée masquée pour fêter le nouvel an avec une grande partie des sorciers de Grande-Bretagne, sauf que des disciples de Gustav G s'y sont introduits. Peu après minuit, Atherol Powell, le président du Magenmagot et accessoirement né-moldu, est retrouvé salement amoché dans un coin isolé. Les seuls mots qu'il parvient à prononcer sont : "...masques... pour... pour... le plus grand bien...". Kingsley Shacklebolt, avare d'informations, annonce la fin de la fête et l'événement est relayé plus en détails à la radio sorcière durant le Flash info de Jeremiah Garnet et Glenda Chittock. Les anciens Mangemorts réhabilités sont suspectés. Il n'y a plus de doute, le danger est présent et le ministre ne peut plus préserver les sorciers. La révélation de la véritable identité de "G" éclatera bientôt. Un discours se prépare.



:: Courant janvier 2006 :: Le bruit court que quelques sorciers auraient été victimes d'une intrusion mentale durant leur sommeil. Elle aurait été orchestrée par Gustav G. qui, par le biais de l'imperomancie, aurait tenté de les manipuler pour les rallier à sa cause. Toutes les victimes prétendent s'être entretenues avec le leader dans leurs songes, et que celui-ci aurait affirmé être le fils de Gellert Grindelwald. Pour elles, ce n'était pas un rêve... L'affaire s'ébruite et le peuple est un peu circonspect. Le Ministère, pour qui cette révélation ne date pas d'hier, prend la menace très au sérieux mais tente toutefois de l'étouffer comme il l'a fait ces dernières années pour éviter la panique. Cette histoire de rêve déchaîne les passions, suscite des questions, mais elle est considérée, pour la plupart des sorciers dans le déni, comme un malheureux hasard et le fruit d'une soirée trop arrosée. Il n'empêche qu'une nouvelle inquiétude prend place. Et si Gustav G. était bel et bien la progéniture de Gellert Grindelwald, la situation ne serait-elle pas plus chaotique que prévu ?



:: Mars 2006 :: Europe / France - après le meurtre aux circonstances nébuleuses d'un Auror, sa femme moldue et leurs voisins proches "pour le plus grand bien", le Ministère des Affaires Magiques ouvre une cellule de crise et informe la Présidence de la République du contexte menaçant. 

Angleterre - le 20 du même mois, les Distinct Curfew donnent un concert dont l'atmosphère se voit troublée par une bagarre entre deux individus qui finissent par s'en prendre aux spectateurs. Les plus sensibles induisent qu'ils auraient été sous l'emprise du sortilège de l'Imperium... Réalité ou paranoïa collective ? Les Aurors ont maîtrisé la situation d'une main de maître et les journaux n'ont pas relayé l'affaire.



:: Juin 2006 :: Les rumeurs du peuple alimentent davantage la curiosité ambiante que les articles officiels, et les citoyens ne sont pas dupes. L'agression du président du Magenmagot en janvier dernier, cette histoire de sorciers violés dans leurs songes par G. lui-même, et la rumeur de son véritable nom, Grindelwald... Tant de questions sans réponse que le Minisère refuse d'aborder comme s'il s'agissait de balivernes. Pour ne rien arranger, les médias ne cessent de se contredire.

» La Gazette affirme que les agresseurs de monsieur Powell ont enfin été arrêtés et que ce dernier se retire de ses fonctions pour prendre une retraite anticipée.

» Le Chicaneur riposte en certifiant que les coupables sont en réalité innocents, un faire-valoir pour calmer les tensions, et que Powell n'a pas démissionné de la présidence du Magenmagot de son plein gré mais qu'on l'a menacé pour introduire sa remplaçante, Maragret Katrux, aux racines pas très nettes.

» Pendant ce temps, l'Eclaireur, un nouveau journal indépendant plus extrême et frontal que ses frères, incite le peuple à se réveiller. Son éditeur se fait appeler "l'éclaireur en chef" et nul ne connaît sa véritable identité. Peut-on se fier à ce dernier ?

» En réaction à tout ce ramdam, dans sa matinale du 13 juin la R.I.T.M préfère analyser ces contradictions médiatiques en invitant le psychomage et expert en réseaux sorciers de communication, Clayton Wilburt, qui offre des arguments convaincants pour défendre la Gazette. L'animatrice Glenda Chittock, pression du Ministère ou pas, s'empresse de mettre le doigt sur les théories qui font trembler le monde magique.

:: Juillet / Septembre 2006 :: De nombreux sorciers disparaissent sans laisser de trace. Leurs proches comptent sur l'aide de la brigade de police magique pour trouver une piste, mais à ce jour nous sommes toujours sans nouvelle d'Amélia Lockwood, Samuel Witt, mais plus troublant encore, deux potentiels suspects dans l'affaire G. par leur passé sombre, Drago Malefoy et Rosalind Fawley, sans oublier miss Elza Rowle qui manque cruellement à l'appel au bureau des Aurors. Où sont-ils donc tous passés ? Chacun alimente malgré lui le climat de tension déjà persistant. Les rumeurs fusent de tous les côtés, mais aucune réponse concrète n'est apportée par le Ministère...

En coulisses, le leader qui fait tant parler de lui réunit de plus en plus d'adeptes. Pour les sang-purs trop frileux, G. est capable de faire renaître leur stature d'antan, y compris leurs vieux privilèges, sans pour autant les mêler à un bain de sang qui ferait trop écho aux techniques du Seigneur des Ténèbres. Pour les autres, c'est une figure solide apte à résoudre les problèmes économiques du pays ou à faire barrage au pouvoir en place dit 'trop rigide". Ses plus proches partisans, eux, sont au parfum de son réel programme: assujettir les moldus et nés-moldus.


Suite à venir...

À propos de l'auteur